Takata

Fiat Chrysler cessera d’équiper ses véhicules avec des coussins gonflables Takata

Le constructeur automobile Fiat Chrysler a annoncé mardi avoir pris la décision d’arrêter d’équiper ses véhicules avec des coussins gonflables de la marque nippone Takata.
Ceux-ci sont jugés dangereux par les autorités américaines.

Cette décision sera effective dans les usines d’assemblage dès la semaine prochaine pour les véhicules produits en Amérique du Nord,

Pour les autres zones géographiques des usines d’assemblage de Fiat Chrysler la décision prendra effet d’ici la mi-septembre.

Le constructeur italo-américain Fiat Chrysler fait partie des quatre groupes automobiles – Toyota Motor, Volkswagen Group et Mitsubishi Motors- accusés début juin, par un rapport parlementaire américain, de continuer à vendre des véhicules neufs équipés de coussins gonflables provenant de l’équipementier Takata et jugés dangereux.

Selon le sénateur américain et démocrate Bill Nelson, il ne serait pas illégal de vendre des véhicules équipés des coussins gonflables Takata jugés dangereux mais il dénonce le fait que les acheteurs n’en soient pas informés.

Rappelons qu’au total, 13 décès au niveau mondial, dont 11 aux États-Unis, ont jusqu’à présent été attribués à l’explosion inattendue de ces coussins gonflables fournis par Takata.  Lors de l’explosion, celle-ci  projette des morceaux de métal dans l’habitacle du véhicule, peut blesser et même dans certains cas plus grave, tuer ses occupants.

L’agence de la sécurité routière américaine NHTSA a déclenché une opération de rappel pouvant porter jusqu’à 70 millions de coussins gonflables, tant ceux du conducteur que du côté passager.

De par le monde, cette panoplie de rappels pourraient concerner plus de 100 millions de véhicules utilisant les coussins gonflables de Takata.

Pour Takata c’est un fiasco financier qui coûte aux actionnaires de l’entreprise une dévaluation de 71% de leurs actions depuis 1 an. Jusqu’ici Takata a estimé ses pertes à 13 milliards de yens ($120 millions) elles pourraient s’élever à 29,6 milliards de yens pour l’année complète. Le tout sans compter les nombreuses poursuites qui pourraient prendre place contre l’entreprise nippone.

Ferrari

Ferrari rappelle des centaines d’automobiles en Amérique du Nord

Le constructeur automobile italien Ferrari rappelle 814 véhicules de divers modèles en Amérique du Nord en raison d’un assemblage défectueux du coussin gonflable du côté du conducteur.   Ce coussin gonflable a été fabriqué, encore une fois, par la japonaise Takata.

Au Canada, le rappel concerne 89 véhicules, modèle Ferrari 458, selon l’avis diffusé sur le site de Transports Canada.

Même les automobiles de luxe dont le prix de détail atteignent plus d’un million de dollars ne sont pas à l’abri de campagne de rappel.

Sur certains véhicules, le coussin gonflable pourrait se déployer dans le mauvais angle et pourrait ainsi augmenter les risques de blessures du conducteur, en cas d’accident.

Cette fois-ci le problème est différent avec le coussin gonflable de Takata.  La cause du problème est le module du coussin qui sera remplacé sans frais par les concessionnaires.

Ferrari a indiqué à l’agence de sécurité du transport aux États-Unis, la National Highway Safety Administration (NHSA), qu’aucun décès ou blessure n’ont été causés par les coussins défectueux en Amérique du Nord.

Aux États-Unis, le rappel concerne les modèles 458 Italia, 458 Spider, 458 Speciale, 458 Speciale A, California T, FF, F12 Berlinetta et LaFerrari. Les autos ont été assemblées entre le 19 décembre 2014 et le 29 avril 2015.

 

Coussins gonflables Takata: Mazda rappelle 1,66 million de véhicules

Le constructeur automobiles nippon Mazda a annoncé ce vendredi le rappel de 1,66 million de véhicules dans le monde à cause des coussins gonflables défectueux de la société Takata.

Parmi le nouveau lot concerné de voitures Mazda, 465 000 ont été vendues aux États-Unis, a précisé le groupe Mazda dans un courriel.

Les modèles rappelés ont été produits entre 2003 et 2008.

Ce nouveau rappel de Mazda porte à plus de 2 millions le total de véhicules que le constructeur a décidé de faire revenir au garage à cause des coussins gonflables défectueux de Takata.

Jusqu’ici les constructeurs automobiles ont rappelé 34 millions de véhicules que pour les États-Unis.

 

Honda

Honda rappelle 4,8 millions de véhicules

Honda rappelle 4,8 millions de véhicules, l’annonce fût faite jeudi.  Ce sont quelques 4,8 millions de voitures supplémentaires qui sont visées et tous équipées de coussins gonflables potentiellement défectueux fabriqués par la japonaise Takata.

Une enquête a conclu que les coussins gonflables fabriqués par Takata n’étaient pas hermétiquement fermés et qu’ils pouvaient de ce fait être endommagés par l’humidité et ne pas être fonctionnels au moment d’un impact.

Honda a précisé qu’aucun accident et aucune blessure n’étaient liés à son rappel.

