Tesla

Rien ne vas plus en bourse pour Tesla

Après avoir été le fabricant automobile américain pesant le plus cher en bourse, voilà que depuis 15 jours rien ne va plus chez Tesla.

Les investisseurs continuent de larguer le titre en bourse. Celui-ci est passé de $357,42 le 26 février à $257,48 ce 28 mars. 18 Tesla ne pèse plus que 43,5 milliards en bourse, elle en qui en pesait 61 milliards en février.

Une seule chose évidente peut expliquer ce largage de la part des actionnaires. Le titre de Tesla n’a rien rapporté en un an en bourse.

Mais attention si ce rendement continue d’être nulle, voire négatif, de gros investisseurs pourraient alors larguer leurs actions. Ce qui pourrait entraîner une chute encore plus abrupte pour l’action de Tesla.

Comme Tesla a une lourde dette qui croit plus rapidement que ses revenus, il y a aucun doute qu’à moyen terme elle devra emprunter. Il sera alors difficile de se tourner vers le marché et émettre de nouvelles actions si celles-ci tombe comme des roches dans l’eau claire.

Pour ne rien aider à la cause des actions de Tesla qui chutent en bourse, en fin d’après-midi mercredi, Moody’s a lourdement sanctionné Tesla en abaissant sa carte de crédit de B3 à CAA1.  Ce qui fera en sorte qu’il sera difficile pour l’entreprise californienne d’emprunter à de bons taux d’intérêt. En ce sens, une prochaoine décote de Moody’s pourrait être fatale à Tesla dont les liquidités pourraient manquer dès le mois d’août prochain.

En plus, à long terme ce qui pourrait peser davantage sur l’action de Tesla et qui est actuellement une épée de Damoclès au-dessus de l’entreprise, c’est la compétition. Celle-ci est de plus en plus féroce.

Il ne se passe pas deux semaines sans qu’un nouveau modèle de véhicule hybride, 100% électrique ou à hydrogène soit annoncé dans les médias. Chaque nouveau véhicule annoncé représente un nouveau compétiteur pour les véhicules de Tesla.

Tout cette pression n’aide en rien Tesla qui peine à faire des profits. L’entreprise californienne a perdu 1,9 milliards l’an dernier et espère toujours afficher des profits.

De plus une mauvaise posture financière pourrait éloigner des acheteurs potentiels de véhicules de la marque Tesla et se tourner vers la compétition.

Par exemple, est-ce que le dépôt demandé par Tesla pour commander un modèle via son site Internet est garanntie dans le cas où l’entreprise se met à l’abri de ses créanciers (chapter 11)?

Posted in blog, Tesla, une.

Laisser un commentaire