The Grand Tour saison 4

The Grand Tour saison 4

Sur Prime Video, d’Amazon,  la très attendue saison 4 de The Grand Tour est enfin arrivée.

Enfin on peut retrouver les Jeremy Clarkson, James May et Richard Hammond qui s’étaient fait connaître avant de The Grand Tour, dans la populaire série dédiée à l’automobile Top Gear.

Les trois premières saisons de The Grand Tour ont été spectaculaires et à la fin de la troisième saison, Jeremy Clarkson nous apprenait que lors de la prochaine saison, ils délaissaient la tente pour que les trois amigos se consacrent davantage aux aventures.

Or, le premier épisode de la quatrième saison de The Grand Tour nous a laissé sur notre appétit.

Aucun essai de bagnoles, que des bateaux. Les trois chroniqueurs automobiles sont tout à coup des guignoles sans bagnole.

C’est une grande déception et c’est même assez pénible à visionner. Tout au long de l’épisode on se demande toujours quand viendra les discussions sur les voitures. Ça ne vient jamais.

1h30 très pénible à écouter, à moins que vous soyez un fervant amateur de voyage, Clarkson, May et Hammond naviguent au Cambodge et au Vietnam dans des endroits époustouflants.

L’amateur de voiture sera grandement déçu de ce premier épisode.

C’est une déception sur toute la ligne pour nous. Mais nous avons espoir que les prochains épisodes seront mieux. Nous savons Clarkson, May et Hammond et que le producteur exécutif Andy Wilman assez intelligents pour ne pas s’être vus offrir une tonne de fric pour être acteurs d’une émission qui tout à coup devient des aventures de voyages sans voiture. C’est tout de même leur réputation qui est en jeu.

Nous allons laissé une chance à la série pour un second épisode. Si celui-ci s’avère aussi une grande déception, ça sera la fin pour nous pour The Grand Tour et assurément la dernière saison de la série pour Prime Video d’Amazon.

Le second épisode devrait sortir le 20 décembre sur le site Internet de Prime Video.

 

 

2019 Volkswagen Golf R

Débourseriez-vous 52 000$ pour une Volkswagen Golf?

Comme acheteur d’un végicule, est-ce que vous débourseriez 52 000$ pour une 2019 Volkswagen Golf? C’est pourtant le prix de vente qu’affiche Volkswagen sur son site Internet une fois le modèle 2019 Volkswagen Golf R sélectionné.

Le modèle R est une Volkswagen Golf munie d’un moteur turbo développant 288 chevaux et 280 livres-pied de couple. Ajouter à cela une transmission automatique et les taxes pour les taxes de vente en vigueur au Québec et vous devrez verser 52 544$.

Mais, évidement, Volkswagen vous offre la possibilité de financement à un taux de 4,99% pour 7 ans, ce qui donne 84 versements de 743,15$. Oui, 743,15$ ! Soi le prix d’un beau logement en région.

Mais bon, vous n’êtes pas obligé de l’acheter, vous pouvez la louer. Pour la location, à un taux de 3,99%, pour 48 mois, cela vous fera des mensualité de 718,64$. Encore une fois, 718,64$, c’est le prix d’un beau logement en régon.

Qui vraiment se procurerait une Volkswagen Golf R à plus de 52 000$ ? Il faut être vraiment amoureux du modèle ou avoir beaucoup de sous à dépenser. Car à ce prix, vous pouvez presque en acquérir deux neuves, version de base.

Et si vous regardez chez la compétion ou même les autres modèles de voiture chez Volkswagen, vous obtiendrez mieux pour 52 000$.

Bien sûr, 288 chevaux pour un véhicule de cette taille, c’est beaucoup de puissance. Il faut donc aimer la puissance et ce type de véhicule.

Nous avons fait nos recherche et pour moins de 48 000$ vous pouvez obtenir une 2020 Ford Mustang GT coupé dotée d’un moteur développant 460 chevaux et 420 livres-pied de couple. Donc plus de puissance et assurément plus de confort.

