1977 Lincoln Continental Town

1977 Lincoln Continental Town Car notre trouvaille de la semaine du 2 janvier 2017

Une 1977 Lincoln Continental Town Car est notre trouvaille de la semaine du 2 janvier 2017.

Ce géant des routes, géant de par sa longueur, qui a 40 ans cette année, est en vente sur le site Internet d’annonces classées Les Pac.

Dans les années 70 quand vous aviez une telle voiture, on l’associait automatiquement à une vie à l’aise de la part du propriétaire.

Le Lincoln Continental Town Car est équipé du moteur V8-460. Il fonctionne bien.

Il a 4 portes, et son odomètre indique  137 920 km.

Le vendeur affirme que tout est original sur le véhicule, que l’intérieur est en très bon état. La peinture a besoin d’amour.

Le véhicule est équippé d’une radio AM/FM avec un lecteur 8 Track, les nostalgiques vont adorer.

Le vendeur, un particulier, a une préférence pour vendre la voiture mais accepterait un échange.

Le prix demandé est de 3 900$ et le vendeur est situé à Terrebonne, en banlieue Nord de l’île de Montréal. Un prix pour judicieux pour un véhicule de collection.

L’industrie des fabricants automobile 2016 expliquée

En 2016, dans le monde automobile il y a une panoplie de fabricants automobile, mais plusieurs sont regroupés au sein du même groupe.

Voici un article explicant l’industrie des fabricants automobile en 2016.

Sur la panoplie de fabricants repertoriés dans le monde, seulement six sont indépendants soit la légendaire Aston Martin, Mazda, Subaru, Mitsubishi Motors, Tesla Motors et McLaren.  Pour Tesla c’est nouveau de quelques semestres alors que Toyota et Daimler se sont retirés de l’actionnariat en vendant leurs actions respectives.

Volkswagen

Premier groupe mondial automobile avec sous son gîron Volkswagen, Audi, Bentley, Bugatti, Lamborghini, Porsche, Seat et Skoda.  Le siège social du groupe Volkswagen est à Wolsburg en Allemagne.  Autre important siège au sein du groupe, celui de Porsche à Stuggart, aussi en Allemagne.

 

Toyota

Le constructeur japonais Toyota est le second groupe mondial automobile. Outre sa marque phare, l’entreprise possède également sa gamme de voitures de luxe, Lexus, le fabricant Scion, Ranz et Daihatsu. Toyota possède également le fabricant de camions commerciaux Hino qui n’apparaît pas dans le graphique plus bas. Son siège social est situé au Japon dans la ville de Aichi longtemps connu sous le sobriquet Toyota City.

 

General Motors

C’est le numéro des fabricants automobile aux États-Unis et jadis le premier groupe mondial.  Mais depuis l’abandon de quelques divisions en 2008-2009 (Hummer, Saturn, Pontiac…), GM n’est plus ce qu’elle était. Elle possède tout de même les marques Chevrolet, Cadillac, Buick, GMC, Holden, Vauxhall et Opel. Le siège social de General Motors est à Detroit, Michigan.

 

Ford Company

Viens ensuite le second fabricant automobile en importance aux États-unis, Ford.  Ford demeure puissant au niveau des pick-up et malheureusement elle a perdu du poids au niveau des voitures de luxe alors que rien ne semble plus allé chez sa division Lincoln avec laquelle on ne reconnaît plus la marque depuis l’abandon de la prestigieuse Town Car.  Ford possède évidemment la marque Ford, Lincoln et Troller.  Elle a déjà été davantage plus grande alors que jadis elle possédait les marques Volvo, Jaguar, Land Rover et Aston Martin jusqu’en 2007.  Ford a aussi son siège social au Michigan, à Dearborn.

Renault Nissan

Le regroupement français-nippon Renault-Nissan en fait une géante entreprise avec sous son gîron les marques Renault, Nissan, Infiniti, Dacia, Datsun, Renault Samsung et Lada, oui vous avez bien lu, Lada. Le siège social de l’entreprise est en France à Boulogne-Billancourt. C’est évidemment le premier constructeur français et le second au japon.

Hyundai Motor Group

C’est le premier et le plus grand constructeur de la Corée du Sud. Son siège social est établi à Séoul. Le groupe comprend les marques Hyundai, Kia et la toute récente Genesis qui regroupe des voitures de luxe pour Hyundai.

Daimler

Le groupe Daimler comprend les divisions Mercedes-Benz. AMG et Smart. C’est le second fabricant automobile allemand en ordre d’importance, loin derrière Volkswagen.  Le siège social de Daimler est aussi à Stuttgart en Allemagne.

FCA (Fiat Chrysler Automobiles)

C’est le premier fabricant automobile italien et il comprend le troisième fabricant automobile des États-Unis. Elle a annoncé à l’automne que tranquillement que sa division Ferrari, récemment quotée en bourse, finira par être indépendante du groupe. La direction du groupe n’a pas été claire sur la cible dans le temps que le tout se réaliserait.  FCA comprend les divisions Fiat, Chrysler, RAM, Dodge, Jeep, Magnetti Marelli, Abarth, Mopar, SRT, Ferrari, Maserati, Lancia et Alfa Romeo. De quoi faire rêver tout amoureux de marques italiennes haut de gamme. Le siège social du groupe estétonnement  situé à Londres en Angleterre.

