Mitsubishi du Canada

Les 93 concessionnaires Mitsubishi du Canada vont se revamper

Les 93 concessionnaires Mitsubishi du Canada vont revamper  leurs installations ce qui fait parti de la stratégie globale de la maison mère au Japon. Cela inclut aussi les 2 concessionnaires récemment rénovés au Québec (Vaudreuil et Laval) et un troisième bâti avec les anciennes spécifications (Gatineau).

Ce sera des rénovations coûteuses pour tous les concessionnaires.

C’est une nouvelle image qui doit se conformer avec l’image mondiale de la marque.

Cette décision de la maison mère de Mitsuishi affecte 5 000 concessionnaires à travers le monde.

Les éléments du nouveau look des concessionnaires Mitsubishi incluent:

  • une signature extérieure noire avec en accent le rouge de la marque Mitsubishi ;
  • du verre entourant tout le concessionnaire;
  • une entrée noire et rouge;
  • derrière la réception un mur noir avec des crochets au couleurs de la marque;
  • un espace lounge;
  • un espace dédié aux véhicules électriques avec en montre tous les véhicuhes électrique de la marque.

La nouvelle image des concessionnaires est payée par le propriétaire de la concesson avec le support de Mitsubishi Canada.

Le porte-parole de Mitsubishi Canada assure que la division canadienne de Mitsubishi Corp. va même supporter les concessionnaires qui ont récemment rénovés ou construits aux couleurs de l’ancienne image.

Le premier concessionnaire arborant la nouvelle image de Mitsubishi ouvrira à l’automne 2018 à Ajax en Ontario.

En 2016, la marque Mitsubishi a vendu 22 293 véhicules en 2016. Pour 2017, Mitsubishi Canada aurait battu ses ventes de l’année précédente.

Pléonasme publicitaire

Le pléonasme publicitaire de certains concessionnaires automobiles

J’ai récemment constaté le péonasme publicitaire de certains concessionnaires automobiles. Entre autre en me rendant sur le site Internet de Pie-IX Chrysler, à Montréal. Ce dernier annonçait comme promotion la vente d’un véhicule Hyundai usagé (sic!).

Je comprends que le concessionnaire en question veut se débarasser des véhicules usagers qu’il accepte d’acheter. Il accepte cela de plein gré en échange d’un versement sur un véhicule neuf. Ils le font tous.

Mais pourquoi le faire via sa bannière principale et non via une seconde bannière qui se distinguerait totaleement de l’autre?

Si je vais sur le site Internet de Pie-IX Chrysler, je m’attends qu’à y voir des véhicules en vente par FIAT-Chrysler.

Or ça n’a pas été le cas.

Même quand on passe sur le site, physique, de ce concessionnaire on peut y voir des véhicules de d’autres marques dans la cour près des véhicules neufs de FIAT-Chrysler.

Pourquoi en est-il ainsi?

Je ne sais pas.  Qui va chez un concessionnaire automobile FIAT-Chrysler pour s’acheter une Hyundai?

Une idée, pourquoi les concessionaires ne se feraient pas des échanges entre eux de véhicules usagés afin d’avoir dans leur cour que des véhicules de la marque qu’ils représentent?

Ou encore comme mentionné plus haut, pourquoi ils n’ont pas une seconde division qui s’occupe de vendre les véhicules usagés?

Je ne pense pas qu’un concessionnaire automobile aide beaucoup sa cause en ayant dans sa cour ou sur son site Internet des marques de véhicules concurrents.

Il y a tellement de revendeurs de véhicules usagés sur le marché. Les concessionnaires automobiles qui ne désirent pas causer de tort à leur marque devraient s’arranger pour mettre en consigne leurs véhicules usagés. Ainsi les revendre chez un de ses détaillants qui font dans l’usagés. Alors, physiquement le véhicule d’une marque compétitrice ne se retrouvera pas dans la cour d’un concessionnaire automobile.

Comme ça, ce dernier pourra se concentre sur la marque qu’il représente.

 

 

La Tournée Occasion en Or 2016 – Sherbrooke

La Tournée Occasion en Or 2016 s’arrête à Sherbrooke!

En 2016, la Tournée fête ses 10 ans et rempliera le Centre de foires de Sherbrooke au grand complet.

Tout plein de véhicules et plein de prix à gagner!  C’est l’occasion pour venir acquérir votre véhicule usager.

Sur place, des dizaines de véhicules certifiés et en bon état.

