logo AutoCanada tiré de son rapport annuel 2015

AutoCanada achète un groupe de concessionnaires de Chicago

AutoCanada Inc. a accepté d’acheter neuf des dix magasins du Grossinger Auto Group de Chicago, établissant ainsi sa présence sur le lucratif marché de détail automobile américain.

La transaction, dont la clôture est prévue le 9 avril prochain, ajoutera à AutoCanada environ 523 millions de dollars canadiens (400 millions de dollars américains) en revenus annuels et constitue l’une des plus importantes acquisitions d’un groupe international de concessionnaires américains. Les termes de la transaction n’ont pas été divulgués.

« C’est une étape décisive pour AutoCanada puisque cette acquisition américaine élargit notre portée géographique et notre diversification des marques en ajoutant une combinaison de concessionnaires nationaux, importateurs et de luxe à notre portefeuille », a déclaré jeudi le PDG d’AutoCanada, Steven Landry. Il a ajouté « C’est exactement le type d’acquisition qui contribuera à accélérer notre croissance et qui contribue immédiatement à nos bénéfices et qui apporte de nouvelles relations OEM précieuses. »

AutoCanada, basée à Edmonton, exploite 54 concessionnaires au Canada, selon son site Internet. L’entreprise a déclaré des revenus annuels de plus de 3 milliards de dollars canadiens (2,3 milliards de dollars américains) l’an dernier et est le seul groupe de concessionnaires publics au Canada.

L’acquisition donne à AutoCanada ses premières concessions Toyota, Honda, Lincoln et Volvo, ce qui, selon Landry, est essentiel à l’objectif de la société de diversifier ses offres de produits et son empreinte géographique.

M. Landry a indiqué qu’AutoCanada poursuivra ses acquisitions au Canada et aux États-Unis au cours des prochains mois.

Il a aussi déclaré que la société prévoyait de conserver à leurs postes les directeurs des concessions acquisent dans les environs de Chicago et de faire en sorte que des Américains dirigent les opérations.

Expansion et croissance

 

Les dirigeants d’AutoCanada ont déclaré qu’ils avaient des objectifs d’expansion pour les cinq prochaines années, notamment un meilleur équilibre entre les marques et une présence plus forte d’un océan à l’autre au Canada.

Lors d’une conférence téléphonique tenue en mars à l’intention des investisseurs, le chef de la direction d’AutoCanada, Steven Landry, a déclaré que l’entreprise cherchait à s’étendre sur de nouveaux marchés, qualifiant son pipeline d’acquisition de « très solide ».

Quand un analyste lui a demandé si « cinq ou six » acquisitions étaient possibles en 2018, Landry a répondu « absolument », en partie à cause de la solidité financière de l’entreprise.

AutoCanada a déclaré un bénéfice net de 17,1 millions de dollars canadiens (13,3 millions de dollars américains) au quatrième trimestre de 2017, un gain de 24 pour cent par rapport à l’exercice précédent. Les revenus ont augmenté de 17% pour atteindre 733 millions de dollars canadiens (570 millions de dollars américains), tandis que les ventes des magasins comparables ont bondi de 11%.

M. Landry a déclaré que la compagnie cherchait à continuer d’étendre sa présence à l’extérieur de son fief traditionnel de l’Ouest canadien, tout en ajoutant à son portefeuille de marques de luxe et d’Asie.

Qui est Grossinger?

Grossinger est une entreprise de 90 ans fondée par Sam Grossinger en 1928. Elle est devenue l’un des plus grands groupes automobiles des états-Unis, composé de 10 concessionnaires et classé au 95e rang parmi les 150 plus grands groupes de concessionnaires américains selon les plus récentes données, de 2015..

AutoCanada achète ainsi neuf concessionnaires représentant 12 marques: Audi, Cadillac, Chevrolet, Honda, Hyundai, Kia, Lincoln, Mercedes Benz, Subaru, Toyota, Volkswagen et Volvo.

Trois de ces magasins se trouvent à Chicago, trois dans la banlieue de Chicago, Lincolnwood, Illinois, deux à Palatine, Illinois, et un magasin à Normal, Illinois.

