2017 Tesla Midel 3

Tesla franchit le cap de production de 5 000 Model 3 par semaine

Défiant les plus incrédules, Tesla Inc. a annoncé ce lundi avoir assemblé 5 031 voitures électriques Model 3 durant la dernière semaine du mois de juin qui vient tout juste de se terminer.

Dans un rapport sur sa production diffusé aujourd’hui, Tesla mentionne avoir produit 28 578 Model 3 durant le deuxième trimestre de 2018. L’entreprise californienne prévoit même atteindre le cap des 6 000 unités par semaine d’ici la fin du mois d’août.

C’est la première fois que Tesla surpasse son objectif souvent raté de 5 000 unités de Model 3 par semaine. Ce succès tardif n’empêche pas qu’au final, la production moyenne du dernier trimestre de 2018 a été de seulement 2 198 unités par semaine en avril, mai et juin.

C’est grâce à une nouvelle chaîne d’assemblage sous un énorme chapiteau monté à l’extérieur de son usine de Fremont, en Californie, surnommé « la tente » que Tesla a pu atteindre cet objectif comme l’avait si souvent promis dans le passé son fondateur Elon Musk.

Son Model 3 est d’une importance capitale pour son modèle d’affaires visant à transformer Tesla en un constructeur automobile à haut volune.

Certains observateurs du milieu automobile s’interrogent publiquement sur la capacité du fabricant automobile californien à maintenir la production de Model 3 en haut de 5 000 unités par semaine tout en produisant des véhicules de haute qualité.

Franchir le cap de 5 000 unités est une chose, le maintenir en est une autre selon plusieurs critiques de la marque Tesla.

Autre point, Tesla n’a toujours pas livré de Model 3 sous le prix des 35 000 dollars américains, tel qu’annoncé en mars 2016 au moment du grand dévoilement du véhicule. Au contraire son prix ne cesse d’augmenter.

Tesla mentionne avoir livré 18 440 Model 3 durant le second trimestre de 2018 pour satisfaire une longue liste de clients estimée à plus de 420 000 personnes (incluant les récents remboursements demandés). Certains clients attendent leur voiture depuis mars 2016. À 5 000 unités par semaines, si vous commandez votre Model 3 aujourd’hui, vous pourriez attendre jusqu’à 18 mois avant de mettre la main dessus.

Le Model 3 de base coûte 35 000 dollars américains et ce modèle est décrit comme était la première voiture Tesla à prix abordable. En ce moment, la Model 3 est livré au prix de 49 000 dollars américains (65 000 dollars canadiens) et les autres versions plus équipées du modele franchissent facilement le prix de 70 000 dollars américains. Tesla est encore loin de sa promesse d’un Model 3 à 35 0000 dollars.

Tesla n’a toujours pas annoncée quand elle débutera la fabrication du modèle à 35 000 dollars américains, qui serait disponible seulement en noir. Il faut payer davantage pour obtenir son Modl 3 dams une autre couleur. Cela n’est pas sans rappeler un certain Henry Ford qui au début de sa chaîne de montage vendait ses Model T en noir seulement.

Au point de vue de la production de ses autres modèles Tesla a aussi livré 10 930 berlines Modèle S et 11 370 VUS Modèle X durant le dernier trimestre de 2018. Aucun chiffre n’a été dévoilé pour le second trimestre.  Mais Tesla ne fait rien comme les autres. Son président, Elon Musk, fait à sa façon et non à celle de Bloomberg ou des agences de cotation de crédit.

Justement, Elon Musk était d’humeur à célébrer dimanche alors qu’il a adressé un courriel à ses employés dams lequel il était mentionné « Je crois que nous sommes devenus une vraie compagnie automobile ».

Quant aux marchés boursiers ils ont accueilli cette nouvelle d’atteinte de production du cap des 5 000 unités hebdomadaires du Model 3 chez Tesla de tiède façon, alors que l’action de l’entreprise clôturait en baisse de $7.88 ce lundi.

Bye bye Tesla Motors

La partie II du grand plan de Tesla n’impressionne pas les investisseurs

Elon Musk a révélé hier sur son blog la partie II du grand plan de Tesla pour sauver la planète. La première partie de ce grand plan avait été écrite il y a 10 ans.

Au lendemain de sa sortie, rien n’a impressionné les investisseurs alors que l’action de Tesla perdait 1,5% 12h00 HAE).

Dans sa 2e phase, en introduction, Musk mentionne qu’à ce jour en 2016, seulement que deux entreprises américaines de fabrication de voitures n’ont pas fait faillite.  Ford et Tesla. Il ajoute que c’est idiot de démarrer une entreprise de fabrication de voitures, que ça l’est au carré de démarrer une entreprise de fabrication de voitures entièrement électriques.

