Tesla Model 3 en location

Essayer la Tesla Model 3 avant de l’acheter, notre trouvaille de la semaine du 16 juillet 2018

Essayer la Tesla Model 3 avant de l’acheter, c’est possible avec notre trouvaille de la semaine du 16 juillet 2018.

Ainsi, vous rêvez de vous acheter une Tesla Model 3 mais vous aimeriez faire un vrai essai du véhicule avant de le commander de Tesla? Nous avons trouvé sur le site d’annonces classées LesPacs.com un propriétaire de Tesla Model 3 qui vous permet de louer son véhicule.

Du fait que vous pourrez essayer cette Tesla Model 3 à votre convenance, cela vous donnera une excellente façon de tester la voiture avant de la commander.

La Tesla Model 3 qu’il loue est toute blanche. Elle a une autonomie de 350 km et peut accomoder cinq adultes.

Un toît avec vitre tintée et protection des rayons ultraviolets.

Cette Tesla Model 3 fait le 0-100 km/h entre 5,4 et 5,9 secondes.

Elle est équipé de 8 coussins gonflables, d’un écran tactile de 15 pouces avec GPS.

Le démarrage de la voiture s’effectue sans clé.

Elle est aussi munie d’une climatisation à deux zones, de sièges chauffants, un système de son haut de gamme avec possibilité de navigation Internet WiFi et LTE.

Le propriétaire de la Tesla est un particulier de Montréal dans le secteur Hochelaga qui demande un tarif quotidien de 175$ pour sa location.

Contacter le propriétaire via l’annonce sur LesPacs.com pour tous les détails de la location et d’enfin essayer la Tesla Model 3.

 

Les propriétaires de voitures sports anciennes s'organisent sur Facebook

Les propriétaires de voitures sports anciennes sont inquiets de la présence de patchés

Un gros événement a eu lieu à Laval dans le stationnement du Colossus. Il y avait beaucoup de monde. Beaucoup de voitures sports anciennes mais surtout beaucoup de motos. La présence de motards avec leurs patchs dans le dos en a même désolé quelques uns.

Les propriétaires de voitures sports anciennes ont même peur que leur présence nuise à leur cause.

On comprend que plusieurs de ces motards membre d’un groupe de motards sont aussi certainement victimes de nombreuses interceptions de la port de la police. Mais leur présence fait peur à bon nombres de propriétaires de voitures sports anciennes.

Ainsi depuis dimanche soir un nouveau groupe Facebook s’organise pour inclure le plus possible que des propriétaires de voitures sports anciennes, laissant les motos à l’autre groupe.

Encore une fois nous répétons chez chez AutoCarbure que nous sommes surpris de ses nombreuses interceptions de motos Harley-Davison par les policiers pour cause de bruit alors que plusieurs d’entre eux sont membres des Blue Knights (ici pour le châpitre québécois) et se promènent aussi en Harley-Davidson.

Nous invitons les gens à le plus possible ne pas s’épivarder dans leur quête face aux instances constabulaires et cibler davantage le message plutôt que se diviser.

Cadillac Seville de 3e génération

Rencontre inattendue d’un Cadillac Seville

Rencontré à Montréal ce magnifique Cadillac Seville de troisième génération (1986 – 1991). Il est d’un bourgogne magnifique.

Ce Cadillac Seville était assemblé aux États-Unis et propulsé par un moteur V8 de 4.1L à 4.9L selon le modèle choisi. Il est munie d’une transmission automatique à quatre rapports.

 

Groupe Facebook recours collectif contre le harcelement policier au Québec

Les propriétaires de voitures sports anciennes sont inquiets face à la police

Chez AutoCarbure nous avons constaté depuis quelques semaines une inquiétude grandissante chez les propriétaires de voitures sports anciennes face à la police.

