1963 Oldsmobile Super 88

1963 Oldsmobile Super 88, notre trouvaille de la semaine du 19 août

Un 1963 Oldsmobile Super 88, c’est notre trouvaille de la semaine du 19 août 2019. Cette semaine c’est sur le populaire site Internet d’annonces classées Kijiji que nous avons trouvé ce véhicule à vendre.

Ce modèle de voiture est rare selon le propriétaire. Le véhicule équipé du moteur 394 pouces cubes (6,5 litres) Sky Rocket et affiche que 89 000 miles au compteur. Le nom du moteur est en raison de sa taille, un V8, et de de sa puissance de 394 chevaux et d’un couple de 440 livres-pied.

Tout est d’origine dans ce véhicule et l’intérieur et extérieur est très propre.

Ce 1963 Oldsmobile Super 88 est un vrai muscle car, avec du luxe. C’est le premier vrai muscle car de la famille du constructeur automobile Oldsmobile.

C’est une grosse voiture, avec son empattement de 123 pouces et ses longs pare-chocs avant et arrière.

Elle est équipée d’une transmission automatique à trois rapports.

Il a besoin d’un peu d’amour au niveau de la peinture. Aux dires du propriétaire, avec une peinture neuve et des mags, cette voiture serait super.

Le véhicule n’a eu qu’un seul propriétaire qui l’a acheté en 1963. L’acheteur sera donc le second propriétaire.

La voiture roule très bien, immatriculée toute circulation, pour tout les jours… Sans aucune restriction.

C’est un véhicule à voir absolument aux dires du vendeurs.

Le vendeur demande 10 400$.

Le véhicule est situé à Montréal.

Avec le plein d’essence, le véhicule à un poids de 4096 livres. Son réservoir a une capacité de 79,6 litres ou si vous préféré de 21 gallons américains.

1963 est la 5e génération du véhicule (1961-1964) dont le modèle a débuté sur le marché en 1949. La production du Super 88 se terminera avec le modèle de l’année 1991 où il aura perdu au fil des ans le mots Super pour simplement s’appelé Oldsmobile Eighy Eight. La 5e génération a aussi vu le véhicule être nommé parfois comme Dynamic 88, Jetstar 88 ou Super 88.

 

 

vehicules-electriques-au-quebec

À peine 1% de véhicules électriques au Québec

Selon la SAAQ, le parc automobile du Québec comprend environ 5 millions de véhicules. Au Québec, selon les dernières données, ce sont 52 256 véhicules électriques qui roule sur les routes de la belle province.

De ce nombre, on ne sait pas combien sont destinés à des fins commerciales. C’est donc dire qu’au niveau individuel, c’est moins de 1% des véhicules qui roulent électriques au Québec.

Chez l’ensemble des concessionnaires du Québec, les ventes de véhicules 100% électriques ou hybrides représentent actuellement 5% des ventes.

Bien sûr, avec le 13 000$ de subventions (Québec + Ottawa) versent aux contribuables, cela aide à l’achat. Pour les plus nantis, car un salarié moyen n’ira pas s’acheter un véhicule de plus de 35 000$.

Donc c’est en subventionnant les plus riches du Québec que les gouvernements espèrent faire aoapter les véhicules électriques aux consommateurs québécois. Mais tous dans l’industrie savons que dès que les subventions tomberont, les ventes tomberont aussi et ce même si le prix de l’essence devait dépasser les 1,60$.

Pendant ce temps, on apprenait hier que les ventes de véhicules électriques ont reculé en Chine. C’est le pays où les ventes étaient les plus grandes dans le monde. Il semble que du côté de ce pays, les ventes ont plafonnées. La raison est que les incitatifs à l’achat mis en place par la Chine ont diminués. Ainsi, c’est ce qui guette le Québec quand les gouvernements diminueront ces subventions, les ventes ne pourront se maintenir.

En attendant, l’AVEQ espère atteindre 100 000 véhicules qui roulent électrique sur les routes du Québec pour 2020. La marche est encore très haute alors qu’il n’y a que 52 256 véhicules en date du 30 juin.