La phase 1 du grand plan de Tesla s’expliquait en 4 points

  • Créér une voiture plus petite et à la main, qui sera nécessairement dispendieuse (La Tesla Roadster)
  • Utilisez l’argent des ventes pour créer une voiture intermédiaire (Tesla Model S)
  • Utilisez cet argent pour construire une voiture électrique bon marché (Tesla Model 3)
  • Produire une nouvelle forme d’énergie par batterie

La seconde partie de ce grand plan de Tesla se résume à ces points.

  • Créer une technologie pour storer de l’énergie solaire sur le toît de vos résidences
  • Construire un camion de transport de marchandises qui sera électrique et sans conducteur
  • Construire des véhicules urbains électriques de transport de passagers et sans conducteur
  • Établir une façon de rentabiliser votre automobile électrique quand vous ne l’utilisez pas. Un pool d’auto électrique en mode partage.

Encore une fois c’est un plan ambitieux qu’Elon Musk nous dévoile. Il y a 10 ans, après avoir quitté Paypal qu’il a co-fondé, plusieurs le traitait de rêveur, d’autres d’huluberlu. Maintenant on sait qu’il peut accomplir de grandes choses dans le secteur automobile.

L’homme s’en tient à son plan.  Maintenant, est-ce que le constructeur aura assez d’argent pour aboutir à la vision de son fondateur?

On le saura dans les années à venir.

 

bye bye Tesla Motors

Rappel majeur chez Tesla Motors

Le fabricant californien de voitures électriques de luxe Tesla Motors rappelle tous ces Model S vendus depuis l’année 2012 afin de vérifier une défectuosité possible de l’assemblage des ceintures de sécurité du conducteur et du passager avant.

Le problème a été découvert, aux États-Unis, après que la ceinturé de sécurité bouclée d’un passager avant se soit défait alors que ce dernier se soit tourné pour parler à des passagers à l’arrière de la voiture.

Le rappel vise environ 90 000 unités.  Selon un document adressé aux clients, ce rappel est essentiellement préventif rassure le fabricant Tesla Motors.

Le Model S de Tesla Motors, véhicule électrique, offre une autonomie de plus de 400 kilomètres selon leur site Internet et le tout avec zéro émission, ce qui plaît aux conducteurs à la fibre écologique.  Au Canada, le prix de vente avant taxes et subventions  du Model S est de 93 000$.  Ce n’est pas un véhicule à la portée de toutes les bourses mais malgré cela les ventes s’accentuent trimestre après trimestre.

Sur les marchés boursiers, l’action de Tesla Motors perdait 2% après l’annonce de ce rappel, de quoi faire diminuer la fortune de son fondateur, Elon Musk, de quelques dizaines de millions.

 

Tesla

Tesla Model S déclassée par le Consumer Reports

La voiture qui ne reçoit pratiquement que des éloges depuis son arrivée sur le marché a été fortement critiquée par le Consumer Reports qui, il y a quelques mois, lui donnait la meilleure note jamais attribuée à une voiture.

À la grande surprise de tous hier, Tesla Model S, n’est plus une voiture recommandée par Consumer Reports.  La populaire publication américaine a retiré aujourd’hui sa recommandation d’achat à la Tesla Model S, moins de deux mois après que la voiture électrique ait obtenu une note plus que parfaite de 103 sur 100.

Les raisons? La fiabilité de la Tesla Model S est mis en cause et ce après avoir sondé 1 400 propriétaires de la voiture.

Plusieurs problèmes ont été soulevés mais notez que la majorité des problèmes sont couverts par la garantie de Tesla, donc remplacée à coûts nuls par le fabricant.

Les problèmes les plus importants répertoriés sont:

  • la batterie qui ne rechargeait plus
  • le moteur électrique qui devait être remplacé
  • défauts au niveau de la carrosserie qui émettait plusieurs bruits de caisse
  • des poignées qui ne veulent pas sortir de la portière
  • ont également été soulevés.

Cette nouvelle qui a pris les actionnaires de Tesla par surprise a eu l’effet de faire chuter en bourse l’action du fabricant automobile californien.

Mais il ne faut pas perdre de vue aussi que la marque est très compétionnée depuis le début de l’année par un court du pétrole très bas.

Moins l’essence est dispendieuse, surtout aux États-Unis où dans plusieurs états il est possible de faire le plein sous les $2 le gallon (69 cents canadiens le litre), moins les acheteurs potentiels de nouvelles voitures vont se tourner vers des modèles électricques.

Pour Elon Musk, inventeur de la Tesla, il s’agit d’une rare mauvaise nouvelle entourant la marque.

