Magazines Auto Ancienne du Québec

Magazines de l’Auto Ancienne du Québec est notre trouvaille de la semaine du 25 septembre 2017

Des anciens magazines de l’Auto Ancienne du Québec est notre trouvaille de la semaine du 25 septembre 2017.

C’est sur le site Internet LesPacs.com que nous avons déniché notre trouvaille de la semaine.

Ainsi l’anonce est une collection du magazine de l’auto ancienne du Québec (VAQ) à raison de 12 revues par année de janvier 1991 à décembre 2016, soit un total de 312 revues. Elles sont toutes en excellente condition. Il manque cependant 3 revues: oct. 1996, janvier 2001 et décembre 2002

Le vendeur demande $50.00 par année. Ces revues ne sont plus disponibles auprès du VAQ, puisqu’ils ne gardent que les deux
dernières années. Le vendeur demande de faire une offre raisonnable.

Les magazines sont à St-Rémi, au Québec.

Il y a plusieurs collectionneurs qui vendent d’anciens magazines sur l’automobile dans des sites d’annonces comme Kijiji ou LesPacs.com Craiglist ainsi même que sur le grand site d’enchères, eBay.

Consultez nos autres trouvailles de la semaine.

 

La voiture québécoise, où en sont-ils?

Le journal La Presse nous dressait un portrait cette semaine à savoir où les fabricants automobiles québécois en étaient rendus avec la voiture québécoise?

Plusieurs entreprises espéraient lancer la voiture québécoise ces dernières années et peu ont réussi.

La Magnum MK5, la Felino cB7, La Tomahawk, la Pléthore LC-750 et la Allard J2X MKII sont tous des modèles qui devaient ou doivent voir le jour.

Tous ces modèles désigné et ou potentiellement fabriqués au Québec ont un point en commun, une voiture très peu abordable en prix qui oscillerait selon le modèle entre 100 000$ et 1 million.

Sans vouloir vendre le punch de l’article, c’est Dubuc Motors qui est actuellement le plus actif avec une campagne de socio financement aux États-Unis afin de récolter de l’argent pour lancer la production du modèle Tomahawk.

L’article est un excellent protrait dressé par le journaliste Sébastien Templier. Celui-ci dresse le portrait complet de cinq modèles de voitures québécoises ayant comme espoir d’entrer en production.

Évidemment on aurait aimé que le journaliste aille plus loin pour savoir où en était le moteur-roue dont Hydro-Québec a vendu la technologie ou encore si BRP s’intéressait au développement d’une voiture québécoise après avoir conçu le Spyder à Valcourt, Québec.