La dernière Beetle de Volkswagen sort d'usine

La dernière Beetle de Volkswagen sort d’usine

La dernière Coccinelle (Volkswagen Beetle) viens d’être produite au Mexique. Ainsi, c’est au son des mariachis jouant un air classique mexicain et après avoir roulé quelques mètres sous les confétis et les applaudissements des travailleurs et journalistes réunis pour l’occasion mercredi, que la voiture de couleur bleu métallisé a été immortalisée par les objectifs photos. Elle était entourée par les ouvriers de cette usine à Puebla City, qui a produit, depuis 1997, plus de 1,7 million du modèle New Beetle et Volkswagen Beetle.

Les 65 dernières Beetle de l’histoire, numérotées d’1 à 65, faisant référence aux 65 années de présence de Volkswagen au Mexique, ne seront vendues que sur Internet, à partir de 21 000 dollars américains. D’autres modèles iront au musée localisé non loin de l’usineà Puebla City.

L’annonce de la cessation de la production des Beetle avait été faite en septembre 2018 par le groupe allemand. Mais les travailleurs de l’usine de Puebla ne sont en pas reste puisqu’ils vont produire la nouvelle version toute électrique du microbus de Volkswagen, appelé, I.D. Buzz qui sortira en 2022.

Il n’est pas prévu que Volkswagen relance sa légendaire Beetle à court et moyen terme. Mais le milieu automobile étant ainsi fait, il est possible que ce ne soit qu’un au revoir et qu’une version toute électrique et entièrement redessinée, vienne qu’â être fabriquée.

Ce modèle de la New Beetle, dont la production avait débuté en 2011 n’avait pratiquement plus rien en commun avec son ancêtre de l’époque nazi, 1938, né du génie automobile de Ferdinand Porsche.

Suite à la deuxième guerre mondiale, la Beetle était vendue dans le monde entier grâce à sa réputation de solidité, de simplicité mécanique, et aussi son prix raisonnable. Par la suite, son succès s’essouffla dans les années 1970 et Volkswagen arrêta sa production en Europe en 1978, elle continuera d’être produite au Mexique et au Brésil.

La New beetle, entre désormais dans l’histoire de l’automobile, avec un grand succès mais sans jamais avoir atteint le statut de légende de son ancêtre

Au final, incluant son ancêtre, un peu plus de 23 000 000 de Beetle auront été produites dans les usines du groupe Volkswagen à travers le monde.

voitures pour moins de 500$

Des voitures pour moins de 500$ notre trouvaille de la semaine du 16 janvier 2017

Des voitures pour moins de 500$, voilà notre trouvaille de la semaine du 16 janvier 2017.

La semaine dernière on vous a parlé de la page Facebook qui permettait de trouver des véhicules à 1 000$ et moins. Cette semaine on vous parle d’une autre page Facebook, celle-ci permet de trouver des voitures à moins de 500$. Oui moins de 500$, vous avez bien lu.

Par exemple, au moment d’écrire ces lignes, on peut y trouver un 2001 Pontiac Sunfire à 500$.

Un Ford Expedition à 500$. Une 1998 Beetle TDI de 416 000 kilomètres à 500$.

On peut y faire de très belles découvertes.

Pourquoi pas y trouver 20 voitures pour 10 000$ et débuter votre musée personnel? Imaginez si 5 de vos amis font cela et que 5 de leurs amis font cela.  Tout à coup, 500 véhicules viennent de trouver preneur et peuvent être exposés dans un nouveau musée automobile.  Nous y reviendrons plus tard cette année sur ce musée consacré a l’automobile.

N’hésitez pas à vous inscrire au groupe Facebook, c’est totalement gratuit.  Attention toutefois, le modérateur du groupe à deux conditions si vous annoncez un véhicule à vendre.  Que le prix demandé soit de 500$ ou moins et que votre annonce comporte un prix.  Sinon l’annonce sera supprimée.

 

Volkswagen App-Connect, du bon marketing

Dans le monde automobile, le marketing, y est pour beaucoup.  Les messages télévisés du Volkswagen App-Connect, c’est du bon marketing.

Le concept publicitaire est brillant. Deux messages télévisés sont lancés de temps en temps durant la retransmission d’un événement, comme par exemple ce week-end à Velocity channel, où l’encan Barrett-Jackson, Scottsdale 2016 avait lieu.

Ainsi, dans le premier message, à bord de son Volkswagen, un homme cherche son chien qu’il a perdu, il reçoit un appel main libre dans son véhicule et une jeune dame lui indique avoir trouvé son chien. Les deux personnes se rencontrent, le message met l’emphase sur l’interactivité possible du véhicule, comme l’écran GPS qui permet rapidement d’indiquer au conducteur où retrouvé la jeune dame après qu’elle lui ait dit où elle l’attenderait avec son chien. Les deux se retrouvent et font connaissance, en leur présence le chien se met à courir,  en se sauvant, loin d’eux.

Dans le second message, on voit une jeune dame dans son véhicule Volkswagen, se promène jusqu’à ce qu’elle rencontre un chien qui est perdu. Elle voit le numéro d’une personne sur une affichée placée sur un poteau de téléphone qui indique avec une photo que son chien a été perdu. La jeune dame compose main libre le numéro de téléphone du propriétaire, elle lui raconte qu’elle a trouvé son chien et lui indique où la rejoindre. Le message publicitaire met de l’emphase sur le GPS et la connectivité avec le téléphone intelligent.  On revient au premier message où les deux se retrouvent et font connaissance, en leur présence le chien se met à courir loin, en se sauvant, loin d’eux.

