2013 Fiat 500 Sport

2013 Fiat 500 Sport notre trouvaille de la semaine du 2 octobre 2017

Sur le populaire site d’annonces classées québécois LesPacs.com, nous avons trouvé à vendre une 2013 Fiat 500 Sport. C’est notre trouvaille de la semaine du 2 octobre 2017.

C’est donc une belle Fiat de couleur noire à l’intérieur et à l’extérieur qui est à vendre. Très propre, c’est une deux portes de type 2+2 avec roues motrices avant.

La belle a 99 000 kilomètres au compteur, ça peut paraître beaucoup mais les moteurs d’aujourd’hui sont capable d’en prendre.

Cette 2013 Fiat 500 est dotée d’une transmission automatique.

Le vendeur qui est à Montréal, demande 6 395$.

La Fiat 500 est une voiture très économique.

 

2013 Fiat 500 Sport Turbo

2013 Fiat 500 Sport à moins de 7000$, notre trouvaille de la semaine du 24 juillet 2017

Sur le site d’annonces classées Annonce123.com, il y a une 2013 Fiat 500 Sport à vendre à moins de 7 000$, c’est notre trouvaille de la semaine du 24 juillet 2017.

Voici les détails sur le véhicule:

Fiat 500 Sport-Turbo-Cuir 2013, 4 cylindres, 1,4 litres, Transmission manuel à 5 rapports, Extérieur Noir, Intérieur Noir, Options: Régulateur de vitesse, Servo-direction, Servo-freins, Freins ABS, Contrôle de stabilité, Coussin gonflable conducteur, Coussins gonflables doubles, Lecteur CD, Déverouillage à distance, Miroirs électriques, Vitres électriques, Intérieur en cuir, Lampes de lecture arrière, Volant ajustable, Roues en alliage d’aluminium, Porte-gobelet, Volant gainé de cuir, Siège arrière pliant, Phares antibrouillards, Traction avant et climatisation.

Le petit moteur turbo de la Fiat est capable de développer 135 chevaux.

Le véhicule est en vente à Laval et le vendeur demande 6 990$.

 

Baidu

La voiture autopilotée de Baidu débutera en juillet

Le géant Internet chinois Baidu a annoncé la création d’une nouvelle plateforme appellée Projet Appolo, qui cible principalement l’aide aux fabricants automobiles à développer une technologie permettant à une voiture de s’autopiloter.

L’entreprise cible l’ouverture de sa plateforme aux fabricants automobiles en envirommenent restreint dès juillet de cette année. D’ici la fin de l’année, elle espère que la technologie sera déployée dans des ‘conditions urbaines simples’.

Baidu croit que sa technologie pour autopilotage complet va propulser des véhicules d’ici l’an 2020.

Baidu a dans le passé été partenaire avec le fabricant allemand BMW pour le développement d’une technologie d’autopilotage de véhicule mais ce partenariat a été abandonné en novembre dernier par divergeances d’opinions sur le rythme de développement à adopter.

Baidu a aussi souffert récemment de l’annonce du départ de Andrew Ng, l’homme qui était le leader de l’entreprise dans le secteur de l’Intelligence Artificielle et la réalité augmenté.

Baidu a décidé de créer une plateforme ouverte (open-source). Il sera intéressant de voir si l’entreprise pourra s’associer de partenaires clés au courant des prochains mois. Actuellement l’entreprise bénéficie de partenariat avec des fabricants automobiles chinois tels que  BAIC Motor, Chery, et BYD.

Baidu n’est pas la seule entreprise dans lemonde à travailler sur une technologie d’autopilotage de véhicules, un nombre impressionnant d’entreprises travaillent activement à développer une telle technologie telle que les américaines Delphi, Google, Tesla, Ford, General Motors, le comsortium Renault-Nissan, les allemandes Daimler, Volkswagen, la japonaise Toyota, la coréenne Hyundai et même l’entreprise de taxi américaine Uber.

Étonnement, on ne sait toujours rien chez le géant Fiat quant au développement d’un système d’autopilotage pour véhicule. Le 7e fabricant automobile de la planète se fait très discret sur le sujet et continue de voir ses parts de marché s’effriter, lui qui pourrait perdre sa 7e position en 2017 au profit de la nippone Honda qui se fait tout autant discrète quant à son implication dans un programme de véhicules autopilotés.

