The Grand Tour saison 4

The Grand Tour saison 4

Sur Prime Video, d’Amazon,  la très attendue saison 4 de The Grand Tour est enfin arrivée.

Enfin on peut retrouver les Jeremy Clarkson, James May et Richard Hammond qui s’étaient fait connaître avant de The Grand Tour, dans la populaire série dédiée à l’automobile Top Gear.

Les trois premières saisons de The Grand Tour ont été spectaculaires et à la fin de la troisième saison, Jeremy Clarkson nous apprenait que lors de la prochaine saison, ils délaissaient la tente pour que les trois amigos se consacrent davantage aux aventures.

Or, le premier épisode de la quatrième saison de The Grand Tour nous a laissé sur notre appétit.

Aucun essai de bagnoles, que des bateaux. Les trois chroniqueurs automobiles sont tout à coup des guignoles sans bagnole.

C’est une grande déception et c’est même assez pénible à visionner. Tout au long de l’épisode on se demande toujours quand viendra les discussions sur les voitures. Ça ne vient jamais.

1h30 très pénible à écouter, à moins que vous soyez un fervant amateur de voyage, Clarkson, May et Hammond naviguent au Cambodge et au Vietnam dans des endroits époustouflants.

L’amateur de voiture sera grandement déçu de ce premier épisode.

C’est une déception sur toute la ligne pour nous. Mais nous avons espoir que les prochains épisodes seront mieux. Nous savons Clarkson, May et Hammond et que le producteur exécutif Andy Wilman assez intelligents pour ne pas s’être vus offrir une tonne de fric pour être acteurs d’une émission qui tout à coup devient des aventures de voyages sans voiture. C’est tout de même leur réputation qui est en jeu.

Nous allons laissé une chance à la série pour un second épisode. Si celui-ci s’avère aussi une grande déception, ça sera la fin pour nous pour The Grand Tour et assurément la dernière saison de la série pour Prime Video d’Amazon.

Le second épisode devrait sortir le 20 décembre sur le site Internet de Prime Video.

 

 

Bibliothèque très dispendieuse

Une bibliothèque dispendieuse

Trouvé sur le réseau social Tumblr (dont la personne avait trouvé sur Instagram), une photo d’une bibliothèque assez particulière.

Une voiture installée à la verticale dans un salon puis transformée en bibliothèque. Très ingénieux!

Aucun doute que pour tenir ainsi, le moteur a dû être retiré. Peut-être pour faire une table de salon, l’histoire ne le dit pas.

Une chose est certaine, cela prend un plafond très haut.

 

Balançoire fabriqué avec l'aarière d'une automobile

Idée de balançoire pour amants de l’automobile

Vu sur les réseaux sociaux, cette balançoire pour amants de l’automobile.

Certains passionnés de l’auto aiment se monter une table de salon avec un moteur, un sofat avec les banquettes de vieilles voitures et ce dernier s’est fabriqué une balançoire avec l’arrière d’une automobile, le tout, même confortable les jours de pluie.

Pas besoin de boucler la ceinture, ça ne devrait pas aller trop vite.

 

Mazda RX-9

Une flamboyante Mazda RX-9 prochainement?

Les rumeurs vont bon train concernant la Mazda RX-9 depuis jeudi matin, il semble que le constructeur Nippon, Mazda, ait déposé des demandes de brevets et que tout porte à croire que le développement d’une RX-9 serait en branle.

La sortie serait prévue pour la fin de l’année 2020 ou l’été 2021. D’autres avancent 2022.

Comme le laisse voir les deux photos tirées du site Internet de Mazda Japon, Le modèle RX-9 de Mazda sera une voiture élancée et si bien raffinée comme on peut la voir sur la photo de son prototype. Elle sera possiblement le plus beau véhicule jamais produit par un constructeur japonais.

Mazda RX-9

Mais le tout à quel prix pour le consommateur?

Tout d’abord, cette Mazda RX-9 serait équipé d’un moteur rotatif assez puissant, on parle entre 400 à 475 hp. Évidemment, vu ses lignes sportives, elle aura tout ce qu’il y a de sportif qui vient avec. Donc, une suspension adéquate à la hauteur de ses performances. Les rumeurs parlent d’un 0-100 km/h atteint en 4 secondes.

