1963 Ford Falcon Rag Top notre trouvaille de la semaine du 4 janvier 2016

1963 Ford Falcon Rag Top, le véhicule est à vendre à Welland, Ontario via le site Internet Kijiji.

Pour son bijou de 53 ans, le vendeur demande 6 500$ tel quel.  Il dit dans son annonce qu’au printemps il en demandera 15 000$.

Le vendeur mentionne que l’auto décapotable a besoin de travail au niveau du plancher.

6 500$, une fois beaucoup d’amour donné, ce véhicule pourrait se vendre facilement dans la fourchette des 20 000$ si on se fit aux différents sites américains de revente de voitures antiques.

Si vous êtes bricoleur cela peut être un bon investissement.  De plus, sait-on jamais, peut être que dans le futur Ford pourrait ramener un modèle Falcon à sa gamme de véhicules.

Le véhicule en vente est de couleur rouge avec l’intérieur blanc.

Le 1963 Ford Falcon était un véhicule bien pourvu côté moteur avec un V8 de 260 pouces cubes sous le capot.

 

Une Fiat de 37 ans, notre trouvaille de la semaine du 7 décembre 2015

Sur Kijiji, l’équipe d’AutoCarbure.com a déniché une 1978 Fiat x19.  Une Fiat de 37 ans.  Elle a besoin d’amour à l’intérieur.

Que 65 000 kilomètres au compteur, de couleur noire.

C’est un coupé deux portes avec roues motrices arrières et muni d’une transmission manuelle.

Le vendeur est à Hawkesbury, Ontario et demande 4 000$ pour son véhicule.

Le véhicule n’a jamais sortie l’hiver et a toujours été entreposé dans un garage chauffé.

Aux dires du propriétaires le véhicule est évalué à 5 500$.

Aucune rouille.

C’est une belle pièce de collection qui vous est offert là.  Toujours est-il qu’il faut apprécier ces vieilles voitures italiennes qui demandent parfois beaucoup d’attention.

Sur les autoroutes, la conduite dans la voie de gauche est un problème plus criant à combattre au Québec.

Récemment la Sûreté du Québec annonçait qu’elle allait pénaliser les conducteurs qui suivent de trop près. Effectivement c’est dangereux. et une bonne chose à pénaliser.  Mais l’équipe d’AutoCarbure.com juge qu’il y a un problème plus criant à combattre sur les autoroutes du Québec.

La conduite inutile dans la voie de gauche sur les autoroutes.

En Ontario ils ont réglé ce problème il y a longtemps. Si vous avez déjà pris la 401 vers Toronto ou la 417 vers Ottawa vous êtes au courant de la façon simple à laquelle les autorités ontariennes ont réglé ce problème.  Même dans les états américains limitrophes au Canada ils ont réglé le problème des lambineux dans la voie de gauche sur les autoroutes.

Identification du problème

Vous n’êtes pas sans savoir quel est le problème de cette conduite qui s’éternise dans la voie de gauche sur les autoroutes du Québec, que vous circuliez sur la 40, la 30, la 20 ou la 10 où c’est plus criant.  La même situation est observée sur la 132, la 116 et beaucoup de routes provinciales qui sont à quatre voies aux abords des grands centres urbains.  Ça cause des bouchons monstres.  Les gens roulent à gauche à une vitesse parfois inférieur à 100 km/h ou même inférieure à ceux qui circulent dans la voie de droite, ce qui rend totalement impossible tout dépassement.

Vous pouvez compter des dizaines de minutes de perte de temps à cause de ces situations facheuses où un ou des véhicules roulent dans la voie de gauche à une vitesse inférieure à celle du flot de trafic dans la voie de droite.

La solution simple

En Ontario et aux États-Unis ils ont réglé le problème tout simplement en plaçant des pancartes le long des autoroutes qui mentionnent «Slower traffic keep right» ou encore « Left lane for passing only». Traduction pour ceux qui leur Anglais est déficient, « Circulation lente gaerdez votre droite » et « Voie de gauche pour dépasser seulement ». Les State troopers américains et l’OPP ontarienne sont sans pitié si vous n’appliquez pas cela.

Pas de baladeurs du dimanche dans la voie de gauche, sinon on vous colle une contravention. Même chose si vous circulez dans la voie de gauche à une vitesse inférieure a flot du trafic dans la voie de droite.

Au Québec

On ignore ce que les autorités attendent pour mettre pareille mesure en place au Québec.  Déjà que les autoroutes 10, 20 et 40 ne fournissent pas au flot de trafic les week-ends, si la circulation ne peut s’effectuer dans une logique, bienalors  compter de 25 à 40% plus de temps pour vous rendrez à Québec, Drummondville ou Sherbrooke durant les jours de week-end à partir de Montréal et l’inverse est tout autant vrai.

De plus le fait de devoir freiner à plusieurs reprises à gauche qu’il vous est impossible de dépasser par la voie de gauche, augmente votre consommation d’essence donc du même coup la quatité de CO2 que votre véhicule relâche dans l’atmosphère de la belle province québécoise.  Ainsi, dans une province qui se dit très verte, il serait temps que le gouvernement y voit et applique des mesures simples et efficaces.