Le tout à commencer alors qu’a été publiée dans un communiqué de la Sûreté du Québec, une photo d’agents ayant intercepté un Superbird dans le cadre des opérations motos et véhicules (MVM) le 5 juillet dernier. Il faut aller sur la liste des communiqués pour voir cette photo partiellement. Sur la page officielle de la Sûreté du Québec, sur Facebook, on peut voir la photo au grand complet, dans une publication du 5 juillet.

Opération MVM page Facebook officielle de la Sûreté du Québec

Les commentaires pas toujours tendre envers le principal corps de police du Québec pleuvent toujours sur cette publication. Il faut comprendre qu’un 1970 Plymouth Road Runner Superbird c’est rare et ainsi avec un super aileron dans son état naturel et le bruit qui sort du moteur est naturellement comme ça à sa sortie d’usine en 1970. Les policiers ont-ils manqué de jugement dans ce cas-ci? On ne le saura jamais mais ça envoie un message inquiétant aux propriétaires de voitures sports anciennes d’avoir intercepté « The Frog Machine » une des voitures sports de collection les plus connues au Québec.

Depuis cette publication sur Facebook, nous avons même reçu des demandes de propriétaire de voitures sports anciennes qui se demandent s’ils pourront se rendre au Granby International, le plus grand rassemblement de voitures anciennes qui se tient dans deux semaines, sans se faire intercepter par la police municipale ou provinciale.

Évidemment nous n’avons pas de réponse précise à leur donner.

Sur Facebook, c’est même ouvert un groupe « Recours collectif contre le harcelement policier au Québec » et ils comptent plus de 10 000 membres. Sur ce groupe, nous avons pu lire qu’un membre a été intercepté 10 fois en 13 jours pour un véhicule totalement en règle.

Hier, une actualité sur le site Internet de Radio-Canada est sortie comme quoi des motocyclistes envisagent un recours collectif contre les policiers.  Les motocyclistes se disent exaspérés des nombreux contrôles policiers menés à leur endroit. On sait chez AutoCarbure que c’est la même chose du côté des propriétaires de voitures sports anciennes qui sont tannés des nombreux contrôles policiers à leur égard.

Dimanche dans le stationnement du cinéma Colossus à Laval l’avocat montréalais Hugo Vaillancourt rencontrera des motocyclistes et ça jasera d’un recours collectif possible.

Il faut comprendre qu’à la base une moto Harley-Davidson ça pétarade normalement à sa sortie d’usine. S’il n’est pas permis de se promener avec ça au Québec, alors les corps de police devraient se tourner vers Transport Canada qui autorise la vente de ses véhicules au pays.

Et si on retourne en arrière dans les années 60 et 70, les moteurs des voitures sports et musclés de l’époque faisaient un vacarme naturel et aussi approuvé par Transport Canada. Un 1969 Pontiac GTO ça gronde normalement sans aucune modification tout comme un 1970 Plymouth Road Runner Super bird avec son moteur V8 426 HEMI.

Finalement chez AutoCarbure nous sommes surpris de ses nombreuses interceptions de motos Harley-Davison par les policiers pour cause de bruit alors que plusieurs d’entre eux sont membres des Blue Knights (ici pour le châpitre québécois) et se promènent aussi en Harley-Davidson.

Bien sûr ils se peut que différentes motos et véhicules ne soient pas totalement conforme mais nous croyons chez AutoCarbure qu’avec la quantité d’essence et de taxes sur celle-ci que les propriétaires de voitures sports et musclées anciennes équipés d’un gourmand moteur V8 devraient avoir un peu de répis de la part de la force constabulaire. Ces propriétaires, ainsi que les motocyclistes, contribuent largement à l’essor économique de la province avec leurs nombreux déplacements à des expositions et ils font rouler les économies locales avec leur besoin en hébergement, leur besoin de manger et leur besoin en loisirs. Sans compter les sommes considérables qu’ils déboursent en surplus pour immatriculer leurs véhicules auprès de la SAAQ.