Selon nos sources le prix pourrait jouer aux alentours de 69 000$ canadiens et davantage selon les options.

Mais comme le marché compétiteur visé par Mazda est davantage un véhicule comme la Mercedes AMG-GT, chez AutoCarbure nous croyons  que le prix au détail de la RX-9 se situera aux alentours de 85 000$ en montant.

Mazda est un petit constructeur automobile à comparer à ses grandes rivales Toyota, Nissan et Honda. Au fil des ans elle a, malgré tout, su se développer une niche entre les trois géants japonais. Est-ce que l’arrivée de la Mazda RX-9 annonce chez Mazda une division de véhicules plus haut de gamme comme on retrouve chez ses trois rivales? Nous trouverons réponse à cette question dans le volume des ventes de la RX-9 une fois qu’elle aura atteint le marché. Vu les lignes du véhicule et les promesses de performance, nous croyons que Mazda en vendera beaucoup. Donc la RX-9 pourra annoncer une nouvelle ère chez Mazda.

La voie de gauche doit être utilisée pour dépasser uniquement

Au Québec, sur l’autoroute, la voie de gauche, c’est fait pour dépasser

Ça vous est déjà arrivé de vous promenez sur l’autoroute 10, l’autoroute 13, l’autoroute 15, l’auroroute 20, l’autoroute 30, l’autoroute 40 , l’autoroute  440 ou une autre autoroute au Québec et que des gens dans la voie de droite roulent plus vite que ceux dans la voie de gauche où que ça roule que 75 km/h dans la voie de droite mais que vous ne pouvez pas dépasser dans la voie de gauche car ça ne roule pas beaucoup plus vite?

Certainement!

Sur les autoroutes du Québec, il est trop fréquent de devoir ralentir en raison d’automobilistes qui utilisent la voie de gauche à vitesse moindre et qu’ils n’ont aucun dépassement à effectuer. Nous avons aussi observé le même comportement chez des conducteurs de véhicules récréatifs ou de conducteurs de camions tirant une énorme roulotte.

Ils se tiennent là, même si aucune voiture n’est à leur droite.

Malheureusement, un tel comportement, c’est un problème qui causent de la congestion et qui cause aussi des ralentissements majeurs.

Nous croyons chez AutoCarbure.com que le principal corps de police de la province devrait y voir. En 2015, nous avions déjà identifié le problème des automobilistes fautifs dans la voie de gauche sur les autoroutes du Québec. Quatre ans plus tar, le tout est encore pire.

Pour deux raisons. La première pour assurer une certaine fluidité sur les autoroutes du Québec. La seconde, pour pemettre aux automobilistes d’optimiser leur consommation d’essence plutôt que de l’augmenter jusqu’à 30% en freinant souvent sur les autoroutes à cause des ralentissements de conducteurs délinquants qui se tiennent inutilement dans la voie de gauche.

Ailleurs au Canada, la police a frappé. En Colombie-Britannique en 2015 une nouvelle loi a fait passer à 167$ et trois points d’inaptitude la sanction infligée aux automobilistes circulant trop lentement dans la voie de gauche.

En Ontario, on voit plusieurs panneaux le long des autoroutes qui indiquent clairement en noir sur blanc que la voie de gauche doit être utilisé seulement pour effectuer un dépassement. « Keep right except to pass ».

Et au Québec, rien de tout ça?

Effectivement il n’y a pas de panneaux qui indiquent que la voie de gauche doit être utilisée uniquement pour dépasser. Mais, il y a une législation pour les fautifs dans la voie de gauche, mais elle est très peu appliquée, malheureusement!

Ainsi, selon l’article 324 du Code de la sécurité routière québécois, rédigé par la SAAQ, il est stipulé que « sur une chaussée à deux voies de circulation à sens unique, le conducteur d’un véhicule routier doit utiliser la voie d’extrême droite ». Il est aussi mentionné que  « sur une chaussée à trois voies ou plus de circulation à sens unique, il doit utiliser l’une des voies de droite ».

