1969 Pontiac GTO, notre trouvaille de la semaine

Un 1969 Pontiac GTO ne laisse personne indifférent. Ils sont rares sur nos routes, encore plus rare dans les voitures à vendre. AutoCarbure en a déniché un et c’est notre trouvaille de la semaine du 8 janvier 2023.

Certains ne seront pas d’accord, mais le 1969 Pontiac GTO est en quelque sorte le Saint Graal des muscles cars américain. C’est très convoité et en forte demande lors des encans de voitures antiques comme les Mecum et Barrett-Jackson.

Pour revenir à notre trouvaille de la semaine, elle est en vente chez Montréal Ouest Motors à Vaudreuil-Dorion. Le vendeur demande 41 995$.

L’extérieur du véhicule est orange et son intérieur noir.

Au compteur, ce GTO affiche 118 801 kilomètres.

Le véhicule est muni d’une transmission automatique.

Il faut être aux côtés du véhicule pour voir cette beauté classique. Un incontournable de la fin des années soixante.

Le 1969 Pontiac GTO a un son de moteur tellement légendaire. C’est un véhicule qui va satisfaire les plus grands amants des muscles cars américains.

C’est via le site Internet CarGurus que nous avons déniché cette trouvaille de la semaine.

Nous avons déjà présenté la 1969 Pontiac GTO comme voiture légendaire et mythique dans un article sur AutoCarbure. Nous vous invitons à le lire.

 

2023 Lucid Air Grand Touring

2023 Lucid Air Grand Touring, notre trouvaille de la semaine

Une 2023 Lucid Air Grand Touring est notre trouvaille de la semaine du 1er janvier.

Pourquoi un véhicule 2023 est notre trouvaille de la semaine alors que c’est un véhicule de l’année?

Parce qu’un véhicule Lucid c’est spécial et hors du commun et ça ne cours pas les rues.

Premièrement, de part sa beauté. C’est un magnifique véhicule, 100% électrique et très de luxe. Sa finition intérieure est incroyablement magnifique. Si une voiture Lucid passait près de vous ces jours-ci, votre regard serait détourné vers la voiture.

Ensuite, et c’est là que le véhicule se démarque et est hors du commun. Son autonomie. Aucun véhicule de luxe à essence n’offre cette autonomie en ce moment, encore moins les véhicules électriques actuellement sur le marché.  Seul le fabricant Lucid Motors y arrive. Son autonomie maximale est de 800 kilomètres. Rien de moins. Même les voitures fabriquées par Elon Musk n’y arrivent pas.

Le véhicule est tout simplement hors du commun.

Le 2013 Lucid Air Grand Touring est muni de pneus 21 pouces. Il est quatre roues motrices et peut accomoder 5 passagers. Et on resouligne le luxe à l’intérieur de la voiture.

Nous l’avons trouvé sur le site d’AutoTrader. Il affiche seulement que 3 500 kilomètres au compteur.

Son vendeur, Louelavie, locateur de véhicule de luxe et exotiques, demande le prix de 199 999$.

Lucid Motors est un constructeur américain de voitures électriques de luxe. Selon son site Internet officiel, le 2023 Lucid Air Grand Touring a une autonomie de 830 km et une capacité moteur électrique de l’équivalent de 1 050 chevaux.

Si notre trouvaille de la semaine vous plaît, mais que vous préféreriez vous procurer un véhicule neuf, rendez-vous sur le site Internet de Lucid Motors où vous pourrez configurer votre 2023 Lucid Air Grand Touring à partir de 212 000$.

Pour ceux qui croient que Lucid Motors est un feu de paille, dites-vous que c’est le fonds souverain d’Arabie Saoudite qui est l’actionaire principal de cette entreprise. Le même fond qui a lancé la LIV Golf, une ligue compétitrice au PGA Tour dans le monde du golf. LIV Golf aurait même offert à Tiger Woods un milliard pour s’y joindre, ce qu’il a décliné.

Moteur V8

Un moteur V8, comment ça fonctionne?

