Salon de l'Auto de Montréal 2019

Salon de l’Auto de Montréal 2019

Le Salon de l’Auto de Montréal 2019 se tiendra du 19 au 27 janvier au Palais des Congrès situé au 1001, place Jean-Paul Riopelle.

C’est l’occasion d’y voir les plus récents modèles de véhicules.  Le salon attire plus de 200 000 visiteurs.

Facile d’accès par le métro Place d’Armes ou via le métro Place des Arts suivi d’une petite marche sous-terraine jusqu’au Palais des Congrès.

Le salon c’est 600 véhicules répartis sur 360 000 pieds carrés.

Cette année c’est la 76e édition du salon.

Besoin d’hébergement? Pensez à loger dans un motel à Montréal.

Les heures d’ouverture du salon seront de 10h à 21h30 du 19 au 27 janvier inclusivement, la dernière journée le salon ferme ses portes à 17h.

Le porte-parole du salon cette année est Bertrand Godin.

Les fabricants automobiles suivants seront présents au salon, noter que l’enteprise Tesla y sera encore absente.

Niveau 1:
Infiniti
Nissan

Niveau 2:
Audi
Cadillac
Chevrolet
Chrysler
Dodge
Fiat
Ford
GMC
Honda
Hyundai
Infiniti
Jaguar
Jeep
Land Rover
Lincoln
Mazda
Mercedes-Benz
Nissan
Porsche
Ram
smart
Subaru
Toyota
Volkswagen

Niveau 5:
Acura
Alfa Romeo
Aston-Martin
Bentley
BMW
Buick
Ferrari
Genesis
Karma
Lamborghini
Lexus
Lotus
Maserati
McLaren
Mini
Rolls-Royce
Volvo

Niveau 7:
Kia
Mitsubishi

Salon auto Detroit 2019

Salon de l’auto de Detroit 2019 – North American International Auto Show

Le nom commun du salon North American International Auto Show est le Salon de l’auto de Detroit. C’est le salon le plus prisé par les journalistes automobiles en Amérique du Nord car ce sont les trois plus grands constructeurs américains, GM, Ford et Chrysler (FCA) qui y mènent le show.

Ça sera encore coutume au Salon de l’Auto de Detroit 2019.

Nombreuses sont les annonces par les constructeurs à cet important salon automobile années après années.

Est-ce cette année qu’un des trois grands constructeurs présentera enfin un un camion 100% électrique? Ford, RAM ou bien Chevrolet?

Parlant Chevrolet, division de la grande GM va-t-elle enfin dévoiler sa Bolt avec longue autonomie au grand public?

Chrysler va-t-elle faire l’annonce d’un grand virage électrique?

Quelle sera la prochaine ‘muscle car’ de Dodge?

Le Salon de l’auto de Detroit attire les foules et 2019 n’y échappera pas. C’est un rendez-vous à ne pas manquer!

Est-ce que Pontiac va renaître ou même Hummer?

Pour une dernière fois le Salon de l’Auto de Detroit se tiendra en janvier. À partir de 2020, le salon se tiendra à la fin du printemps, au mois de juin alors que la température sera plus clémente à ‘Motor City’.

 

 

 

 

 

Ford

Pourquoi Ford déçoit?

Ce matin, Ford perd près de 8% de sa capitalisation boursière.

Que se passe-t-il, pourquoi les investisseurs sont-ils déçus de Ford?

C’est que sa direction a avert qu’il lui sera difficile d’atteindre ses objectifs financiers annuels, en raison des incertitudes sur la croissance.

Quand est-il de la réalité sur le terrain? Ford n’arrive plus à vendre autant. Toyota prend davantage de marché dans le domaine des camions et au niveau automobile, les innovations de Ford sur ces différents véhicules ne semble plus séduire.

C’est la réalité!

Financièrement, Ford traîne une dette de 140 milliards. Oui vous avez bien lu. Une dette colossale qui lui cause bien des soucis.