Le même article explique ensuite que « pour dépasser un véhicule, pour effectuer un virage à gauche, pour utiliser une voie de sortie d’un chemin à accès limité ou lorsque la voie qu’il utilise est obstruée ou fermée à la circulation, [l’automobiliste] peut emprunter la voie d’extrême gauche ».

Donc, si vous n’avez pas à dépasser, à tourner ou à éviter un obstacle, vous n’avez pas d’affaires dans la voie de gauche.

Il y a aussi l’article 325, du même Code de la sécurité routière qui indique que « le conducteur d’un véhicule routier qui circule à une vitesse inférieure à celle de l’allure de la circulation ou d’un véhicule à basse vitesse doit conduire sur la voie d’extrême droite, à moins qu’il s’apprête à tourner à gauche, à stationner ou à effectuer un arrêt sur le côté gauche et qu’il en ait signalé son intention ».

Noter que ces deux articles du Code de la sécurité routière ne s’appliquent qu’aux chaussées à plusieurs voies de circulation à sens unique dont la limite de vitesse permise est supérieure à 80 km/h.

Les mêmes articles vont même jusqu’à indiquer combien il en coûte si un conducteur est fautif. Le montant de l’amende peut osciller entre 60$ et 120$.

Qu’attendent les forces de l’ordre pour appliquer ces règles du Code de la sécurité routière du Québec?

C’est bien beau faire des lois, mais il faut aussi les appliquer et s’assurer que le message est compris de la part de tout le monde.

Souvenez-vous les années passées les campagnes de la SAAQ sur le « mover over » afin de ne pas nuire aux véhicules d’urgence arrêtés sur une autoroute.

Pourquoi pas autant d’efforts pour vanter l’utilisation de la voie de gauche sur les autoroutes?

 

Expo Rebel Ridez 2019, Montréal

Expo Rebel Ridez 2019 à Montréal

AutoCarbure s’est rendu à l’Expo Rebel Ridez 2019 ce dimanche 15 septembre à Montréal dans la cour du Canadian Tire boulevard Crémazie, près de l’avenue Papineau. Initialement prévue pour le 14 septembre, l’événement a été reporté à aujourd’hui à cause de la pluie.

Admirez quelques-unes des belles voitures présentes sur place.

Toutes les photos ont des droits d’auteur, respectez-le tout s.v.p..

une Bugatti Chiron grandeur nature

LEGO a reproduit une Bugatti Chiron grandeur nature

LEGO Technic a réussi la folle idée de créer une Bugatti Chiron grandeur nature et parfaitement fonctionnelle, presque toute composée de briques.

En voici la preuve dans cette vidéo. Ils ont monté une Bugatti Chiron construite avec 90% de briques LEGO Technic.

 

Le résultat, une Bugatti Chiron grandeur nature… en LEGO !

Pour parvenir à ses fins, l’équipe de conception de LEGO Technic a oeuvré pendant plus de 13 000 heures sur ce modèle grandeur nature.

Il est composé de un million de briques LEGO Technic et sans aucune goutte de colle, tous assemblées à la main.

Le modèle reproduit fidèlement l’extérieur d’une Bugatti Chiron. De plus LEGO souhaitait faire en sorte que son modèle puisse rouler grâce à sa technologie motrice Power Functions.

Ainsi, après des mois de développement et d’essais, l’équipe de LEGO Technic a mis au point une motricité composé de 2 304 moteurs LEGO Power Functions, d’une puissance totale de 5,3 chevaux. Ils ont pu faire rouler le modèle sur la piste d’essai d’Ehra-Lession en Allemagne, la même piste où Bugatti teste ses bolides.

Pour en ajouter sur le réalisme, LEGO a fait rouler son modèle réduit de la Bugatti Chiron de 1,5 tonne par le pilote d’essai officiel chez Bugatti, Andy Wallace.

