Le grand cirque de la F1 vendu 8,5 milliards?

Selon le magazine allemand, Auto Motor und Sport, le groupe américain Liberty Media achèterait le cirque de la F1 pour la rondelette somme de 8,5 milliards $. L’annonce en serait faite mardi.

Le magazine allemand affirme que le grand manitou de la F1, l’Anglais Bernie Ecclestone, a confirmé l’accord en marge du Grand Prix d’Italie à Monza ce week-end, alors que ce dossier dure depuis des mois.

Interrogé par plusieurs journalistes avant le départ de la course hier, Ecclestone n’a pas fait de commentaire sur la supposée transaction.

Toujours selon Auto Motor und Sport, le groupe américain Liberty Media, coté à la bourse à New York, va effectuer mardi le premier des deux versements du montant total estimé à 8,5 milliards de dollars américains, à l’actionnaire majoritaire, le fonds CVC Capital.

CVC Capital  détient 35,5 % du capital de Delta Topco, holding financier qui encaisse les revenus de la F1, épreuve reine des sports mécaniques sur la planète. Les revenus de l’épreuve sont quant à eux, générés et gérés par Formula One Management (FOM), la société dirigée par Bernie Ecclestone. Ce dernier détient, à titre personnel, 5% des droits commerciaux de la F1.

Si la vente du cirque de la F1 se confirme, est-ce que Bernie Ecclestone, 85 ans, personnage incontournable du sport automobile ira à la retraite?

Il a déclaré à Monza au Auto Motor und Sport «Je ferai ce que j’ai toujours fait: c’est moi qui déciderai du rôle que je jouerai».

Formule 1 à Montréal compromise au-delà de 2018 par la promesse d’un politicien sans engagement

La Formule 1 à Montréal au-delà de 2018 est compromise.

Le maire Denis Coderre, un politicien, a parlé dimanche lors du Grand Prix du Canada et il a dit que les paddocks seront remplacés au circuit Gilles-Villeneuve.

Mais le tout sans aucun engagement formel.

En réalité, Montréal est aimé par les acteurs de la F1 mais ces installations sont vétustes comme un hôtel 2 étoiles à Varadero, Cuba.

Montréal est probablement le circuit avec les installations les plus vétustes de tout le calendrier de la F1.

Les bonzes sont patients et la garantie de la présence de la Formule 1 à Montréal diminue.

Mais leur patience a des limites. D’autres endroits au monde aimerait un tel événement dont Toronto.

L’administration de la ville de Montréal doit s’engager à remplacer les paddocks le plus rapidement possible. La présende de la Formule 1 à Montréal est importante pour toute l’industrie automobile québécoise et canadienne.

Et le maire Codere ne doit pas s’engager avec la méthode traditionnelle québécoise qui s’éternisera sur de long trimestres de construction mais la méthode chinoise qui permettra le remplacement des paddocks en moins d’un mois.

Montréal doit s’activer si elle ne veut pas perdre son Grand Prix. Malheureusement avec l’incompétence présente à l’administration municipale, les fans de F1 ont de quoi être très inquiets.

Il est facile pour un politicien de promettre sans engagement, leur carrière est bâtie là-dessus. À quand un réel engagement et un dénouement heureux qui permettra à Montréal de conserver son Grand Prix pour encore des décennies?

Le maire Denis Coderre travaille-t-il pour les intérêts montréalais dans le dossier de la F1 ou son inaction travaille-t-elle pour Toronto?

Ça prend rapidement des résultats sans quoi le grand cirque de la F1 va perdre patience et plier bagages vers des villes avec des dirigeants plus dynamiques qui ne font pas que promettre mais qui agissent.

Grand Prix du Canada 2016 – Montréal

Grand Prix du Canada 2016 – Montréal, étape ultime du championnat de Formule 1.

Le Circuit Gilles-Villeneuve de l’île Notre-Dame verra les monoplaces F1 défiler à vive allure.

C’est l’occasion de voir les Räikkönen, Alonso, Rosberg, Button, Grosjean, Hamilton, Massa à bord de leur Williams, McLaren Honda, Haas, Mercedes et Ferrari.

Billet à partir de 140$ par jour le dimanche jour de course et 70$ le vendredi.