Voici le nombre de véhicules électriques par grande ville au Québec:

Gatineau : 1 125

Montréal : 6 051

Laval : 2 861

Terrebonne : 1 525

Longueuil : 1 590

Québec : 3 732

Sherbrooke : 1 471

Toute proportion gardée, nous constatons que c’est Sherbrooke qui a le plus grand nombre de véhicules électriques par habitant sur son territoire.

Pour nous chez AutoCarbure, toutes ces subventions et ce battage publicitaires depuis trois ans et avoir moins de 1% de véhicules électriques sur le territoire québécois, c’est un constat d’échec flagrant pour les gouvernements et les organisations poussant ce type de véhicules.

 

Lance Stroll 4e avec sa Racing Point au Grand Prix d'Allemagne

Lance Stroll 4e au Grand Prix d’Allemagne

Le Canadien Lance Stroll a terminé 4e au Grand Prix d’Allemagne. Une course qui s’est déroulée au début sous la pluie, ensuite un peu sec, encore un peu de pluie et finalement au sec. Le tout parsemé de multiples abandons surprises et de sorties de la voiture de tête.

Lance Stroll faisait son petit bonhomme de chemin allant d’arrêts aux puits en arrêts aux puits selon les caprices de la météo et le beseoin de changement de pneu pour tout à coup, mener la course… Jusqu’à ce que Max Verstappen vienne lui ravir avec sa puissante Red Bull.

Stroll au volant de sa Racing Point ne pouvait pas espérer continuer à se battre contre de meilleurs voitures en piste, ainsi il a été dépassé.

Au final, les malheurs de Charles Leclerc, de Valterri Bottas, de Lewis Hamilton et de Niko Hulkenberg auront su profiter à Stroll qui a aussi, par hasard, sorti aux puits aux bons moments.

Parti 15e, Stroll termine donc en 4e position. C’est une très belle journée pour le pilote canadien et son écurie Racing Point, malgré l’abandon de son coéquipier Sergio Perez.

Mais, l’exploit de la journée revient toutefois à l’Allemand Sebastian Vettel avec Ferrari qui parti de la dernière place termine sur la 2e marche du podium, tout juste devant le pilote Russe Daniil Kvyat qui, comme Lance Stroll, a eu aussi la main heureuse en ce dimanche. Kvyat est parti de la 14e position.

Il s’agissait de la 7e victoire de Néerlandais Max Verstappen, de sa seconde en 2019, et du premier Grand Prix depuis belle lurette que l’équipe Mercedes ne marquait aucun point.

Malgré cet hécatombe chez Mercedes lors de ce Grand Prix, l’Anglais Lewis Hamilton demeure tout de même au premier rang du championnant des pilotes avec une avance de 39 points sur son coéquipier Valterri Bottas. Mais, il reste encore 10 courses au championnat 2019, rien n’est encore joué.

Tesla - remboursements demandés

Encore de lourdes pertes chez Tesla

Le constructeur automobile californien a annoncé mercredi de lourdes pertes pour son dernier trimestre. En bourse, l’action a décroché 14,3% ce jeudi.

La capitalisation boursière de Tesla n’est plus que de 40 milliards. À son apogée en bourse, Tesla valait plus que Ford, General Motors et Fiat Chrysler, ce qui ne faisait de toute façon aucun sens.

La récente chute de Tesla en bourse ne signifie pas pour autant que l’action de la compagnie s’en va au raz les paquerettes.

Mais, le récent trimestre indique que Tesla a besoin de beaucoup de liquidités.

Côté revenus, Tesla déçoit avec des revenus trimestriels de 6,35 milliards. Moins que le marché anticipait. Bien sûr, les revenus de Tesla augmente par rapport à la même période l’année dernière mais celle-ci accumule les pertes.

Les prédictions de Tesla annonçait une production de 360 000 à 400 000 véhicules pour 2019, dans les premiers six mois, Tesla n’a livré que 158 200 véhicules. Il faudra donc qu’elle produise plus de 240 000 véhicules dans les prochaine six mois pour atteindre l’objectif fixé.

Malgré des pertes de 369 millions, les dirigeants de l’entreprise croient à un retour à la rentabilité lors du 3e trimestre.