Entre le moment d’écrire ses lignes et la publication de l’article, le groupe Facebook « Recours collectif contre le harcelement policier au Québec » a augmenté de 35 membres. À ce rythme, il ne serait pas surprenant de voir le groupe atteindre 25 000 membres avant la fin de l’été.

 

 

Une Mustang au Detroit Auto Show

Par cause de visibilité du CES et du mauvais temps, le Detroit Auto Show se déplace en Juin

Le Detroit Auto Show, le grand-père de tous les salons de l’auto de l’Amérique du Nord, le plus important salon de l’auto autoproclamé, est sur le point de déplacer son créneau horaire annuel de la fin de l’hiver à la fin du printemps. Le mauvais temps de Motown et la concurrence du CES l’ont rendu nécessaire.

C’est ce qui a été rapporté ce mardi dans le Detroit Free Press et le Detroit News. Le Salon international de l’auto de l’Amérique du Nord (NAIAS), comme l’appelle Detroit, se déroulera comme prévu du 14 au 27 janvier 2018, puis en 2020 vers une date de juin. On s’attend à ce qu’il y ait plus d’événements en plein air que par le passé. (En fait, il serait difficile d’en avoir moins.)

Le changement est attendu depuis longtemps. Bien que le titre ait un titre international, il s’agissait avant tout d’une célébration des trois grands constructeurs traditionnels du Michigan, datant de 1899 pour le premier spectacle et de 1907 pour le premier spectacle annuel. Et il s’agissait plus des véhicules finis que des technologies sous-jacentes qui rendaient les voitures du 21ème siècle tellement différentes et meilleures.

Le Los Angeles Auto Show, qui date également de 1907, a également eu lieu en Janvier – parfois chevaucher étroitement Detroit, et tombant également dans les mêmes dates de spectacle de l’époque Consumer Electronics Show (maintenant juste CES). Quelqu’un a dû déménager, et LA a choisi de sauter à Novembre juste après ou avant Thanksgiving, où il avait prospéré. Cette année, c’est le 30 novembre-décembre. 9, 2018.

La température a été aussi un grand facteur décisionnel. Janvier à Detroit effraie les médias et les analystes. L’idée d’être bloqué pendant plusieurs jours à Detroit en janvier (également à Chicago en février), sans grand intérêt, pèse lourdement sur plus de 4 000 écrivains et analystes.

Le CES et LA ont volé les aspects techniques et de design en janvier. Les cinq dernières années, les introductions les plus importantes qui impliquaient la technologie des nouvelles voitures étaient à Las Vegas au CES. Et c’est la plupart de ce qui rend les voitures différentes ces jours-ci. Pendant ce temps, LA a reçu sa part d’annonces de technologie et est devenue le rendez-vous incontournable pour les annonces et les démonstrations de voitures vertes. LA a rebaptisé les jours de la presse et du commerce en tant que Automobility LA, y compris les «ride-and-drives». Detroit a contré avec Automobili-D (l’obtenir) et a collé les expositions dans le sous-sol.
Casinos Certains partisans de Detroit disent que Las Vegas et Detroit sont sur un pied d’égalité parce que les villes offrent des jeux. Sérieusement.

Les constructeurs automobiles européens tirent la fiche du Detroit Auto Show de l’an prochain. Audi, BMW, Jaguar, Land Rover, Mercedes-Benz, Porsche et Volvo sont parmi les principaux constructeurs automobiles qui ne seront pas au salon de 2019. Voilà des arguments de poids qui ont fait réfléchir.

 

2017 Tesla Model X P90D

Tesla signe un accord en Chine pour construire une seconde usine d’assemblage

Tesla Inc. a conclu un accord préliminaire avec le gouvernement de Shanghai pour la construction d’une usine qui rivalisera avec sa propre usine d’assemblage des États-Unis,

La capacité prévue du constructeur de voitures électriques pour l’usine est de 500 000 véhicules par an, a indiqué le gouvernement de Shanghai dans un communiqué.