Le magasin Buick GMC Cadillac de Grossinger à Lincolnwood, Illinois, a été vendu séparément à Zeigler Automotive Group à Kalamazoo, Michigan. Il s’appellera désormais Zeigler Buick GMC Cadillac Lincolnwood.

C’est pour des raison de succession que la famille Grossinger a choisi de vendre.

Le phénomène d’investisseurs étrangers dans le commerce de détail automobile américain n’est pas nouveau.

Dans les années 1990, la société chinoise DCH avait déjà commencé à acheter des concessions aux États-Unis. DCH signifie Dah Chong Hong, ce qui signifie « grande entreprise prospère » en mandarin.

De même, le groupe de concessionnaires britanniques Pendragon qui possède des concessionnaires principalement au Royaume-Uni, mais aussi en Allemagne et au Sud de la Californie avec des marques tels que Aston Martin, Land Rover et Jaguar.

L’année dernière, Pon Holdings BV, société de transport et de mobilité et distributeur de marques de luxe aux Pays-Bas, a investi dans IndiGO Auto Group basé à Houston. IndiGO Auto Group a 10 concessionnaires à Houston, St. Louis et Palm Springs et Rancho Mirage, en Californie. Le groupe vend 11 marques de luxe: Audi, Porsche, Jaguar, Land Rover, Rolls-Royce, Bentley, Aston Martin, Maserati, BMW, McLaren et Lamborghini.

Il existe au travers les États-Unis plus de 36 000 concessionnaires automobiles.

Selon son site Internet AutoCanada possède 6 concessionnaires au Québec, principalement à Montréal, sur la Rive-Sud de la métropole ainsi que sur sur la Rive-Nord. En Ontario l’entreprise possède 8 concessionnaires.

Pléonasme publicitaire

Le pléonasme publicitaire de certains concessionnaires automobiles

J’ai récemment constaté le péonasme publicitaire de certains concessionnaires automobiles. Entre autre en me rendant sur le site Internet de Pie-IX Chrysler, à Montréal. Ce dernier annonçait comme promotion la vente d’un véhicule Hyundai usagé (sic!).

Je comprends que le concessionnaire en question veut se débarasser des véhicules usagers qu’il accepte d’acheter. Il accepte cela de plein gré en échange d’un versement sur un véhicule neuf. Ils le font tous.

Mais pourquoi le faire via sa bannière principale et non via une seconde bannière qui se distinguerait totaleement de l’autre?

Si je vais sur le site Internet de Pie-IX Chrysler, je m’attends qu’à y voir des véhicules en vente par FIAT-Chrysler.

Or ça n’a pas été le cas.

Même quand on passe sur le site, physique, de ce concessionnaire on peut y voir des véhicules de d’autres marques dans la cour près des véhicules neufs de FIAT-Chrysler.

Pourquoi en est-il ainsi?

Je ne sais pas.  Qui va chez un concessionnaire automobile FIAT-Chrysler pour s’acheter une Hyundai?

Une idée, pourquoi les concessionaires ne se feraient pas des échanges entre eux de véhicules usagés afin d’avoir dans leur cour que des véhicules de la marque qu’ils représentent?

Ou encore comme mentionné plus haut, pourquoi ils n’ont pas une seconde division qui s’occupe de vendre les véhicules usagés?

Je ne pense pas qu’un concessionnaire automobile aide beaucoup sa cause en ayant dans sa cour ou sur son site Internet des marques de véhicules concurrents.

Il y a tellement de revendeurs de véhicules usagés sur le marché. Les concessionnaires automobiles qui ne désirent pas causer de tort à leur marque devraient s’arranger pour mettre en consigne leurs véhicules usagés. Ainsi les revendre chez un de ses détaillants qui font dans l’usagés. Alors, physiquement le véhicule d’une marque compétitrice ne se retrouvera pas dans la cour d’un concessionnaire automobile.

Comme ça, ce dernier pourra se concentre sur la marque qu’il représente.

 

 

bye bye Tesla Motors

Tesla model 3, nouveau modèle économique chez Tesla mais où faire réparer sa Tesla?