Un moteur V8 est un type de moteur à combustion interne comportant huit cylindres disposés en « V ». Les moteurs V8 sont généralement utilisés dans les véhicules à hautes performances, tels que les voitures de sport et les muscle cars, ainsi que dans les véhicules plus grands comme les camions et les SUV. Ils fonctionnent à essence ordinaire ou encore à de l’essence plus élevée en indice d’octane pour ceux qui aiment des performances plus optimales de leur moteur.

Voici un aperçu général du fonctionnement d’un moteur V8 :

  • Le carburant est mélangé à l’air et aspiré dans les cylindres par les soupapes d’admission;
  • Une bougie d’allumage enflamme le mélange air-carburant, provoquant une explosion contrôlée dans le cylindre;
  • L’explosion pousse les pistons vers le bas, ce qui convertit l’énergie de l’explosion en énergie mécanique qui fait tourner le vilebrequin;
  • Le vilebrequin (crankshaft) convertit le mouvement de haut en bas des pistons en mouvement de rotation, qui est utilisé pour faire tourner les roues du véhicule;
  • Les soupapes d’échappement s’ouvrent pour permettre aux gaz d’échappement de s’échapper des cylindres.

Les moteurs V8 sont connus pour leurs performances douces et puissantes, ainsi que pour leur capacité à produire beaucoup de chevaux. Ils sont également relativement économes en carburant, surtout lorsqu’on les compare à des moteurs de conception plus ancienne comme les moteurs à six cylindres en ligne.

Il existe aussi les moteurs V8 de type HEMI, ce sont aussi des moteurs à huit cylindres qui ont la particularité de désactiver quatre cylindres quand ils n’en ont pas besoin. Ce qui fait économiser en carburant par rapport aux autres moteurs V8 standards.

Voilà notre premier article pour notre nouvelle section explications. En des termes simples, nous tenterons d’expliquer certains concepts reliés à un véhicule. Questions d’en faire connaître davantage sur le fonctionnement des véhicules qui parcourent nos routes.

 

Une voiture propulsée à l’hydrogène peut-elle exploser?

Est-ce qu’une voiture propulsée à l’hydrogène peut exploser? La question est aussi valable que si quelqu’un demande s’il est possible d’être électrocuté en conduisant un véhicule à moteur électrique ou qu’une voiture à essence puisse exploser.

Bien sûr, le gaz hydrogène est hautement inflammable et peut être explosif dans certaines conditions. Toutefois, les véhicules à hydrogène sont conçus dans un souci de sécurité et comportent de nombreux dispositifs de sécurité destinés à prévenir les explosions.

L’hydrogène est généralement stocké dans un réservoir à haute pression sur le véhicule. Les réservoirs sont fabriqués dans des matériaux solides et légers, tels que la fibre de carbone ou l’aluminium, et sont conçus pour résister à des pressions et des impacts élevés. En outre, les réservoirs sont équipés de soupapes de décharge qui s’ouvrent pour libérer le gaz en cas de dysfonctionnement ou de pression excessive.

Les véhicules à hydrogène sont également équipés de multiples capteurs de sécurité et d’alarmes pour détecter toute fuite ou autre problème dans le système de carburant. En cas de fuite, l’ordinateur du véhicule coupe l’alimentation en carburant et déclenche une alarme pour avertir le conducteur.

Malgré ces mesures de sécurité, il est toujours possible qu’un véhicule à hydrogène prenne feu ou explose dans certaines circonstances. Par exemple, si le système de carburant est endommagé lors d’une collision ou si le véhicule est impliqué dans un incendie, il existe un risque d’incendie ou d’explosion de l’hydrogène. Toutefois, ce risque est très faible et les véhicules à hydrogène ont un excellent bilan de sécurité.

Au final, une voiture propulsée à l’hydrogène est tout aussi sécuritaire qu’une voiture propulsée par un moteur électrique ou un moteur à essence.

Les véhicules à hydrogènes tendront dans le futur à surclasser les véhicules électriques du fait qu’ils ont une empreinte carbone beaucoup moins élevée que les véhicules électriques, et ce, tant dans la conception du véhicule que dans son utilisation. Sans compter l’autonomie et le temps de recharge qui sera un atout indéniable pour le véhicule propulsé à l’hydrogène. Comme on peut le voir dans cette vidéo, Volkswagen est en train de tester un véhicule qui atteint une autonomie de 2000 kilomètres avec un seul « plein ».