Qui plus est, on dirait qu’après les innovations apportés à ses automobiles il y a quelques années, que Ford s’est assise sur ses lauriers et qu’elle n’innove plus.

Sans compter le prix, où son véhicule d’entrée de gamme est à 15 365$, ce qui fait que Nissan, Hyundai, KIA lui rentre dans le corps à ce niveau.

Au niveau des voitures sportives, Ford offre la sempiternelle Mustang, rien d’autres. Encore une fois et que du côté américain, la compétition frappe fort avec le Dodge Challenger, le Dodge Charger, la Chevrolet Camaro et la Chevrolet Corvette.

Dans les berlines dites haut de gamme, Ford offre la Taurus. Un véhicule sans saveur face à la Toyota Camry, la Honda Accord et même la Chevrolet Impala.

Dans l’intermédiaire, Ford offre sa Fusion qu’elle tarde à innover davantage alors que la compétition offre un Chevrolet Malibu et un Chrysler 200 améliorés.

Ford trône dans le camion mais comme mentionné plus haut, perd des plumes face à Toyota.

Au point de vu des VUS. Ford traîne encore de la patte vis à vis Kia, Hyundai et Toyota.

Sans compter qu’au niveau des véhicules de luxe, la division Lincoln de Ford, n’ayons pas peur des mots, se meurt. Cette division n’arrive pas à compétitionner et de se détacher de son étiquette de véhicules pour personnes âgés ce que Cadillac a bien réussit et ce que Buick travaille fort à faire.

Ford doit simplement se renouveller et innover sans quoi elle va mourir. L’entreprise familiale doit cesser d’être la #2 américaine et tenter rien de moins que de devenir la #1.

Sans compter que pour le futur, elle doit aussi présenter des modèles capables de compétitionner Tesla Motors sur son propre terrain, sans quoi elle va manquer le bateau en termes de véhicules électriques. Oui la Focus électrique fait tourner les têtes mais pas sonner assez le tiroir caisse. Il faut donc innover davantage.

Le futur de Ford passe peut-être par ramener d’ancien gros noms tel que le Bronco, un Falcon, un Fairlane, un Crestline nouveau genre, un Galaxie, un Torino. Le tout, afin de raviver la flamme des nostalgique envers ces modèles légendaires.

Oui Ford va sortir une incroyable GT à la fin 2016, assez pour lui attirer beaucoup d’attention mais insuffisant pour faire mousser les ventes au point de faire tourner le vent.

Bye bye Tesla Motors

La partie II du grand plan de Tesla n’impressionne pas les investisseurs

Elon Musk a révélé hier sur son blog la partie II du grand plan de Tesla pour sauver la planète. La première partie de ce grand plan avait été écrite il y a 10 ans.

Au lendemain de sa sortie, rien n’a impressionné les investisseurs alors que l’action de Tesla perdait 1,5% 12h00 HAE).

Dans sa 2e phase, en introduction, Musk mentionne qu’à ce jour en 2016, seulement que deux entreprises américaines de fabrication de voitures n’ont pas fait faillite.  Ford et Tesla. Il ajoute que c’est idiot de démarrer une entreprise de fabrication de voitures, que ça l’est au carré de démarrer une entreprise de fabrication de voitures entièrement électriques.

La phase 1 du grand plan de Tesla s’expliquait en 4 points

  • Créér une voiture plus petite et à la main, qui sera nécessairement dispendieuse (La Tesla Roadster)
  • Utilisez l’argent des ventes pour créer une voiture intermédiaire (Tesla Model S)
  • Utilisez cet argent pour construire une voiture électrique bon marché (Tesla Model 3)
  • Produire une nouvelle forme d’énergie par batterie

La seconde partie de ce grand plan de Tesla se résume à ces points.

