ParkMoi! Québec pour du stationnement à Québec

ParkMoi! Québec pour trouver du stationnement à Québec

ParkMoi! Québec répond à une demande qui est bien simple et naturel. Trouver un stationnement à Québec.

Le site est génial en ce sens et complètement gratuit.

Comment ça fonctionne? Très simple.

Vous tapez l’adresse où vous désirez vous rendre et le site affichera toutes les places où vous pourrez garer votre véhicule, des places gratuites à payantes.

Attention, le site n’indique pas la disponibilité des places, seulement leur emplacement.

Donc si par exemple vous êtes de Montréal et que vous vous rendez dans un hôtel de Québec, secteur Vieux-Québec, il peut être intéressant de connaître les emplacements où vous pourriez garer votre voiture.

Le site vous permet même de lire le panneau de stationnement.

Cela fonctionne bien sur votre ordinateur portable et aussi sur votre téléphone intelligent.

Une idée géniale, à quand une version rehaussée pour d’autres grandes villes du Québec?

Ici un exemple de résultats pour l’adresse 1005, chemin Ste-Foy.

Résultats pour le 1005, chemin Ste-Foy

Résultats pour le 1005, chemin Ste-Foy

Audi et BMW, les constructeurs automobiles bavarois en Formule E

Les constructeurs automobiles bavarois en Formule E

Les deux constructeurs automobiles bavarois s’en vont en Formule E. Mercredi c’était Audi qui annonçait quitter les 24 heures du Mans au profit du championnat électrique,à la fin septembre BMW annonçait devenir partenaire dans ce championnat.

Ainsi, ce fût étonnant d’apprendre qu’Audi quittait les 24 heures du Mans, elle qui a été championne à 13 reprises de 2000 à 2014, battue en 2015 et 2016 par son éternel rivale Porsche. La direction de la division Sport d’Audi et ses 300 employés prennent donc un virage électrique.  Elle intensifiera son partenariat actuel avec Abt en Formule E.

Pour BMW, elle va s’associer à Andretti au championant Formule E et ce dès la saison prochaine pour au moins deux ans. Cette coopération portera sur l’ingénierie et le partage de moyens techniques. Cette alliance permettra à BMW de se familiariser avec cette compétition et d’évaluer si elle ne s’implicquera pas davantage pour éventuellement une plus grande implication.

Mercedes et Jaguar ont aussi annoncé leur arrivée dans ce championnant mais en 2018.

Est-ce que Tesla viendra aussi éventuellement se greffer à ce championnant, elle qui est pour le moment l’entreprise phare des ventes de voitures électriques dans le monde.

N’oubliez pas que le championnant de Formule E terminera la première manche de sa saison 2016 dans les rues de Montréal en juillet prochain. Outre les constructeurs automobiles bavarois Audi et BMW vous pourrez y voir une panoplie d’autres constructeurs présents dans ce championnat.

Le virage électrique et l’attrait optimal de la Formule E sera lorsque les pilotes n’auront pas besoin de changer de voiture à la mi-course mais simplement bénéficier d’un «ravitaillement» pour pouvoir continuer la course. L’autonomie des voitures électriques est encore le cheval de bataille de cette industrie tant au niveau compétition que grand public. Des vitesses de pointe égales ou supérieures à la Formule 1 incitera également davantage de monde à suivre ce championnat.

Le développement technologique fera certainement en sorte que d’ici 10 ans, les voitures grand public pourront atteindre une autonomie de 700 à 800 kilomètres. Pour l’instant la voiture à essence à encore la plus haute marche du podium en matière d’autonomie. Actuellement, rare sont les véhicules électrique capablent de faire Québec-Montréal sans une recharge, ce qui rallonge considérablement votre temps de déplacement.

 

 

Le PhotoBlocker Spray pour contrer les radars photo au Québec

Le PhotoBlocker Spray ou au Québec renommé par certains journalistes, Photo Blocker spray est un produit en vente sur le marché pour contrer les radars photo présents sur le territoire québécois.

Il est illégal de l’utiliser sur sa plaque d’immatriculation selon la Sûreté du Québec mais il ne serait pas illégal de le vendre ou de l’acheter. Déjà aux États-Unis, le produit est en vente libre. On sait qu’aux États-Unis, chaque état à sa propre législation. Plusieurs commerçants américains le vendent, aux alentours de 39,99 dollars américains par canette.

Éric Gagnon, de l’entreprise, bien connue au Québec, Zéro Ticket, vend le PhotoBlocker spray, un vaporisateur qu’on applique sur sa plaque d’immatriculation.

Une fois appliqué, le produit réfléchit la lumière du flash du radar photo. Ainsi, les lettres et numéros inscrites sur la plaque deviennent illisibles.