Et si Tesla offrait des modèles de batteries à l’hydrogène pour propulser ses futurs modèles de véhicules?

En hiver il faut être plus prudent sur les routes

En hiver, adaptez votre conduite!

En hiver, il y a beaucoup de délinquants sur les routes du Québec. L’équipe d’Autocarbure a parcouru plus de 550 kilomètres ce week-end parmi quelques régions du Québec pour s’apercevoir que la plupart des automobilistes québécois sont délinquants sur plusieurs points.

L’équipe ne veut pas jouer à la police, nous ne le sommes pas, mais simplement faire état des observations du week-end, suite à une tempête de neige de vendredi à samedi qui a laissé une bonne accumulation de neige au sol dans les régions de Laval, Montréal, l’Estrie, le Centre-du-Québec et la Montérégie.

Sachez que les saisons d’été et d’hiver au Québec ne se conduisent pas de la même façon. Les explications:

Tout d’abord la vitesse

Nous nous sommes aperçus que la plupart des conducteurs québécois adoptent en hiver le même niveau de vitesse hors des autoroutes, comme s’ils étaient en plein été. La plupart des petites rues des villes où nous nous sommes déplacées durant le week-end étaient enneigées.  Peu de sel épandu à certains endroits.  Dans les rues plus étroites, l’espace pour circuler y est aussi plus restreint à cause de la neige et les véhicules stationnés de manière moins linéaire qu’en été.  Conduire en hiver, ce n’est pas comme conduire en été. Il faut adapter votre conduite. Ralentissez!

Le déneigement du véhicule

Combien de véhicules mal déneigés circulant sur les routes avons-nous vu durant le week-end? Trop! Comme conducteur, vous devez vous assurer que votre véhicule est bien déneigé. Si vous avez un petit ou gros SUV, ne vous déplacez pas avec un gros banc de neige sur le toit de votre véhicule. À vitesse plus élevée, cela est dangereux pour les véhicules qui vous suivront lorsque la neige s’y détachera. À basse vitesse, cela peut aussi être dangereux pour vous alors que lors du freinage, si la température est plus chaude, la neige du toit pourrait basculer dans votre pare-brise et vous obstruez la vue. Avant de vous déplacer, prenez le temps de bien déneiger votre véhicule. Votre sécurité en dépend, et celle des autres circulant sur les voies publiques du Québec aussi.

Le freinage

Il y a de ces conducteurs qui ont la mauvaise manie de toujours freiner à la dernière minute quand vient le temps de faire un arrêt ou de s’arrêter à un feu rouge. En été, ça peut aller. En hiver, c’est dangereux de conduire de cette manière. Un petit de rond de glace noire que vous ne voyez pas et boom, vous entrez en collision avec le véhicule en avant de vous. Même sur une chaussée dégagée, par temps froid, la distance de freinage nécessaire pour immobiliser votre véhicule est plus longue. Il faut donc prévoir freiner plus tôt lors de vos arrêts en hiver. Plus vous circulez rapidement en hiver, plus votre distance de freinage nécessaire pour immobiliser complètement votre véhicule sera longue.

Les dépassements

En été, nombreux automobilistes du Québec zigzaguent sur les routes du Québec en changeant constamment de voie, puis en se ramenant tout juste devant le véhicule qui vient d’être dépassé. C’est dangereux comme comportement, en hiver, ça l’est davantage. Pour deux raisons fondamentales. Tout d’abord, le freinage, ça été discuté au point précédent. Si vous doublez le véhicule devant vous et que vous venez vous remettre tout juste devant lui, en cas de freinage subite de votre part, le véhicule que vous venez de doubler ne pourra pas s’immobiliser sans entrer en collision avec vous. La seconde raison, c’est une question de visibilité. Souvent en hiver, ou par temps pluvieux, votre véhicule a une traînée d’eau ou de saleté qui suit quand vous circulez. Ce qui nécessite au véhicule que vous venez de double de nettoyer inutilement son pare-brise avec du liquide lave-glace. Alors que si vous prenez une distance plus accommodante avant de vous mettre devant le véhicule que vous venez dépasser, ce dernier ne subira pas les inconvénients de la chaussée humide qui enverrait toute l’eau de la traînée de votre véhicule dans son pare-brise. Afin de réduire la trainée d’eau de votre véhicule, il est favorable d’avoir des gardes-boue installés sur votre véhicule. Certes, c’est moins esthétique, mais cela est plus agréables pour ceux qui vous suivent sur les routes du Québec et ce, autant en été lors d’une pluie, qu’en hiver lors d’une chaussée humide par la neige qui fond.

