Salon International de l’Auto de Québec

Le Salon International de l’Auto de Québec est le second salon automobile en importance dans la belle province.

Étonnament Tesla Motors et McLaren ainsi que Fisker et Renault sont annoncés comme constructeurs exposants (au moment d’écrire ces lignes le 4 janvier 2016).

C’est étonnant car Tesla Motors ne prévoit pas être présente au salon de Detroit de janvier, un des plus gros au monde, elle préfère consacrée ses efforts à faire du marketing en ligne.  Tesla Motors n’emploi aucun concessionnaire pour la vente de ses voitures entièrement électriques.

Quant à Renault, il y a belle lurette que le constructeur automobile français n’est plus en sol québécois via un réseau de concessionnaires.

Pour Fisker, sa présence annoncée est étonnante vu que le fabricant fréquente habituellement les salons d’autos modifiés.

Pour McLaren, il est rare que le fabricant expose ses modèles outre les plus grands salon d’auto (Detroit, New York, Toronto, Montreal, Los Angeles).

Côté activités, le Salon International de l’Auto de Québec vous pemettra d’effectuer des essais routiers de véhicule hors route en collaboration avec GR Suspension.

Notez que le dimanche 6 mars sera la journée consacrée à la familiale où les plus petis sont invités à visiter le salon avec leurs parents.

 

 

 

encan Barrett-Jackson Mohegan Sun

Encan Barrett-Jackson Scottsdale 2016

L’encan de 2016 à Scottsdale de Barrett-Jackson en est un des plus prestigieux de l’année.  Scottsdale, Arizona, c’est le fief de Barrett-Jackson.

Pour voir l’ensemble des lots offerts à cet encan, consulter le site de Barrett-Jackson.Vous pouvez aussi commander

Au Québec, si vous ne pouvez vour rendre sur place, vous pourrez suivre l’encan sur Velocity.

Plus de 500 lots seront offerts à cet encan.  À surveiller les lots suivants:

  • 1585  – 1969 Pontiac GTO The Judge re-creation
  • 1561 – 1957 Studebaker Golden Hawk
  • 1477 – 2016 Ford Mustang GT Custom Coupe – 500 hp
  • 1464 – 1952 Cadillac Custom Topless Roadster
  • 1457 – 1969 Shelby GT500 Fastback
  • 1450 – 1959 DeSoto Firedome Convertible
  • 1433 – 2005 Ferrari 612 Scaglietti F-1
  • 1416.1 – 1962 Indy McGee/Carmen Roadster Race Car
  • 1409 – 1935 Auburn 851 Cabriolet
  • 1399 – 1925 Renault 40CV Tourer

Le retour de Renault en F1 passera par Lotus

La vente de l’écurie de Formule  Lotus au constructeur automobile Renault-Nissan serait conclue formellement d’ici le 16 décembre, a révélé lundi le site du magazine britannique Autosport.

Le Groupe Renault retournerait en F1, elle en ferait l’annonce en janvier, et serait prête pour le Grand Prix d’Australie en mars, émis dans un communiqué la semaine dernière.

Mais le tout passe par le rachat de Lotus, car en si peu de temps, Renault ne peut pas mettre sur pied une écurie de F1 en partant de zéro.

 

Lotus est toujours la propriété du fonds d’investissement luxembourgeois Genii Capital de Gérard Lopez.

Dès vendredi dernier, les 480 salariés de Lotus buvaient le champagne dans leur usine d’Enstone pour fêter l’annonce de Renault jeudi soir.

Un important conseil d’administration du Groupe Renault est prévu le 11 décembre, au cours duquel, entre autres sujets sensibles, cet achat devrait être discuté par les actionnaires du groupe français.

Renault en F1 a connu multiples championnats des constructeurs, le dernier remonte à 2006.

Plusieurs pilotes de Formule 1 sont devenus champions du monde sous Renault, dont ces grands noms que sont Fernando Alonso, Sebastian Vettel, Jacques Villeneuve, Damon Hill, Michael Schumacher Alain Prost et Nigel Mansell.

Malgré qu’elle ne vend plus aucun véhicule en sol canadien depuis des années, Renault soulève les passions lorsque viens le temps de parler de ce constructeur en F1.

Formule E

Nelson Piquet Jr remporte le 1er championnat de Formule Électrique

C’est bruyant avec leur sillement intense, c’est compétitif malgré le moteur électique moins puissant qu’une F1 ou une NASCAR. Quoi qu’il en soit la première saison de Formule E ou si vous préférez Formule Électrique c’est terminée samedi à Londres lors de la 11e et dernière manche du championnat.

C’est le brésilien, Nelson Piquet Jr de l’équipe Nextev TCR/China Racing), fils du légendaire pilote de F1, qui a remporté ce 1er championnat de Formule Électrique.

Parti 16e sur la grille de départ du ePrix dimanche, à la suite de qualifications perturbées par la pluie, Piquet a réussi à terminer 7e de cette épreuve et ce fût assez pour terminé un tout petit point devant le Suisse Sébastien Buemi de l’équipe e.dams-Renault.

Alain Prost à nouveau champion du monde, cette fois comme cofondateur dans l’écurie e.dams-Renault.

Les organisateurs sont satisfaits de la première saison de Formule E, certainement que nombreuses villes voudront une manche du prochain championnat qui devrait débuter quelque parts, tard en Asie l’automne prochain.

Pour en savoir plus sur la Formule E et ses ePrix, consultez le site officiel.