Alors que Tesla travaille sur la production en Chine depuis plus d’un an, le président Donald Trump essaie de soutenir la fabrication aux États-Unis. Tesla suit Harley-Davidson Inc. en expansion hors des États-Unis.

Le constructeur automobile public américain le plus jeune cherche à étendre sa capacité et à atteindre plus efficacement les marchés mondiaux. La seule usine d’assemblage de voitures de Tesla se trouve à Fremont, en Californie, avec une usine de batteries géante dans le Nevada, état voisin.

Pour Tesla, une usine en Chine réduit également les coûts d’expédition et rend potentiellement les composants d’approvisionnement plus économiques pour le plus grand marché de voitures électriques de la planète. La compagnie a augmenté de 30 000 $ les berlines Model S et les crossovers du modèle X en Chine après que Pékin ait imposé des droits supplémentaires sur les automobiles américaines, la semaine dernière, mettant ses véhicules hors de portée de plus de consommateurs sur son marché n ° 2 mondial.

En novembre, Elon Musk a déclaré que Tesla est à environ trois ans de commencer la production dans le plus grand marché automobile du monde. L’usine fabriquera quelques centaines de milliers de véhicules par an pour les acheteurs en Chine et potentiellement dans d’autres parties de l’Asie, a-t-il déclaré à l’époque.

Tesla fabriquera probablement la plus petite berline Model 3 et le prochain crossover du modèle Y dans son usine d’assemblage en Chine, a-t-il dit, plutôt que la berline Model S ou le modèle X, qui se vendent souvent plus de 100 000 $ aux États-Unis.

La Chine présente une opportunité de croissance massive pour Tesla et ses rivaux tels que BMW AG et Daimler AG, qui cherchent à tirer parti du marché à croissance rapide.

Les ventes de véhicules à énergie nouvelle – une catégorie qui comprend les automobiles à piles, hybrides rechargeables et à pile à combustible – ont atteint 777 000 unités en 2017, et pourraient dépasser 1 million cette année, selon les estimations de l’Association chinoise des constructeurs automobiles .

L’objectif du gouvernement chinois est de 7 millions de véhicules par an d’ici 2025. Tesla a vendu 14 779 véhicules en Chine l’année dernière, selon les données de LMC Automotive. Cela lui a donné environ 3 pour cent du marché des véhicules électriques alimentés par batterie du pays, le plaçant comme la marque #10 dans ce segment.

La Chine a représenté 17% du chiffre d’affaires de Tesla en 2017, selon un dépôt auprès des régulateurs américains. Accélérer la fabrication est essentiel pour que le constructeur automobile puisse subvenir à ses besoins tout en poursuivant la mission de Musk de faire la transition mondiale vers le transport par batterie. Tesla a produit 5 031 Model 3 dans la dernière semaine du deuxième trimestre dans son usine de Fremont, atteignant une cible qui, selon Musk, était cruciale pour générer de l’argent et réaliser des bénéfices. Elle l’a atteint non sans peine car elle y a installé une chaîne de production de fortune sous une tente extérieure.

 

1968 Ford Galaxie 500 fastback, trouvaille du 9 juillet 2018

1968 Ford Galaxie 500 notre trouvaille de la semaine du 9 juillet 2018

Sur le populaire site d’annonces classées Kijiji nous avons trouvé un 1968 Ford Galaxie 500 qui est notre trouvaille de la semaine du 9 juillet 2018.

Pour un Ford âgé de 50 ans, franchement il a fière allure.

Le véhicule est en vente à Joliette dans Lanaudière et le vendeur demande 19 500$.

Le vendeur spécifie dans l’annonce que c’est le modèle fastback du Galaxie 500.

Il est doté du moteur 390 et d’une boîte de vitesse automatique.

Son toît est en vinyle blanc et l’intérieur d’origine et très propre.

