Montréal: ça s’active sous l’autoroute métropolitaine

J’ignore si c’est suite à l’article paru il y a quelques temps dans AutoCensure.com mais ça s’active sous l’autoroute métropolitaine à Montréal.

Vous vous rappelez ces photos de fissures, de fuites et de rouille sous la métropolitaine près du kilomètre 73,6?

Regardez les photos qui suivent, ça s’active beaucoup, tout un chantier est mis en place sous l’autoroute et on dirait que de gros travaux débuteront à voir les trois roulottes de travailleurs qui sont présentes et les clôtures installées.

Dommage que ces travaux débutent à la mi-septembre, ça risque de s’étirer sur plusieurs mois.  Mais au moins ça sera fait et espérons que ça sera bien fait.

metropolitaine00b metropolitaine001 metropolitaine-002 metropolitaine-003 metropolitaine-005

Montréal: sécuritaire l’autoroute métropolitaine?

Je passe souvent sous l’autoroute métropolitaine, la fameuse 40, et bien souvent dessus aussi dans les deux sens.

C’est un peu vétuste come autoroute mais ça fait la job.

Certes parfois j’ai l’impression que l’autoroute était le projet de stage d’un ingénieur mais bon repassons.

J’ai eu la chance de prendre quelques clichés sous l’autoroute et je ne suis pas ingénieur mais je me pose de sérieuses questions si l’autoroute est sécuritaire ou non.

On voit du béton désagrégé, de la rouille sur des armatures… et un échafaud qui est là depuis très longtemps.  J’ignore s’il y a un danger quelconque mais il y a quelques temps l’Industrielle-Alliance exploitait un stationnement sous l’autoroute et voilà que celui-ci est fermé.

Quelle en est la cause? Je ne sais pas.  Je crois que le MTQ doit lever la vérité sur l’état de l’autoroute métropolitaine à Montréal.

Ces clichés ont été pris sur la rue Fabre, donc le petit tronçon reliant les deux Crémazie.

sm002 sm003 sm004 sm005 sm006 sm007 sm008 sm009 sm010 sm011 sm012 sm013

Nouvelle façon de boucher des trous à Montréal

Tant sur le trottoir que dans la rue il m’a été occasionné de voir ce stratagème employé par les cols bleus de la Ville de Montréal pour ce que je doute être un camouflage de trou.

Assez époustouflant comme concept.

Bien sûr j’ironise. C’est tellement ridicule et dangereux.

 

Fidèles et passionnés: Eric et sa Toyota Echo 2002

Fidèles et passionnés sera une nouvelle section sur AutoCensure.com qui aura comme principal sujet des passionnés de chars ou des fidèles à leur voiture.

Notre première personne rencontrée est Eric, de Montréal, par respect, AutoCensure.com ne va pas publier son nom de famille.

Ainsi, elle est noire, manuelle et 200 000km au compteur, la Toyota Echo d’Eric est une de ses fiertés depuis 2002.  Au fil des ans le petit bolide lui a rendu beaucoup de services et a été un fidèle compagnon lors de nombreux voyages au Mont Washington au New Hampshire ou bien lors de nombreux voyages aller-retour Québec-Drummondville ou  Montréal-Drummondville.

Elle était là aussi lors d’un road trip  qui avait pour but de voir le bout de la route 138 et de continuer jusqu’à Natashquan.

Pas grands problèmes sur l’Echo 2002, sinon la première année, un petit défaut de fabrication avec les ‘bearings’ de roues qui ont été changés, sous garantie.  Après toutes ces années que de l’usure normale sur la petite voiture noire et oui après 12 ans, la rouille prend un peu le dessus mais ça s’endure très bien.

Eric, pourquoi avoir choisi la Toyota Echo?

Bien c’était en 2002, j’étais alors à pied, à Québec, et l’hiver à Québec c’est long de toujours prendre des taxis pour se rendre à l’autre bout de la ville.  Alors un bon soir en taxi, je me suis rendu chez Toyota Sainte-Foy en disant au vendeur que ça me prennait un char.  Le même soir je l’ai acheté.

La semaine d’après je retournais en taxi la chercher.

Pourquoi l’avoir pris avec une transmission manuelle?

Bien le char d’avant était manuel et j’aime bien le contrôle et la puissance que ce type de transmission me procure tout en étant très économique sur l’Echo.

Après 12 ans de fidelité à l’Echo, penses-tu changer de véhicule bientôt?

Non, pas avant trois ans.  J’espère me rendre à 300 000km et devenir membre d’un 200 000 miles club.  Mais c’est sûr que vu que la rouille gagne un peu l’Echo faudrait que dépasser trois ans que je fasse une «job de body».

Comme le modèle Echo ne se fait plus que regardes-tu comme prochaine voiture?

Pour l’instant une Honda Civic SI ou un Dodge Challenger 2012.  2012 est selon mes lectures la meilleure année pour ce véhicule en terme de fiabilité.  Avant ils ont eu quelques problèmes.

J’aimerais pour la prochaine voiture un peu plus de luxe comme l’air climatisée que je n’ai pas dans mon Echo ou des sièges en cuir.

Si mon choix s’arrête sur le Challenger, ça va prendre une 2e voiture, peut-être que ce sera encore l’Echo.

Sinon pour la Civic SI, ça donnera plus de puissance, ce que je cherche aussi sur ma prochaine voiture.

Merci Eric, bonne continuité avec ta Toyota Echo 2002.

 

Quand tu veux le respect, tu donnes l’exemple

Les policiers du SPVM à Montréal aime comme tous les autres corps policiers quand leurs concitoyens les respecte.

Or, si tu veux le respect dans la vie, il faut donner l’exemple.

Est-ce que les policiers donnent l’exemple de respect ici en appliquant tout plein de collants sur leur voiture de service?

Bien sûr que non.

auto-spvm-2