 

groupe japonais Takata

Le groupe japonais Takata plaide coupable et versera 1 milliard de dollars américains

Le groupe japonais Takata, fabricant de coussins gonflables, a formellement plaidé coupable de fraude lundi aux États-Unis et versera une amende d’un milliard de dollars américains pour clore les poursuites liées à ses coussins gonflables, a indiqué le département de la Justice américain (DoJ).

Un tribunal du Michigan a entériné l’accord qui avait été annoncé mi-janvier dans ce scandale au coeur du plus grand rappel de voitures de l’histoire automobile et à l’origine de 16 décès dans le monde, dont 11 aux États-Unis.

L’équipementier nippon a reconnu avoir, entre les années 2000 et 2015, dissimulé l’existence d’un défaut majeur dans les agents gonfleurs de ses coussins gonflables, susceptibles d’exploser inopinément en projetant des fragments sur le conducteur ou les autres occupants d’un véhicule, a indiqué le DoJ dans un communiqué.

Plusieurs grands constructeurs, dont General Motors, Toyota, Honda, BMW, Fiat Chrysler, Nissan et Toyota, qui utilisaient les produits Takata ont été affectés par cette avarie.

«Takata a trompé la confiance de ses clients et du grand public en installant des gonfleurs de coussins gonflables dans des véhicules tout en sachant qu’ils n’étaient pas conformes aux normes», a commenté le procureur général adjoint du Département de la Justice, Kenneth Blanco, cité dans le communiqué.

La pénalité d’un milliard de dollars américains infligée au groupe japonais Takata lui permettra d’échapper à un procès pénal et servira, quasi-intégralement, à indemniser les automobilistes et les constructeurs floués par ces pratiques, a précisé le DoJ dans son communiqué.

Ce scandale avait déjà valu en novembre 2015 au groupe japonais une amende civile sans précédent de 200 millions de dollars américains aux États-Unis, dont 130 millions avec sursis, et l’a forcé à annoncer plusieurs mesures pour changer ses pratiques.

En décembre, les autorités américaines avaient également procédé aux premières inculpations dans ce scandale en poursuivant trois anciens cadres japonais du groupe, qui pèse 20% du marché mondial des airbags et ceintures de sécurité.

Ce dossier règle Takata aux États-Unis mais pas les poursuites qui pendent dans d’autres pays.

2012 Fiat 500 Sport

2012 Fiat 500 Sport, notre trouvaille de la semaine du 8 août 2016

Une 2012 Fiat 500 Sport, idéale pour les déplacements à deux ou seul avec peu de bagages.

C’est notre trouvaille de la semaine du 8 août 2016.

Nous avons trouvé le véhicule en vente sur le site Internet d’annonces classées Kijiji.

Le vendeur, Valleyfield Nissan, situé en Montérégie, demande 8 201$.

Le véhicule n’a que 35 869 kilomètres au compteur.

Il est de couleur blanc avec une transmission automatique et des roues motrices avant.

Le moteur est un 4 cylindres qui est très économique.

Le vendeur offre le financement facile et rapide de même que la 2e et 3e chance au crédit.

Le vendeur est membre de l’Alliance Auto Groupe.

 

 

Pléonasme publicitaire

Le pléonasme publicitaire de certains concessionnaires automobiles

J’ai récemment constaté le péonasme publicitaire de certains concessionnaires automobiles. Entre autre en me rendant sur le site Internet de Pie-IX Chrysler, à Montréal. Ce dernier annonçait comme promotion la vente d’un véhicule Hyundai usagé (sic!).

Je comprends que le concessionnaire en question veut se débarasser des véhicules usagers qu’il accepte d’acheter. Il accepte cela de plein gré en échange d’un versement sur un véhicule neuf. Ils le font tous.

Mais pourquoi le faire via sa bannière principale et non via une seconde bannière qui se distinguerait totaleement de l’autre?

Si je vais sur le site Internet de Pie-IX Chrysler, je m’attends qu’à y voir des véhicules en vente par FIAT-Chrysler.

Or ça n’a pas été le cas.

Même quand on passe sur le site, physique, de ce concessionnaire on peut y voir des véhicules de d’autres marques dans la cour près des véhicules neufs de FIAT-Chrysler.

Pourquoi en est-il ainsi?

Je ne sais pas.  Qui va chez un concessionnaire automobile FIAT-Chrysler pour s’acheter une Hyundai?

Une idée, pourquoi les concessionaires ne se feraient pas des échanges entre eux de véhicules usagés afin d’avoir dans leur cour que des véhicules de la marque qu’ils représentent?