Jeudi le 31 mars à 8h30pm heure du Pacifoqie que Tesla dévoilera la Tesla model 3, nouveau modèle économique pour grand public. Le prix de la Tesla Model 3 devrait osciller aux alentours de 35 000$ américains, de quoi compétitionner férocement Chevrolet, BMW et autres fabricants de véhicules 100% électriques.

Mais une question demeure chez ceux qui s’intéressent à Tesla: une fois achetée, où faire réparer sa Tesla?

Il faut comprendre que Tesla n’a pas de réseau de concessionnaires mais que des centres d’entretien et ils sont rares. Par exemple au Québec, le seul centre d’entretien qui existe est situé à Montréal. En Ontario, il y en a deux, Brampton et Toronto.

C’est un frein pour plusieurs de ne pas avoir de réseau de concessionnaires Tesla. Quand vous achetez une Tesla vous le faite par Internet et directement auprès du manufacturier. C’est un tout autre concept.

Pas si simple à comprendre pour plusieurs et c’est un frein pour plusieurs acheteurs de Tesla qui vont se tourner vers des modèles où les fabricants ont un réseau de concessionnaires déjà bien établi.

Par contre, ce n’est pas un problème pour les bornes de chargement, au Québec il y a en a des dizaines et le réseau s’étend mois après mois.

Il faut se mettre dans la tête que le réseau de bornes de chargement est la même situation qui se répète que l’étendu du réseau de station-service au début de la révolution automobile.

Donc plus il y aura de voiture Tesla et 100% électrique, plus il y aura de bornes de chargement sur le réseau routier du Québec.

Mais revenons à Tesla et son model 3 qui sera présenté le 31 mars. L’autonomie prévue du véhicule est de 320 kilomètres.  Il faut savoir aussi que la production de ce modèle ne débutera qu’à la fin de l’année 2017 donc les premières livraisons auront lieu début 2018 d’Ouest en Est et la priorité est actuellement au propriétaire de Tesla avant tout. Elon Musk, fondateur de Tesla, mentionnait aussi que la Model 3 pourrait être fabriqué en Chine. Donc est-ce qu’il y aura des problèmes de fiabilité à prévoir? L’avenir le dira.

Faudra être patient pour ceux qui s’intéressent à la Tesla Model 3, mais dans une économie de marché comme en Amérique du Nord on peut croire que déjà la compétition travaille sur un modèle qui saura séduire.

En attendant le 31 mars sachez que vous pourrez dès le lancement fait, le soir même, réserver votre Tesla Model 3 que pour 1000$.

Le Palladium Autopark de Kanata en banlieue d’Ottawa

Êtes-vous déjà allé au Palladium Autopark à Kanata en banlieue d’Ottawa que d’autres appellemt l’Autopark Private?

C’est la mecque des concessionnaires automobiles dans la région de la capitale canadienne. Ce billet ne se veut pas une infopub pour l’endroit mais plutôt de vous faire découvrir un endroit où plusieurs concessionnaires sont géographiquement faciles d’accès, c’est assez unique au Canada comme endroit.

Le Palladium AutoPark est situé non loin du domicile des Senateurs d’Ottawa, le Canadian Tire centre et aussi non loin des Tanger Outlets d’Ottawa. Donc pendant que madame magasine des vêtements, monsieur peut magasiner une nouvelle voiture ou l’inverse.

Le Palladium Autopark est un immense rond-point, le Palladium Drive, sur lequel plusieurs concessionnaires automobiles ont pîgnon sur rue.

Hyundai, Toyota, Mazda, Chevrolet, Buick,  GMC, Dodge, RAM, Chrysler, Fiat, Jeep, Honda et Volkswagen sont des marques qui s’y retrouvent, le long de la Transcanadienne, très facile d’accès.

Il est possible de s’y procurer un véhicule neuf autant qu’un véhicule d’occasion.

Consultez leur site Internet pour plus de détails.

 

 

Toyota abandonne la marque Scion

Toyota Motors a annoncé mercredi qu’elle mettrait fin à la division Scion, introduite il y a 13 ans et qui a fait son entrée au Canada il y a six ans.

La marque Scion avait comme but de rajeunir le public cible de Toyota longtemps considérés comme des voitures «pépères».