Au total, pour l’ensemble des constructeurs automobiles, ce sont quelque 36 millions de véhicules qui ont été rappelés à travers le monde depuis 2008 en lien avec un risque de défaut des coussins gonflables fabriqués par Takata.

À ce jour, Honda, à lui seul a rappellé plus de 10 millions de véhicules.

 

Takata

Toyota et Nissan rappellent 6,5 millions de véhicules

Encore le fournisseur Takata!

Les fabricants automobiles Toyota et Nissan rappellent six millions et demi de voitures pour un problème de sacs gonflables.  Toyota effectue un rappel de cinq millions de véhicules tandis que Nissan en rappelle un million.

Les deux constructeurs japonais vont remplacer des dispositifs de gonflage défectueux conçus avec des pièces fabriquées par Takata.

Aucun incident n’aurait été rapporté sur les modèles concernés par le rappel mais les deux entreprises vont de l’avant de façon préventive.

Depuis 2008, environ 25 millions de voitures ont fait l’objet de rappels en raison des dispositifs de gonflage qui se déclenchent avec une trop grande force.

Jusqu’ici ces problèmes d’équipement ont fait six morts, tous dans des voitures du fabricant nippon Honda.

Quant à Takata, elle fait l’objet de nombreuses poursuites aux États-Unis et au Canada.

 

Takata

Un nombre record de rappels de véhicules en 2014

Un nombre record de 63,9 millions de véhicules ont été rappelées en 2014 aux États-Unis, a annoncé jeudi la la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA), en raison notamment de défauts de système d’allumage chez General Motors et de coussins gonflables défectueux de Takata.

Le précédent record, 30,8 millions de véhicules, datait de 2004, a précisé la NHTSA.

Tous dans l’industrie automobile espèrent que ce record de 2014 ne sera jamais battu.

Durant cette année record, General Motors a rappelé 2,6 millions de véhicules pour résoudre des problèmes de système d’allumage qui seraient responsables, selon certaines études, d’une cinquantaine de décès dans des accidents provoqués par un arrêt subite du moteur et une désactivation des coussins gonflables.

Des dizaines de millions de véhicules ont été également été rappelées en raison de coussins gonflables défectueux, du constructeur japonais, Takata, dont la responsabilité serait impliquée dans au moins cinq décès, tous à bord de véhicules construits par l’entreprise nippone Honda.

Coussins gonflables défectueux: Ford effectue d’autres rappels

Le constructeur automobile américain Ford a annoncé qu’il étendait à 502 489 automobiles de plus ses rappels de véhicules équipés de coussins gonflables Takata défectueux.

Il s’agit cette fois de coussins de sécurité placés côté conducteur alors qu’auparavant seuls les sièges passagers et les zones à forte humidité étaient concernés.

Deux modèles sont concernés par le rappel: la Ford Mustang (2005-2008) et la Ford GT (2005-2006).

Environ 462 911 véhicules vont revenir auprès des concessionnaires aux États-Unis, 27 516 au Canada, 7 578 au Mexique et près de 4 484 hors Amérique du Nord.

À ce jour, près de 20 millions de véhicules ont déjà été rappelés à travers le monde, dont 10 millions aux États-Unis où le fabricant nippon de coussins gonflables Takata est visé par une enquête pénale du département de la Justice.

Takata

Vague de rappels de véhicules pour cause de coussins gonflables défectueux

L’agence américaine de la sécurité routière (NHTSA) a étendu mercredi son alerte à 7,8 millions de véhicules équipés de coussins gonflables défectueux, fabriqués par la compagnie japonaise Takata, et demandé leur rappel par les constructeurs concernés afin de les faire inspecter le plus tôt possible chez un concessionnaire.

Le rappel concerne plusoeurs modèles de véhicules des années 2000 à 2007, dont des marques haut de gamme comme Lexus et BMW.

D’autres grands constructeurs automobiles sont concernés: Honda (5 millions), Toyota (877 000 véhicules), Nissan (694 000), BMW (627 000), Chrysler (371 000), Mazda (64 000), General Motors (nombre inconnu), Ford (58 000), Subaru (17 000) et Mitsubishi (11 000).

Pour une raison technique non encore identifiée, ces coussins gonflables peuvent ne pas fonctionner normalement et entraîner une explosion, selon des documents transmis individuellement à la NHTSA par les groupes automobiles. Ce problème est à l’origine de plusieurs accidents qui ont entraîné des enquêtes de l’agence et des plaintes contre certains constructeurs, dont Honda aux Etats-Unis.

Depuis le début de l’année 2014, plus de 10 millions de véhicules équipés des coussins gonflables défectueux ont fait l’objet de rappels à travers le monde. Ces difficultés ont causé de lourdes pertes financières à la japonaise Takata, société âgé de plus de 80 ans qui emploie plus de 43 500 personnes dans le monde, et qui doit supporter le coût des réparations effectuées par les concessionnaires automobiles.

Le constructeur Toyota aurait décidé, de continuer d’appuyer Takata, dont les actions ont a chuté de plus de 21% à la Bourse de Tokyo mardi suite à la première alerte de l’agence américaine.