L’événement se tient durant 5 jours seulement, les concessionnaires certifiés de Sherbrooke font ensemble baisser les prix, et même en bas de 10 000$ pour certains véhicules. Garanties et financement disponibles sur place. Une place à faire des affaires, de bonnes affaires!

De plus pour l’occasion de leurs 10 ans, les organisateurs fêtent ça en grant! Pas moins de 100 000 gratteux seront distribués au courant de la tournée en 2016.

Vous pourrez gagnez instantanément de 100$ à 1000$ à dépenser chez votre concessionnaire.

Vous pourriez même gagnez 1 000$ comptant ! Un finaliste à l’heure dès mercredi, le 30 mars.

Horaire de la Tournée Occasion en Or 2016 à Sherbrooke:
Mercredi à vendredi de 10 h à 21 h
Samedi de 9 h à 17 h
Dimanche de 10 h à 16 h

Entrée et stationnement gratuit.

Alors changerez-vous de véhicule pour l’occasion?

H Grégoire Nissan s’établira au complexe Val-des-Brises de Laval

À l’automne 2014, le revendeur de véhicules usagés H Grégoire acquérait la concession Auto Gouverneur Nissan de Vimont (Laval) et devenait ainsi le propriétaire unique de toutes les concessions du constructeur nippon sur le territoire de l’île Jésus.

H Grégoire possède donc H Grégoire Nissan Chomedey, H Grégoire Nissan Saint-Eustache et aussi H Grégoire Nissan Vimont.

En allant près du complexe Val-des-Brises de Laval, dans l’Est au coin des autoroutes 19 et 440, on peut voir sur le boulevard Robert-Bourassa une pancarte indiquant « Bientôt H Grégoire Nissan ».

C’est la concession de Vimont qui y déménagera en 2016 nous a confirmé la coordonnatrice aux communications et médias sociaux de Hssion de H Grégoire.

Le complexe de magasins Val-des-Brises est en grande évolution depuis l’implantation du Walmart Supercentre il y a quelques années.  Par la suite de nombreux magasins ont poussé, pour former une disposition commerciale comme le Marché Central à Montréal ou à plus petite échelle que le complexe Dix-30 de Brossard.

S’est aussi rajouté à proximité du complexe, en 2015, de nombreux projets de condominiums et tout récemment une épicerie Adonis y a ouvert ses portes.

L’achalandage est donc au rendez-vous à cet endroit et l’idée d’y établir une concession automobile n’est peut-être que la suite des choses.

Les concessionnaires H Grégoire Nissan vend autant des véhicules neufs qu’usagés.

Est-ce que l’établissement de ce concessionaire à Val-des-Brises est le début d’un concept comme à Kanata, banlieue d’Ottawa, où on y retrouve sept concessionnaires automobiles regroupés dans un rond-point du nom de Autopark tout près de la 417 et du Canadian Tire Centre où évoluent les Sénateurs d’Ottawa?

 

H Grégoire Nissan au Carrefour Laval, une tendance

L’équipe d’AutoCarbure.com a récemment visité le Carrefour Laval et y a vu le local de H Grégoire Nissan.  Un petit local d’environ 2 500 pieds carrés.

Sept voitures y étaient en démonstration.

C’est un concept qui deviendra tendance au Québec mais qui n’est pas nouveau en sol canadien.  L’équipe d’AutoCarbure.com avaient vu il y a quelques années un local de Tesla Motors au gigantesque centre d’achat Yorkdale situé dans le Nord de Toronto.

Ce concept de vendre des automobiles dans un centre d’achat deviendra tendance.  Les centres d’achat se transforment au Québec et de plus en plus de locaux vides s’y retrouvent.  Alors pourquoi ne pas permettre à des fabricants automobiles ou des concessionnaires automobiles de vendre leurs véhicules neufs ou usagés directement au consommateur dans des centres d’achats?

Ce phénomène deviendra une tendance au Québec.  L’achalandage présent dans les locaux de H. Grégoire Nissan au Carrefour Laval le confirme.

De plus certains concessionnaires pourraient même avoir leur succursale dans un centre d’achat et offrir leurs gammes de véhicules à la Apple Store avec leurs caractéristiques de leurs produits sur des tablettes comme les fabricants le font lors des salons automobiles.

Voici quelques photos de H Grégoire Nissan au Carrefour Laval.

h-gregoire-nissan-2

h-gregoire-nissan-carrefour-laval

En matière automobile, le libre choix monsieur Couillard, connaissez-vous ça?