Les radars photo sont les ennemis des automobilistes le long des routes de bon nombre de provinces et d’états américains et bon nombre d’entreprises rivalisent de produits astucieux pour tenter de les contrer.

La compagnie OnTrack quant à elle, vend un protège-plaque d’immatriculation capable d’empêcher la réflection sur votre plaque. Vous ne modifiez donc pas votre plaque, vous demeurez en règle. Ce type de protège-plaque est moins efficace que le PhotoBlocker spray qui lui par contre est illégal au Québec car vous modifiez votre plaque d’immatriculation en utilisant le produit.

Plusieurs produits industriels de peinture en vente sur Amazon.com, peuvent également recouvrir une surface et réfléchir la lumière.

La police de Denver, au Colorado a dans une vidéo de 2011 prouver que le Photoblocker spray est efficace contre les photos radars. Quoi qu’il en soit le meilleur moyen de ne pas vous faire prendre par un radar photo sur les routes du Québec est de respecter les limites de vitesse en vigueur. Vous pouvez aussi vous munir d’application pour votre téléphone intelligent, plusieurs tel que Waze, qui a déjà fait l’objet d’un article dans AutoCarbure.com, sont efficaces à déjouer la présence de radar photo car c’est une base collective que les utilisateurs de ces applications dénoncent l’emplacement de radars photo aux autres automobilistes.

Le prix du litre d’essence à 1,16$ n’est pas justifié à Montréal

Le prix du litre d’essence à 1,16$ n’est pas justifié à Montréal.

Montréal, 20 octobre 2016, le prix du litre d’essence est à 1,16$ à la pompe tant chez Petro-Canada que Esso ou Ultramar.

Ce jeudi, à la fermeture des marchés, le dollar canadien était à $0,7553 américain et le baril de pétrole est à $50.60.

Rien ne justifie un prix si élevé à la pompe.

Pendant ce temps, dans la capitale fédérale le litre d’essence est à 94 cents.

À Toronto il est un cent plus cher.

À Kingston, 98,9 cents.

À Québec, 1,018$

À Drummondville, 1,094$

À Vancouver, 1,199$ le litre. C’est connu, en Colombie-Britannique les taxes sur l’essence sont plus élevées car la province est plus pro-verte et de moins en moins favorable aux véhicules à moteur à essence.

Rien ne justifie à Montréal un prix de 1,16$ le litre.

Rien sauf l’appétit insatiable du gouvernement du Québec, lui qui fixe le prix plancher du litre l’essence.

Ce qu’il y a de dangereux pour le consommateur québécois c’est que ce litre d’essence était à peu près le même prix lorsque le baril de pétrole était à $40. Vous aurez compris que le danger est de laisser le gouvernement décidé du prix plancher et vous empêchez de profiter de bons prix à la pompe.

Le gouvernement dit que le prix plancher est selon le marché.

Donc quelqu’un ment quelque part et on sait que ce ne sont pas les pétrolières car elles vendent à des prix plus avantageux en dehors de Montréal.

Certes Montréal a une taxe supplémentaire qui s’applique sur le litre d’essence vendu dans sa ville pour cause de transport en commun.

Mais il est injustifié que l’essence se vende 23 cents plus cher à Montréal qu’à Ottawa ou 15 cents plus cher qu’à Québec.

Si vous désirez protester contre ce prix élevé du litre d’essence à Montréal, contactez votre député provincial et ne vous gênez surtout pas d’écrire au bureau de la mairie. C’est en faisant pression sur les politiciens que vous arriverez à faire changer les choses et obtenir un juste prix sur le litre d’essence. Comme c’est le gouvernement du Québec qui fixe un prix plancher pour l’essence, c’est sur les politiciens que vous devez mettre de la pression.

Rien ne justifie le litre d’essence à 1,16$ à Montréal sinon pour le gouvernement du Québec de collecter davantage de taxes sur chaque litre vendu.

Jauge essence

De l’essence à 0,947$ le litre en Montérégie et gel de prix pour vos achats futurs?

De l’essence à 0,947$ le litre en Montérégie, ce prix était disponible tard samedi soir dernier le long de l’autoroute 20, à deux endroits.

Au légendaire Big Stop de Saint-Liboire qui se passe maintenant de présentation tellement que cet arrêt sur l’autoroute Jean-Lesage est devenue un incontournable. Jadis tout près du Big Stop, inexistant à l’époque, l’endroit était connu pour des raisons plus légères, maintenant fermé, et le Big Stop ouvert, Saint-Liboire est connu pour des raisons de ravitaillement. Le même prix a été observé un peu plus loin à Sainte-Hélène-de-Bagot, et ce, dans les stations-service localisées des deux côtés de l’autoroute.

Est-ce un prix avantageux de milieu d’été avant l’assomoir de l’automne, où à peu près tous les spécialistes s’attendent à une flambé du prix du brut, i.e. donc de l’essence, sur les marchés mondiaux? On le saura lors du prochain solstice.

