Toyota rappelle près de 3 millions de véhicules dans le monde

Après une année 2015 catastrophique dans l’industrie automobile au niveau des rappels dans le monde, voilà que Toyota rappelle à nouveau. Ainsi, Toyota Motors, fabricant automobile japonais qui se passe de présentation, a annoncé jeudi le rappel de 2,9 millions de véhicules dans le monde. La raison du rappel est un risque que les ceintures de sécurité soient cisaillées par une pièce métallique du siège arrière.

Ce rappel concerne le SUV RAV4, produit entre juillet 2005 et août 2014 et vendu dans le monde entier, ainsi que le SUV Vanguard, produit entre octobre 2005 et janvier 2016 et vendu au Japon, a précisé dans un mail le premier constructeur automobile mondial.

Le rappel a ainsi été annoncé après avoir été informé de deux cas de ceinture arrière cisaillée lors d’accidents. Dans son communiqué, Toyota a dit ignorer si ces accidents ont fait des victimes.

Ainsi, le rappel affecte 1,3 million de véhicules aux États-Unis, 625 000 véhicules en Europe, 434 000 véhicules en Chine et 177 000 véhicules au Japon.

Le groupe nippon a déclaré dans son communiqué qu’il allait réparer le problème en ajoutant des protections en résine sur les parties métalliques du siège arrière afin de prévenir tout risque de coupure de la ceinture de sécurité.

 

Toyota rappelle 6,5 millions de voitures

Le constructeur automobile nippon Toyota a annoncé ce mercredi le rappel de 6,5 millions de véhicules dans le monde pour réparer un défaut dans le commutateur de lève-vitre électrique.

Parmi les modèles qui font l’objet de ce rappel : Corolla, Camry, Highlander, Matrix, RAV4, Sequoia, Tundra, Yaris et Vitz. Les véhicules visés par le rappel ont été produits entre janvier 2005 et décembre 2010.

Les modules de contact électrique de la commande principale du lève-vitres ont été mal lubrifiés au cours du processus de fabrication. Les débris qui résultent de l’usure des points de contact électrique peuvent s’accumuler et ainsi provoquer un court-circuit. L’ensemble du commutateur pourrait aussi surchauffer, fondre et, éventuellement même provoquer un incendie.

Toyota rappelle 6,5 millions de véhicules et sur ces véhicules visés par le rappel, l’Amérique du Nord en compte 2,7 millions, l’Europe 1,2 million et le Japon 600 000, a précisé Toyota. Le défaut de fabrication n’a causé aucun accident, assure le constructeur.

La valse des rappels se poursuit chez Toyota alors que plus tôt cette année des millions de véhicules avait fait l’objet d’un rappel à cause des coussins gonflables Takata.

Cette fois Toyota rappelle 6,5 millions de voitures.  C’est coûteux!