Outre le coupé tC, qui sera abandonné dès cette année, tous les autres modèles Scion seront regroupés progressivement en 2017 sous la bannière Toyota et devraient conservés les mêmes noms.

La division Scion avec l’abandon du modèle tC ne comptera plus que trois véhicules, soit le iM, le xB, le FR-S, un quatrième aurait dû se joindre l’an prochain, le C-HR (Compact – High Ride), présenté au salon de l’auto de Los Angeles en novembre, comme un concept.  l’avenir dira si Toyota va poursuivre avec ce modèle.

Étant donné que les produits de la marque Scion sont vendus que par des concessionnaires Toyota, le service après-vente, au sein des propriétaires qui possèdent ces véhicules, ne sera pas affecté.

Des raisons de ventes déçevantes ont forcé Toyota à prendre cette décision.  Aux États-Unis seulement, la marque a vendu 56 167 véhicules en 2015, en comparaison il s’est vendu 363 000 Toyota Corolla pour la même période.

L’industrie des fabricants automobile 2016 expliquée

En 2016, dans le monde automobile il y a une panoplie de fabricants automobile, mais plusieurs sont regroupés au sein du même groupe.

Voici un article explicant l’industrie des fabricants automobile en 2016.

Sur la panoplie de fabricants repertoriés dans le monde, seulement six sont indépendants soit la légendaire Aston Martin, Mazda, Subaru, Mitsubishi Motors, Tesla Motors et McLaren.  Pour Tesla c’est nouveau de quelques semestres alors que Toyota et Daimler se sont retirés de l’actionnariat en vendant leurs actions respectives.

Volkswagen

Premier groupe mondial automobile avec sous son gîron Volkswagen, Audi, Bentley, Bugatti, Lamborghini, Porsche, Seat et Skoda.  Le siège social du groupe Volkswagen est à Wolsburg en Allemagne.  Autre important siège au sein du groupe, celui de Porsche à Stuggart, aussi en Allemagne.

 

Toyota

Le constructeur japonais Toyota est le second groupe mondial automobile. Outre sa marque phare, l’entreprise possède également sa gamme de voitures de luxe, Lexus, le fabricant Scion, Ranz et Daihatsu. Toyota possède également le fabricant de camions commerciaux Hino qui n’apparaît pas dans le graphique plus bas. Son siège social est situé au Japon dans la ville de Aichi longtemps connu sous le sobriquet Toyota City.

 

General Motors

C’est le numéro des fabricants automobile aux États-Unis et jadis le premier groupe mondial.  Mais depuis l’abandon de quelques divisions en 2008-2009 (Hummer, Saturn, Pontiac…), GM n’est plus ce qu’elle était. Elle possède tout de même les marques Chevrolet, Cadillac, Buick, GMC, Holden, Vauxhall et Opel. Le siège social de General Motors est à Detroit, Michigan.

 

Ford Company

Viens ensuite le second fabricant automobile en importance aux États-unis, Ford.  Ford demeure puissant au niveau des pick-up et malheureusement elle a perdu du poids au niveau des voitures de luxe alors que rien ne semble plus allé chez sa division Lincoln avec laquelle on ne reconnaît plus la marque depuis l’abandon de la prestigieuse Town Car.  Ford possède évidemment la marque Ford, Lincoln et Troller.  Elle a déjà été davantage plus grande alors que jadis elle possédait les marques Volvo, Jaguar, Land Rover et Aston Martin jusqu’en 2007.  Ford a aussi son siège social au Michigan, à Dearborn.

Renault Nissan

Le regroupement français-nippon Renault-Nissan en fait une géante entreprise avec sous son gîron les marques Renault, Nissan, Infiniti, Dacia, Datsun, Renault Samsung et Lada, oui vous avez bien lu, Lada. Le siège social de l’entreprise est en France à Boulogne-Billancourt. C’est évidemment le premier constructeur français et le second au japon.

Hyundai Motor Group

C’est le premier et le plus grand constructeur de la Corée du Sud. Son siège social est établi à Séoul. Le groupe comprend les marques Hyundai, Kia et la toute récente Genesis qui regroupe des voitures de luxe pour Hyundai.