La folle idée de construire une Bugatti Chiron grandeur nature et de briques LEGO Technic est venu à l’équipe de conception LEGO Technic. Elle venait alors tout juste de terminer le modèle 1:8 de la Bugatti Chiron que vous pouvez vous procurez en magasin, pour la coquette somme de 399,86$.

une Bugatti Chiron LEGO Techic échelle 1:8

logo AutoCanada tiré de son rapport annuel 2015

AutoCanada achète un groupe de concessionnaires de Chicago

AutoCanada Inc. a accepté d’acheter neuf des dix magasins du Grossinger Auto Group de Chicago, établissant ainsi sa présence sur le lucratif marché de détail automobile américain.

La transaction, dont la clôture est prévue le 9 avril prochain, ajoutera à AutoCanada environ 523 millions de dollars canadiens (400 millions de dollars américains) en revenus annuels et constitue l’une des plus importantes acquisitions d’un groupe international de concessionnaires américains. Les termes de la transaction n’ont pas été divulgués.

« C’est une étape décisive pour AutoCanada puisque cette acquisition américaine élargit notre portée géographique et notre diversification des marques en ajoutant une combinaison de concessionnaires nationaux, importateurs et de luxe à notre portefeuille », a déclaré jeudi le PDG d’AutoCanada, Steven Landry. Il a ajouté « C’est exactement le type d’acquisition qui contribuera à accélérer notre croissance et qui contribue immédiatement à nos bénéfices et qui apporte de nouvelles relations OEM précieuses. »

AutoCanada, basée à Edmonton, exploite 54 concessionnaires au Canada, selon son site Internet. L’entreprise a déclaré des revenus annuels de plus de 3 milliards de dollars canadiens (2,3 milliards de dollars américains) l’an dernier et est le seul groupe de concessionnaires publics au Canada.

L’acquisition donne à AutoCanada ses premières concessions Toyota, Honda, Lincoln et Volvo, ce qui, selon Landry, est essentiel à l’objectif de la société de diversifier ses offres de produits et son empreinte géographique.

M. Landry a indiqué qu’AutoCanada poursuivra ses acquisitions au Canada et aux États-Unis au cours des prochains mois.

Il a aussi déclaré que la société prévoyait de conserver à leurs postes les directeurs des concessions acquisent dans les environs de Chicago et de faire en sorte que des Américains dirigent les opérations.

Expansion et croissance

 

Les dirigeants d’AutoCanada ont déclaré qu’ils avaient des objectifs d’expansion pour les cinq prochaines années, notamment un meilleur équilibre entre les marques et une présence plus forte d’un océan à l’autre au Canada.

Lors d’une conférence téléphonique tenue en mars à l’intention des investisseurs, le chef de la direction d’AutoCanada, Steven Landry, a déclaré que l’entreprise cherchait à s’étendre sur de nouveaux marchés, qualifiant son pipeline d’acquisition de « très solide ».

Quand un analyste lui a demandé si « cinq ou six » acquisitions étaient possibles en 2018, Landry a répondu « absolument », en partie à cause de la solidité financière de l’entreprise.

AutoCanada a déclaré un bénéfice net de 17,1 millions de dollars canadiens (13,3 millions de dollars américains) au quatrième trimestre de 2017, un gain de 24 pour cent par rapport à l’exercice précédent. Les revenus ont augmenté de 17% pour atteindre 733 millions de dollars canadiens (570 millions de dollars américains), tandis que les ventes des magasins comparables ont bondi de 11%.

M. Landry a déclaré que la compagnie cherchait à continuer d’étendre sa présence à l’extérieur de son fief traditionnel de l’Ouest canadien, tout en ajoutant à son portefeuille de marques de luxe et d’Asie.

Qui est Grossinger?

Grossinger est une entreprise de 90 ans fondée par Sam Grossinger en 1928. Elle est devenue l’un des plus grands groupes automobiles des états-Unis, composé de 10 concessionnaires et classé au 95e rang parmi les 150 plus grands groupes de concessionnaires américains selon les plus récentes données, de 2015..

AutoCanada achète ainsi neuf concessionnaires représentant 12 marques: Audi, Cadillac, Chevrolet, Honda, Hyundai, Kia, Lincoln, Mercedes Benz, Subaru, Toyota, Volkswagen et Volvo.