Bien sûr, on ne peut pas comparer la consommation d’essence d’une Volkswagen Golf R et d’une Ford Mustang GT coupé. Aucun doute que l’avantage va à la Volkswagen Golf R. Par contre, l’achat de la Ford vous fera économiser sur les paiements mensuels.

 

 

 

La voie de gauche doit être utilisée pour dépasser uniquement

Au Québec, sur l’autoroute, la voie de gauche, c’est fait pour dépasser

Ça vous est déjà arrivé de vous promenez sur l’autoroute 10, l’autoroute 13, l’autoroute 15, l’auroroute 20, l’autoroute 30, l’autoroute 40 , l’autoroute  440 ou une autre autoroute au Québec et que des gens dans la voie de droite roulent plus vite que ceux dans la voie de gauche où que ça roule que 75 km/h dans la voie de droite mais que vous ne pouvez pas dépasser dans la voie de gauche car ça ne roule pas beaucoup plus vite?

Certainement!

Sur les autoroutes du Québec, il est trop fréquent de devoir ralentir en raison d’automobilistes qui utilisent la voie de gauche à vitesse moindre et qu’ils n’ont aucun dépassement à effectuer. Nous avons aussi observé le même comportement chez des conducteurs de véhicules récréatifs ou de conducteurs de camions tirant une énorme roulotte.

Ils se tiennent là, même si aucune voiture n’est à leur droite.

Malheureusement, un tel comportement, c’est un problème qui causent de la congestion et qui cause aussi des ralentissements majeurs.

Nous croyons chez AutoCarbure.com que le principal corps de police de la province devrait y voir. En 2015, nous avions déjà identifié le problème des automobilistes fautifs dans la voie de gauche sur les autoroutes du Québec. Quatre ans plus tar, le tout est encore pire.

Pour deux raisons. La première pour assurer une certaine fluidité sur les autoroutes du Québec. La seconde, pour pemettre aux automobilistes d’optimiser leur consommation d’essence plutôt que de l’augmenter jusqu’à 30% en freinant souvent sur les autoroutes à cause des ralentissements de conducteurs délinquants qui se tiennent inutilement dans la voie de gauche.

Ailleurs au Canada, la police a frappé. En Colombie-Britannique en 2015 une nouvelle loi a fait passer à 167$ et trois points d’inaptitude la sanction infligée aux automobilistes circulant trop lentement dans la voie de gauche.

En Ontario, on voit plusieurs panneaux le long des autoroutes qui indiquent clairement en noir sur blanc que la voie de gauche doit être utilisé seulement pour effectuer un dépassement. « Keep right except to pass ».

Et au Québec, rien de tout ça?

Effectivement il n’y a pas de panneaux qui indiquent que la voie de gauche doit être utilisée uniquement pour dépasser. Mais, il y a une législation pour les fautifs dans la voie de gauche, mais elle est très peu appliquée, malheureusement!

Ainsi, selon l’article 324 du Code de la sécurité routière québécois, rédigé par la SAAQ, il est stipulé que « sur une chaussée à deux voies de circulation à sens unique, le conducteur d’un véhicule routier doit utiliser la voie d’extrême droite ». Il est aussi mentionné que  « sur une chaussée à trois voies ou plus de circulation à sens unique, il doit utiliser l’une des voies de droite ».

Le même article explique ensuite que « pour dépasser un véhicule, pour effectuer un virage à gauche, pour utiliser une voie de sortie d’un chemin à accès limité ou lorsque la voie qu’il utilise est obstruée ou fermée à la circulation, [l’automobiliste] peut emprunter la voie d’extrême gauche ».

Donc, si vous n’avez pas à dépasser, à tourner ou à éviter un obstacle, vous n’avez pas d’affaires dans la voie de gauche.

Il y a aussi l’article 325, du même Code de la sécurité routière qui indique que « le conducteur d’un véhicule routier qui circule à une vitesse inférieure à celle de l’allure de la circulation ou d’un véhicule à basse vitesse doit conduire sur la voie d’extrême droite, à moins qu’il s’apprête à tourner à gauche, à stationner ou à effectuer un arrêt sur le côté gauche et qu’il en ait signalé son intention ».