  • Créer une technologie pour storer de l’énergie solaire sur le toît de vos résidences
  • Construire un camion de transport de marchandises qui sera électrique et sans conducteur
  • Construire des véhicules urbains électriques de transport de passagers et sans conducteur
  • Établir une façon de rentabiliser votre automobile électrique quand vous ne l’utilisez pas. Un pool d’auto électrique en mode partage.

Encore une fois c’est un plan ambitieux qu’Elon Musk nous dévoile. Il y a 10 ans, après avoir quitté Paypal qu’il a co-fondé, plusieurs le traitait de rêveur, d’autres d’huluberlu. Maintenant on sait qu’il peut accomplir de grandes choses dans le secteur automobile.

L’homme s’en tient à son plan.  Maintenant, est-ce que le constructeur aura assez d’argent pour aboutir à la vision de son fondateur?

On le saura dans les années à venir.

 

2015 Ford Transit Connect

Essai 2015 Ford Transit Connect

Le Ford Transit Connect est selon AutoCarbure.com le véhicule idéal pour la petite entreprise malgré son prix neuf à partir de 29 099$. En version usagé de 5 ans, vous pourrez trouver un Ford Transit Connect aux alentours de 12 000$ plus taxes, ajouter environ 2 000$ au prix par tranche d’année de moins d’usure. Ainsi un modèle 2014 se vendrait aux alentours de 18 500$ par rapport à un modèle 2011. Évidemment, pour le prix tout dépendra de l’usure du véhicule pour une année donnée.

Avec sa porte arrière et ses portes coulissantes sur les deux côtés, le Ford Transit Connect est très utile pour la livraison de marchandise, que ce soit des fleurs, des ordinateurs, des fruits et légumes, des cadres, des petits meubles ou encore des colis ou des épiceries.

Ce qui frappe quand on prend place à bord du Ford Transit Connect c’est la visibilité offerte au conducteur autant qu’au passager.

Le véhicule est équipé d’un moteur 4 cylindres de 2,5 litres déployant 169 chevaux et vu que c’est un véhicule de type fourgon, ce n’est pas très écomomique si on compare à une Honda Civic ou un Hyundai Elantra.

Mais il faut comparer les pommes avec les pommes et les poires avec les poires.

Selon Ford, la consommation en ville du véhicule est de 12,4 litres au 100 kilomètre et sur la route de 8,7 litres au 100 kilomètre pour une consommation combinée de 10,7 litres au 100 kilomètres.

La beauté du Ford Transit Connect est sa versalité et ses options de configuration. Vous pouvez l’obtenir avec des sièges arrières, ou sans. Avec des fenêtres sur le côté ou pas. Vous pouvez avoir un habitacle fermé de la zone de chargement ou complètement ouvert.

Pour le confort dans une Ford Transit Connect, c’est surprenant, très confortable. Évidemment la position du conducteur n’est pas celle d’un pickup. Elle est plutôt située entre une voiture et un pickup.

La suspension est très bonne, AutoCarbure.com l’a testé a chargement vide (sans aucun siège arrière) et chargée.

Évidemment la puissance n’est pas au rendez-vous côté motorisation. C’est bien, mais il faut se rappeler que nous sommes en présence d’un véhicule de type fourgon. Avec sa capacité de chargement de 1 270 livres, évidemment, plus le véhicule est chargé, plus il est lent à accélérer. Notre essai a été réalisée avec environ 450 livres de chargement à l’arrière.

Tant du côté passager que du côté conducteur, il y a de la place pour les jambes et la tête et les sièges sont confortables. L’habitacle est spacieux. Pas de problème non plus côté rangement. Même qu’il y a beaucoup de rangement. Au-dessus des pare-soleil, en pleine largeur de l’habitacle avant, vous pouvez ranger tout plein de chose, il y a un petit filet pour toute la largeur pour retenir les objets rangés.