Chose qui serait étonnant vu que les coûts de son implantation en Chine vont augmenter.

Tesla a plus d’argent en main avec près de 5 milliards de dollars mais elle a aussi une dette qui continue de monter à 11,2 milliards. Autrement dit, pour chaque action de Tesla que vous achetez, vous avez 25% en dette. C’est beaucoup!

Ensuite, autre fait à noter dans les états financiers de Tesla, depuis 1 an, elle a perdu 1 milliard en valeur de ses équipements. Le tout, sans aucune explication.

Tesla devrait produire des véhicules en Chine dès l’an 2020, bon nombres d’observateurs croient que Tesla pourra produire davantage de véhicule mais de ce nombre, beaucoup sont inquiets sur le niveau de qualité des véhicules produits.

Nous continuons de croire chez AutoCarbure que la continuité du succès de Tesla passe par une association à un gros constructeur automobile, sans quoi Tesla mourra. L’entreprise se fait gruger des parts de marché à chaque mois qui passe. Actuellement Toyota, GM, Honda, Ford et Fiat Chrysler livrent plus de véhicules électriques que Tesla. Attention, on ne parle pas ici de ventes mais de livraisons. La production est le problème de Tesla. Les ventes s’accumulent, mais la production n’est pas au rendez-vous. Alors que les autres gros constructeurs sont capables de s’adapter plus rapidement car  ils ont accès à plus de ressources et plus de capitaux. Au rythme actuel, Tesla vend presque trois fois plus de véhicules qu’elle n’en produit. De plus le Model 3 ne cesse de monter en prix.

Si vous commandez aujourd’hui votre Tesla Model 3, vous l’aurez moyennant 53 790 dollars canadiens plus taxes, incluant la subvention provinciale et fédérale. Financé sur 96 mois, cela vous fait un paiement mensuel de 601$.

Si vous avez l’âme comptable, lisez le dernier rapport financier de Tesla, sur leur site Internet.

En terminant, bonne nouvelle pour les véhicules-électricophiles, durant le mois de janvier 2019, le marché américain a atteint les 1 000 000 de véhicules électriques en circulation.

1970 Plymouth Flury

1970 Plymouth Fury, notre trouvaille de la semaine du 22 juillet 2019

Un 1970 Plymouth Fury, c’est notre trouvaille de la semaine du 22 juillet 2019. Cette semaine nous sommes allés hors de nos habitudes. C’est sur Facebook, dans un groupe « Vendre Laurentide » que nous avons trouvé le véhicule à vendre.

Cette année-là, selon l’annonce, le propriétaire mentionne qu’il n’y a eu que 5528 modèles de vendu de ce Fury.

C’est un 4 portes sedan, doté d’un moteur V8 318 (5,2 litres) avec une transmission automatique.

Le siège avant est split back.

Il a 52 500 miles au compteur, c’est d’origine.

L’extérieur est bleu et l’intérieur bleu pâle.

Le véhicule a un peu besoin d’amour à l’intérieur, mais pas tant non plus.

Le vendeur est situé à Grenville-sur-la-Rouge et demande 4 200$.

1970 c’est la 5e génération du Plymouth Fury. C’est un long véhicules avec un empattement de 3 048 mm (120 pouces).  Avec beaucoup de place, capable d’assoeir facilement 5 adultes et de façon très confortables.

Au prix proposé, le vendeur vous offre l’occasion de posséder un véhicule de collection de 48 ans. Un beau défi pour les petites choses dont il a besoin d’amour. Pour peu d’argent, vous pourriez avoir un véhicule très beau à exposer dans les différents événements automobile au Québec.

 

1981 Honda Prelude, notre trouvaille de la semaine

1981 Honda Prelude, notre trouvaille de la semaine du 15 juillet 2019. Nous avons déniché le véhicule sur le très populaire site Internet d’annonces classées LesPacs.com.

Le propriétaire, situé à Drummondville, au Centre-du-Québec, est à la recherche d’un 3e propriétaire qui saura bien cajoler cette 1981 Honda Prelude, première génération.