Noter que ces deux articles du Code de la sécurité routière ne s’appliquent qu’aux chaussées à plusieurs voies de circulation à sens unique dont la limite de vitesse permise est supérieure à 80 km/h.

Les mêmes articles vont même jusqu’à indiquer combien il en coûte si un conducteur est fautif. Le montant de l’amende peut osciller entre 60$ et 120$.

Qu’attendent les forces de l’ordre pour appliquer ces règles du Code de la sécurité routière du Québec?

C’est bien beau faire des lois, mais il faut aussi les appliquer et s’assurer que le message est compris de la part de tout le monde.

Souvenez-vous les années passées les campagnes de la SAAQ sur le « mover over » afin de ne pas nuire aux véhicules d’urgence arrêtés sur une autoroute.

Pourquoi pas autant d’efforts pour vanter l’utilisation de la voie de gauche sur les autoroutes?

 

The Grand Tour - saison 3

The Grand Tour – Saison 3

AutoCarbure a regardé la premère émission de la saison 3 de The Grand Tour sur Prime Video.

Clarkson, May et Hammond sont de retour avec leur humour pour une troisième saison. Pour le premier épisode, hommage à Detroit, le berceau de la voiture musclée.

La formule n’a pas changé beaucoup des deux premières saisons. Reste à voir si le segment dont tout le monde se passerait, celui de l’invité, reviendra, il était absent du premier épisode. Ce serait une excellente chose qu’il ne revienne pas.

Les images sont à couper le souffle comme d’habitude. Vraiment, cette série originale d’Amazon, est tout simplement géniale.

Cette troisième saison de The Grand Tour s’étendra sur 13 semaines.

Bon visionnement!

Le 2015 Subaru XV Crosstrek de Catherine Dorion n'est pas un méchant VUS

Mise au point: Catherine Dorion ne conduit pas un méchant VUS

AutoCarbure ne trempe pas dans la politique, par contre, notre dada c’est l’automobile.

Or, récemment, la toute nouvelle député de Québec Solidaire, Catherine Dorion, élu dans la circonscription de Taschereau, s’est fait traiter de tous les noms sur les réseaux sociaux du fait qu’elle conduirait un méchant VUS, un 2015 XV Crosstrek.

Elle qui scande à qui veut bien l’entendre que les québécois sont dépendants à l’automobile, c’est un bien drôle de choix.

Selon plusieurs sources, madame Dorion s’est récemment acheté un 2015 Subaru XV Crosstrek. Pour une députée gagnant un salaire annuel de plus de 90 000$, c’est rien de bien extravagant comme choix. Un tel véhicule se vend, avant taxes, aux alentours de 20 000$ selon les différents sites Internet d’annonces classées. Tout dépend du kilométrage, de la condition du véhicule et comment il est équipé.

Par contre chez AutoCarbure nous aimerions rectifier une chose quant à ce véhicule.

Un 2015 Subaru XV Crosstrek ce n’est pas un VUS (SUV en Anglais).

Le Subaru XV Crosstrek est un véhicule de type crossover.

Mais qu’est-ce donc un véhicule de type crossover? C’est un véhicule basé sur la plateforme d’un autre véhicule, le plus souvent issu de la même entreprise.

Dans le cas du 2015 Subaru Crosstrek, il est basé sur la plateforme de la Subaru Impreza, une voiture.

C’est donc dire que le XV Crosstrek est une Impreza haute sur pattes mais non pas un réel SUV.

Quoi qu’il en soit, la nouvelle député de Québec Solidaire défend la dépendance à l’automobile et a opté pour un XV Crosstrek avec un moteur à essence de 148 chevaux et une cote de consommation en ville de 9,1 L / 100 km et 7,0 L / 100 km sur la grande route.

Ce n’est pas si mal comme consommation pour ce type de véhicule. On est très loin d’un méchant VUS.

Ce qui est plutôt malheureux dans ce cas-ci, c’est que comme madame Dorion tiens un discours en faveur de la réduction de la dépendance à l’automobile, en sous-entendu de la dépendance au pétrole, on ne peut expliquer chez AutoCarbure pourquoi elle n’a pas opté pour la version hybride du 2015 Subaru XV Crosstrek, beaucoup moins gourmand en essence en ville.