Daimler

Le groupe Daimler comprend les divisions Mercedes-Benz. AMG et Smart. C’est le second fabricant automobile allemand en ordre d’importance, loin derrière Volkswagen.  Le siège social de Daimler est aussi à Stuttgart en Allemagne.

FCA (Fiat Chrysler Automobiles)

C’est le premier fabricant automobile italien et il comprend le troisième fabricant automobile des États-Unis. Elle a annoncé à l’automne que tranquillement que sa division Ferrari, récemment quotée en bourse, finira par être indépendante du groupe. La direction du groupe n’a pas été claire sur la cible dans le temps que le tout se réaliserait.  FCA comprend les divisions Fiat, Chrysler, RAM, Dodge, Jeep, Magnetti Marelli, Abarth, Mopar, SRT, Ferrari, Maserati, Lancia et Alfa Romeo. De quoi faire rêver tout amoureux de marques italiennes haut de gamme. Le siège social du groupe estétonnement  situé à Londres en Angleterre.

Honda

Honda est le troisième constructeur automobile japonais. Le groupe très connu au Canada comprend les marques Honda et la division Acura. Le groupe Honda comprend aussi une importante division de fabrication de motocyclette, de VTT et toute une gamme de produits mini moteurs incluant tondeuses et souffleuses jusqu’au moteur hors-bord.

BMW

C’est un peu le Chrysler allemand alors qu’il est aussi le troisième constructeur allemand, loin derrière Volkswagen et Daimler.  BMW a son siège social en Allemagne, à Munich.  BMW comprend aussi les divisions MINI et Rolls Royce. Elle aussi est connue dans le monde pour ses motocyclettes, utilisées par plusieurs corps policiers.

Suzuki

Suzuki qui a quitté le Québec en fermant tout son réseau de concessionnaires est aussi connu pour ses motocyclettes. Le groupe a aussi sa division Maruti Suzuki. Son siège social est au japon à Hamamatsu.

 

PSA Peugeot Citroën

Second groupe français de fabrication automobile, il a son siège social en France à Paris. Il comprend les marques Peugeot, Citroën et DS.

Tata Motors

Premier groupe indien de fabrication automobile, elle s’est fait beaucoup connaître dans la première décennie des années 2000 avec l’acquisition des groupes Land Rover et Jaguar, qu’elle détient toujours. Le groupe possède aussi la marque Tata Daewoo. Son siège social est situé à Mumbai en Inde.

Geely

Geely est le premier fabricant automobile chinois et de toute évidence le plus connu avec son acquisition de Volvo il y a quelques années. Geely gagne en importance sur l’échiquer des ventes automobiles mondiales années après années. Son siège social est situé à

 

Isuzu Motors

Disparu des écrans radars pour plusieurs depuis qu’elle a été larguée par GM, Isuzu est presque totalement indépendant alors que Mitsubishi détient un maigre 5,7% de l’actionnariat. Isuzu est perçu comme le roi du diesel dans certains pays comme l’Indonésie. Encore aujourd’hui plusieurs fabricants automobile utilise les moteurs diesel de Isuzu dans l’assemblage de leurs modèles. Isuzu a son siège social au Japon.

Il y a d’autres petits joueurs parmi les fabricants automobiles dont l’anglaise Lotus qui serait possiblement rachetée bientôt par Renault Nissan qui désirerait obtenir sa division F1 pour se réinscrire à ce précieux championnat de courses automobiles. Il y a d’autres fabricants automobile qui passent sous le radar car ils ne sont pas encore en mode production tel que les Elio Motors et Dubuc Motors. Toute une gamme de producteurs automobiles chinois passent actuellement sous le radar car ils ne sont connus qu’en Chine ou à Cuba si vous avez voyagez dans le pays là-bas à bord d’autobus du fabricant Yutong. Chery est aussi très connu en Chine de même que SAIC Motors qui produit déjà des véhicules pour GM en Chine. Il y a d’autres indépendants mais très petits comme Fisker Automotive créé en 2007 ou Pagani Automobili en 1992.

Le monde automobile est en constant changements, qui sait de quoi aura l’air le portrait mondial des fabricants automobile en 2020?