Vu sa légendaire rigueur, il y a fort à parier que les ajustements nécessaires seront apportées afin de retomber dans les bonnes grâces du Consumer Reports ou même du Guide de l’Auto web qui lui donnait une note de 90% pour le modèle 2016.

Mais y a pas de quoi trop s’alarmer pour les actionnaires de Tesla, par exemple, le guide de l’auto donnait une note d’à peine 78% pour le modèle 2014, 77% pour le modèle 2013 et rien n’a empêché la marque de prospérer.

Tesla va faire encore beaucoup jaser et ses modèles faire tourner encore bien des têtes.

Bye bye Tesla Motors

Tesla vend moins bien que prévu en Chine

Selon le dirigeant de Tesla Motors, Elon Musk, la Chine, premier marché mondial de l’automobile, est le seul endroit sur Terre où son entreprise accumule les les stocks invendus.  Tesla vend moins bien que prévu en Chine.

La Chine offre maintenant de généreuses subventions aux acheteurs de voitures électriques mais seulement les voitures produites en Chine.

Cela n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd, le dirigeant de Tesla a annoncé qu’il prévoit produire un modèle de Tesla en Chine d’ici trois ans.

Cette production locale en Chine devrait propulser les ventes de Tesla.

Le marché des voitures électriques en Chine est exponentiel vu que le pays fait face à de grave problème de pollution.

Bye bye Tesla Motors

La compagnie Tesla isolée? Pas si sûr.

Après avoir été largué par Toyota et Daimler qui toutes deux se sont retirés graduellement de son capital, il semble que Tesla soit isolée dans la production de véhicules électriques.

Hé bien non!

Malgré que BMW se désiste de toutes rumeurs qui la mettait partenaire avec Tesla, l’entreprise californienne a quelque chose en développement de voitures électriques que les autres fabricants automobiles n’ont pas.

Une marque de prestige et d’envergure mondiale qui est déjà associée au développement de voiture entièrement électrique et aussi, Tesla a de l’expertise en matière de développement de véhicules électriques.

Pour bâtir une marque de prestige et associée entièrement au développement de voitures électriques, comme Tesla, il faudra des centaines de millions en investissement de la part des grands comme BMW, Daimler, GM ou Volkswagen.

Alors au lieur de faire des pieds de nez à Tesla Motors et son famboyant jeune PDG Elon Musk, les constructeurs automobiles auraient davantage lieu de s’associer à Tesla.

Tesla est la seule entreprise au monde à vendre directement ses voitures aux consommateurs et en ne passant pas par un réseau de concessionnaires.

Non Tesla n’est pas comme Tucker ou Packard et elle ne subira pas le même sort.

Tesla c’est plus qu’une marque de voitures électriques, c’est un mode de vie lié à l’image de marque tout comme Starbucks n’est pas que du café.

 

 

 

 

bye bye Tesla Motors

Tesla Motors toujours dans le rouge mais prépare le terrain pour la III

Tesla Motors annoncé avoir essuyé une perte nette de 74,7 millions de dollars américains au troisième trimestre de 2014.  Les pertes ont ainsi donc presque doublées par rapport à la même période de l’année précédente.

Tesla affirme qu’elle augmentera cette année ses ventes de véhicules de 50% avec une projection de 35 000 modèles S livrés.  L’entreprise prévoit maintenir cette cadence pour 2015 et 2016.

Aussi, la nouvelle usine d’assemblage de batteries «Gigafactory», dont la construction devrait être terminée en 2017, appuiera l’augmentation importante de la production du manufacturier californien.

Le pdg de Tesla Motors, Elon Musk, prévoit augmenter grandenent son flux de trésorerie de manière importante avec le modèle X.  Le problème? Ce modèle est une fois de plus reporté, cette-fois ci à l’automone 2015.  Selon la haute-direction de Tesla, les capitaux engrangés serviront à soutenir la production du premier véhicule Tesla «grand public»,  baptisé la Tesla III.  Cette berline compacte, évidemment entièrement électrique, prévue pour 2017, serait proposée avec une facture oscillant près des 40 000$, soit beaucoup plus abordable que le modèle S.

Actuellement sous les 75$ américains, un baril de pétrole sous les 60$ pour une période prolongée pourrait faire très mal à Tesla, puisqu’à ce prix le gallon d’essence aux États-Unis pourrait se détailler sous les $2.50.  Ce qui ne donne pas au consommateur le goût de payer 40 000$ pour une voiture électrique alors qu’une berline de qualité équivalente propulsée d’un moteur à essence se détaillera à 15 000$ de moins, ce qui pourrait faire son affaire et lever le nez sur une Tesla.

Avec 15 000$ dans ses poches, le consommateur pourra se promener très longtemps à $2.50 le gallon d’essence.