Certainement qu’avec une version hybride de son véhicule, madame Dorion aurait été rapidement pardonnée par plusieurs.

Photo d'une plaque personnalisée publiée sur les réseaux sociaux

Automobilistes attention avec vos partages de photos sur les réseaux sociaux

Cette semaine l’équipe d’AutoCarbure n’aura pas de trouvaille de la semaine mais désire mettre en garde les automobilistes du Québec avec leurs partages de photos sur les réseaux sociaux, que ce soit Facebook ou Instagram.

Vous savez que la loi au Québec est clair concernant l’utilisation d’un appareil électronique à bord d’un véhicule que ce soit un cellulaire ou un GPS.

En aucun cas il ne doit être une distraction pour le conducteur. Dans le cas d’une infraction, celle-ci s’avère très coûteuse et dans le cas de récidive, cela peut mener à une suspension de votre permis de conduire.

Or, bon nombre d’automobilistes publient sur Facebook ou Instagram des photos ou des films de diverses situations rencontrées au fil de leurs balades à bord de leurs véhicules.

Prenons par exemple le cas du groupe Facebook Montreal Vanity Plate Spotting, où des photos de nombreuses plaques personnalisées du Québec vues par des membre du groupes sont publiées. C’est amusant certes, même très intéressant. Sauf qu’il y a un petit problème, d’après l’angle de photographie, il est facile de voir qu’elle a été prise par le conducteur.

L’équipe d’AutoCarbure désire vous mettre en garde. Nous ne croyons pas que les autorités policières iraient jusqu’à émettre un constat d’infraction aux fautifs, mais elles pourraient le faire.

Elles n’ont pas besoin de preuves, vous leur fournisser.

Par exemple dans le cas de cette photo, il est évident qu’elle a été prise par le conducteur. Faudrait prendre les forces constabulaires pour des épais de prétendre le contraire.

Photo d'une plaque personnalisée publiée sur les réseaux sociaux

Faites attention! Car quand vous publiez de un il y a votre nom d’associé à la photo parce que vous le faites dans un réseau social bien connu et ensuite souvent votre photo va contenir les informations GPS, donc où vous étiez exactement lorsque vous l’avez pris.

Soyez juste prudent. Oui c’est le fun de partager des plaques personnalisées ou autres situations cocasses que vous pourriez rencontrer sur votre route, mais faites-le de façon à ne pas vous compromettre.

Rappelez-vous il y a quelques semaines sur la page d’accueil de TVA Nouvelles, une vidéo avait été diffusée d’une jeune femme en train de texter au volant sur l’autoroute 15. Dans la vidéo, l’auteur se compromettait car il disait que la jeune femme dépassait en plus la limite de vitesse mais lui pas plus intelligent, il l’a filmait et l’a même dépassé. Donc, si la conductrice dépassait la limite de vitesse, il le faisait lui aussi. Pas bien brillant d’avoir partagé cela.

 

F1 McLaren logo

Après avoir largué Honda, l’équipe F1 McLaren largue ses pilotes

Au courant de la saison dernière, l’équipe de F1 McLaren a largué le motoriste Honda prétextant qu’il était le responsable de ses insuccès depuis trois saisons. À la fin de la saison 2017, McLaren terminait au 9e rang des constructeurs avec seulement 30 points, 25 de mieux que Sauber au 10e et dernier rang et 17 de moins que Haas Ferrari au 8e rang.

Arrive 2018, avec le nouveau motoriste, Renault, et voilà que l’écurie McLaren continue de cumuler les insuccès. Certes au classement des constructeurs après Monza, la direction de l’équipe pourrait être fière d’être au 6e rang avec 52 points.

Mais s’est-elle vraiment améliorée ou ces points supplémentaires au classement proviennent des insuccès des écuries Williams, Force India, et Toro Rosso?

Force est d’admettre que McLaren croit maintenant que c’est la faute de ses pilotes.

Le double champion du monde Fernando Alonso qui a la fin de la présente saison. Il semble que McLaren n’a pas tenté grand chose pour retenir le pilote espagnol. C’est Carlos Sainz qui le remplacera l’an prochain.