Le chrome sur la voiture a été refait au grand complet.

C’est un Galaxie 500 deux portes d’un joli bleu extérieur.

Attention si vous allez consulter l’annonce sur Kijiji, le vendeur est formel là-dessus, il ne répondra pas au courriel, il faut l’appeler.

 

Mitsubishi du Canada

Les 93 concessionnaires Mitsubishi du Canada vont se revamper

Les 93 concessionnaires Mitsubishi du Canada vont revamper  leurs installations ce qui fait parti de la stratégie globale de la maison mère au Japon. Cela inclut aussi les 2 concessionnaires récemment rénovés au Québec (Vaudreuil et Laval) et un troisième bâti avec les anciennes spécifications (Gatineau).

Ce sera des rénovations coûteuses pour tous les concessionnaires.

C’est une nouvelle image qui doit se conformer avec l’image mondiale de la marque.

Cette décision de la maison mère de Mitsuishi affecte 5 000 concessionnaires à travers le monde.

Les éléments du nouveau look des concessionnaires Mitsubishi incluent:

  • une signature extérieure noire avec en accent le rouge de la marque Mitsubishi ;
  • du verre entourant tout le concessionnaire;
  • une entrée noire et rouge;
  • derrière la réception un mur noir avec des crochets au couleurs de la marque;
  • un espace lounge;
  • un espace dédié aux véhicules électriques avec en montre tous les véhicuhes électrique de la marque.

La nouvelle image des concessionnaires est payée par le propriétaire de la concesson avec le support de Mitsubishi Canada.

Le porte-parole de Mitsubishi Canada assure que la division canadienne de Mitsubishi Corp. va même supporter les concessionnaires qui ont récemment rénovés ou construits aux couleurs de l’ancienne image.

Le premier concessionnaire arborant la nouvelle image de Mitsubishi ouvrira à l’automne 2018 à Ajax en Ontario.

En 2016, la marque Mitsubishi a vendu 22 293 véhicules en 2016. Pour 2017, Mitsubishi Canada aurait battu ses ventes de l’année précédente.

plaque d'immatriculation personnalisée

Enfin une plaque d’immatriculation personnalisée au Québec

Le Québec était l’un des rares endroit en Amérique du Nord où cela n’était pas permis. Enfin une plaque d’immatriculation personnalisée au Québec et ce à partir du 27 juillet.

Après des années d’attente, société distincte oblige, les Québécois seront enfin en mesure d’afficher ce qu’ils veulent sur leur plaque d’immatriculation de leur véhicule.

Cela avait été annoncé initialement en 2014 par l’ancien ministre des Transports, Sylvain Gaudreault, du gouvernement péquiste de l’époque. Mais dans le contexte où son gouvernement n’était pas majoritaire, trois mois plus tard cela était mis au rencart par le nouveau gouvernement.

Voilà qu’à trois mois des élections, en conférence de presse hier, le ministre des Transports, André Fortin, a affirmé que les Québécois pourront personnaliser la plaque d’immatriculation de leur véhicule de promenade, moto, scooter, vr, habitation motorisé (moins de 3000 kg), motoneige et même leur quad selon leurs passions, leurs loisirs et leur personnalité.

Certaines des options fournies par la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) dans sa campagne médiatique incluent «CAMPING», «STEEVE», «JAZZ» et «PITPIT».

Seront certainements prisées les plaques « GTO 69 », « COBRA », « MON VE», « CHEVY », « HEMI », « MUSK », « ELON », « PETROLE », « GIRLY », » RIRE », « BEN OUI », « BIPBIP», « PEPE », « POPEYE », « 2 CV », « CIRQUE », « ERIC », « SAMUEL », « GILLES », « REAL », « YVES », « ANDRE », « GAGNON », « BUTCH », « V8 », « V12 », « IDOLE », « GRRRR », « MARIE », « CITRON », « CLOWN », « DB9 », « FERRARI », « TOYOTA »  et toutes autres combinaisons de 7 caractères possibles. Dommage pour 7 caractères seulement car par exemple l’État de New York en propose 8.

