Bye bye Tesla Motors

Une mini Tesla pour votre enfant dès juin 2016

Une entreprise américaine, Radio Flyer, vous propose une mini Tesla pour votre enfant et ce dès juin 2016 mais vous pouvez déjà la pré-commander via leur site Internet.

Une mini Tesla, entièrement électrique comme le modèle de l’automobile grandeur nature, qui permettra à votre enfant de s’amuser avec style.

Le modèle miniature de la Tesla est disponible en trois couleurs, bleu, rouge et noire. Vraiment mignonne.

Le véhicule est capable d’une vitesse de 10 km/h et tout comme la Tesla réelle, fonctionne avec une pile.

La mini Tesla est en vente au prix de 499 dollars américains, une aubaine à comparer au prix du modèle réel.

Elle peut être livrée avec différentes options dont une plaque d’immatriculation personnalisée, par exemple au nom de votre enfant. Vous pouvez aussi y ajouter une batterie plus puissante qui assurera une charge plus longue.

Si papa ou maman peuvent avoir leur Tesla, pourquoi pas leur progéniture?

Voyez la mini Tesla en vidéo.

Essayez avant d’acheter en louant une Nissan Leaf chez EEKO Logiques

AutoCarbure.com n’est pas ici pour faire la promotion d’une entreprise comme EEKO Logiques mais elle veut partager le tout au grand public.

Vous aimeriez vous procurer un véhicule électrique et vous rêvez à une Tesla mais finalement vu votre budget votre choix s’est arrêté à une Nissa Leaf?

Louer avant d’acheter!

C’est possible!

Ainsi, une entreprise de Montréal, Location de Véhicules EEKO Logiques Inc., loue plusieurs modèles de véhicules élecriques pour le week-end, donc la Nissan Leaf. Quoi de mieux que d’essayer un véhicule sur des centaines de kilomètres pour voir si vous aimerez le mode de vie d’une voiture électrique.

Il faut savoir que le mode de vie d’un véhicule entièrement électrique n’est pas le même. Vous devez vous rendre aux bornes de recharge pour recharger les batteries du véhicule.

Est-ce quelque chose qui vous plaira?

Pour le savoir, essayer une Nissan Leaf en la louant, au moment d’écrire ces lignes, EEKO Logiques louait la Nissan Leaf à 87$ par jour. Si vous vous abonnez à leur infolettre, vous recevrez leurs offres par courriel et il arrive que la Nissan Leaf se loue à 199$ du jeudi 7h au dimanche 17h avec 1000 km et 20$ de recharge. Il ne veut pas dire que la promotion qui vient d’être décrite va revenir, mais elle a déjà existé, elle a été récemment envoyée via leur infolettre.

199$ + taxes pour essayer une Nissan Leaf sur 1 000km, c’est peur cher payé avant d’acquérir le véhicule. Après un essai, soit que vous êtes convaincu ou que vous changerez d’idée.

La possibilité de location est là, profitez-en! Louer le véhicule pour un week-end peut vous donnez une bonne idée avant l’achat. Outre la Nissan Leaf, la même chose s’applique pour les autres véhicules électriques offert chez EEKO Logiques que sont les Tesla S 85D, Tesla S 70D, Tesla 60, BMW I3, BMW I3 reX, Chevrolet Volt et Kia Soul EV.

 

L’industrie des fabricants automobile 2016 expliquée

En 2016, dans le monde automobile il y a une panoplie de fabricants automobile, mais plusieurs sont regroupés au sein du même groupe.

Voici un article explicant l’industrie des fabricants automobile en 2016.

Sur la panoplie de fabricants repertoriés dans le monde, seulement six sont indépendants soit la légendaire Aston Martin, Mazda, Subaru, Mitsubishi Motors, Tesla Motors et McLaren.  Pour Tesla c’est nouveau de quelques semestres alors que Toyota et Daimler se sont retirés de l’actionnariat en vendant leurs actions respectives.

Volkswagen

Premier groupe mondial automobile avec sous son gîron Volkswagen, Audi, Bentley, Bugatti, Lamborghini, Porsche, Seat et Skoda.  Le siège social du groupe Volkswagen est à Wolsburg en Allemagne.  Autre important siège au sein du groupe, celui de Porsche à Stuggart, aussi en Allemagne.