Si vous optez pour la configuration où l’habitacle est séparé de la zone de chargement vous devrez adapter votre conduite. Avec un habitacle fermé de la zone de chargement, vous n’aurez pas de rétroviseur central vous permettant de voir immédiatement derrière le véhicule. C’est une adaptation à faire dans votre conduite. AutoCarbure.com recommande un habitacle ouvert ou semi-ouvert de la zone de chargement. Ainsi vous aurez votre rétroviseur central.

Le Ford Transit Connect est équipé d’une transmission automatique à 6 rapports et les changements de vitesse se font en douceur. Tout est en douceur sur se véhicule incluant le freinage avec les freins à disque aux quatre roues.

La finition intérieure du véhicule tant qu’extérieure est très bien.

L’ajustement des rétroviseurs est bien, et ces derniers sont équipés du petit carré intégré permettant de voir un plus grand angle. Ça aide à couvrir les angles morts.

L’habitacle du Ford Transit Connect offre une belle insonorisation, on entend très peu de bruits de l’extérieur.

L’aérodynamise du véhicule est bien et ses réactions aux vents latéraux sont très bonnes.

Le système de son nous a agréablement surpris, d’habitude dans les véhicules de type fourgon ça sonne pas très bien. Là franchement, Ford a fait un excellent travail.

Côté déception, Ford aurait pu doter le véhicule d’un plus grand réservoir d’essence. Sa capacié n’est que de 59 litres. Si vous faites beaucoup de livraison en zone urbaine, vous devrez faire le plein pratiquement aux trois jours. Pas très pratique non plus pour de longue distance. Il vous sera presqu’impossible de faire Montréal-Québec aller-retour sans faire le plein de carburant à moins que vous aimiez avoir une aiguille collé sur le E de l’indicateur du niveau d’essence pendant que vous êtes en plein trafic urbain.

L’équipe d’AutoCarbure.com attribue la note globale en 50 points au 2015 Ford Transit Connect de

78% ou 3.9 

 

Message aux américains, ne tuez pas les Coco taxis de Cuba

Les Coco taxis de Cuba.  Scooters à coquille jaune rappelant la forme d’une noix de coco. D’où leur nom.

Au moment d’écrire ces lignes, le président des États-Unis, Air Force One avec à son bord Barack Obama, atterrissait à La Havane, Cuba.

C’est la première fois en 90 ans qu’un président américain se rend à Cuba.

Sans aucun doute pour intensifier la relation récente qui a repris entre les deux pays au niveau diplômatique.

Déjà hier on apprenait que la chaîne d’hôtels américaines Starwood allait ouvrir en 2016 deux hôtels à Cuba.

Si jamais les États-Unis levait l’embargo contre Cuba, des centaines d’entreprise américains vont envahir l’île.

AutoCarbure.com a un message aux américains. Ne tuez pas les Cocos taxis de Cuba.

Ce qui fait le charme de Cuba, que vous soyez à Varedero, La Havane, Mantanzas ou ailleurs sur l’île ce sont les vieux véhicules américains et les Coco taxis.

Les Cocos taxis cubains ont des frères, certains les appellent les tuk-tuk. Ils s’appellent «bajaj» en Tanzanie et en Éthiopie, «toktok» en Égypte, «raksha» au Soudan, «keke-marwa» au Nigeria,  «kekeh» au Libéria.

Pourquoi ce message de ne pas tuer les Coco taxis? Parce qu’avec l’arrivée des américains à Cuba, bon nombre de voitures américains plus récentes vont débarquer à Cuba.

Après l’arrivée des américains, on y verra davantage des véhichles de cinq ans et moins déferlés dans les rues du pays. Des Ford, des Chevrolet, des Chrysler, des Cadillac, des Dodge, des Lincoln, des pick-up Ford, RAM, Chevrolet et des véhicules Jeep.

Il serait possible que dans une décennie on envoie aux oubliettes les véhicules d’autrefois qui roulent présentement à Cuba.

Donc ne tuer pas les Coco taxis de Cuba, c’est ce qui fera le futur charme touristique de cette destination soleil.