Hier elle annonçait qu’en fin de saison le pilote Stoffel Vandoorne sera remplacé par le jeune britannique Lando Norris.

Maintenant, lors de la saison 2019, l’écurie McLaren pourra-t-elle avancer dans le top 3 des écuries avec les pilotes Sainz et Norris?

Il faudra voir, rien nous indique chez AutoCarbure que la progression technique de McLaren l’amènera à ce niveau.

De plus, Sainz a présentement une saison difficile avec Renault. Il est classé au 12 rang du championnat des pilotes, lui qui l’an dernier a terminé 9e.

Quant à Lando Norris, c’est un jeune pilote qui a tout à apprendre.

Il serait donc très surprenant de voir McLaren dans le top 3 l’an prochain, voire même faire son entrée dans le top 5. Il y a beaucoup d’espoir chez Renault avec l’arrivée en 2019 de Daniel Ricciardo comme pilote qui a quitté Red Bull. Donc l’écurie française devrait se maintenir dans le top 5. Chez Haass Ferrari, actuellement en 4e position, l’équipe a connu cette saison une belle progression.  Il serait étonnant que le top 3, Mercedes, Ferrari et Red Bull flanche en 2019. De plus il y a les écuries qui sont actuellement derrière McLaren au classement et qui sont remplies d’espoir pour 2019. C’est le cas chez Sauber, avec l’arrivée de nouveaux propriétaires et du pilote canadien Lance Stroll.

Reste à savoir ce que McLaren décidera à la mi-saison 2019 en cas d’une autre saison de misère.

Revente de plaque personnalisée au Québec

Revente de plaque personnalisée au Québec

Cette semaine du 3 septembre 2018, notre trouvaille est la revente de plaque personnalisée du Québec.

C’est sur le populaire site d’annonces classées Kijiji que nous avons trouvé l’annonce.

Depuis le 27 juillet dernier la SAAQ offre aux automobilistes québécois la possibilité de se procurer une plaque personnalisée de deux à sept caractères alphanumériques.

Or, comme à l’époque des premiers nom de domaine sur le web, il semble que certains ont flairé une occasion d’affaires d’enregistrer plusieurs plaques et de tenter de les revendre avec profits. Mais attention, ils n’ont que quatre ans pour les revendre car pour les conserver ils devront les apposer sur un véhicule.

Ainsi le revendeur de notre trouvaille de la semaine de l’annonce sur Kijiji demande 500$ et plus pour chaque plaque personnalisée qu’il revend.

Il a de disponible:

Vip1
Two
03
Four
Five
06
BC
CC
EC
DC
MC
AG
BB
WW
VW
WHITE
RABBIT
JULIE
X5
X1
monero
LUV
LOVE
Lexus1
XX
XXX
XXXX
888
77
Oil

Aucun doute que les plaques XXX, Julie, VW, 888,OIL et LOVE ne vont pas se vendre 500$ mais probablement davantage.

Avis aux intéressés!

 

 

Histoires vraies de chars, d'avions, de motos, de sièges bananes et de meurtres

Histoires vraies de chars, d’avions, de motos, de sièges bananes et de meurtres

On a lu le livre de Michel Barrette intitulé « Histoires vraies de chars, d’avions, de motos, de sièges bananes et de meurtres », un livre de char pour les amateurs de chars.

M. Barrette on le connaît tous sur scène c’est un bon raconteur. Son livre ne fait pas exception.

De plus est-ce que l’amateur de char en lui a fait exprès. 285 pages!!! À la fin des années 70 Chevrolet avait dans certains de ces modèles un moteur 285 poues cubes.

Venant de Michel Barrette, un vrai gars de char, ça ne serait pas surprenant.

Le livre de Michel Barrette est tout sauf un guide de l’auto. Pourtant, on n’y parle que de chars à chaque page. On apprend au fil du livre que sa passion pour les voitures, Michel Barrette la tient de son grand-père paternel, son mentor. C’est une histoire de famille.

Dans ce livre l’humoriste québécois y évoque d’autres passions: les motos, les avions, les personnages mythiques de l’histoire, le cinéma, la musique, la culture américaine, les objets des années 1950, et bien d’autres encore.