Puisqu’il n’en existe que très peu aujourd’hui en Amérique du Nord, cette petite asiatique éveillera certainement la nostalgie en vous et fera tourner bien des têtes sur la route !

À peine plus de 200 000 km au compteur, son intérieur rouge/bourgogne de 4 (2+2) places est impeccable (aucune déchirure) et son extérieur gris/argenté a été refait en 2014. Sa carrosserie est épatante !

Elle n’est jamais sortie l’hiver depuis des décennies et fait toujours dodo dans un garage chauffé. Elle est aussi très rarement sortie sous la pluie.

Sa transmission est manuelle et les vitesses se changent comme un charme. Le véhicule est muni de roues motrices avant.

Son toit ouvrant électrique et sa conduite sportive vous convaincront sans doute !

Elle est en très bonne condition. Le propriétaire fait mention que les entretiens ont toujours été consignés dans un carnet de bord depuis sa sortie du concessionnaire en 1981 !

Le propriétaire demande que 4 900$ pour son beau petit véhicule asiatique de collection.

Cette Honda Prelude de première génération, un vraiment beau véhicule de collection, a été désignée en 1978 par Shinya Iwakura et Hiroshi Kizawa. Elle  a été assemblée au Japon à l’usine Honda de Sayama.

À vide, le véhicule ne pèse que 1 980 livres. Son moteur de 1,8 litres de 4 cylindres n’en a donc pas beaucoup à déplacer ce qui en fait un beau petit véhicule sport.

Avec un tel véhicule vous pourriez parcourir les expositions de voitures de collection du Québec et l’exposer, ainsi de nombreux amateurs sauront se plaire à le contempler et même vous piquer une jasette par brin de curiosité.

La dernière Beetle de Volkswagen sort d'usine

La dernière Beetle de Volkswagen sort d’usine

La dernière Coccinelle (Volkswagen Beetle) viens d’être produite au Mexique. Ainsi, c’est au son des mariachis jouant un air classique mexicain et après avoir roulé quelques mètres sous les confétis et les applaudissements des travailleurs et journalistes réunis pour l’occasion mercredi, que la voiture de couleur bleu métallisé a été immortalisée par les objectifs photos. Elle était entourée par les ouvriers de cette usine à Puebla City, qui a produit, depuis 1997, plus de 1,7 million du modèle New Beetle et Volkswagen Beetle.

Les 65 dernières Beetle de l’histoire, numérotées d’1 à 65, faisant référence aux 65 années de présence de Volkswagen au Mexique, ne seront vendues que sur Internet, à partir de 21 000 dollars américains. D’autres modèles iront au musée localisé non loin de l’usineà Puebla City.

L’annonce de la cessation de la production des Beetle avait été faite en septembre 2018 par le groupe allemand. Mais les travailleurs de l’usine de Puebla ne sont en pas reste puisqu’ils vont produire la nouvelle version toute électrique du microbus de Volkswagen, appelé, I.D. Buzz qui sortira en 2022.

Il n’est pas prévu que Volkswagen relance sa légendaire Beetle à court et moyen terme. Mais le milieu automobile étant ainsi fait, il est possible que ce ne soit qu’un au revoir et qu’une version toute électrique et entièrement redessinée, vienne qu’â être fabriquée.

Ce modèle de la New Beetle, dont la production avait débuté en 2011 n’avait pratiquement plus rien en commun avec son ancêtre de l’époque nazi, 1938, né du génie automobile de Ferdinand Porsche.

Suite à la deuxième guerre mondiale, la Beetle était vendue dans le monde entier grâce à sa réputation de solidité, de simplicité mécanique, et aussi son prix raisonnable. Par la suite, son succès s’essouffla dans les années 1970 et Volkswagen arrêta sa production en Europe en 1978, elle continuera d’être produite au Mexique et au Brésil.

La New beetle, entre désormais dans l’histoire de l’automobile, avec un grand succès mais sans jamais avoir atteint le statut de légende de son ancêtre

Au final, incluant son ancêtre, un peu plus de 23 000 000 de Beetle auront été produites dans les usines du groupe Volkswagen à travers le monde.