Salon de l’auto de Sherbrooke 2016

Salon de l’auto de Sherbrooke 2016 ou si vous préférez, salon automobile de Sherbrooke.

Tenez vous prêt pour le plus grand événement automobile à Sherbrooke nous dit le site web de l’événement. C’est le premier salon automobile à se tenir au Centre des Foires de Sherbrooke.

Les dates ne peuvent pas mieux être choisies, tout juste après le salon de Montréal… en plein week-end du Super Bowl. Donc les vrais amateurs d’automobiles se rendront à l’événement.

L’événement est organisé par les concessionnaires automobiles de la région de Sherbrooke. Seront présentes les marques RAM, Subaru, Hyundai, Ford, Chrysler, Volvo, Toyota, Volkswagen, Jeep, Lincoln, Scion, GMC, Honda, Cadillac, Chevrolet, Dodge, BMW, Buick, Audi, Lexus et Porsche.

Seront absents et n’ont pas été annoncées comme participants au salon, les marques Mercedes-Benz, Land Rover de même que MINI et Fiat.

Il aurait aussi été intéressant, que malgré  le petit marché de la région de Sherbrooke que Tesla Motors soit présente.

L’entrée est gratuite pour les moins de 12 ans et le stationnement est gratuit.

L’attrait de s’acheter un véhicule de luxe à bas prix

2005, 2006, 2007, ce n’est que 10, 9 et 8 ans passée et plusieurs véhicules de luxe se vendent sur des sites Internet à moins de 10 000$.

Plusieurs personnes ont souvent l’idée de s’acheter un véhicule BMW, Lexus, Audi, Infiniti, Cadillac, Porsche, Lincoln, Mercedes mais déchante rapidement après quelques saisons pour plusieurs raisons.

Que vous ayez une Toyota Yaris, une Nissan Versa ou un modèle récent de BMW, un fait demeure avec un véhicule automobile, il y a des frais constants qui s’appliquent qu’importe la marque et l’année du véhicule.

Plusieurs personnes déchantent encore plus rapidement lorsqu’ils reçoivent la facture du concessionnaire pour un changement d’huile ou un entretien

Qu’importe le véhicule, vous devrez songer aux coûts annuels du changement et/ou l’acquisition de pneus d’hiver et/ou d’été.

Pour un véhicule de luxe chaussé de pneus 17 pouces on parle parfois de 1 000$ pour quatre pneus d’hiver et même davantage.

Les coûts en assurances seront également plus élevés que si vous achetez une Nissan Versa ou une Toyota Corolla.

S’acheter du luxe usagé se planifie.  Si vous acheté un véhicule de luxe de 10, 9 ou 8 ans, vous devrez trouver une alternative au concessionnaire qui sont coûteux en taux horaire, on parle parfois de 125$ de l’heure.

Ne perdez jamais de vu aussi que si votre véhicule de luxe usagé a plus de 180 000 km, que sa durée de vie ne sera pas d’un 10, 8 ou 8 ans supplémentaire à moins que vous soyez qu’un chauffeur du dimanche et ne faisiez pas plus de 10 000 km par année.

S’abonner à CAA peut aussi être un allié lorsque vous achetez un tel véhicule.  Certes ils sont souvent très bien conçus mais après 10, 9 ou 8 ans ils n’ont plus leur fiabilité légendaire.

Le bas prix des véhicules de luxe après 10, 9 ou 8 ans est attrayant certes, avant tout songez au plaisir de conduire de tels véhicules mais ne perdez pas de vue les dépenses qui seront nécessaires voire inévitables.

Takata

Vague de rappels de véhicules pour cause de coussins gonflables défectueux

L’agence américaine de la sécurité routière (NHTSA) a étendu mercredi son alerte à 7,8 millions de véhicules équipés de coussins gonflables défectueux, fabriqués par la compagnie japonaise Takata, et demandé leur rappel par les constructeurs concernés afin de les faire inspecter le plus tôt possible chez un concessionnaire.

Le rappel concerne plusoeurs modèles de véhicules des années 2000 à 2007, dont des marques haut de gamme comme Lexus et BMW.

D’autres grands constructeurs automobiles sont concernés: Honda (5 millions), Toyota (877 000 véhicules), Nissan (694 000), BMW (627 000), Chrysler (371 000), Mazda (64 000), General Motors (nombre inconnu), Ford (58 000), Subaru (17 000) et Mitsubishi (11 000).

Pour une raison technique non encore identifiée, ces coussins gonflables peuvent ne pas fonctionner normalement et entraîner une explosion, selon des documents transmis individuellement à la NHTSA par les groupes automobiles. Ce problème est à l’origine de plusieurs accidents qui ont entraîné des enquêtes de l’agence et des plaintes contre certains constructeurs, dont Honda aux Etats-Unis.

Depuis le début de l’année 2014, plus de 10 millions de véhicules équipés des coussins gonflables défectueux ont fait l’objet de rappels à travers le monde. Ces difficultés ont causé de lourdes pertes financières à la japonaise Takata, société âgé de plus de 80 ans qui emploie plus de 43 500 personnes dans le monde, et qui doit supporter le coût des réparations effectuées par les concessionnaires automobiles.

Le constructeur Toyota aurait décidé, de continuer d’appuyer Takata, dont les actions ont a chuté de plus de 21% à la Bourse de Tokyo mardi suite à la première alerte de l’agence américaine.