C’est le plus gros événement touristique de l’année à Montréal. Plein de festivités dans le centre-ville dont des majeures sur les rues Peel et Crescent.

Si vous ne pouvez pas vous rendre à la course, allez moins assister aux festivités au centre-ville de Montréal.

Pour votre hébergement nous vous suggérons: Motels Montréal.

 

Le retour de Renault en F1 passera par Lotus

La vente de l’écurie de Formule  Lotus au constructeur automobile Renault-Nissan serait conclue formellement d’ici le 16 décembre, a révélé lundi le site du magazine britannique Autosport.

Le Groupe Renault retournerait en F1, elle en ferait l’annonce en janvier, et serait prête pour le Grand Prix d’Australie en mars, émis dans un communiqué la semaine dernière.

Mais le tout passe par le rachat de Lotus, car en si peu de temps, Renault ne peut pas mettre sur pied une écurie de F1 en partant de zéro.

 

Lotus est toujours la propriété du fonds d’investissement luxembourgeois Genii Capital de Gérard Lopez.

Dès vendredi dernier, les 480 salariés de Lotus buvaient le champagne dans leur usine d’Enstone pour fêter l’annonce de Renault jeudi soir.

Un important conseil d’administration du Groupe Renault est prévu le 11 décembre, au cours duquel, entre autres sujets sensibles, cet achat devrait être discuté par les actionnaires du groupe français.

Renault en F1 a connu multiples championnats des constructeurs, le dernier remonte à 2006.

Plusieurs pilotes de Formule 1 sont devenus champions du monde sous Renault, dont ces grands noms que sont Fernando Alonso, Sebastian Vettel, Jacques Villeneuve, Damon Hill, Michael Schumacher Alain Prost et Nigel Mansell.

Malgré qu’elle ne vend plus aucun véhicule en sol canadien depuis des années, Renault soulève les passions lorsque viens le temps de parler de ce constructeur en F1.

Après les voitures électriques, un championnat de voitures autonomes?

Comme vous savez tous la F1 a innvoyé cette année en lançant un championnat de voiture électrique Fomula E.

Cela est assez populaire et de plus en plus de villes ont demandé de les ajouter comme épreuve au calendrier des années à venir.

L’équipe d’AutoCarbure.com s’est demandé si un championnat de voitures autonomes était à l’horizon?

Après plusieurs recherches, il semble que non pour le moment.

Mais avec des constructeurs avancés en développement de la voiture autonome ou la voiture sans pilote, comme Audi ou Mercedes, on peut déjà rêver.

Rêver d’une épreuve de championnat à Montréal, au circuit Gilles-Villeneuve, de voitures sans pilote qui rouleraient à des vitesses dépassant les 250 km/h afin de compléter 70 tours pour remporter le Grand Prix.

Au lieu de miser des dizaines de millions sur un pilote, les écuries miseraient tout sur le développement de la voiture autonome.

Ce serait un véritable tremplin de recherche & développement pour la voiture autonome et qui sans aucun doute serait transféré rapidement sur les voitures grand public.

Des milliers de gens se déplacent pour voir des robots se tabasser dessus.  Imaginez maintenant se déplacer pour aller voir des courses de voitures autonomes.

I had a dream…

Grand Prix du Canada – Montréal

Grand Prix du Canada – Montréal, étape ultime du championnat de Formule 1.

Le Circuit Gilles-Villeneuve de l’île Notre-Dame verra les monoplaces défiler à vive allure.

C’est le plus gros événement de l’année à Montréal.

Billet à partir de 43$ par jour.

Pour hébergement nous vous suggérons: www.motels-montreal.com.

 

Festival du Grand Prix du Canada sur la rue Crescent à Montréal

En 2015, ce sera la 16e édition de cet incontournable festival qu’est le Festival du Grand Prix du Canada.

C’est l’endroit pour y voir de jolies bagnoles, du beau monde et festoyer à l’unisson pour le Grand Prix du Canada.  C’est la plus grande fête de la F1 au monde.

Une foule d’activités sur la rue Crescent qui cède toute la place aux amateurs de la F1, telles que spectacles live, kiosques de Formule 1, expositions de voitures musclées, anciennes et exotiques.

Venez y faire la fête ou souper entre amis.