Ce serait bien qu’ils conservent les belles d’autrefois comme véhicules taxis, mais étant donné le piteux état de plusieurs d’entre eux, il y a fort à parier que pour bon nombre de cubains il sera plus facile de se procurer un véhicule des années 2000 que de commander des pièces des États-Unis afin de réparer leurs véhicules.

 

Salon de l’auto de Sherbrooke 2016

Salon de l’auto de Sherbrooke 2016 ou si vous préférez, salon automobile de Sherbrooke.

Tenez vous prêt pour le plus grand événement automobile à Sherbrooke nous dit le site web de l’événement. C’est le premier salon automobile à se tenir au Centre des Foires de Sherbrooke.

Les dates ne peuvent pas mieux être choisies, tout juste après le salon de Montréal… en plein week-end du Super Bowl. Donc les vrais amateurs d’automobiles se rendront à l’événement.

L’événement est organisé par les concessionnaires automobiles de la région de Sherbrooke. Seront présentes les marques RAM, Subaru, Hyundai, Ford, Chrysler, Volvo, Toyota, Volkswagen, Jeep, Lincoln, Scion, GMC, Honda, Cadillac, Chevrolet, Dodge, BMW, Buick, Audi, Lexus et Porsche.

Seront absents et n’ont pas été annoncées comme participants au salon, les marques Mercedes-Benz, Land Rover de même que MINI et Fiat.

Il aurait aussi été intéressant, que malgré  le petit marché de la région de Sherbrooke que Tesla Motors soit présente.

L’entrée est gratuite pour les moins de 12 ans et le stationnement est gratuit.

1962 Ford Galaxie 352, notre trouvaille de la semaine du 1er février 2016

Sur Kijiji, on trouve de tout, et de belles trouvailles.  Comme ce 1962 Ford Galaxie 352 à vendre.

Ce n’est pas le très recherché 1963.5 mais le 1962 a quand même de la gueule.

Son propriétaire demande que 7 000$.

Le véhicule est à Montréal.

Il est équipé d’un puissant moteur v8 352, comme le dit le titre de l’annonce.  Un 352 c’est l’équivalent métride d’un moteur 5.7 litres.

Étant donné que le Galaxie 500 est un véhicule assez court pour son époque. cela en fait un véhicule très puissant avec le moteur qui lui est intégré.

Slaon auto de Detroit

Salon de l’auto de Detroit 2016 – North American International Auto Show

Le nom commun du salon North American International Auto Show est le Salon de l’auto de Detroit. C’est le salon le plus prisé par les journalistes automobiles car ce sont les trois plus grands constructeurs américains, GM, Ford et Chrysler (FCA) qui y mènent le show.

Nombreuses sont les annonces à cet important salon automobile.

Cette année entre autre, Lincoln devrait enfin dévoiler la toute nouvelle Continental.

On attend encore l’annonce du partenariat entre Google et Ford au sujet de la voiture autonome au CES de Las Vegas.  Est-ce que ça sera au salon de Detroit que ce sera dévoilé?

Mazda a abandonné la Mazda 2, reviendra-t-elle avec un nouveau modèle?

Acura présentera sa nouvelle NSX.

Est-ce cette année qu’un des trois grands constructeurs présentera enfin un un camion 100% électrique?

Chevrolet, division de la grande GM va-t-elle enfin dévoiler sa Bolt au grand public?

Lexus aurait quelque chose de gros à dévoiler à Detroit.  Peut-être une voiture électrique pour rivaliser avec Tesla Motors.  Lexus maîtrise déjà le luxe et le bon goût.  Resterait à dévoiler un moteur électrique capable de rivaliser avec Tesla.

Les visiteurs pourront contempler la nouvelle 2017 Porsche 911 Turbo et Turbo S. Elle serait capable de déployer 540 chevaux et atteindre 330 km/h.

Le Salon de l’auto de Detroit attire les foules et 2016 n’y échappera pas.