 

Toyota

Le constructeur japonais Toyota est le second groupe mondial automobile. Outre sa marque phare, l’entreprise possède également sa gamme de voitures de luxe, Lexus, le fabricant Scion, Ranz et Daihatsu. Toyota possède également le fabricant de camions commerciaux Hino qui n’apparaît pas dans le graphique plus bas. Son siège social est situé au Japon dans la ville de Aichi longtemps connu sous le sobriquet Toyota City.

 

General Motors

C’est le numéro des fabricants automobile aux États-Unis et jadis le premier groupe mondial.  Mais depuis l’abandon de quelques divisions en 2008-2009 (Hummer, Saturn, Pontiac…), GM n’est plus ce qu’elle était. Elle possède tout de même les marques Chevrolet, Cadillac, Buick, GMC, Holden, Vauxhall et Opel. Le siège social de General Motors est à Detroit, Michigan.

 

Ford Company

Viens ensuite le second fabricant automobile en importance aux États-unis, Ford.  Ford demeure puissant au niveau des pick-up et malheureusement elle a perdu du poids au niveau des voitures de luxe alors que rien ne semble plus allé chez sa division Lincoln avec laquelle on ne reconnaît plus la marque depuis l’abandon de la prestigieuse Town Car.  Ford possède évidemment la marque Ford, Lincoln et Troller.  Elle a déjà été davantage plus grande alors que jadis elle possédait les marques Volvo, Jaguar, Land Rover et Aston Martin jusqu’en 2007.  Ford a aussi son siège social au Michigan, à Dearborn.

Renault Nissan

Le regroupement français-nippon Renault-Nissan en fait une géante entreprise avec sous son gîron les marques Renault, Nissan, Infiniti, Dacia, Datsun, Renault Samsung et Lada, oui vous avez bien lu, Lada. Le siège social de l’entreprise est en France à Boulogne-Billancourt. C’est évidemment le premier constructeur français et le second au japon.

Hyundai Motor Group

C’est le premier et le plus grand constructeur de la Corée du Sud. Son siège social est établi à Séoul. Le groupe comprend les marques Hyundai, Kia et la toute récente Genesis qui regroupe des voitures de luxe pour Hyundai.

Daimler

Le groupe Daimler comprend les divisions Mercedes-Benz. AMG et Smart. C’est le second fabricant automobile allemand en ordre d’importance, loin derrière Volkswagen.  Le siège social de Daimler est aussi à Stuttgart en Allemagne.

FCA (Fiat Chrysler Automobiles)

C’est le premier fabricant automobile italien et il comprend le troisième fabricant automobile des États-Unis. Elle a annoncé à l’automne que tranquillement que sa division Ferrari, récemment quotée en bourse, finira par être indépendante du groupe. La direction du groupe n’a pas été claire sur la cible dans le temps que le tout se réaliserait.  FCA comprend les divisions Fiat, Chrysler, RAM, Dodge, Jeep, Magnetti Marelli, Abarth, Mopar, SRT, Ferrari, Maserati, Lancia et Alfa Romeo. De quoi faire rêver tout amoureux de marques italiennes haut de gamme. Le siège social du groupe estétonnement  situé à Londres en Angleterre.

Honda

Honda est le troisième constructeur automobile japonais. Le groupe très connu au Canada comprend les marques Honda et la division Acura. Le groupe Honda comprend aussi une importante division de fabrication de motocyclette, de VTT et toute une gamme de produits mini moteurs incluant tondeuses et souffleuses jusqu’au moteur hors-bord.

BMW

C’est un peu le Chrysler allemand alors qu’il est aussi le troisième constructeur allemand, loin derrière Volkswagen et Daimler.  BMW a son siège social en Allemagne, à Munich.  BMW comprend aussi les divisions MINI et Rolls Royce. Elle aussi est connue dans le monde pour ses motocyclettes, utilisées par plusieurs corps policiers.

Suzuki

Suzuki qui a quitté le Québec en fermant tout son réseau de concessionnaires est aussi connu pour ses motocyclettes. Le groupe a aussi sa division Maruti Suzuki. Son siège social est au japon à Hamamatsu.

 

PSA Peugeot Citroën

Second groupe français de fabrication automobile, il a son siège social en France à Paris. Il comprend les marques Peugeot, Citroën et DS.

Tata Motors

Premier groupe indien de fabrication automobile, elle s’est fait beaucoup connaître dans la première décennie des années 2000 avec l’acquisition des groupes Land Rover et Jaguar, qu’elle détient toujours. Le groupe possède aussi la marque Tata Daewoo. Son siège social est situé à Mumbai en Inde.

