Ferrari

Ferrari sera en bourse à New York

Le constructeur automobile italien Ferrari, actuellement en filiale de Fiat Chrysler Automobiles (FCA), a formellement déposé à la SEC, une demande en vue d’une entrée en bourse aux États-Unis au NYSE (New York Stock Exchange) a indiqué FCA dans un communiqué.

La séparation et l’entrée en bourse de Ferrari avaient été annoncées en octobre dernier par FCA. Depuis, Ferrari a été transformée en une nouvelle société qui a pour nom, New Business Netherlands NV, lors de son entrée en bourse, elle rebaptisée Ferrari NV.  Pourquoi les Pays-Bas, FCA ne le dit pas.

Dans son communiqué sur l’entrée en bourse de Ferrari, on ne sait rien sur la fourchette de prix des actions qui seront émises ni le nombre d’actions.  On sait parcontre que FCA cèderait près de 10% des actions ordinaires de Ferrari, le reste serait distribué aux actionnaires actuels.

Selon les experts, l’entrée en bourse de Ferrari devrait rapporter quelques milliards de dollars américains à FCA qui détient actuellement 90% de Ferrari.  Cette opération qui sera un «spin-off» pour Ferrari, consiste à donner aux actionnaires actuels de FCA des actions de Ferrari.   Cette opération permettrait à FCA de renflouer sa colosalle dette de près de 37 milliards de dollars américains.

Ferrari produit environ 7 000 véhicules par année et aurait un chiffre d’affaire situé aux alentours de 4 milliards de dollars américains.

Pour Ferrari, de devenir autonome, cela aura pour effet d’améliorer l’image de marque de l’entreprise qui sera autonome et non plus sous le gîron du groupe Fiat Chrysler.

FCA pourrait aussi avoir d’autres plan, dont celui de se départir d’Alfa Romeo et de Maserati de la même façon que Ferrari.

C’est à l’automne prochain, que Ferrari sera en bourse au NYSE.

Selon le succès de Ferrari en bourse, est-ce que Volkswagen sera tenté de se départir de Lamborghini de la même façon?

Salon de l’auto international de Montréal: Alfa Romeo 4C 2015

Aux dires de plusieurs personnes qui ont visité le Salon de l’Auto international de Montréal, la plus belle voiture présente est la Alfa Romeo 4C 2015.

Le slogan d’Alfa Romeo pour cette voiture est La beauté au service de l’aérodynamisme. Y a pas meilleur slogan qui aurait pu coller à la peau de cette voiture.

Le bolide rouge, deux portes, se détaille à 81 099$.  Une merveille.

Il est doté d’une transmission manuelle à six vitesses, propulsion et d’un moteur 4 cylindres déployant 237 chevaux et générant 258 livres de couple et le constructeur met l’emphase sur le fait que 80% des livres couples sont livrables à 1 700 tours minutes.

Une belle voiture, toute le charme de l’Italie!

Sous le gîron de Fiat depuis 1986, les ingénieurs d’Alfa Romeo peuvent être fiers de leur 4C 2015 qui ne laisse personne indéfférent.

La voici ici en quelques photos (cliquez sur la photo pour un agrandissement):

alfa-romeo-4c-02 alfa-romeo-4c-03 alfa-romeo-4c-04 alfa-romeo-4c-05 alfa-romeo-4c-06 alfa-romeo-4c-07 alfa-romeo-4c-08

 

Ferrari

Ferrari quittera le giron Fiat Chrysler sous peu

La prestigieuse marque de voitures de luxe italienne Ferrari quittera sous peu le giron du constructeur Fiat Chrysler Automobiles (FCA).

À cela s’ajoute l’entrée en bourse de la marque de voiture au cheval cabré.

FCA possède près de 90% du capital de Ferrari, elle qui l’a sauvé en 2006, portant alors son actionnariat à 85%.

C’est de Londres, siège social de FCA, loin des racines historiques du groupe à Turin, dans le Nord de l’Italie, qu’est sortie la nouvelle de la future séparation de Ferrari et FCA.

En fait, ce n’est pas une totale séparation. la stratégie consistera à placer en bourse une partie, 10%, de sa filiale de voitures de luxe Ferrari et à émettre une obligation convertible pouvant aller jusqu’à 2,5 milliards de dollars.

Après la cotation en bourse, Ferrari constituera une société séparée de FCA.

Plus tard après la cotation FCA entend céder le reste des actions de Ferrari à ses actionnaires (spin-off).

Les actions de Ferrari, prestige oblige, seront cotées aux Etats-Unis et sur un autre marché européen, probablement Milan en Italie, ça reste à déterminer. Le tout devrait se mettre rapidement en oeuvre au premier trimestre de 2015.

Notons que FCA détient aussi d’autres grandes marques de voiture de luxe dont Alfa Romeo et Maserati en plus des voitures musclées produites par sa grande division américaine Dodge.