Chaque plaque d’immatriculation personnalisée sera vedue au prix de 250 $ taxes incluses. Son renouvellement coûtera 34,50 $ au propriétaire, ce qui correspond au prix demandé ailleurs au Canada.

La majorité des provinces et territoires offre de telles plaques d’immatriculation à des coûts allant de 100 $ à environ 340 $, selon les informations publiques disponibles. Cette possibilité est aussi largement répandue aux États-Unis.

M. Fortin a fait état d’une récente étude de la SAAQ selon laquelle 40 % des conducteurs seraient intéressés par des plaques personnalisées.

La SAAQ prévoit engranger 20 millions sur cinq ans avec une telle mesure.

Chez AutoCarbure on s’est demandé comment la SAAQ calculaut son 20 millions si 40% des conducteurs désirent une plaque personnalisés. En supposant qu’elle ne vend que 200 000 plaques personnalisés, déjà cela lui rapporterait plus de 75 millions sur cinq ans.

Seulement avec les nombreux collectionneurs de véhicules qu’il y a au Québec, AutoCarbure croit que le projet sera très rentable pour le gouvernement. AutoCarbure estime que ce dernier engrangera près de 200 millions sur cinq ans avec un tel produit.

AutoCarbure prévoit que cette mesure sera tellement populaire qu’il pourrait même se développer un marché secondaire des plaques. Il n’a pas été possible de savoir si la SAAQ autorisera les transferts de plaque à un autre propriétaire qui lui aura acheté les droits du demandeur original. Si par exemple un automobiliste se procure la plaque d’immatriculation personnalisée « PIERRE », aura-t-il le droit d’en annoncer la vente sur les sites d’annonces classées tels que Kijiji ou LesPacs?

La SAAQ va vérifier les demandes des plaques personnalisées et celles-ci seront envoyées par la poste dans un délai de trois à six semaines.

Avec l’entrée en vigue de la loi 150, celle qui permet de personnaliser les plaques d’immatriculation, plus rapidement vous demanderez la vôtre, plus vite vous l’obtiendrez. Si deux citoyens veulent la même chose, c’est le premier à avoir envoyé sa demande qui l’obtiendra.

La loi 150 ne permet pas tout et chaque plaque doit être unique.

Un numéro de plaque pouvant porter à confusion avec celui d’une autre plaque ne sera pas permis. La SAAQ pourra refuser de délivrer une plaque non conforme ou l’invalider si le défaut est constaté après l’avoir délivré.

Le projet de loi 150 interdit sur une plaque d’immatriculation personnalisée tout message lisible de gauche à droite (en sens inverse). Seront ainsi refusées les demandes  qui :

  • laisse faussement croire que le propriétaire du véhicule est une autorité publique ou qu’il y est lié;
  • exprime de l’insouciance à l’égard de la sécurité routière;
  • exprime une idée scandaleuse ou obscène;
  • fait la promotion d’une infraction criminelle;

Le projet de loi 150 prévoyait l’interdiction des messages non conformes aux dispositions de la Charte de la langue française, mais selon la SAAQ, toutes les langues seront autorisées.

Rapidement la SAAQ sera mis à l’épreuve sur les restrictions de la loi 150 avec des demandes tels que « TRUMP », « BITCOIN », « MEUTE », « NO SIAF », « PROGUN», « ISLAM»,  « POT », « COKEE », « KARLA », « VACHIER», « ALCOLO », « CEDRIKA », « VOLER », « VOTE PQ » et « LEGAULT ». Sans compter tous les mots vulgaires de la langue Française et dans d’autres langues. Gros maux de tête à l’horizon pour la SAAQ avec la plaque d’immatriculation personnalisée au Québec.