Le gouvernement du Québec veut imposer aux concessionnaires du Québec une norme «zéro émission» pour les nouveaux véhicules vendus.

La norme consistera, comme en Californie, à exiger un pourcentage de véhicules vendus à zéro émission de gaz à effet de serre, les fameux GES.

Cette norme exige donc qu’un certain niveaux de véhicules à zéro émission soit vendus.

Est-ce que ça sera par exemple sous forme de quota, alors qu’un concessionnaire devra atteindre un minimum de, disons, 5% de véhicules à zéro émission par mois?

Qu’en est-il si le quota n’est pas atteint?  Une pénalité au concessionnaire qui la refilera aux clients?

Cette mesure demeure stupide et intrusive de la part du gouvernement.

Ce n’est pas la mission d’un gouvernement de dicter aux concessionnaires quels véhicules ils doivent vendre.

D’autant plus que le gouvernement a une cible complètement loufoque quant au niveau de véhicules électriques au Québec.  Actuellement il y a 7 500 véhicules électriques sur les routes du Québec.

Dans 5 ans le gouvernement veut que ce chiffre grimpe à 100 000.  Autrement dit, vendre 18 500 véhicules électriques par année pour les 5 prochaines années.

C’est du délire.

Il se vend environ 400 000 véhicules neufs par année au Québec.  Le gouvernement voudrait donc que 4,5% des nouvelles voitures vendues soit zéro émission.

A-t-il en place au Québec présentement un réseau pour satisfaire le rechargement de 100 000 véhicules électriques?  Bien sûr que non sinon ça fera la queue pendant un kilomètre pour recharger les Tesla aux bornes disponibles à Drummondville.

C’est complètement loufoque et improvisé de la part du gouvernement Couillard.

Déjà que le consommateur est taxé, voire pénalisé, sur l’essence si son véhicule est gourmand.  Dois-je rappeler que le Québec a la taxe sur l’essence la plus élevée en Amérique du Nord?

Finalement tous les élus du gouvernement Couillard devraient comprendre que le problème avec les supposés changements climatiques sur la planète est dû en grande majorité à cause des volcans.

Plusieurs reportages sérieux sont disponibles sur YouTube à cet effet.

Que les élus de ce gouvernement se lèvent ensemble et disent quel est leur vrai but avec toutes les mesures et règles qu’ils veulent instaurer au nom de sauvons la planète.

Leur vrai but est de vous taxer davantage.  Déjà qu’avec la taxe sur le carbone bon nombres d’entreprises de fabrication et de transformation ne veulent pas s’établir au Québec alors que le dollar canadien est faible et qu’il serait avantageux pour eux de s’établir ici afin de maximiser les exportations.  Cela créerait beaucoup d’emplois mais le gouvernement Couillard, avec ses taxes, étouffe toute créativité en matière de création d’emploi et le taux de chômage de la province s’en ressent.

Obtenir davantage d’argent dans le seul et unique but de ne pas étouffer l’incompétence du gouvernement en matière de Santé, d’Éducation, de Transport et plein d’autres domaines où le gouvernement met son nez et où il échoue.

Que vous soyez en accord ou nom avec les changements climatiques.  Un fait demeure.  La liberté ne doit jamais être brîmé pour faire plaisir à un gouvernement sans vision comme le gouvernement du Québec.  Ce gouvernement improvise et n’a pas de plan réel pour combattre les émissions de GES et ignore l’efficacité des mesures qu’il prendra.

Quand un médecin me parle environnement c’est pour moi la même chose que lorsqu’un musicien me parle mécanique ou lorsqu’un pâtissier me parle plomberie.

Les mesures imbéciles du zéro émission vont faire en sorte que les véhicules neufs vont se vendre plus cher et les consommateurs étouffés par cet inflation gouvernementale ne vont que repousser la date d’achat d’un nouveau véhicule et continueront d’émettre davantage de GES avec leur ancien véhicule.

Quelle sera la solution du gouvernement Couillard pour pâlier à cette faille de leur programme zéro émission?

Probablement imposer une taxes de vieillesse à l’immatriculation de vos vieux véhicules.

Ce gouvernement n’est en place que depuis 25 mois et déjà il est obsolète.

M. Couillard laissez le libre choix aux automobilistes et ils tiennent autant à leur planète que vous.  Alors si ce que vous véhiculez comme peur avec l’émission des GES est vraie, bien le consommateur adaptera son comportement de lui-même.  Pas besoin d’un gouvernement qui improvise sur le sujet pour lui imposer quoi que ce soit.