La méthode ontarienne et américaine est peu coûteuse à instaurer et très efficace.  Rendez-vous à Ottawa, Toronto, Boston, Portsmouth ou Albany et jamais votre circulation ne sera perturbée par des lambineux dans la voie de gauche.

Qu’attend le gouvernement du Québec pour rendre nos autoroutes plus efficaces?

Une belle saison touristique estivale 2015 au Québec

Le gouvernement du Québec se pètent les bretelles pour la réussite de la saison touristique à Montréal mais en réalité il y est pour rien.  Un seul facteur a influencé les touristes étrangers. La faiblesse du dollar canadien.

Nombreux étaient les autobus dans le Vieux-Québec et le Vieux-Montréal comme on peut le constater sur le cliché ci-haut.

Beaucoup d’autobus en provenance de New York, du Massachussets et du Connecticut.

Ce qui a fait connaître à Montréal et à la province de Québec, toute une saison touristique estivale 2015.

Pour attirer davantage de touristes, le gouvernement devrait mettre le moins d’argent possible dans la promotion touristique et diminuer les taxes sur le litre d’essence. Il y aurait encore plus de touristes au Québec.

Cette saison les américains qui sont venus se balader au Québec avait un en tête une expression quand ils arrivaient à la statio-service et qu’il constatait les prix de 1,25$ le litre…  «rip-off», traduction libre, un vrai vol.

Sachant cela, plusieurs ont été vers Toronto et la région de la Capitale Nationale du Canada étant donné que le prix de l’essence y était moins cher.

Est-ce que le gouvernement du Québec revisera à la baisse son taux de taxation sur l’essence pour 2016?

Auto Expo Hawkesbury

Le dimanche 6 septembre c’est l’Auto Expo à Hawkesbury, Ontario sur la rue Main.

L’événement est organisé par le club d’auto Hawkesbury qui est un rassemblement d’amateurs de véhicules au cachet particulier.

15$ par véhicule exposé.

 

Jusqu’à 26 cents de différence sur le litre d’essence dans un rayon de 150km au Canada

À Montréal samedi, plusieurs stations-services affichaient le prix du litre d’essence à 134,4$.

À Maxville, en Ontario, une station Ultramar vendait son litre d’essence à 1,079$ samedi le 13 juin.

Une différence de 26 cents le litre.  Sur un plein de 50 litres, on parle ici d’une différence de 13$.

Sur une base annuelle, d’un plein par semaine, c’est une différence plus de 650$.

La faute aux pétrolières?  Non la faute au gouvernement du Québec qui a une soif insatiable de taxes. À Montréal un litre d’essence de 134,4$ contient près de 52 cents en taxes de toutes sortes.

Vous vous rappelez la chanson de Charlebois… Blâme pas le gouvernement, débarasse-toi z’en!

AutoCarbure.com ne désire pas tourner le fer dans la plaie, mais pendant ce temps à Manchester au New Hampshire le gallon d’essence américain est à $2.53 l’équivalent en dollar canadien et en litre à 0,816$ le litre. Tout de même 65% moins cher qu’à Montréal.  Plusieurs québécois se rendant à l’événement de la NHRA à Epping, New Hampshire ce week-end ont pu faire le plein d’essence à ce prix.

Spotted food truck sur AutoCarbure.com

L’équipe d’AutoCarbure.com voit de plus en plus de food trucks ici et là sur son chemin.

Nous avons donc pensé ouvrir une section « spotted food truck ».

On ne va pas listé où se trouve actuellement les camions, d’autres sites vous permettent de les suivre presqu’à temps réel.

Dans la section il y aura des photos de food truck qui auront été prises ici et là lorsqu’on en verra sur notre chemin.

La section sera accessible ici à Spotted food truck.

 

Toyota cessera d’assembler la Corolla au Canada en 2019

Le constructeur automobile nippon Toyota cessera d’assembler la Corolla au Canada en 2019, mais il a l’intention de continuer d’investir dans ses usines en Ontario.

Ainsi, avec un investissement d’un milliard de dollars américains dans son usine de Guanajuato, au Mexique, Toyota y construira en 2019 la  la Corolla avec une capacité annuelle estimée de 200 000 unités.  On peut donc s’attendre à ce qu’une nouvelle génération de Corolla voit le jour avant le transfert de la production vers son usine du Mexique.

Actuellement, la production de la Corolla est fait à Cambridge en Ontario, mais Toyota a dit vouloir construire d’autres véhicules dans cette usine mais n’a pas spécifié lequel.

 

Plaque comique: souvenir d’un actionnaire lavé par Bre-X?

Est-ce que ce propriétaire de véhicule ontarien voulait se rappeler à la vie à la mort de l’une des plus grandes fraudes financières de l’histoire du Canada: le scandale Bre-X?

On ne le saura jamais quoi qu’il en soit l’association est facile. Peut-être qu’avant la débâcle Bre-X, cette plaque d’immatriculation était sur un petit véhicule elle était sur un gros Lincoln Navigator de l’année?