Ou encore comme mentionné plus haut, pourquoi ils n’ont pas une seconde division qui s’occupe de vendre les véhicules usagés?

Je ne pense pas qu’un concessionnaire automobile aide beaucoup sa cause en ayant dans sa cour ou sur son site Internet des marques de véhicules concurrents.

Il y a tellement de revendeurs de véhicules usagés sur le marché. Les concessionnaires automobiles qui ne désirent pas causer de tort à leur marque devraient s’arranger pour mettre en consigne leurs véhicules usagés. Ainsi les revendre chez un de ses détaillants qui font dans l’usagés. Alors, physiquement le véhicule d’une marque compétitrice ne se retrouvera pas dans la cour d’un concessionnaire automobile.

Comme ça, ce dernier pourra se concentre sur la marque qu’il représente.

 

 

Fiat Chrysler Automobiles

Gagner un véhicule 2016 Chrysler, Dodge, Jeep, Ram ou FIAT de votre choix, concours de la semaine du 13 juin 2016

Le grand fabricant automobile FCA, Fiat Chrysler Automobiles, via sa division canadienne, Chrysler Canada vous offre la possibilité de gagner un véhicule 2016 Chrysler, Dodge, JEEP, Ram, ou FIAT de votre choix dont le prix maximal ne dépasse pas 40 000$ sinon la différence est assumé par le gagnant. Ce plafond fixé à 40 000$ doit donc inclure le coût du véhicule ainsi que les taxes de ventes.

En quelque sorte, on peut voir le prix du concours comme étant un bon-rabais de 40 000$ applicable sur l’achat d’un véhicule 2016 de la gamme des véhicules vendus par les divisions de FCA. C’est tout de même un excellent prix à gagner.

Ainsi pour courir cette chance de gagner le grand prix de ce concours, vous n’avez qu’à remplir le bulletin de participation sur leur site Internet ou par la poste.

Avant de participer assurez-vous d’avoir bien lu les règlements du concours. Oui le concours est ouvert aux résidants du Québec, sinon AutoCarbure.com ne l’aurait pas listé sur son site Internet.

Le tirage au sort aura lieu le 16 janvier 2017 à Brantford, Ontario, vers les 14 h.

Le gagnant du tirage devra posséder un permis de conduire en règle au Canada.

 

Ruelle dans la vieille ville de Panama CIty

Les automobiles américaines presqu’absentes du Panama.

AutoCarbure.com a eu la chance d’aller récemment visiter quelques endroits en campagne au Panama de même que la cosmopolite et dynamique Panama City et sa vieille partie.

Le constat sur place est flagrant, très peu de voitures américaines. Très peu de pickup et SUV américains.

À vue de nez en se promenant, on peut facilement dire que 9 pickup sur 10 sont asiatiques (Nissan ou Toyota pour la plupart) et 9 sur 10 SUV sont aussi asiatiques (Mitsubishi, Nissan, Toyota, Hyundai, Kia).  Au niveau automobile, là aussi, 8 sur 10 sont asiatiques.  Quelques européennes, très peu, mais très peu de voitures américaines.

Dans la vieille ville, vu un vieux Cherokee et un vieux Jeep.

Quelques véhicules à vocation commerciale ou d’autres pour touristes, autobus entre autres, sont américains, dont de vieux Blue Bird. La majorité sont asiatiques, surtout chinoises, japonaies et coréennes.

Est-ce que les panaméens ont une crotte sur le cœur contre les américains de les avoir exploité avec le canal de Panama durant près d’un siècle?

On ne sait pas.

Chose certaine, il y a beaucoup de nouvel argent qui circule à Panama City, la Dubaï d’Amérique Centrale, et on y voit très peu de véhicules américains.

Il y a beaucoup de petites voitures au Panama et ce malgré un coût de l’essence régulière à 60 cents le lite et le diesel à 45 cents le litre. Tout est en dollars américains, le Panama a sa popre devise, le balboa, mais n’a pas de billets de banques, il utilise le dolar américain. Il a par contre ses propres pièces de monnaie, dont certaines, la pièce de 1 balboa, sont frappées au Canada. La ressemblance avec le 2$ canadien est à s’y méprendre.

Voici quelques véhicules vus au Panama et certains noms sont différents de ce qu’on connait en Amérique du Nord dont Fiat Panda, Kia Cerato et Toyota Prado.