Le libre choix M. Couillard, c’est votre meilleur alié si vous désirez vous faire réélire aux prochaines élections.

De plus M. Couillard, ne copiez pas trop la Californie, c’est un État qui est techniquement en faillite, vous ne voudriez pas amener le Québec là tout de même.

 

 

 

Logo Genesis, division haut de gamme de Hyundai

Hyundai lance sa division haut de gamme Genesis

Genesis, nouvelle division haute de gamme a été lancée par Hyundai.  L’annonce en a été fait aujourd’hui en Corée du Sud par le vice-président du conseil d’administration de Hyundai, Chung Eui-Sun.

Les spécialistes du milieu automobile ne sont pas surpris de cette nouvelle.  Après l’achat en 1998 de Kia Motors par Hyundai, il était préssenti que le constructeur sud-coréen lancerait une division haut de gamme.

Mais Hyundai l’a fait de façon intelligente.

En 1999, Hyundai lance un modèle de luxe, au-dessus de sa Sonata qui était jusque là son plus gros modèle.  Ce nouveau modèle a des allures de Mercedes et se vend à fort prix, il se nomme Equus.  Hyundai pousse même l’audace jusqu’à offrir en option un moteur V8 de Mitsubishi.  Ainsi Hyundai a tâté le terrain avec du luxe à sa gamme de véhicules.

Hyundai réussit.

De nos jour un Hyundai Equus se vend à partir de 63 000$.  Un prix assez dispendieux pour du Hyundai qui nous a habitué avec de la qualité à bon prix.

En 2008 elle a lancé un modèle intermédiaire entre la Sonata et la Equus de luxe, au-dessus de sa Sonata qui était jusque là son plus gros modèle. Ce nouveau modèle était une Genesis, un modèle coupé.  Ainsi Hyundai a tâté le terrain pour un coupé sport plus haut de gamme encore que sa Sonata.

Hyundai réussit à nouveau.

Mais voilà que Hyundai a changé le logo flanqué sur ses Genesis il y a quelques années.  On n’y voit plus le logo Hyundai mais le logo Genesis, le même qui servira à sa marque haut de gamme lancée aujourd’hui.

Encore une fois elle a réussi et en faisant tourner les têtes sur ces modèles et les gens se sont questionnés sur ce logo.

La marque Genesis passe donc en Genesis 2.0 en étant le nom d’une division haut de gamme de véhicules.

Ainsi, comme premier modèle offert dans la gamme Genesis, en 2017, on retrouvera l’actuelle Genesis qui sera rebaptisé G80.

Puis un second modèle sera offert, ce sera un Equus amélioré qui sera rebaptisé G90.

Une troisième berline est prévue pour 2017 et se nommera G70.

Tous les véhicules de la gamme Genesis seront à propulsion.

D’ici 2020, la gamme Genesis devrait offrir six modèles.

Cette gamme Genesis sera offerte via les concessionnaires Hyundai, il en coûte trop cher pour établir un réseau de concessionnaires distincts.  Des spécialistes estiment qu’il en a coûté 5 milliards de dollars américains à Toyota pour établir sa marque Lexus.

Hyundai semble avoir appris de ses compétiteurs et elle était rendue là avec cette nouvelle dimension qu’est sa gamme Genesis.

Dodge Challenger Hellcat: le fabricant Fiat Chrysler ne fournit pas à la demande

Chez Fiat Chrysler (FCA) c’est le retour en force des voitures plus nostalgiques, plus particulièrement des «muscle cars» et plusieurs acheteurs sont prêts à mettre le gros prix pour se procurer un véhicule doté du puissant moteur Hellcat de 707 chevaux un v8 de 6,2 litres.

Depuis son annonce par FCA, en septembre dernier, de mettre ce gros moteur sous  sous le capot de la 2015 Dodge Challenger, les amateurs de cylindrées musclés se bousculent chez les concessionnaires pour se procurer la Dodge Challenger Hellcat à  71 890$.

Face à la demande FCA a décidé, à son usine au Mexique, d’accélérer la cadence de production du moteur Hellcat, qui est aussi disponible sous le capot de la Dodge Charger, certaines rumeurs surprenantes l’envoient même dans le coeur de la Dodge Dart et d’autres plus persistantes l’envoient chez Jeep dans une version Trackhawk de son 2017 Grand Cherokee SRT.

