logo Mercedes, Daimler

Daimler se regroupe en trois grandes divisions

La société allemande Daimler a dévoilé ce jeudi une nouvelle structure d’entreprise destinée à donner à ses camions, à ses services de mobilité et à la division automobile de Mercedes-Benz une plus grande marge de progression à une époque où les constructeurs se préparent à lancer des flottes de véhicules autonomes. Le groupe allemand entend bien profiter de cet essor.

La société a déclaré qu’elle créerait trois entités juridiquement indépendantes – Mercedes-Benz AG, Daimler Truck AG et Daimler Mobility AG, le tout sous l’égide de Daimler AG dont le siège social demeurera à Stuttgart.

Dans le cadre de cette réorganisation, Daimler a conclu un accord avec les représentants des travailleurs qui comprend un engagement à garantir des emplois et à investir dans des sites allemands de productions.

La société allemande occupe actuellement le 10e rang des constructeurs automobiles dans le monde et entend bien graver des échelons durant les prochains semestres. Cette restructuration en est le but premier. Lors de cette annonce, aucune rationalisation parmi les modèles acutels produits par la société allemande n’a été annoncée.

Bye bye Tesla Motors

La compagnie Tesla isolée? Pas si sûr.

Après avoir été largué par Toyota et Daimler qui toutes deux se sont retirés graduellement de son capital, il semble que Tesla soit isolée dans la production de véhicules électriques.

Hé bien non!

Malgré que BMW se désiste de toutes rumeurs qui la mettait partenaire avec Tesla, l’entreprise californienne a quelque chose en développement de voitures électriques que les autres fabricants automobiles n’ont pas.

Une marque de prestige et d’envergure mondiale qui est déjà associée au développement de voiture entièrement électrique et aussi, Tesla a de l’expertise en matière de développement de véhicules électriques.

Pour bâtir une marque de prestige et associée entièrement au développement de voitures électriques, comme Tesla, il faudra des centaines de millions en investissement de la part des grands comme BMW, Daimler, GM ou Volkswagen.

Alors au lieur de faire des pieds de nez à Tesla Motors et son famboyant jeune PDG Elon Musk, les constructeurs automobiles auraient davantage lieu de s’associer à Tesla.

Tesla est la seule entreprise au monde à vendre directement ses voitures aux consommateurs et en ne passant pas par un réseau de concessionnaires.

Non Tesla n’est pas comme Tucker ou Packard et elle ne subira pas le même sort.

Tesla c’est plus qu’une marque de voitures électriques, c’est un mode de vie lié à l’image de marque tout comme Starbucks n’est pas que du café.

 

 

 

 

Daimler restructure sa coopération avec Tesla

En 2009,  le constructeur allemand Daimler avait acquis près de 9,1% du capital de Tesla Motors.

Ces derniers jours l’entreprise de Stuttgart a débuté sa liquidation des actions de Tesla Motors sur le marché.

Le président de Daimler, Dieter Zetsche, se dit très satisfait de l’investissement dans Tesla mais qu’il n’est plus nécessaire au partenariat ni à la coopération entre les deux groupes.  Daimler continuera de livrer certains de ces véhicules avec la batterie de technologie Tesla.

Âgé de plus d’un siècle, Daimler pèse 83 milliards en bourse tandis que Tesla, créé en 2003, vaut déjà 30 milliards.

Daimler, en 2014, a vendu plus de véhicules à propulsion hybride que tous les autres constructeurs allemands réunis.

De la vente de sa participation dans Tesla, Daimler devrait en retirer un gain de 780 millions de dollars.

Selon quelques articles émanant de médias de la finance, BMW serait maintenant intéressé à prendre une participation dans Tesla.

Malgré la baisse récente du prix du pétrole, les ventes de Tesla continue d’augmenter surtout par la demande asiatique dont certains grands centres urbains font face à de graves problèmes de pollution.