Le Palladium Autopark de Kanata en banlieue d’Ottawa

Êtes-vous déjà allé au Palladium Autopark à Kanata en banlieue d’Ottawa que d’autres appellemt l’Autopark Private?

C’est la mecque des concessionnaires automobiles dans la région de la capitale canadienne. Ce billet ne se veut pas une infopub pour l’endroit mais plutôt de vous faire découvrir un endroit où plusieurs concessionnaires sont géographiquement faciles d’accès, c’est assez unique au Canada comme endroit.

Le Palladium AutoPark est situé non loin du domicile des Senateurs d’Ottawa, le Canadian Tire centre et aussi non loin des Tanger Outlets d’Ottawa. Donc pendant que madame magasine des vêtements, monsieur peut magasiner une nouvelle voiture ou l’inverse.

Le Palladium Autopark est un immense rond-point, le Palladium Drive, sur lequel plusieurs concessionnaires automobiles ont pîgnon sur rue.

Hyundai, Toyota, Mazda, Chevrolet, Buick,  GMC, Dodge, RAM, Chrysler, Fiat, Jeep, Honda et Volkswagen sont des marques qui s’y retrouvent, le long de la Transcanadienne, très facile d’accès.

Il est possible de s’y procurer un véhicule neuf autant qu’un véhicule d’occasion.

Consultez leur site Internet pour plus de détails.

 

 

L’industrie des fabricants automobile 2016 expliquée

En 2016, dans le monde automobile il y a une panoplie de fabricants automobile, mais plusieurs sont regroupés au sein du même groupe.

Voici un article explicant l’industrie des fabricants automobile en 2016.

Sur la panoplie de fabricants repertoriés dans le monde, seulement six sont indépendants soit la légendaire Aston Martin, Mazda, Subaru, Mitsubishi Motors, Tesla Motors et McLaren.  Pour Tesla c’est nouveau de quelques semestres alors que Toyota et Daimler se sont retirés de l’actionnariat en vendant leurs actions respectives.

Volkswagen

Premier groupe mondial automobile avec sous son gîron Volkswagen, Audi, Bentley, Bugatti, Lamborghini, Porsche, Seat et Skoda.  Le siège social du groupe Volkswagen est à Wolsburg en Allemagne.  Autre important siège au sein du groupe, celui de Porsche à Stuggart, aussi en Allemagne.

 

Toyota

Le constructeur japonais Toyota est le second groupe mondial automobile. Outre sa marque phare, l’entreprise possède également sa gamme de voitures de luxe, Lexus, le fabricant Scion, Ranz et Daihatsu. Toyota possède également le fabricant de camions commerciaux Hino qui n’apparaît pas dans le graphique plus bas. Son siège social est situé au Japon dans la ville de Aichi longtemps connu sous le sobriquet Toyota City.

 

General Motors

C’est le numéro des fabricants automobile aux États-Unis et jadis le premier groupe mondial.  Mais depuis l’abandon de quelques divisions en 2008-2009 (Hummer, Saturn, Pontiac…), GM n’est plus ce qu’elle était. Elle possède tout de même les marques Chevrolet, Cadillac, Buick, GMC, Holden, Vauxhall et Opel. Le siège social de General Motors est à Detroit, Michigan.

 

Ford Company

Viens ensuite le second fabricant automobile en importance aux États-unis, Ford.  Ford demeure puissant au niveau des pick-up et malheureusement elle a perdu du poids au niveau des voitures de luxe alors que rien ne semble plus allé chez sa division Lincoln avec laquelle on ne reconnaît plus la marque depuis l’abandon de la prestigieuse Town Car.  Ford possède évidemment la marque Ford, Lincoln et Troller.  Elle a déjà été davantage plus grande alors que jadis elle possédait les marques Volvo, Jaguar, Land Rover et Aston Martin jusqu’en 2007.  Ford a aussi son siège social au Michigan, à Dearborn.

Renault Nissan

Le regroupement français-nippon Renault-Nissan en fait une géante entreprise avec sous son gîron les marques Renault, Nissan, Infiniti, Dacia, Datsun, Renault Samsung et Lada, oui vous avez bien lu, Lada. Le siège social de l’entreprise est en France à Boulogne-Billancourt. C’est évidemment le premier constructeur français et le second au japon.

Hyundai Motor Group

C’est le premier et le plus grand constructeur de la Corée du Sud. Son siège social est établi à Séoul. Le groupe comprend les marques Hyundai, Kia et la toute récente Genesis qui regroupe des voitures de luxe pour Hyundai.