Selon le directeur des marques Dodge et SRT, le carnet de commande des Dodge Challenger équipée du moteur Hellcat déborde.  La production aurait déjà doublé pour face face à la demande.

Chez FCA, lors du lancement du Hellcat, il y avait eu consigne chez les concessionnaires de ne pas revivre le lancement de la Dodge Viper dont plusieurs exemplaires se sont vendus au-delà du prix suggéré du fabricant aux concessionnaires.  Il semble que ce n’est pas le cas, nombreux sont les clients qui proposent de payer davantage pour acquérir un Dodge Challenger ou une Dodge Charger équipée du moteur Hellcat et les concessionnaires accepent volontiers en ses temps où l’économie Nord-Américaine ne tourne pas à plein régime.

Le Hellcat est tellement populaire chez la Dodge Challenger que vu sa non disponibilité, plusieurs clients se sont rabattus sur les modèles Scat Pack (moteur HEMI de 485 chevaux) qui sont, maintenant, aussi sont en rupture de stock

Pour ceux qui désirent la puissance du Hellcat et qui sont déçus de sa non disponibilité, soyez patient, paraît-il selon certaines rumeurs, que Dodge travaillerait sur une version v10 du moteur afin de booster sa Viper.

Un secret bien gardé à Montréal. Les voitures classiques en vente chez John Scotti

Il y a la famille Demers à Thetford Mines qui possède une collection de voitures classiques, exotiques et légendaires des plus incroyables.

Mais à Montréal il y a un secret bien gardé.  Les voitures classiques en vente chez le concessionnaire John Scotti Classic cars.

Vous arriverez à cet endroit presque par erreur. C’est en emprunant la petite rue Provencher qui mène au boulevard Crémazie dans l’Est de Montréal que vous arriverez chez John Scott Classic cars.

Juste y faire du lèche vitrine sans même entrée dans le showroom est quelque chose d’incroyable.  Les voitures anciennes s’y chevauchent. L’endroit pourrait être aussi grand qu’un H. Grégoire de banlieue mais nous sommes à Montréal les grands espaces commerciaux coûtent chers.

Les Mustang, Pontiac, Dodge, Studebaker, Jaguar, Chevrolet, Ford et autres belles d’autrefois s’y côtoient.  Il y a même quelques motos Harley Davidson impressionnante.

Ce ne sont pas des voitures bon marchés que vous devez retaper qui sont dans le showroom.  Ce sont de belles voitures classiques, exotiques et légendaires que vous achetez et prêtes à rouler. Allez dans le showroom de John Scotti Classic c’est comme se ballader dans un entrepôt de l’encanteur Barrett-Jackson mais ici au Québec et un petit peu plus à l’étroit.

Le nom John Scotti est légendaire au Québec, on connaît l’homme pour ses nombreuses concessions automobiles et la renommées de celle-ci.

Pour consulter l’inventaire, rendez-vous sur leur site Internet. Préparez-vous à avoir les yeux bien grands ouverts et de dire wow!

 

Lada, toujours vivante!

Lada

Lada

Bien que la présence des concessionnaires de véhicules Lada au Canada a pris fin en 1998, la marque n’a jamais cessé d’exister de par le monde.

Ainsi le constructeur automobile Lada-AvtoVAZ, établie en 1966 continue de produire à grand rythme, il est toujours le plus grand constructeur automobile en Russie.

Voici la production de véhicules par le fabricant russe depuis 1970.

La marque pourrait connaître une bonne expansion lors des prochaines années alors que depuis le 18 juin 2014, l’alliance Renault-Nissan détient 50,01 % du capital de Lada-AvtoVAZ.

Oui on peut le dire, Lada, toujours vivante!

 

Production d’automobiles de Lada depuis 1970
1970 1971 1972 1973 1974 1975 1976 1977 1978 1979
23 115 173 345 323 422 496 736 637 244 667 741 685 749 696 310 712 482 711 332
1980 1981 1982 1983 1984 1985 1986 1987 1988 1989
714 443 720 313 713 950 718 860 722 621 726 125 725 044 726 332 731 078 733 064
1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999
743 619 674 884 673 821 656 403 529 403 607 091 679 570 740 526 542 522 677 087
2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009
706 377 767 300 702 963 699 899 712 000 721 500 724 000 770 000 801 600 294 737
2010 2011 2012 2013
545 450 637 179 608 205 534 911