2005 Porsche Cayenne S, notre trouvaille de la semaine du 11 mai 2015

Vu sur le site LesPacs.com, cette magnifique 2005 Porsche Cayenne S.

Le véhicule est en vente par un particulier à Stoneham-et-Tewkesbury.

Il est de couleur noir, doté d’un moteur 8 cylindres de 4.5 litres.  La transmission est automatique avec un mode manuel.

L’odomètre affiche 196 000 kilomètres.

Voilà votre occasion d’acquérir une Porsche à très bon prix.

C’est notre trouvaille de la semaine du 11 mai 2015.

 

Corvette Z06 2015, éblouissante!

Au Salon International de l’auto de Montréal en janvier dernier, une voiture attirait beaucoup l’attention.  La Chevrolet Corvette Z06 2015, éblouissante!

Racée, stylisée, aérodynamique, vraiment belle!

Au lieu de la Z06, elle aurait pu se nommer la Corvette 650 pour la raison que son moteur V8 de 6.2 litres déploie 650 chevaux et 650 livres de couple. Beaucoupde puissance au programme.

La Z06 est offerte avec une transmission manuelle de 7 vitesses ou une version automatique à 8 vitesses.

La Corvette Z06 2015 est à la voiture de série jamais produite de tout le groupe General Motors.

Admirez la bête!

corvette-z06-1 corvette-z06-2 corvette-z06-3 corvette-z06-4 corvette-z06-5 corvette-z06-6

2015 Audi S8 4.0 TSFI quattro, une voiture très longue

Au Salon International de l’auto de Montréal, la 2015 Audi S8 4.0 TSFI quattro faisait tourner les têtes.  Le commentaire qui revenait souvent sur la voiture c’est qu’elle étaitlongue.

Effectivement la Audi S8 4.0 TSFI quattro est longue, et plus longue que bien des voitures qui étaient présentes au salon. Elle fait 5147 millimètres ou si vous préférez 202 pouces et un tier. Une longue voiture.

La voiture n’est pas que longue, elle a aussi tout un moteur sous le capot.  Un V8 de 4.0L développant 520 chevaux.

Vraiment une belle voiture, il faut par contre y mettre le prix. Le modèle montré au Salon International de l’auto de Montréal coûtait 128 900$.  Mais avez-vous déjà vu des voitures offrant, de série, des sièges avants avec fonction de massage?

2015-audi-s8-02 2015-audi-s8-03

L’Allard J2X MkI, made in Québec

Logo original du fabrigant britannique Allard

Logo original du fabrigant britannique Allard

L’entreprise québécoise Allard Motor Works (AMW)  a pour mission de faire revivre la légendaire voiture britannique Allard J2X. Une voiture sport des passionnés d’automobile.

L’Allard J2X est conçue pour procurer à son propriétaire un confort, une sécurité, une fiabilité et des performances supérieures à celles de la J2X des années 50 qui s’est forgé une belle réputation sur les circuits automobiles du monde entier.

Tout en restant fidèle à la tradition du sport automobile, la J2X AMW constitue un produit distinctif et de grande qualité qui sera convoité par tous les passionnés d’automobiles classiques.  La voiture a de la gueule et ne passe pas inaperçue.

Pour garantir l’exclusivité, AMW ne livrera que 100 exemplaires de la J2X par an à l’échelle mondiale et ce, quelle que soit la demande des passionnées automobiles.

La voiture demeure fidèle aux lignes du modèle d’origine, chaque J2X AMW recevra un numéro de série spécial attribué par le Registre Allard et sera inscrite à celui-ci, assurant ainsi à chaque J2X AMW le statut éventuel de voiture de collection fortement prisée.

La J2X AMW est doté du puissant moteur GM Ram Jet 350 Profile de 5.7 liter V-8 développant une puissance de 350 hp  et avec 400 livres de torque.

Ici en vidéo, Roger P. Allard, président de Allard Motor Works avec Bertrand Godin lors de sa visite au Canal Historia.

 

Jay Leno et la Allard

2008 Aston Martin Vantage V8 trouvaille de la semaine du 6 octobre 2014

Cette voiture aux allures d’une Ford Fusion décapotable est en fin une magnifique 2008 Aston Martin Vantage V8.

Elle est en vente par Volvo Laval et c’est note trouvaille de la smeaine du 6 octobre 2014.

Vous pouvez consulter l’annonce sur Kijiji.

La voiture est en vente au prix de 89 900$.  Elle n’a que 11 940 kilomètres au compteur.

La transmission de cette Aston Martin est manuelle à six vitesses.

 

 

Rencontres inattendues: un gros Mercedes G55 AMG

À plus de 115 000$ après les taxes de vente en usagé, ce n’est pas tous les jours qu’on rencontre ce type de SUV aussi carré, soit le Mercedes classe G, modèle G55 AMG.

J’ai eu la chance de rencontrer ce Mercedes G55 récemment dans un stationnement de Montréal.  Sa rencontre m’a surpris et ses allures carrées aussi.

J’ai fait quelquea recherche pour découvrir que le véhicule est doté d’un V8 de 489hp.  Il en faut de la puissance pour tirer ce SUV aux formes non aérodynamiques et avec un poids de  2580 kg (5690 livres).

Autre caractéristique étonnante sur ce G55 AMG, il est doté d’une transmission automatique de seulement 5 vitesses mais avec la possibilité de les changer aussi manuellement.

Selon mes photos, le modèle rencontré est située entre les années 2010 et 2012.