Voici un graphique, légèrement incomplet, qui résume bien le monde des fabricants automobile en 2016.  Graphique provenant du site Dailyinfographics.eu

car_industry_explained-2016

H Grégoire Nissan s’établira au complexe Val-des-Brises de Laval

À l’automne 2014, le revendeur de véhicules usagés H Grégoire acquérait la concession Auto Gouverneur Nissan de Vimont (Laval) et devenait ainsi le propriétaire unique de toutes les concessions du constructeur nippon sur le territoire de l’île Jésus.

H Grégoire possède donc H Grégoire Nissan Chomedey, H Grégoire Nissan Saint-Eustache et aussi H Grégoire Nissan Vimont.

En allant près du complexe Val-des-Brises de Laval, dans l’Est au coin des autoroutes 19 et 440, on peut voir sur le boulevard Robert-Bourassa une pancarte indiquant « Bientôt H Grégoire Nissan ».

C’est la concession de Vimont qui y déménagera en 2016 nous a confirmé la coordonnatrice aux communications et médias sociaux de Hssion de H Grégoire.

Le complexe de magasins Val-des-Brises est en grande évolution depuis l’implantation du Walmart Supercentre il y a quelques années.  Par la suite de nombreux magasins ont poussé, pour former une disposition commerciale comme le Marché Central à Montréal ou à plus petite échelle que le complexe Dix-30 de Brossard.

S’est aussi rajouté à proximité du complexe, en 2015, de nombreux projets de condominiums et tout récemment une épicerie Adonis y a ouvert ses portes.

L’achalandage est donc au rendez-vous à cet endroit et l’idée d’y établir une concession automobile n’est peut-être que la suite des choses.

Les concessionnaires H Grégoire Nissan vend autant des véhicules neufs qu’usagés.

Est-ce que l’établissement de ce concessionaire à Val-des-Brises est le début d’un concept comme à Kanata, banlieue d’Ottawa, où on y retrouve sept concessionnaires automobiles regroupés dans un rond-point du nom de Autopark tout près de la 417 et du Canadian Tire Centre où évoluent les Sénateurs d’Ottawa?

 

H Grégoire Nissan au Carrefour Laval, une tendance

L’équipe d’AutoCarbure.com a récemment visité le Carrefour Laval et y a vu le local de H Grégoire Nissan.  Un petit local d’environ 2 500 pieds carrés.

Sept voitures y étaient en démonstration.

C’est un concept qui deviendra tendance au Québec mais qui n’est pas nouveau en sol canadien.  L’équipe d’AutoCarbure.com avaient vu il y a quelques années un local de Tesla Motors au gigantesque centre d’achat Yorkdale situé dans le Nord de Toronto.

Ce concept de vendre des automobiles dans un centre d’achat deviendra tendance.  Les centres d’achat se transforment au Québec et de plus en plus de locaux vides s’y retrouvent.  Alors pourquoi ne pas permettre à des fabricants automobiles ou des concessionnaires automobiles de vendre leurs véhicules neufs ou usagés directement au consommateur dans des centres d’achats?

Ce phénomène deviendra une tendance au Québec.  L’achalandage présent dans les locaux de H. Grégoire Nissan au Carrefour Laval le confirme.

De plus certains concessionnaires pourraient même avoir leur succursale dans un centre d’achat et offrir leurs gammes de véhicules à la Apple Store avec leurs caractéristiques de leurs produits sur des tablettes comme les fabricants le font lors des salons automobiles.

Voici quelques photos de H Grégoire Nissan au Carrefour Laval.

h-gregoire-nissan-2

h-gregoire-nissan-carrefour-laval

Véhicules neufs maintenant disponibles sur Kijiji, notre trouvaille de la semaine du 28 décembre 2015

La grande division de l’entreprise américaine eBay, le très populaire site d’annonces classées Kijiji, offre maintenant des véhicules neufs sur son site Internet.