Les piétons

Combien avons-nous vu de piétons ne circulant pas sur les trottoirs ce week-end, mais plutôt dans la rue? Trop. Les trottoirs étant parfois mal dégagés, il est plus simple pour des piétons de circuler en bordure de la rue que de circuler sur les trottoirs. Or, des piétons en bordure de rue en hiver, il vaut mieux redoubler de prudence et circuler à plus basse vitesse. C’est beau dire que c’est la faute d’une ville qui ne déblaie pas bien ses trottoirs, mais il faut aussi comprendre que même si c’était la faute de la ville, cela demeure dangereux pour le piéton et vous, automobilistes, vous devez redoubler de prudence. Le piéton n’a aucune défense contre un véhicule pesant parfois plus de 25 fois son poids qui fonce sur lui.

Les pneus

Depuis le 1er décembre, tout véhicule de promenade circulant sur les routes du Québec doit être muni de pneus d’hiver ou de pneus quatre saisons homologués hiver. Or, presque trois semaines après cette date limite, nous avons vu ce week-end en pleine tempête de neige, des véhicules encore circuler avec des pneus inadéquats. Nous ne comprenons pas pourquoi des gens pensent pouvoir bien circuler en hiver au Québec avec des pneus inadéquats. Nous en sommes presque rendus à croire qu’il faudrait en arriver à ce qu’un dispositif installé sur un véhicule mal chaussé en hiver empêche de le faire démarrer.

Ford F-150 Lightning

Le Ford F-150 Lightning – pickup de l’année 2023

Le véhicule électrique Ford F-150 Lightning a été désigné mardi par MotorTrend comme le camion de l’année 2023, devant les pick-up traditionnels à moteur à combustion interne de General Motors (Chevrolet et GMC), de Stellantis (RAM) et Toyota Motor.

Le titre prestigieux et le prix Golden Caliper qui l’accompagne sont très recherchés par les constructeurs automobiles du monde entier chaque année. Ils sont par la suite utilisés pour promouvoir les véhicules dans les publicités et sont considérés comme la validation par une tierce partie d’un nouveau véhicule.

Le F-150 Lightning est un produit essentiel pour Ford Motor et l’industrie automobile américaine. Il s’agit de la première camionnette électrique de masse destinée aux acheteurs grand public et elle est largement considérée comme un test de l’adoption généralisée des véhicules électriques. La série F, qui comprend les versions électrique et traditionnelle de la camionnette, est également le véhicule le plus vendu aux États-Unis et au Canada depuis des décennies.

MotorTrend a souligné les performances globales du Lightning, sa sécurité et son importance pour attirer les acheteurs de pick-up traditionnels parmi les raisons de cette reconnaissance.

« Alors que certains véhicules changent le monde en étant radicalement différents, d’autres, comme le Ford F-150 Lightning, le changent en étant différents là où ça compte et familiers là où ça aide », a déclaré MotorTrend dans un communiqué de presse.

C’est la deuxième année consécutive qu’un camion entièrement électrique remporte le prix, après le Rivian R1T en 2022. Mais c’est le premier véhicule électrique à recevoir le soutien unanime des juges, a déclaré MotorTrend.

Les autres finalistes pour le camion de l’année de MotorTrend étaient le Chevrolet Silverado 1500 de 2022, le GMC Sierra 1500 de 2022, le Ram 2500 de 2023 et le Toyota Tundra de 2022.

Le camion de l’année de MotorTrend fait suite à la désignation par la publication de la Genesis G90 comme voiture de l’année 2023 et du Hyundai Ioniq 5 électrique comme SUV de l’année 2023.

La configuration du 2023 Ford F-150 Lightning débute à 79 000$.

1997 Dodge Viper

1997 Dodge Viper GTS, notre trouvaille de la semaine

Une 1997 Dodge Viper GTS, devenue classique, c’est notre trouvaille de la semaine du 12 décembre. Une magnifique beauté devenue classique.