Trois de ces magasins se trouvent à Chicago, trois dans la banlieue de Chicago, Lincolnwood, Illinois, deux à Palatine, Illinois, et un magasin à Normal, Illinois.

Le magasin Buick GMC Cadillac de Grossinger à Lincolnwood, Illinois, a été vendu séparément à Zeigler Automotive Group à Kalamazoo, Michigan. Il s’appellera désormais Zeigler Buick GMC Cadillac Lincolnwood.

C’est pour des raison de succession que la famille Grossinger a choisi de vendre.

Le phénomène d’investisseurs étrangers dans le commerce de détail automobile américain n’est pas nouveau.

Dans les années 1990, la société chinoise DCH avait déjà commencé à acheter des concessions aux États-Unis. DCH signifie Dah Chong Hong, ce qui signifie « grande entreprise prospère » en mandarin.

De même, le groupe de concessionnaires britanniques Pendragon qui possède des concessionnaires principalement au Royaume-Uni, mais aussi en Allemagne et au Sud de la Californie avec des marques tels que Aston Martin, Land Rover et Jaguar.

L’année dernière, Pon Holdings BV, société de transport et de mobilité et distributeur de marques de luxe aux Pays-Bas, a investi dans IndiGO Auto Group basé à Houston. IndiGO Auto Group a 10 concessionnaires à Houston, St. Louis et Palm Springs et Rancho Mirage, en Californie. Le groupe vend 11 marques de luxe: Audi, Porsche, Jaguar, Land Rover, Rolls-Royce, Bentley, Aston Martin, Maserati, BMW, McLaren et Lamborghini.

Il existe au travers les États-Unis plus de 36 000 concessionnaires automobiles.

Selon son site Internet AutoCanada possède 6 concessionnaires au Québec, principalement à Montréal, sur la Rive-Sud de la métropole ainsi que sur sur la Rive-Nord. En Ontario l’entreprise possède 8 concessionnaires.

1961 Alfa Romeo

1961 Alfa Romeo Giulietta Sprint notre trouvaille de la semaine du 11 décembre 2017

Sur le populaire site Internet d’annonces classées LesPAC, nous avons trouvé une 1961 Alfa Romeo Giulietta à vendre. C’est notre trouvaille de la semaine du 11 décembre 2017.

Sans aucun doute cette 1961 Alfa Romeo Giulietta Sprint est une voiture de collection. Elle n’a été produite qu’à 24 084 exemplaires de par le monde.

Le véhicule, deux portes, est très propre. De couleur blanc ivoire à l’extérieur et navy à l’intérieur.

Elle a seulement 42 725 kilomètres au compteur.

Son moteur de 1,6 litres déploie 91 chevaux. Malgré ce petit moteur, le véhicule peut tout de même atteindre 160 km/h (100 mph).

Elle est dotée d’une transmission manuelle et d’une motricité sur les roues arrière.

Elle est en vente à Montréal le revendeur, Ferrari Maserati Québec demande 89 900$.

 

 

 

Magazines Auto Ancienne du Québec

Magazines de l’Auto Ancienne du Québec est notre trouvaille de la semaine du 25 septembre 2017

Des anciens magazines de l’Auto Ancienne du Québec est notre trouvaille de la semaine du 25 septembre 2017.

C’est sur le site Internet LesPacs.com que nous avons déniché notre trouvaille de la semaine.

Ainsi l’anonce est une collection du magazine de l’auto ancienne du Québec (VAQ) à raison de 12 revues par année de janvier 1991 à décembre 2016, soit un total de 312 revues. Elles sont toutes en excellente condition. Il manque cependant 3 revues: oct. 1996, janvier 2001 et décembre 2002

Le vendeur demande $50.00 par année. Ces revues ne sont plus disponibles auprès du VAQ, puisqu’ils ne gardent que les deux
dernières années. Le vendeur demande de faire une offre raisonnable.

Les magazines sont à St-Rémi, au Québec.

Il y a plusieurs collectionneurs qui vendent d’anciens magazines sur l’automobile dans des sites d’annonces comme Kijiji ou LesPacs.com Craiglist ainsi même que sur le grand site d’enchères, eBay.

Consultez nos autres trouvailles de la semaine.