Geely

Geely est le premier fabricant automobile chinois et de toute évidence le plus connu avec son acquisition de Volvo il y a quelques années. Geely gagne en importance sur l’échiquer des ventes automobiles mondiales années après années. Son siège social est situé à

 

Isuzu Motors

Disparu des écrans radars pour plusieurs depuis qu’elle a été larguée par GM, Isuzu est presque totalement indépendant alors que Mitsubishi détient un maigre 5,7% de l’actionnariat. Isuzu est perçu comme le roi du diesel dans certains pays comme l’Indonésie. Encore aujourd’hui plusieurs fabricants automobile utilise les moteurs diesel de Isuzu dans l’assemblage de leurs modèles. Isuzu a son siège social au Japon.

Il y a d’autres petits joueurs parmi les fabricants automobiles dont l’anglaise Lotus qui serait possiblement rachetée bientôt par Renault Nissan qui désirerait obtenir sa division F1 pour se réinscrire à ce précieux championnat de courses automobiles. Il y a d’autres fabricants automobile qui passent sous le radar car ils ne sont pas encore en mode production tel que les Elio Motors et Dubuc Motors. Toute une gamme de producteurs automobiles chinois passent actuellement sous le radar car ils ne sont connus qu’en Chine ou à Cuba si vous avez voyagez dans le pays là-bas à bord d’autobus du fabricant Yutong. Chery est aussi très connu en Chine de même que SAIC Motors qui produit déjà des véhicules pour GM en Chine. Il y a d’autres indépendants mais très petits comme Fisker Automotive créé en 2007 ou Pagani Automobili en 1992.

Le monde automobile est en constant changements, qui sait de quoi aura l’air le portrait mondial des fabricants automobile en 2020?

Voici un graphique, légèrement incomplet, qui résume bien le monde des fabricants automobile en 2016.  Graphique provenant du site Dailyinfographics.eu

car_industry_explained-2016

Dubuc Motors veut amasser 36 millions pour fabriquer au Québec sa voiture électrique Tomahawk

Après avoir été refusé à peu près partout au Québec en cherchant du financement pour fabriquer sa voiture électrique Tomahawk, les dirigeants de Dubuc Motors, entreprise de Québec, lanceront sur une campagne de sociofinancement aux États-Unis sur le site StartEngine.com afin d’amasser l’équivalent de 36 millions de dollars canadiens.

C’est audacieux, encore plus lorsque l’automobile électrique perd de l’attrait alors que le baril de pétrole est sous les $30 et que l’essence est a bon marché à peu près partout en Amérique du Nord… sauf au Québec où le gouvernement est très vorace en taxes.

L’entreprise a ainsi trois mois pour amasser les fonds durant sa campagne sur StartEngine.com.  Contrairement à d’autres sites de sociofinancement, celui-ci permettra à Dubuc Motors de vendre des actions privés en échange de dollars plutôt que, comme sur KickStarter, vous vendiez des produits.

Les contributeurs deviendront des actionnaires de Dubuc Motors dont les associés sont actuellement Mario Dubuc et Mike Kakogiannakis.

C’est son modèle Tomahawk que Dubuc Motors veut produire.  Un véhicule qui a été dévoilé au Salon international de l’auto de Québec en 2014.  C’est un véhicule de luxe, près du double d’une Tesla S.  Le prix a été établi à 160 000$.

La Tomahawk est une voiture à quatre roues motrices, deux moteurs, un situé à l’avant et l’autre à l’arrière.  Cöté performance, la voiture peut faire le 0-100 km/h en 3,2 secondes et possède une autonomie de 450 kilomètres.

Dubuc et Kakogiannakis travaillent sur ce projet depuis une dizaine d’années, mais pour Mario Dubuc le rêve remonte à beaucoup plus loin.

Si Dubuc Motors réussit sa compagne de financement sur StartEngine, elle aimerait débuter la production à l’automne 2017 et d’ici 2018 produire 100 véhicules.

Les entrepreneurs tiennent à ce que la conception de leur voiture électrique Tomahawk soit 100 % québécoise, mais ils n’excluent pas que certaines composantes proviennent des États-Unis.

Avec ce financement Dubuc Motors prévoit créer jusqu’à une centaine d’emplois au Québec.