Nous l’avons trouvé via le plus en plus populaire site Internet CarGurus.

C’est connu dans le milieu automobile, il faut qu’une voiture soit âgée d’au moins 25 ans pour être classée comme une classique. En 2022, ce sont donc les modèles des années 1997 qui sont classés comme étant classiques.

La trouvaille de cette semaine, la 1997 Dodge Viper GTS fait dorénavant partie de ces modèles classiques.

GTS, que veulent dire ces trois lettres? Grand Touring Sports, rien de moi. Et le côté sport, la 1997 Dodge Viper GTS l’a avec en plus ses bandes blanches sur le capot jusqu’à l’arrière du véhicule et son look racing, en plus de sa couleur rouge.

À l’intérieur elle est tout de noir,

Le véhicule est à vendre à Laval, au Nord, dans le secteur Sainte-Rose, chez Ste-Rose Automobiles.

Cette Dodge Viper n’a que 63 442 kilomètres au compteur. Ce qui est vraiment bas pour un véhicule de 25 ans.

Cette Viper est muni d’une transmission manuelle, et sous le capot, côté moteur, se trouve un immense v10 de 8 litres qui peut déployer 450 chevaux. 8 litres c’est un gros moteur de 488 pouces cubes.

C’est une belle voiture sport, deux portes, de collection, au look racé.

Ce type de véhicule sport et classique a toutefois un prix. Mais on ne parle plus ici d’une dépense, mais d’investissement. C’est une voiture classique!

Le vendeur demande 89 995$ pour la 1997 Dodge Viper GTS. Si peu de kilométrage, un véhicule au look sport d’enfer, c’est le prix à mettre. De plus, c’est une voiture de collection, alors si vous l’entretenez bien, avec les années, elle pourra prendre de la valeur et vous pourrez la revendre ainsi plus chère.

Notez que sur son site Internet, le revendeur, Ste-Rose Automobiles, a d’autres beaux véhicules classiques à vendre. C’est à consulter!

 

2018 Toyota Camry XSE avec intérieur rouge, notre trouvaille de la semaine

S’il y a quelque chose qui est difficile à trouver de nos jours c’est une voiture monsieur et madame tout le monde avec une couleur intérieur autre que noir. Qui a-t-il de plus déplaisant et que d’entrer dans votre voiture en été et que l’intérieur soit bouillant.  C’est le fait de la couleur noir qui fait cela.

Heureusement, certains manufacturiers font encore de voitures avec des couleurs intérieures autres que noir.  C’est souvent réservé auxx voitures haut de gamme comme Mercedes, Lexus ou Porsche, par chance, Toyota en fait avec son modèle Camry XSE.

Notre trouvaille de la semaine du 13 novembre une 2018 Toyota Camry XSE a uu intérieur rouge.  C’est magnifique!

2018 Toyota Camry

Nous l’avons trouvé via le site Internet CarGurus, où il est justement possible de trouver des voitures selon le paramètre couleur intérieur.

Il y en avait plusieurs mais, nous avons choisi cette 2018 Toyota Camry XSE justement parce que Toyota est un constructeur abordable et qui fabrique des voitures pour monsieur et madame tout le monde.

Cette 2018 Toyota Camry XSE est en vente au  concessionnaire Spinelli Toyota Lachine au prix de 31 599$

Le véhicule n’a que 11 116 km au compteur. C’est à voir!

Le véhicule est en excellente condition et équipé de :

