Le Dodge Challenger ne sera pas le dernier muscle car

Il y a lieu parfois de s’interroger sur l’intelligence des journalistes.  Dans ce cas-ci, récemment, dans un journal beaucoup lu, l’auteur d’un article titrait celui-ci en se demandant si le Dodge Challenger sera le dernier des muscle car.

Si on regarde le Québec on pourrait croire que oui car partout en Amérique du Nord, le prix de l’essence diminue à la pompe, sauf au Québec où il a diminué d’environ 15% alors que le prix du baril de pétrole s’est effondrée de plus de 60% en 12 mois.

On connaît la recette québécoise, le gouvernement impose un prix plancher via la Régie de l’Énergie en s’assurant ainsi d’un minimum de taxes sur chaque litre d’essence vendu.

Mais le Québec pour les muscle car américaines, c’est un bien petit marché.

Au moment d’écrire ces lignes, pas très loin, au New Hampshire, le prix du gallon d’essence est à $2.33 américains le gallon.  L’équivalent en canadien de 82 cents le litre.

Vous comprendrez qu’à 82 cents le litre, roulez en gros V8 c’est aussi coûteux que de rouler en Honda Civic au Québec.

Donc non la Dodge Challenger ne sera pas la dernière des muscle car.

L’équipe d’AutoCarbure.com pense même qu’avec le temps on pourrait voir renaître la division Pontiac chez GM et voir apparaître tout plein de muscle cars tel qu’un retour de la Firebird, de la GTO ou même la LeMans et la Nova avec un format se rapprochant des années 70.  Il pourrait même être possible que Chrysler réanime sa division Plymouth et pourquoi pas Ford ramener ses grosses Lincoln, qui ne sont pas des muscle cars mais dont plusieurs s’ennuie de leur luxe rutilant. Imaginez si Ford ramenait sa Torino toute musclée ou une Thunderbird

Même Hummer pourrait revenir si l’essence se maintenait sous les 2.50$ le gallon.

Non la Dodge Challenger ne sera pas le dernier des muscle car, il pourrait même en apparaître tout plein au courant des prochaines années avec des moteurs encore plus puissant que le Hellcat.

Detroit n’a pas fini d’en donner à ceux qui veulent du muscle.  Ils sont nombreux, il faut sortir de son bureau de journaliste du centre-ville de Montréal pour comprendre qu’aux expositions de voitures, des milliers d’amateurs se déplacent pour voir des muscle cars d’hier et d’aujourd’hui.

Dan Mercier un premier québécois en Top Fuel

AutoCarbure.com vous en parlait au mois d’août 2014.  C’est maintenant fait, Daniel Mercier devient le premier québécois à courir en Top Fuel. Le 469e conducteur différent à entrer dans cette catégorie depuis 1970.  Il l’a fait la semaine dernière (du 12 au 14 juin) à Epping, New Hampshire, avec le grand cirque de la série Mello Yello de la NHRA.

Il a débuté sur le circuit avec le top fuel de l’équipe canadienne Paton Racing Top Fuel Dragster souvent conduit par Todd Paton, mais cette-fois ci par Dan Mercier et son commanditaire Côté.

Nombreux québécois se sont rendus à l’événement, malheureusement Dan Mercier n’a pas plus se classer pour les rondes finales du dimanche mais il a impressionné.

Durant le week-end Dan Mercier a eu la chance de compétitionner contre des grands.

Le vendredi en première ronde de qualifications avec un temps de 4.837 il gagne contre Morgan Lucas.

Après la première ronde il est 12e.

Lors de la seconde ronde, il perd contre la légende Larry Dixon tout de même avec un temps respectable de 3.998 et une vitesse de 295 MPH.

Après la seconde ronde, il est 16e et bon dernier.

Samedi lors de la troisième ronde de qualifcations il bat à nouveau Morgan Lucas, avec un temps de 4.376 mais malheureusement il endommage son moteur.

S’en est fait pour le québécois cette journée là, il ne participera pas à la quatrième ronde de qualification et terminera au classement 15e, devant Morgan Lucas qui connaît un week-end affreux!