Honda

Honda est le troisième constructeur automobile japonais. Le groupe très connu au Canada comprend les marques Honda et la division Acura. Le groupe Honda comprend aussi une importante division de fabrication de motocyclette, de VTT et toute une gamme de produits mini moteurs incluant tondeuses et souffleuses jusqu’au moteur hors-bord.

BMW

C’est un peu le Chrysler allemand alors qu’il est aussi le troisième constructeur allemand, loin derrière Volkswagen et Daimler.  BMW a son siège social en Allemagne, à Munich.  BMW comprend aussi les divisions MINI et Rolls Royce. Elle aussi est connue dans le monde pour ses motocyclettes, utilisées par plusieurs corps policiers.

Suzuki

Suzuki qui a quitté le Québec en fermant tout son réseau de concessionnaires est aussi connu pour ses motocyclettes. Le groupe a aussi sa division Maruti Suzuki. Son siège social est au japon à Hamamatsu.

 

PSA Peugeot Citroën

Second groupe français de fabrication automobile, il a son siège social en France à Paris. Il comprend les marques Peugeot, Citroën et DS.

Tata Motors

Premier groupe indien de fabrication automobile, elle s’est fait beaucoup connaître dans la première décennie des années 2000 avec l’acquisition des groupes Land Rover et Jaguar, qu’elle détient toujours. Le groupe possède aussi la marque Tata Daewoo. Son siège social est situé à Mumbai en Inde.

Geely

Geely est le premier fabricant automobile chinois et de toute évidence le plus connu avec son acquisition de Volvo il y a quelques années. Geely gagne en importance sur l’échiquer des ventes automobiles mondiales années après années. Son siège social est situé à

 

Isuzu Motors

Disparu des écrans radars pour plusieurs depuis qu’elle a été larguée par GM, Isuzu est presque totalement indépendant alors que Mitsubishi détient un maigre 5,7% de l’actionnariat. Isuzu est perçu comme le roi du diesel dans certains pays comme l’Indonésie. Encore aujourd’hui plusieurs fabricants automobile utilise les moteurs diesel de Isuzu dans l’assemblage de leurs modèles. Isuzu a son siège social au Japon.

Il y a d’autres petits joueurs parmi les fabricants automobiles dont l’anglaise Lotus qui serait possiblement rachetée bientôt par Renault Nissan qui désirerait obtenir sa division F1 pour se réinscrire à ce précieux championnat de courses automobiles. Il y a d’autres fabricants automobile qui passent sous le radar car ils ne sont pas encore en mode production tel que les Elio Motors et Dubuc Motors. Toute une gamme de producteurs automobiles chinois passent actuellement sous le radar car ils ne sont connus qu’en Chine ou à Cuba si vous avez voyagez dans le pays là-bas à bord d’autobus du fabricant Yutong. Chery est aussi très connu en Chine de même que SAIC Motors qui produit déjà des véhicules pour GM en Chine. Il y a d’autres indépendants mais très petits comme Fisker Automotive créé en 2007 ou Pagani Automobili en 1992.

Le monde automobile est en constant changements, qui sait de quoi aura l’air le portrait mondial des fabricants automobile en 2020?

Voici un graphique, légèrement incomplet, qui résume bien le monde des fabricants automobile en 2016.  Graphique provenant du site Dailyinfographics.eu

car_industry_explained-2016

78 millions de nouveaux consommateurs potentiels pour les géants de l’automobile américain

L’accord nucléaire récemment signé entre les États-Unis et l’Iran est entrée en vigueur. Cela ouvre la porte aux entreprises américaines qui veulent faire des affaires sur le territoire iranien.

Les portes sont donc ouvertes pour les fabricants automobiles américains américaines avec un potentiel de 78 millions de nouveaux consommateurs.

Ford, GM et FCA (Chrysler) peuvent donc vendre leurs gammes de véhicules à la population iranienne.

Mais attention cet accord pourrait être une tempête dans un verre d’eau pour les sociétés américains car il y a longtemps que les fabricants automobiles chinois, japonais, allemands et français peuvent vendre aux iraniens. Ceux-ci ont donc une longueur d’avance sur leurs compétiteurs américains.

À l’époque où les limousines étaient de facto reliés aux Lincoln du géant Ford, il aurait été plus qu’attrayant pour le géant de Detroit de faire affaires avec l’Iran. Mais là les allemands et les chinois peuvent offrir quelque chose de bien similaire voire parfois même mieux. En parralèle, les modèles Lincoln ne sont plus ce qu’ils étaient la Town Car, la matière première légendaire à fabriquer des limousines, ayant disparue en 2011.

Est-ce que l’ouverture du marché iranien et ces 78 millions de nouveaux consommateurs potentiels pourrait ramener la Town Car? Probablement pas.

En termes de grandes et petites entreprises, le pickup américain pourrait être un gros vendeur en sol iranien.  Encore une fois, les japonais pouvaient y vendre bien avant les américains.  Il y a fort à parier que cela prendra du temps à Ford et son F-150 pour voir ses parts de marchés dominer en Iran.

En ce qui concerne l’électrification des transports, c’est à dire les chances de voir la Chevrolet Volt prendre preneur en Iran est peu probable. Ce pays mise sur l’exportation pétrolière comme principale source de revenu, il y a donc très peu de chance qu’ils établissent sur leur territoire un réseau de bornes électriques pour les recharges des véhicules électriques.

Chose certaine, pas de problème pour les grosses cylindrées américaines en Iran, c’est un pays de pétrole et l’essence est peu dispendieuse pour le peuple iranien.