Le Volkswagen App-Connect est disponible sur les modèles suivants de Volkswagen:

• 2016 Golf Sportwagon
• 2016 Golf
• 2016 Golf GTI
• 2016 Golf R
• 2016 Beetle
• 2016 Beetle Convertible
• 2016 Beetle Classic
• 2016 CC
• 2016 Passat
• 2016 Tiguan
• 2016 Jetta
• 2016 Jetta GLI
• 2016 Jetta Hybrid

Chapeau Volkswagen, beau concept publicitaire.

Voici les deux publicités en question.

 

 

Volkswagen aurait aussi triché sur ses grosses cylindrées

Le constructeur automobile allemand Volkswagen n’est pas au bout de ses peines, et pour cause. L’agence américaine de protection de l’environnement (EPA) a révèlé aujourd’hui que des logiciels truqueurs ont été découverts sur des moteurs diesels plus puissants, 3.0 litres, de véhicules du groupe Volkswagen.

Ces logiciels permettent d’émettre jusqu’à neuf fois plus d’oxydes d’azote que les seuils règlementaires l’autorisent. En fait, le logiciel détecte  à quel moment le véhicule est soumis à un test antipollution afin d’en fausser les résultats.

L’EPA élargit ainsi son enquête à des modèles produits par le groupe Volkswagen de 2014 à 2016 équipés de moteurs diesels V6 de 3,0 litres.

Il s’agit notamment des modèles suivant Audi A6 Quattro, Audi A7 Quattro, Audi A8, Audi A8L, Audi Q5, Porsche Cayenne, Volkswagen Touareg.

Rappelons que l’enquête s’intéressait initialement aux moteurs diesels de 2,0 litres de cylindrée équipant les moteurs des modèles Volkswagen Jetta, Beetle, Audi A3, Golf et Passat, fabriqués entre 2009 et 2015.

Fait à noter, ces anomalies ont été découvertes grâce à des tests, a précisé une responsable de l’EPA.

Pour l’instant, aucun rappel de véhicule Volkswagen n’a été ordonné.

Histoire à suivre de près.

Scandale Volkswagen, la fabricant automobile allemand pourrait ne plus jamais être le même

Qu’en est-il du scandale Volkswagen?  Ce n’est pas compliqué, ça touche 11 millions de véhicules de par le monde. Ainsi, lorsque des tests antipollution étaient effectués sur le véhicule voiture, l’ordinateur de bord décelait que des tests étaient en cours de processus et envoyait de fausses données.

Sans cette tricherie, la réalité est tout autre.  Les véhicules Volkswagen testés seraient jusqu’à quatre fois plus polluant que ce que le fabricant indique.

La Golf, la Jetta, le Beetle et la Passat avec moteur diesel sont visées et fabriquées de 2009 à 2015.

Le tout pourrait se corriger.  De quelle façon? Les détails ne sont pas clairs là-dessus.

Ce qui est cair parcontre c’est que cela va coûter une véritable fortune à Volkswagen.

Si par exemple ça coûte à Volkswagen 1 000$ par véhicule pour le rendre conforme, la facture grimpera à 11 milliards. Si cela en coûte 3 000$ par véhicule, la facture grimpera à 33 milliards.

C’est beaucoup d’argent à sortir des poches d’une entreprise, qui pourrait être forcée de mettre un genou par terre, autrement dit de se recapitaliser ou de se restructurer, i.e., vendre des divisions.

On sait que Volkswagen est déjà le plus grand fabricant automobile au monde. Mais si rapidement elle devra sortir jusqu’à 33 milliards de ses poches, sans compter les poursuites de gouvernements, des concessionnaires, de propriétaires de véhicules ou d’actionnaires auxquelles elle pourrait faire face.  C’est peut-être jusqu’à 50 milliards que le groupe Volkswagen devra avancer sur deux à trois an sen coûts diverses (mécanique, avocats, amendes, dommages et intérêts), le temps que la justice s’applique.

Pour y arriver elle devra peut-être se départir d’une division importante tel que Porsche, Bentley, Bugatti, Skoda, Lamborghini ou même capitaliser sa division de luxe Audi.

Histoire à suivre, très peu intéressante tant pour les propriétaires de véhicules Volkswagen, des actionnaires ou les fans de la marque.

Mais à suivre surtout, à savoir si Volkswagen est le seul fabricant automobile à avoir ainsi triché et si cette tricherie ne couvre que ses modèles Volkswagen ou si cela touche d’autres modèles de d’autres de ses divisions.

Spotted l’auto de livraison St-Hubert

S’il y a quelque chose qu’on voit souvent dans les rues des grandes villes et qui ne passent pas inaperçu depuis des années, c’est l’auto de livraison de St-Hubert.  Le fameux St-Hubert BBQ comme il était appellé à l’époque.

Au fil des années le véhicule de livraison aura été au début, dans les années 60, la Vokswagen Beetle (coccinelle), beaucoup plus tard l’Accent de Hyundai et maintenant la Yaris de Toyota, toujours jaune, couleur fétiche des restaurants St-Hubert et arborant la crète du coq, Hubert, emblème de la chaîne.

Ici l’auto de livraison St-Hubert a été spotté à Montréal, en plein centre-ville.

Les Rôtisseries St-Hubert, dans les années 60, ont été des pionniers au Québec alors qu’ils utilisaient une flotte de véhicules de livraison idenfitiés aux couleurs de la chaîne qui comptait alors cinq rôtisseries à Montréal.