 

FFZero1 de Faraday Future

Faraday Future lance à Las Vegas sa FFZero1 alias « Tesla Killer »

L’entreprise californienne Faraday Future lançait mardi au Consumer Electronics Show de Las Vegas sa voiture électrique FFZero1 que certains ont surnommé la « Tesla Killer ».

Selon Faraday Future le look de la FFZero1 est le croisement entre une Corvette et une Batmobile.

La voiture est capable d’une puissance équivalente à un moteur de 1000 hp le tout produit avec un moteur électrique.

La FFZero1 est aussi capable de boucler le zéro à 100 km/h en 3 secondes.  Côté désign, sa carrosserie innovatrice permet de laisser passer l’air afin de refroidir les batteries.

Un peu excentrique, le siège du conducteur est sculpté comme un cockpit de voiture de course. La voiture est aussi munie d’un casque pour alimenter le pilote en oxygène et en eau.

Richard Kim en charge du désign chez Faraday Future, mentionne que la voiture deviendra intelligente pour se souvenir des préférences du conducteur côté température, style de conduite et position du siège du conducteur.

L’entreprise Faraday Future, située à Gardena, Californie, en dehors de Los Angeles, est cautionnée financièrement par celui qu’on surnomme le « Steve Jobs » chinois, le milliardaire Jia Yueting.  On le compare à Steve Jobs car lui aussi porte le col roulé foncé lors de ses présentations publiques.

Récemment Faraday Future a annoncé la construction d’une usine de 1 milliard à Las Vegas.

Faraday Future, une start-up d’environ 500 employés a puisé certains talents chez Tesla Motors et BMW et tire son nom d’un brillant scientifique du nom de Michael Faraday qui a fait une série de découvertes au début des années 1800 qui sont à la base du moteur électrique moderne.

Quant à M. Yueting il n’a pas commenté l’annonce de la FFZero1 à Las Vegas mais sur son blogue, en mandarin, il a écrit « Nous allons construire la meilleure automobile pour contrer les problèmes de pollution de l’air en Chine ainsi que les problèmes de congestion. »

La FFZero1 est un prototype qui ne verra sans doute jamais le jour dans sa forme actuelle mais la voiture issue de ce prototype devrait entrer sur le marché dans deux ans, en 2018.  Tesla Motors aura dont le temps de ce réajuster en vue de la sortie de la « Tesla killer ».

En 2015, les voitures électriques ont représenté seulement que 1% des ventes de véhicules neufs dans le monde.

H Grégoire Nissan au Carrefour Laval, une tendance

L’équipe d’AutoCarbure.com a récemment visité le Carrefour Laval et y a vu le local de H Grégoire Nissan.  Un petit local d’environ 2 500 pieds carrés.

Sept voitures y étaient en démonstration.

C’est un concept qui deviendra tendance au Québec mais qui n’est pas nouveau en sol canadien.  L’équipe d’AutoCarbure.com avaient vu il y a quelques années un local de Tesla Motors au gigantesque centre d’achat Yorkdale situé dans le Nord de Toronto.

Ce concept de vendre des automobiles dans un centre d’achat deviendra tendance.  Les centres d’achat se transforment au Québec et de plus en plus de locaux vides s’y retrouvent.  Alors pourquoi ne pas permettre à des fabricants automobiles ou des concessionnaires automobiles de vendre leurs véhicules neufs ou usagés directement au consommateur dans des centres d’achats?

Ce phénomène deviendra une tendance au Québec.  L’achalandage présent dans les locaux de H. Grégoire Nissan au Carrefour Laval le confirme.

De plus certains concessionnaires pourraient même avoir leur succursale dans un centre d’achat et offrir leurs gammes de véhicules à la Apple Store avec leurs caractéristiques de leurs produits sur des tablettes comme les fabricants le font lors des salons automobiles.

Voici quelques photos de H Grégoire Nissan au Carrefour Laval.

h-gregoire-nissan-2

h-gregoire-nissan-carrefour-laval

bye bye Tesla Motors

Rappel majeur chez Tesla Motors

Le fabricant californien de voitures électriques de luxe Tesla Motors rappelle tous ces Model S vendus depuis l’année 2012 afin de vérifier une défectuosité possible de l’assemblage des ceintures de sécurité du conducteur et du passager avant.

Le problème a été découvert, aux États-Unis, après que la ceinturé de sécurité bouclée d’un passager avant se soit défait alors que ce dernier se soit tourné pour parler à des passagers à l’arrière de la voiture.