L’équipe de Mercier travaille tard samedi pour que le moteur soit prêt pour la course du dimanche contre Crampton.

Arrive le dimanche, d’emblée Dan Mercier se mesure à Richie Crampton et malheureusement perd avec un temps respectable de 3.956 et une vitesse de pointe de 297.81 MPH.

Un beau week-end pour le québécois, ingénieur civil de formation, et espérons que de nouveaux commanditaires signeront avec lui pour qu’il puisse poursuivre son aventure.

Si vous ne connaissez pas l’homme, Réal Béland nous le présente dans une émission tournée il y a quelques années, «Les tripeux».

et puis la 2e partie.

 

Jusqu’à 26 cents de différence sur le litre d’essence dans un rayon de 150km au Canada

À Montréal samedi, plusieurs stations-services affichaient le prix du litre d’essence à 134,4$.

À Maxville, en Ontario, une station Ultramar vendait son litre d’essence à 1,079$ samedi le 13 juin.

Une différence de 26 cents le litre.  Sur un plein de 50 litres, on parle ici d’une différence de 13$.

Sur une base annuelle, d’un plein par semaine, c’est une différence plus de 650$.

La faute aux pétrolières?  Non la faute au gouvernement du Québec qui a une soif insatiable de taxes. À Montréal un litre d’essence de 134,4$ contient près de 52 cents en taxes de toutes sortes.

Vous vous rappelez la chanson de Charlebois… Blâme pas le gouvernement, débarasse-toi z’en!

AutoCarbure.com ne désire pas tourner le fer dans la plaie, mais pendant ce temps à Manchester au New Hampshire le gallon d’essence américain est à $2.53 l’équivalent en dollar canadien et en litre à 0,816$ le litre. Tout de même 65% moins cher qu’à Montréal.  Plusieurs québécois se rendant à l’événement de la NHRA à Epping, New Hampshire ce week-end ont pu faire le plein d’essence à ce prix.

3rd Annual Auto-Plus NHRA New England Nationals

Le 3rd Annual Auto-Plus NHRA New England Nationals a lieu cette année du 12 au 14 juin à Epping au New Hampshire.

C’est la piste de la NHRA la plus près du Québec.

Bon nombre de québécois s’y rendront.

 

Plaque comique: un tupperware avec ça?

Qui au Québec ne conaît pas les plats Tupperware?

Il semble qu’une personne automobiliste au New Hampshire, sûrement représentante de la compagnie, en fait même la promotion via sa plaque d’immatriculation.

 

Plaque comique: fans d’AC/DC

Qui ne connait pas la fameuse chanson Back in Black du groupe australien AC/DC?

Il semble qu’au New Hampshire un ou des individus sont tellement fans d’AC/DC et de cette chanson qu’ils ont commandé cette plaque pour leur véhicule afin de la commémorer.

 

Comme aux USA, des haltes textos sur les routes du Québec

Lors de sa récente annonce du bilan routier 2014, le ministre des Transports du Québec, Robert Poëti, a confirmé que les textos au volant représentent une des plus grandes problématiques en matière de sécurité routière.

Ainsi, le gouvernement du Québec souhaite équiper haltes routières pour qu’elles servent de refuge aux automobilistes qui ont un urgent besoin d’écrire un texto ou de lire leurs courriels.

Les québécois sont déjà familiers avec de telles haltes, les états de la Nouvelle-Angleterre en sont parsemés même le très libre New Hampshire.

Maintenant, est-ce que l’État a les moyens de ses ambitions afin de doter le réseau routier d’haltes textos et d’haltes courriels avec des Wi-Fi à haut débit?

Le ministre des Transports du Québec espère que le secteur privé, par exemple certains gestionnaires d’haltes routières, financeront l’achat et l’implantation de la technologie nécessaire.

Le ministre mentionne que selon lui ce n’est pas à l’État nécessairement de prendre en charge un tel service, service qu’il voudrait disponible au courant de la prochaine année.