En attendant, il faut en profiter, ça risque certainement d’être le calme avant la tempête.

Aussi, une chose qui serait intéressante de développer au Québec, c’est la possibilité d’acheter d’avance, un nombre déterminé de litres d’essence, afin de profiter d’un gel de prix.

Par exemple, si je trouve qu’à 94,7 cents le litre, que c’est un prix avantageux, j’achète en avance auprès de la station services 300 litres d’essence. Celle-ci m’assure de me procurer de l’essence dans le futur, à ce prix et ce mallgré les hausses potentielles du prix à la pompe. Évidemment, si les prix chutent, c’est malheureux, mais vous payerez tout de même 94,7 cents le litre.

Cela serait un excellent moyen pour le consommateur de profiter de rabais sur une plus longue durée et pour le revendeur d’essence d’augmenter ses liquidités immédiates, i.e. ses ventes.

Si cette possibilité de gel de prix existe déjà, il faudrait qu’elle soit publicisée davantage par les grandes pétrolières, car elle est présentement méconnue du grand public. Sinon AutoCarbure.com est fier de lancée l’idée en espérant que des décideurs du milieu pétrolier sauront attraper la balle au bond.

Emplacement de radar photo au Québec

Le radar photo au Québec est devenu une machine perceptrice d’impôts pour le gouvernement du Québec.

Il existe maintenant le radar photo mobile. C’est à dire un radar photo monté sur une unité mobile.

Une page sur Facebook vous informe de l’emplacement de radar photo partout sur le territoire du Québec.

Il y a l’économie collaborative comme AirBnB, Uber ou Lyft et il y a maintenant des outils collaboratifs de dénonciations.  Les gens collaborent sur cette page Facebook, pour vous évitez de vous faire prendre par un radar photo.

L’application pour téléphone intelligent Waze, moins utilisée au Québec, peut aussi vous informer de la présence de radar photo dans les secteurs plus habités.

Le 30 septembre dernier le Journal de Montréal avait listé sur une carte les emplacements des radars photo sur le territoire du Québec. Malheureusement ils ne tiennent pas cette carte à jour.

Le Ministère du Transport du Québec (MTQ) dresse une liste par régions sur son site Internet. Mais côté précision il n’y a rien de mieux que la collaboration entre automobilistes pour avoir une liste à jour de l’emplacement de radar photo.

Pour éviter le radar photo au Québec, certain disent sur les médias sociaux que d’ajouter une pellicule de type Saran wrap sur votre plaque d’immatriculation évite que la photo de votre plaque prise par le radar photo soit claire. Si vous cherchez dans votre moteur de recherche préféré comment contrer les radars photo vous trouverez tout plein de moyens.

Avez-vous vraiment les moyens de tester ces moyens? Le meilleur moyen de ne pas se faire prendre est encore de ralentir et d’éviter d’être une entrée comptable dans la colonne revenus du gouvernement pour qui le radar photo est une vache à lait.

En terminant doit on dire photo radar ou radar photo? Le terme exacte qu’emploi le MTQ est radar photo.

 

 

 

 

Votez pour les pires routes du Québec, version 2016

Encore une fois cette année CAA-Québec récidive et demande à la population du Québec de voter pour les pires routes du Québec.

Il suffit pour faire entendre votre voix de vous rendre sur le site Internet www.piresroutes-caaquebec.com.

L’an dernier CAA-Québec avait dresser un premier palmarès des 10 pires routes du Québec et l’avenue Papineau à Montréal s’y retrouvait. Au moment de mettre cet article en ligne, elle s’y retrouve encore dans le classement actuel pour 2016, ce qui n’a rien d’étonnant.  Juste la portion de l’avenue Papineau entre la rue Sherbrooke et l’accès vers le pont Jacques-Cartier, c’est catastrophique.

Si vous parcourez le Québec, AutoCarbure.com a quelques suggestions pour vous comme pire routes au Québec.

– l’Avenue Papineau à Montréal (dans plusieurs secteurs)
– le boulevard Pie-IX à Montréal
– la rue Ontario à Montréal (entre du Havre et de Lorimier)
– le boulevard Crémazie Ouest à Montréal (section boulevard St-Michel et De Lorimier).
– l’Autoroute 20 Ouest secteur autoroute 10
– le tunnel Hyppolyte-Lafontaine à Montréal
– le chemin Collins à Cookshire-Eaton
– la rue Chalifoux à Sherbrooke (secteur Fleurimont)
– la rue Notre-Dame Est, Montréal
– l’avenue De Lorimier à Montréal.

Le site de CAA-Québec qui vous permet de voter, offre également la possibilité de leur faire parvenir une photo de votre pire route du Québec.