Depuis 2013, le Mercedes G55 AMG a été remplacé par le G63 AMG qui se détaille à 150 000$ et qui est mantenant doté d’un moteur v8 de 536hp biturbo.

g55-amg-002

Essai 2014 Chevrolet Tahoe LS 2RM

Comme premier essai routier je vais vous parler du SUV Chevrolet Tahoe LS 2Rm 2014.

Caractéristiques du véhicule:

  • couleur extérieure: noire
  • couleur intérieure: noire
  • sièges en tissu
  • 4 portes
  • nombre de passagers possibles:  5 ou 7
  • moteur v8 de 5.3l
  • moteur de 320hp
  • transmission automatique à 5 vitesses
  • prix neuf: 51 565$ (source site Internet du fabricant)
  • garantie du fabricant 3 ans 60 000 km
  • lieu de fabrication:  Arlington, Texas, États-Unis

Détails de l’essai:

  • Nombre de kilomètres parcourus pour l’essai:  357.
  • % de l’essai réalisé en ville: 20
  • % de l’essai réalisé en campagne: 20
  • % de l’essai réalisé sur autoroute: 60
  • Comditions climatiques durant l’essai: été, pluie et soleil
  • Date de l’essai: juillet 2014

Le Chevrolet Tahoe LS 2RM mis à l’essai est un gros monstre noir qui selon moi ne vaut pas le prix que le fabricant exige.

Quand on embarque derrière le volant du Tahoe comme conducteur pour la première fois, un sentiment de puissance nous gagne. Le Tahoe est un gros véhicule, un sentiment de sécurité nous envahit.

Quand on roule c’est le gros confort.  Suspension molle, on se sent dans un bateau.  Le moindre petit trou présent sur la route nous laisse croire que nous conduisons un bateau sur le Memphremagog et que nous frappons une vague.  Sur les chemins de terre, chaque trou présent dans la route fait vasciller le Tahoe avec des mouvements amples mais ça ne cogne pas comme si lorsqu’on était assis dans un Jeep Wrangler ou Sahara.

Lorsque j’ai eu le Tahoe, je savais que j’avais besoin d’espace, j’allais une semaine à la campagne.  J’ai ouvert le coffre arrière, quelle déception!  Un espace très petit permettant à peine d’y mettre 1 grosse valise et une moyenne en y ajoutant un gros cooler.  Rien de plus.

J’ai alors demandé à ce qu’on retire les deux bancs de la troisième rangée.  Ho là on jase!  Pas mal plus de place mais encore là, pas assez de place pour y loger un sac de golf sur sa longueur.  J’ai dû placer le mien en diagonale et le véhicule n’est pas asez élevé pour y accepté un sac de golf sur sa hauteur.

Donc les bagages sont tous dans le Tahoe, on peut partir.  En ville par un soleil de plomb, le Tahoe noir est chaud.  La climatisation fournie mais elle n’est pas facile à ajuster.  Soit que je la règle trop froide ou qu’elle ne fournit pas.  En ce sens pas facile à ajuster.

Sur l’autoroute le Tahoe se comporte bien.  Rien à dire.  On a l’impression que le moteur manque de puissance, mais il ne faut jamais perdre de vue que c’est un véhicule lourd, que ces accélérations sont longues, comme le Expedition ou le Yukon.

Oui bien sûr c’est un gros SUV, le Tahoe est carré et peu aérodynamique.  C’est un glouton de première à la pompe à essence.  C’est davantage un camion pour rouler sur les routes américaines que sur les routes du Québec où le gouvernement nous arnaque surnoisement en cachant les  taxes dans le prix du litre d’essence à la pompe et en embauchant des contracteurs qui n’ont pas encore appris à faire de belles routes comme dans le Nord des États-Unis, où les mêmes conditions climatiques qu’au Québec y règnent.

Tant derrière que devant, les sièges du Tahoe sont confortables. Moins d’espace pour les jambes derrière et j’ose même pas imaginer le peu d’espace qu’il y aurait pour les jambes à la troisière rangée de siège à moins d’y asseoir des pré-adolescents.

Pour reculer le véhicule, brillant! Chevrolet a inclus un petit écran dans le coin inférieur gauche du rétroviseur ce qui nous permet de voir se qu’il y a derrière le véhicule lors du reculons grâce à une caméra arrière.

Il y a beaucoup de rangement à dans l’habitacle du Tahoe, spécialement dans la console entre le conducteur et le passager.

J’aurais aimé plus de luxe dans le Tahoe comme des sièges en cuir.  Mais c’est un SUV de la gamme Chevrolet pas un Cadillac Escalade ou un Lincoln Navigator. C’est tout de même déçevant car nous sommes dans un véhicule de plus de 50 000$.

Le freinage du Tahoe est correct,  sans plus.  Évidemment c’est un gros SUV, ça n’arrête pas comme un Ford Edge, un Jeep Patriot ou un Hyundai Tucson.

J’aurais aimé que Chevrolet améliore la fonctionnalité des essuies-glaces.  Quand on est conducteur et qu’on roule 110k km/h sur l’autoroute et qu’il commence à pleuvoir.  On a pas le temps de commencer à analyser et ni le temps de comprendre comment ça fonctionne.  Ça doit ête zéro prise de tête.  La fonctionnalité des essuies-glaces doit être facile à comprendre.  C’est un aspect a amélioré grandement pour le Tahoe.

Tout comme le système de son.  Je comprends que c’est un système de son de série mais y a place à l’amélioration.

J’attribue à cet essai une note globale en 50 points de

65% ou 3.3

.

Je reviendrai plus tard sur ce blogue sur les détails de l’évaluation en 50 points.  De plus ne vous en faites pas je reviendrai dans les prochains essais avec le plus de photos possibles.

Le Chevrolet Tahoe

Le Chevrolet Tahoe