  • coussin gonflable conducteur
  • coussin gonflable passager
  • coussin gonflable latéral avant,
  • coussin gonflable latéral arrière
  • coussin gonflable tête avant,
  • coussin gonflable tête arrière
  • climatisation multizone
  • système de sécurité
  • radio AM/FM satellite, lecteur MP3
  • lecteur CD
  • freins à disque aux 4 roues
  • régulateur de vitesse
  • dégivrage arrière
  • verrous de sécurité pour enfants,
  • télédéverrouillage
  • verrouillage électrique des portes
  • rétroviseurs chauffants,
  • toit ouvrant électrique
  • siège du conducteur à commande électrique
  • siège du passager à commande électrique
  • sièges en cuir
  • sièges baquet
  • direction assistée
  • volant réglable,
  • pneu de secours temporaire
  • contrôle de la traction
  • roues en aluminium
  • essuie-glaces intermittents
  • commandes audio au volant
  • antidémarreur
  • phares automatiques
  • rétroviseur à atténuation automatique
  • miroirs clignotants intégrés
  • aide au stationnement arrière
  • ouverture du coffre à distance
  • moniteur de pression des pneus
  • ordinateur de bord
  • ouvre-porte de garage universel
  • verrous de roues
  • connexion Bluetooth
  • démarrage sans clé
  • moniteur d’angle mort
  • alerte de franchissement de ligne
  • coussin gonflable de genou
  • assistance au maintien dans la voie
  • atténuation de collision avant
  • phares à DEL
  • atténuation de collision arrière.

C’est une belle voiture de monsieur et madame tout le monde et qui fait chic avec son intérieur de couleur rouge.

 

 

1978 Lincoln Continental Mark V, notre trouvaille de la semaine

Le 1978 Lincoln Continental Mark V est une grosse voiture de luxe.

Notre trouvaille de cette semaine du 11 juillet 2022 est dotée d’un moteur de V8 de 7.5 litres (460 pouces cubes).

Sa couleur extérieure est d’un magnifique bleu et son kilométrage ne serait que de 14 583 km. Nous avons certains doutes, compte tenu que c’est une voiture de 44 ans.

Ce magnifique 1978 Lincoln Continental Mark V est en vente sur le populaire site Internet d’annonces de véhicules usagés Cargurus.

Son poids, attention, c’est une grande et grosse bagnole:  4960 livres.

Sa longueur, 230 pouces. Ce qui en fait la voiture la plus longue jamais produite par Lincoln.

Le prix demandé par le vendeur Knight Motors à Ottawa, est de 8 999$.

Notez que toutes les Continental Mark V étaient assemblées aux côtés de la Lincoln Continental dans l’usine de montage de Wixom, dans le Michigan, aujourd’hui fermée.

 

1970Ford Bronco

1970 Ford Bronco, notre trouvaille de la semaine

Les anciens Ford Bronco ont la cote sur le marché des voitures de collections. Nous avons pu le constater la semaine dernière lors de l’encan Barrett-Jackson à Scottsdale en Arizona. Nombreux Ford Bronco ce sont envolés à forts prix, souvent au-dessus des 100 000 dollars canadiens.

Cette fois est la bonne, un vent de positif souffle sur le Québec depuis ce mardi, alors que la province pourrait être complètement déconfinée à la mi-mars. Soit presque deux ans jour pour jour du début de cette pandémie de coronavirus.

Le moral des adeptes de l’automobile est à plat avec tout ce confinement et les activités annulés ici et là par divers organisateurs québécois.

Nous espérons remonter un peu le moral des gens avec notre trouvaille de cette semaine, vous l’aurez deviné, un 1970 Ford Bronco. Il est en vente sur le populaire site Internet d’annonces classées LesPacs.

Le prix demandé par le vendeur est de 149 888$.

Certes le prix peut faire écarquiller les yeux. Mais, c’est un véhicule de collection de 52 ans. Il a ceci de très particulier, il affiche que 447 km au compteur, si vous préférez, 278 miles Il est muni d’une transmission manuelle et d’un moteur V8, petit bloc.

Il est rare de trouver un véhicule des années 70 avec si peu de kilométrage à son actif.

C’est un très beau véhicule, super propre et en condition esthétique parfaite. Le prix demandé, bien, c’est le prix du marché, même en dessous de ce qui a été vu à Barrett-Jackson. Pas besoin d’aller à l’encan Barrett-Jackson pour vous en procurez un, vous l’avez ici, au Québec de disponible pour vous et en dollars canadiens.

Ford n’a produit que 18 450 unités de la version 1970 du Bronco. Parions qu’il ne doit plus en exister beaucoup avec moins de 500 kilomètres au compteur. Un véritable bijou.

Notre trouvaille de la semaine est donc sur la Rive-Sud de Montréal, le revendeur est Action Chevrolet Rive-Sud, à Saint-Hubert.