Bon vote à tous!

La voiture québécoise, où en sont-ils?

Le journal La Presse nous dressait un portrait cette semaine à savoir où les fabricants automobiles québécois en étaient rendus avec la voiture québécoise?

Plusieurs entreprises espéraient lancer la voiture québécoise ces dernières années et peu ont réussi.

La Magnum MK5, la Felino cB7, La Tomahawk, la Pléthore LC-750 et la Allard J2X MKII sont tous des modèles qui devaient ou doivent voir le jour.

Tous ces modèles désigné et ou potentiellement fabriqués au Québec ont un point en commun, une voiture très peu abordable en prix qui oscillerait selon le modèle entre 100 000$ et 1 million.

Sans vouloir vendre le punch de l’article, c’est Dubuc Motors qui est actuellement le plus actif avec une campagne de socio financement aux États-Unis afin de récolter de l’argent pour lancer la production du modèle Tomahawk.

L’article est un excellent protrait dressé par le journaliste Sébastien Templier. Celui-ci dresse le portrait complet de cinq modèles de voitures québécoises ayant comme espoir d’entrer en production.

Évidemment on aurait aimé que le journaliste aille plus loin pour savoir où en était le moteur-roue dont Hydro-Québec a vendu la technologie ou encore si BRP s’intéressait au développement d’une voiture québécoise après avoir conçu le Spyder à Valcourt, Québec.

 

Comme membre de la NRA vous pouvez économiser en louant une voiture

Si vous avez la chance d’être membre de la NRA, la prestigieuse National Rifle Association, vous pouvez économiser en louant une voiture, au Canada, au États-Unis et même au Québec.

Que ce soit chez Avis location de voitures (Canada et États-Unis) ou Enterprise (Canada et États-Unis) il est possible d’économiser en louant une voiture, voire même tout véhicule offert par le locateur.

Le rabais n’est pas si considérable mais environ 5% chez Enterprise Canada pour une voiture économique. Tout de même intéressant.

Il est possible comme canadien d’être membre de la NRA (National Rifle Association). Vous n’avez qu’à vous inscrire via leur site Internet et d’y payer les frais d’adhésion.

Si vous avez cette cause à coeur, vous pourrez devenir membre et économiser.

Évidemment si vous voyagez aux États-Unis et que vous avez besoin d’une voiture de location, vous y économiserez aussi.

Oui le rabais est aussi disponible au Québec, malgré que ce soit une des plus grande place anti-armes en Amérique du Nord.

Par contre pas de passe droit possible pour les non-membres de la NRA qui voudraient obtenir ce rabais. Enterprise vous demande votre numéro de carte de membre de la NRA au moment de louer un véhicule via son site web.

 

Collectionneurs, comment trouver de vieux Guide de l’auto?

Ce billet est destiné aux collectionneurs automobiles qui cherchent à acquérir de vieux Guide de l’auto.

Dans le monde, Le Guide de l’auto, est unique au Québec. Aucun pays dans le monde a pareille parution de l’ensemble des caractéristiques des modèles de l’année disponibles.  Les québécois sont choyés, ils ont accès à cela et en Français s.v.p..

En plus en ces temps modernes de convergence, il y a le guide de l’auto en format papier, en format web et même une émission de télé à MaTV.

Pour ceux qui cherchent de vieux Guide de l’auto il y a plusieurs endroits. Les sites Internet d’annonces classées Kijiji, Craiglist et LesPacs.com pour de l’usagé.

Pour du neuf, il y a les librairies Indigo ou les magasins Archambault pour des plus récentes éditions ou celles d’il y a deux à cinq ans et encore souvent a l’état neuf.

Il y a quelques exemplaires disponibles sur eBay mais à prix pas très abordables et souvent les frais d’expédition coûtent plus cher que le prix d’acquisition.

Un des endroits méconnus où plusieurs éditions du Guide de l’auto sont encore disponibles et malheureusement après la publication de ce billet, cela ne sera plus un secret bien gardé, c’est chez le site Internet d’Amazon Canada.

Via son site Internet et divers vendeurs affiliés, Amazon offre aux internautes d’acquérir de vieux Guide de l’auto, neufs ou usagés, à bon prix et à un coût d’expédition vraiment abordable.

Par exemple, au moment d’écrire ce billet, il était possible d’acquérir le Guide de l’auto 2003, usagé et en très bonne condition, aux dires du revendeur, pour la modique somme de 2,77$ plus les 6,49$ de frais de livraison. Pas mal, non?

Bien sûr ces guides peuvent aussi être retrouvés en usagé dans des ventes de garage ou encore même dans des magasins comme le Village des Valeurs.

Alors collectionneurs de vieux Guide de l’auto, à vos sites Internet et espérons que vous parviendrez à votre but de compléter votre collection de vieux Guide de l’auto.