Conteur de génie, Michel Barrette offre dans ce livre près de 70 histoires de voitures, de voyages et d’aventures comme lui seul sait les raconter. D’un road trip sur la mythique Route 66 aux États-Unis, de ses bicyclettes à siège banane et poignées Mustang, voyage à Las Vegas en Harley-Davidson, trajet vers Woodstock en Westfalia pour le 40e anniversaire de l’événement, pèlerinage en Porsche 550 Spyder sur les traces du légendaire James Dean.

Michel est un passionné de James Dean et il s’est rendu sur l’endroit où le légendaire acteur est décédé au volant de sa Porsche 550 Spyder. à la jonction de la route californienne 46 (jadis la 466) et de la route 41 californienne. Tentant d’analyser ce qui a bien pu se passer.

Pour en revenir au livre, « Histoires vraies de chars, d’avions, de motos, de sièges bananes et de meurtres », il est abondamment illustré de photos tirées des albums personnels de Michel Barrette, ce livre vous fera entrer dans l’univers de Michel Barrette comme jamais auparavant. Alliant frénésie du grand collectionneur qu’il, du passionné automobile, nostalgie, faits historiques et humour. Ces courts récits de vie sont à l’image de l’humoriste que tout le Québec connaît, Michel Barrette: drôles, touchants, érudits… et tellement captivants!

Le seul point négatif de ce livre c’est que rendu à la fin on en aurait redemandé encore et aussi le choix de la texture de la pochette. Un genre de papier qui est collant au toucher. On a pas aimé ce point.

En vente dans toutes les librairies du Québec à 29,95$.

Fiat 500

Fiat 500: quand la mauvaise réputation d’une voiture se reflète dans les ventes

La Fiat 500 est mignonne et petite, mais elle semble boudée par les consommateurs canadiens.

Au point de vue des ventes au premier semestre 2018 c’est la catastrophe.

Il ne s’est vendu que 162 unités, une baisse drastique par rapport aux 606 ventes enregistrées pour la même période en 2017.  Sur les modèles 500X et 500L, c’et encore pire, ils n’ont enregistrés que 41 ventes au premier semestre 2018 et 8 pour la 500L.

Il semble que le problème soit très canadien car en France pour la même période il s’est vendu 14 815 Fiat 500, 8 088 Fiat 500X, on a malheureusement pas les chiffres pour la 500L.

Il faut dire qu’en France, les petites voitures ont la cote, le prix de l’essence là-bas est exhorbitant à comparer au Québec. À Paris au moment d’écrire ces lignes le prix du litre d’essence (gasoil) était à 1,57 Euros, soit 2,33$ ramenés en dollars canadiens. De plus le marché français de l’automobile est pas mal plus grand là-bas qu’ici, ils sont tout de même 2 fois plus en termes de population.

Mais que c’est-il passé au Canada? Pourtant la Fiat 500 a esthétiquement tout pour plaire?

Il faut se tourner du côté de sa mauvaise réputation pour comprendre. À la fin 2015, elle occupait le top 10 des véhicules neufs les moins fiables selon le Consumer Reports.

En 2017 ça ne s’améliore pas, toujours selon le Consumer Reports, la Fiat 500 figure au chapître des pires véhicules neufs.

En 2018 elle apparaît toujours au niveau des pires voitures, toujours selon le Consumer Reports et en première position.

Un moment donné ces fâcheuses positions dans des articles de Consumer Reports rattrapent les ventes d’un modèle de véhicule. La réputation du modèle est entachée. C’est exactement ce qui se passe avec la Fiat 500.

Il faudra un grand coup de barre en termes d’amélioration de la fiabilité du modèles 500 chez Fiat en Amérique du Nord.

En Europe où les ventes du modèle ne semblent pas trop affectés. La Fiat 500 est assemblée en Pologne et en Serbie. Quant à eux, les modèles vendus en Amérique du Nord sont assemblés au Mexique à l’usine de Toluca.

Est-ce que les problèmes de fiabilités de la Fiat 500 proviennent du côté de l’usine d’assemblage au Mexique?