1978 Oldsmobile Ninety-Eight Regency

1978 Oldsmobile Ninety-Eight Regency notre trouvaille de la semaine du 22 janvier 2018

Sur le populaire site d’annonces classées appartenant au géant américain eBay, Kijiji, nous avons déniché un 1978 Oldsmobile Ninety-Eight Regency. C’est notre trouvaille de la semaine du 22 janvier 2018.

Le véhicule est en vente à Drummondville, son propriétaire demande 4 500$.

Ce Oldsmobile, un coupé, possède deux portes et il est agé de 40 ans.

Il est muni d’une transmission automatique th350 à trois vitesses avec des roues motrices arrière, donc à propulsion.

Côté motorisation le véhicule a un v8 de 403 pouces cubes ou si vous préférez de 6.6 litres.

Au compteur, le véhicule affiche 130 000 kilomètres mais on peut présumer que ce sont plutôt 130 000 miles puisqu’en 1978 le compteur devait plutôt affiché des miles. À confirmer avec le propriétaire si vous le contactez.

Le propriétaire du Oldsmobile Ninety-Eight Regency affirme que la mécanique de son véhicule est en très bonne condition.

1978 c’est la 10e génération pour le Ninety-Eight, la première génération remonte à 1941.

Le modèle Ninety-Eight de Oldsmobile a été discontinué en 1996 avec une fin de production le 31 mai.

 

 

 

Pourquoi pas le retour de « La belle province » sur les plaques d’immatriculation?

C’est en se rendant dans un restaurant La Belle Province des Laurentides que l’idée de cet article est venue.

La devise du Québec, on le sait tous est « Je me souviens » et on ne peut pas l’oublié quand on est pris dans le trafic sur l’autoroute 15 ou à Montréal, cette devise est inscrite sur toutes les plaques numérologiques des véhicules immatriculés au Québec.

Sauf que… c’est ainsi depuis 1978 sur les plaques numérologiques du Québec.

Cette devise est quelque peu loufoque quand on pense à la façon dont les québécois votent tant au fédéral, au provincial et au municipal.  Je ne vais pas entrer ici dans des détails politique mais que commenter la façon des québécois de voter malgré leur haine envers un ou une politicienne qu’ils vont réélire.

C’est tellement étonnant que le Québec porte cette devise alors qu’en réalité les québécois ne se rappellent pas de grand chose.

Avant 1978, la devise inscrite sur les plaques numérologiques des véhicules immatriculés au Québec était « La belle province ».

Pourquoi avoir changé cela?

Encore aujourd’hui nombreux québécois, ontariens, gens du Nord-Est des États-Unis donnent le sobriquet de « La belle province » au Québec.

Pourquoi pas un retour à «La belle province» sur les plaques d’immatriculation du Québec?

Une telle devise est touristiquement plus vendeur qu’une devise comme «Je me souviens».

À peu près tous les véhicules antiques immatriculés au Québec ont sur leur devant une plaque avec «La belle province» incluant l’année du véhicule.  C’est une façon intéressante pour les admirateurs de véhicules antiques d’identifier facilement l’année du véhicule.

Espérons qu’un jour la SAAQ songera à modifier la devise sur les plaques du Québec. Le « Je me souviens » est tout simplement ridicule, sinon qu’ils nous aident à se rappeler combien ça coûte cher immatriculer un véhicule au Québec, encore plus depuis le 1er janvier 2016 pour les propriétaires de gros moteurs, tel qu’illustré dans cet article sur AutoCarbure.com.

Une Fiat de 37 ans, notre trouvaille de la semaine du 7 décembre 2015

Sur Kijiji, l’équipe d’AutoCarbure.com a déniché une 1978 Fiat x19.  Une Fiat de 37 ans.  Elle a besoin d’amour à l’intérieur.

Que 65 000 kilomètres au compteur, de couleur noire.

C’est un coupé deux portes avec roues motrices arrières et muni d’une transmission manuelle.

Le vendeur est à Hawkesbury, Ontario et demande 4 000$ pour son véhicule.

Le véhicule n’a jamais sortie l’hiver et a toujours été entreposé dans un garage chauffé.

Aux dires du propriétaires le véhicule est évalué à 5 500$.

Aucune rouille.

C’est une belle pièce de collection qui vous est offert là.  Toujours est-il qu’il faut apprécier ces vieilles voitures italiennes qui demandent parfois beaucoup d’attention.