 

2017 Tesla Midel 3

Tesla franchit le cap de production de 5 000 Model 3 par semaine

Défiant les plus incrédules, Tesla Inc. a annoncé ce lundi avoir assemblé 5 031 voitures électriques Model 3 durant la dernière semaine du mois de juin qui vient tout juste de se terminer.

Dans un rapport sur sa production diffusé aujourd’hui, Tesla mentionne avoir produit 28 578 Model 3 durant le deuxième trimestre de 2018. L’entreprise californienne prévoit même atteindre le cap des 6 000 unités par semaine d’ici la fin du mois d’août.

C’est la première fois que Tesla surpasse son objectif souvent raté de 5 000 unités de Model 3 par semaine. Ce succès tardif n’empêche pas qu’au final, la production moyenne du dernier trimestre de 2018 a été de seulement 2 198 unités par semaine en avril, mai et juin.

C’est grâce à une nouvelle chaîne d’assemblage sous un énorme chapiteau monté à l’extérieur de son usine de Fremont, en Californie, surnommé « la tente » que Tesla a pu atteindre cet objectif comme l’avait si souvent promis dans le passé son fondateur Elon Musk.

Son Model 3 est d’une importance capitale pour son modèle d’affaires visant à transformer Tesla en un constructeur automobile à haut volune.

Certains observateurs du milieu automobile s’interrogent publiquement sur la capacité du fabricant automobile californien à maintenir la production de Model 3 en haut de 5 000 unités par semaine tout en produisant des véhicules de haute qualité.

Franchir le cap de 5 000 unités est une chose, le maintenir en est une autre selon plusieurs critiques de la marque Tesla.

Autre point, Tesla n’a toujours pas livré de Model 3 sous le prix des 35 000 dollars américains, tel qu’annoncé en mars 2016 au moment du grand dévoilement du véhicule. Au contraire son prix ne cesse d’augmenter.

Tesla mentionne avoir livré 18 440 Model 3 durant le second trimestre de 2018 pour satisfaire une longue liste de clients estimée à plus de 420 000 personnes (incluant les récents remboursements demandés). Certains clients attendent leur voiture depuis mars 2016. À 5 000 unités par semaines, si vous commandez votre Model 3 aujourd’hui, vous pourriez attendre jusqu’à 18 mois avant de mettre la main dessus.

Le Model 3 de base coûte 35 000 dollars américains et ce modèle est décrit comme était la première voiture Tesla à prix abordable. En ce moment, la Model 3 est livré au prix de 49 000 dollars américains (65 000 dollars canadiens) et les autres versions plus équipées du modele franchissent facilement le prix de 70 000 dollars américains. Tesla est encore loin de sa promesse d’un Model 3 à 35 0000 dollars.

Tesla n’a toujours pas annoncée quand elle débutera la fabrication du modèle à 35 000 dollars américains, qui serait disponible seulement en noir. Il faut payer davantage pour obtenir son Modl 3 dams une autre couleur. Cela n’est pas sans rappeler un certain Henry Ford qui au début de sa chaîne de montage vendait ses Model T en noir seulement.

Au point de vue de la production de ses autres modèles Tesla a aussi livré 10 930 berlines Modèle S et 11 370 VUS Modèle X durant le dernier trimestre de 2018. Aucun chiffre n’a été dévoilé pour le second trimestre.  Mais Tesla ne fait rien comme les autres. Son président, Elon Musk, fait à sa façon et non à celle de Bloomberg ou des agences de cotation de crédit.

Justement, Elon Musk était d’humeur à célébrer dimanche alors qu’il a adressé un courriel à ses employés dams lequel il était mentionné « Je crois que nous sommes devenus une vraie compagnie automobile ».

Quant aux marchés boursiers ils ont accueilli cette nouvelle d’atteinte de production du cap des 5 000 unités hebdomadaires du Model 3 chez Tesla de tiède façon, alors que l’action de l’entreprise clôturait en baisse de $7.88 ce lundi.