Les véhicules qui y sont en vente sont tous classés en six grandes catégories sur le site:

  • Gros camions
  • Compacts
  • Familiales
  • Berlines
  • Luxueuses
  • Berlines

Ainsi, il est possible de chercher les véhicules neufs sur deux années, 2015 et 2016 (pour l’instant), et par 32 marques.  Tesla Motors est malheureusement absent du site.  Les véhicules haut de gamme comme Bentley, Rolls Royce, Ferrari, Lamborghini, Maserati et Porsche sont aussi absents du site.  Comme Lexus, Jaguar, Mercedes-Benz et BMW sont présents sur le site, cela laisse croire qu’éventuellement d’autres marques haut de gamme seront aussi présentes.

Pour chaque véhicule trouvé on retrouve le prix de détail suggéré, le prix de vente, le prix de financement.  Il est possible également de consulter le détail du prix, ainsi que les caractéristiques du véhicule classés en plus de 30 catégories et jusqu’aux détails de la garantie.

Vous pouvez même recevoir une alerte d’affaires lorsqu’un véhicule correspondant à vos paramètres a été trouvé.  Également pour les futurs véhicules.

Une fois un véhicule trouver vous pouvez contacter un concessionnaire pour conclure l’affaire.

C’est une belle visibilité offerte aux fabricants automobiles afin d’augmenter les ventes.

Pour l’instant les véhicules neufs ne sont pas offerts dans toutes les villes du Québec.  Au moment d’écrire ces lignes, à Montréal, il y avait 824 véhicules neufs distincts de disponibles sur le site. L’option était également disponible pour Laval et Québec peut-être aussi d’autres villes nous n’avons pas davantage pousser les recherches.

Comme paramètre de recherche d’un véhicule neuf, il y a d’intéressant de chercher par versement maximal que vous seriez prêt à verser mensuellement et selon la durée de l’entente.  Très pratique!

Vraiment, les gens de Kijiji se sont surpassés. C’est un bel outil offert à tous les chercheurs de véhicules neufs avec des prix du Québec.

Est-ce que d’autres sites d’annonces classées grand public suivront ce que Kijiji offre aux internautes?  À suivre!

 

L’attrait de s’acheter un véhicule de luxe à bas prix

2005, 2006, 2007, ce n’est que 10, 9 et 8 ans passée et plusieurs véhicules de luxe se vendent sur des sites Internet à moins de 10 000$.

Plusieurs personnes ont souvent l’idée de s’acheter un véhicule BMW, Lexus, Audi, Infiniti, Cadillac, Porsche, Lincoln, Mercedes mais déchante rapidement après quelques saisons pour plusieurs raisons.

Que vous ayez une Toyota Yaris, une Nissan Versa ou un modèle récent de BMW, un fait demeure avec un véhicule automobile, il y a des frais constants qui s’appliquent qu’importe la marque et l’année du véhicule.

Plusieurs personnes déchantent encore plus rapidement lorsqu’ils reçoivent la facture du concessionnaire pour un changement d’huile ou un entretien

Qu’importe le véhicule, vous devrez songer aux coûts annuels du changement et/ou l’acquisition de pneus d’hiver et/ou d’été.

Pour un véhicule de luxe chaussé de pneus 17 pouces on parle parfois de 1 000$ pour quatre pneus d’hiver et même davantage.

Les coûts en assurances seront également plus élevés que si vous achetez une Nissan Versa ou une Toyota Corolla.

S’acheter du luxe usagé se planifie.  Si vous acheté un véhicule de luxe de 10, 9 ou 8 ans, vous devrez trouver une alternative au concessionnaire qui sont coûteux en taux horaire, on parle parfois de 125$ de l’heure.

Ne perdez jamais de vu aussi que si votre véhicule de luxe usagé a plus de 180 000 km, que sa durée de vie ne sera pas d’un 10, 8 ou 8 ans supplémentaire à moins que vous soyez qu’un chauffeur du dimanche et ne faisiez pas plus de 10 000 km par année.

S’abonner à CAA peut aussi être un allié lorsque vous achetez un tel véhicule.  Certes ils sont souvent très bien conçus mais après 10, 9 ou 8 ans ils n’ont plus leur fiabilité légendaire.

Le bas prix des véhicules de luxe après 10, 9 ou 8 ans est attrayant certes, avant tout songez au plaisir de conduire de tels véhicules mais ne perdez pas de vue les dépenses qui seront nécessaires voire inévitables.