Des haltes texto mais pourquoi le wi-fi?

Lorsque le ministre des Transports du Québec, Robert Poëti, a annoncé l’implantation de haltes texto au Québec, l’équipe d’AutoCarbure.com s’est réjouie.  Il y a des années que l’on observait aux États-Unis des zones pour texter le long des autoroutes.

Mais une question est apparue.  Pourquoi offrir le wi-fi gratuitement?

Les restaurants McDonald’s de tout le Québec offrent le wi-fi gratuitement, le gouvernement veut-il les compétitionner?  Beaucoup de leurs restaurants sont déjà  établis le long des autoroutes du Québec.

On se questionne sur la pertinence de dépenser encore en 2015 des deniers publics pour offrir un service que des entreprises privées offrent?

De plus, est-ce réellement la mission d’un gouvernement d’offrir des aires de détente avec wi-fi le long des autoroutes?

Bien sûr texter au volant c’est dangereux.  Mais est-ce que les gens vont texter moins s’ils savent qu’ils peuvent arrêter à un endroit pour le faire?

Probablement pas plus que maintenant car il y a déjà des endroits pour le faire.  Envoyer des textos est déjà inclus dans la plupart des forfaits cellulaires disponibles, pas besoin d’un borne wi-fi pour cela.  Les panneaux vont-ils faire patienter les gens jusqu’à la prochaine halte texto avant d’envoyer leur réponse?

Bien sûr que non!  Il y a déjà des panneaux indiquant des aires de repos.

Donc à part de dépenser des dizaines de milliers de dollars en panneau et en coûts Internet pour offrir la borne wi-fi, l’équipe d’AutoCarbure.com se questionne sur la pertinence d’une telle annonce.

Où est le gain pour les automobilistes payeurs de taxes dans tout cela?

Sur un autre ordre d’idées, taponner sur son GPS ou envoyer un texto, qu’est-ce qui est le plus dangereux au volant?

Fenêtres fermées, laissez un animal ou une personne dans une voiture au soleil peut entraîner de graves conséquences

L’équipe d’AutoCarbure.com a fait un test le week-end dernier.

Nous voulions vérifié quelle température peut atteindre l’intérieur d’une voiture au soleil, une journée où il fait plus de 25 degrés celcius à l’extérieur.

Bien samedi le 20 juin nous avons fait le test à l’aide d’un thermomètre électronique.

Nous avons arrêté dans une aire de détente au Québec sur l’autoroute 20 et la température extérieure indiquait 25 degrés.  À l’intérieur avant de quitté, nous avons monté les fenêtres de la voiture et la température intérieure était de 23,2 degrés.

Quelle stupeur de constater qu’après 15 minutes de plein soleil sur la voiture, que la température intérieure est montée à 52,2 degrés celcius.

Notez que le thermomètre n’était pas placé au soleil et que la voiture était de couleur charcoal, pas noire.

Imaginez si un enfant en bas âge ou un animal était demeuré dans la voiture durant 30 minutes.

La personne de l’équipe d’AutoCarbure.com qui a récupéré le thermomètre à l’intérieure du véhicule et pris le cliché de celui-ci suait à grosses gouttes près à peine 30 secondes de présence à l’intérieur.

Donc aucun doute que de laisser un animal ou une personne dans une voiture au soleil peut entraîner de graves conséquences sur sa vie.