Daimler

Le groupe Daimler comprend les divisions Mercedes-Benz. AMG et Smart. C’est le second fabricant automobile allemand en ordre d’importance, loin derrière Volkswagen.  Le siège social de Daimler est aussi à Stuttgart en Allemagne.

FCA (Fiat Chrysler Automobiles)

C’est le premier fabricant automobile italien et il comprend le troisième fabricant automobile des États-Unis. Elle a annoncé à l’automne que tranquillement que sa division Ferrari, récemment quotée en bourse, finira par être indépendante du groupe. La direction du groupe n’a pas été claire sur la cible dans le temps que le tout se réaliserait.  FCA comprend les divisions Fiat, Chrysler, RAM, Dodge, Jeep, Magnetti Marelli, Abarth, Mopar, SRT, Ferrari, Maserati, Lancia et Alfa Romeo. De quoi faire rêver tout amoureux de marques italiennes haut de gamme. Le siège social du groupe estétonnement  situé à Londres en Angleterre.

Honda

Honda est le troisième constructeur automobile japonais. Le groupe très connu au Canada comprend les marques Honda et la division Acura. Le groupe Honda comprend aussi une importante division de fabrication de motocyclette, de VTT et toute une gamme de produits mini moteurs incluant tondeuses et souffleuses jusqu’au moteur hors-bord.

BMW

C’est un peu le Chrysler allemand alors qu’il est aussi le troisième constructeur allemand, loin derrière Volkswagen et Daimler.  BMW a son siège social en Allemagne, à Munich.  BMW comprend aussi les divisions MINI et Rolls Royce. Elle aussi est connue dans le monde pour ses motocyclettes, utilisées par plusieurs corps policiers.

Suzuki

Suzuki qui a quitté le Québec en fermant tout son réseau de concessionnaires est aussi connu pour ses motocyclettes. Le groupe a aussi sa division Maruti Suzuki. Son siège social est au japon à Hamamatsu.

 

PSA Peugeot Citroën

Second groupe français de fabrication automobile, il a son siège social en France à Paris. Il comprend les marques Peugeot, Citroën et DS.

Tata Motors

Premier groupe indien de fabrication automobile, elle s’est fait beaucoup connaître dans la première décennie des années 2000 avec l’acquisition des groupes Land Rover et Jaguar, qu’elle détient toujours. Le groupe possède aussi la marque Tata Daewoo. Son siège social est situé à Mumbai en Inde.

Geely

Geely est le premier fabricant automobile chinois et de toute évidence le plus connu avec son acquisition de Volvo il y a quelques années. Geely gagne en importance sur l’échiquer des ventes automobiles mondiales années après années. Son siège social est situé à

 

Isuzu Motors

Disparu des écrans radars pour plusieurs depuis qu’elle a été larguée par GM, Isuzu est presque totalement indépendant alors que Mitsubishi détient un maigre 5,7% de l’actionnariat. Isuzu est perçu comme le roi du diesel dans certains pays comme l’Indonésie. Encore aujourd’hui plusieurs fabricants automobile utilise les moteurs diesel de Isuzu dans l’assemblage de leurs modèles. Isuzu a son siège social au Japon.

Il y a d’autres petits joueurs parmi les fabricants automobiles dont l’anglaise Lotus qui serait possiblement rachetée bientôt par Renault Nissan qui désirerait obtenir sa division F1 pour se réinscrire à ce précieux championnat de courses automobiles. Il y a d’autres fabricants automobile qui passent sous le radar car ils ne sont pas encore en mode production tel que les Elio Motors et Dubuc Motors. Toute une gamme de producteurs automobiles chinois passent actuellement sous le radar car ils ne sont connus qu’en Chine ou à Cuba si vous avez voyagez dans le pays là-bas à bord d’autobus du fabricant Yutong. Chery est aussi très connu en Chine de même que SAIC Motors qui produit déjà des véhicules pour GM en Chine. Il y a d’autres indépendants mais très petits comme Fisker Automotive créé en 2007 ou Pagani Automobili en 1992.

Le monde automobile est en constant changements, qui sait de quoi aura l’air le portrait mondial des fabricants automobile en 2020?

Voici un graphique, légèrement incomplet, qui résume bien le monde des fabricants automobile en 2016.  Graphique provenant du site Dailyinfographics.eu

car_industry_explained-2016