Le rappel vise environ 90 000 unités.  Selon un document adressé aux clients, ce rappel est essentiellement préventif rassure le fabricant Tesla Motors.

Le Model S de Tesla Motors, véhicule électrique, offre une autonomie de plus de 400 kilomètres selon leur site Internet et le tout avec zéro émission, ce qui plaît aux conducteurs à la fibre écologique.  Au Canada, le prix de vente avant taxes et subventions  du Model S est de 93 000$.  Ce n’est pas un véhicule à la portée de toutes les bourses mais malgré cela les ventes s’accentuent trimestre après trimestre.

Sur les marchés boursiers, l’action de Tesla Motors perdait 2% après l’annonce de ce rappel, de quoi faire diminuer la fortune de son fondateur, Elon Musk, de quelques dizaines de millions.

 

Bye bye Tesla Motors

Tesla a le VEND dans les voiles

L’entreprise continue à faire des pertes mais ses ventes augmentent.  Elle a même annoncé hier que les détails sur son Model 3 (Three) seront disponibles tel que prévu en mars 2016.

Ainsi, au dernier trimestre, l’entreprise californienne a livré 11 603 véhicules .  Au prochain trimestre elle prévoit en livré entre 17 000 et 19 000 pour atteindre une production annuelle située entre 50 000 et 52 000 véhicules.

Avec son Model 3 à $35 000 qu’elle va livrer à partir de 2017, Tesla Motors, atteindra des sommets, mais elle ne peut pas débuter sa fabrication avant que sa «giga-usine» soit prête.

Tesla a ainsi affirmé que la construction de sa «giga-usine» dans le Nevada pour y produire des batteries électriques était en avance sur les échéances et que la production devrait y débuter à la fin 2016.

N’en déplaise à ses détracteurs, Tesla a le VEND dans les voiles.

Tesla

Tesla Model S déclassée par le Consumer Reports

La voiture qui ne reçoit pratiquement que des éloges depuis son arrivée sur le marché a été fortement critiquée par le Consumer Reports qui, il y a quelques mois, lui donnait la meilleure note jamais attribuée à une voiture.

À la grande surprise de tous hier, Tesla Model S, n’est plus une voiture recommandée par Consumer Reports.  La populaire publication américaine a retiré aujourd’hui sa recommandation d’achat à la Tesla Model S, moins de deux mois après que la voiture électrique ait obtenu une note plus que parfaite de 103 sur 100.

Les raisons? La fiabilité de la Tesla Model S est mis en cause et ce après avoir sondé 1 400 propriétaires de la voiture.

Plusieurs problèmes ont été soulevés mais notez que la majorité des problèmes sont couverts par la garantie de Tesla, donc remplacée à coûts nuls par le fabricant.

Les problèmes les plus importants répertoriés sont:

  • la batterie qui ne rechargeait plus
  • le moteur électrique qui devait être remplacé
  • défauts au niveau de la carrosserie qui émettait plusieurs bruits de caisse
  • des poignées qui ne veulent pas sortir de la portière
  • ont également été soulevés.

Cette nouvelle qui a pris les actionnaires de Tesla par surprise a eu l’effet de faire chuter en bourse l’action du fabricant automobile californien.

Mais il ne faut pas perdre de vue aussi que la marque est très compétionnée depuis le début de l’année par un court du pétrole très bas.

Moins l’essence est dispendieuse, surtout aux États-Unis où dans plusieurs états il est possible de faire le plein sous les $2 le gallon (69 cents canadiens le litre), moins les acheteurs potentiels de nouvelles voitures vont se tourner vers des modèles électricques.

Pour Elon Musk, inventeur de la Tesla, il s’agit d’une rare mauvaise nouvelle entourant la marque.

Vu sa légendaire rigueur, il y a fort à parier que les ajustements nécessaires seront apportées afin de retomber dans les bonnes grâces du Consumer Reports ou même du Guide de l’Auto web qui lui donnait une note de 90% pour le modèle 2016.

Mais y a pas de quoi trop s’alarmer pour les actionnaires de Tesla, par exemple, le guide de l’auto donnait une note d’à peine 78% pour le modèle 2014, 77% pour le modèle 2013 et rien n’a empêché la marque de prospérer.

Tesla va faire encore beaucoup jaser et ses modèles faire tourner encore bien des têtes.