General Motors

GM doit ajouter à son portefeuille de muscle cars

Avec la popularité des Dodge Charger, Dodge Challenger , Dodge Demon et à venir du Dodge ‘Cuda, GM doit absolument ajouté à sa gamme de muscle cars.

Actuellement elle n’a que la Chevrolet Camaro et la Chevrolet Corvette.

C’est insuffisant!

Après avoir fermé sa division Pontiac, GM doit absolument ramené à la vie des véhicules de cette division. Ces ventes stagnent depuis quatre trimestres et vu la baisse du prix de l’essence aux États-Unis il est grand temps de ressortir des véhicules avec beaucoup de puissance.

Pourquoi pas ramener une Pontiac GTO ou encore une Firebird pleine puissance?

C’est bien beau le virage électrique de GM et Ford mais il semble que le virage électrique initié par Elon Musk et Tesla tirera bientôt à sa fin. L’entreprise californienne aura des besoins immenses de liquidités pour faire face à ses promesses. Sans s’allier à un constructeur établi, il y a de fortes chances que Tesla ne puisse demeurer en vie ou passer par le chapter 11 afin de se protéger de ses créanciers. Depuis 4 ans les ventes de Tesla ont été multipliées par 4 mais sa dette par 10. Situation très alarmante.

Donc GM si elle veut compétitionner FCA (Chrysler/Dodge) aux États-Unis, devra rapidement rivaliser cette dernière avec un modèle musclé.

Du côté de Detroit rien en ce sens ne semble être dans les cartons pour GM pour des muscle cars plus musclés.

Il semble donc que GM veulent ignorer le besoin des américains et leur imposer à la place des modèles qui les feront aller chez la compétition.

 

General Motors

Après avoir vu ses actifs saisies au Venezuela, GM cesse ses activités dans ce pays

Le géant américain de l’automobile General Motors a annoncé cette semaine la saisie par les autorités vénézuéliennes de son usine de Valencia, dans le nord du pays, et a du même coup annoncé la fin de ses activités dans ce pays.

Cette confiscation par les autorités du pays intervient dans un contexte de forte détérioration du climat économique du Venezuela plongé dans une crise économique et sur le bord d’une guerre civile.

« Hier, l’usine General Motors Venezolana a été subitement saisie par les autorités du pays, empêchant sa marche normale. En outre, d’autres actifs du groupe, comme des véhicules, ont été pris illégalement de ses infrastructures », a déclaré General Motors Venezolana (GMV) dans un communiqué.

La saisie selon GM, cause des “dommages irréparables” pour sa filiale GMV, ses 2 678 employés, ses 79 revendeurs et ses fournisseurs.

Jeudi, un porte-parole du département d’État américain a indiqué que les Etats-Unis allaient examiner cette confiscation de près.

Depuis quelques années, l’industrie automobile du Venezuela a été durement affectée par les pénuries de matières premières liées notamment à un système complexe de contrôles des devises du gouvernement socialisteen place. De nombreuses usines ont drastiquement ralenti leur production.

L’usine de Valencia de GM ne produisait plus de voitures depuis 2015 dû à la pénurie mais ne vendait que des pièces de rechange.

Au début de l’année 2015, Ford Motor Company avait radié la valeur de son investissement au Venezuela, après avoir enregistré une dépréciation de 800 millions de dollars sur ses opérations dans ce pays.

La crise économique cause du tort à beaucoup d’autres sociétés américaines sur place. Un nombre croissant de sociétés ont radié de leurs lives la valeur de leurs investissements en sol vénézuélien.

Ces nationalisations sauvages se retrouvent devant les tribunaux internationaux qui ne peuvent réellement rien faire face à ces nationalisations menées par l’ex-dirigeant socialiste Hugo Chavez et son successeur Nicolas Maduro.

Est-ce que la réponse de ses tribunaux sera de suggérer aux pays victimes des sanctions économiques au Venezuela où le taux d’inflation est actuellement de près de 800%

Le pays n’aurait plus que 10 milliards en réserve étrangère, doit faire face à des intérêts de 7,7 milliards sur sa dette en 2017. Pourtant le Venezuela possède les plus grandes réserves évaluées de pétrole au monde mais qui a très peu de capitaux pour les exploiter.

Baidu

La voiture autopilotée de Baidu débutera en juillet

Le géant Internet chinois Baidu a annoncé la création d’une nouvelle plateforme appellée Projet Appolo, qui cible principalement l’aide aux fabricants automobiles à développer une technologie permettant à une voiture de s’autopiloter.

L’entreprise cible l’ouverture de sa plateforme aux fabricants automobiles en envirommenent restreint dès juillet de cette année. D’ici la fin de l’année, elle espère que la technologie sera déployée dans des ‘conditions urbaines simples’.

Baidu croit que sa technologie pour autopilotage complet va propulser des véhicules d’ici l’an 2020.

Baidu a dans le passé été partenaire avec le fabricant allemand BMW pour le développement d’une technologie d’autopilotage de véhicule mais ce partenariat a été abandonné en novembre dernier par divergeances d’opinions sur le rythme de développement à adopter.

Baidu a aussi souffert récemment de l’annonce du départ de Andrew Ng, l’homme qui était le leader de l’entreprise dans le secteur de l’Intelligence Artificielle et la réalité augmenté.

Baidu a décidé de créer une plateforme ouverte (open-source). Il sera intéressant de voir si l’entreprise pourra s’associer de partenaires clés au courant des prochains mois. Actuellement l’entreprise bénéficie de partenariat avec des fabricants automobiles chinois tels que  BAIC Motor, Chery, et BYD.

Baidu n’est pas la seule entreprise dans lemonde à travailler sur une technologie d’autopilotage de véhicules, un nombre impressionnant d’entreprises travaillent activement à développer une telle technologie telle que les américaines Delphi, Google, Tesla, Ford, General Motors, le comsortium Renault-Nissan, les allemandes Daimler, Volkswagen, la japonaise Toyota, la coréenne Hyundai et même l’entreprise de taxi américaine Uber.

Étonnement, on ne sait toujours rien chez le géant Fiat quant au développement d’un système d’autopilotage pour véhicule. Le 7e fabricant automobile de la planète se fait très discret sur le sujet et continue de voir ses parts de marché s’effriter, lui qui pourrait perdre sa 7e position en 2017 au profit de la nippone Honda qui se fait tout autant discrète quant à son implication dans un programme de véhicules autopilotés.

 

groupe japonais Takata

Le groupe japonais Takata plaide coupable et versera 1 milliard de dollars américains

Le groupe japonais Takata, fabricant de coussins gonflables, a formellement plaidé coupable de fraude lundi aux États-Unis et versera une amende d’un milliard de dollars américains pour clore les poursuites liées à ses coussins gonflables, a indiqué le département de la Justice américain (DoJ).

Un tribunal du Michigan a entériné l’accord qui avait été annoncé mi-janvier dans ce scandale au coeur du plus grand rappel de voitures de l’histoire automobile et à l’origine de 16 décès dans le monde, dont 11 aux États-Unis.

L’équipementier nippon a reconnu avoir, entre les années 2000 et 2015, dissimulé l’existence d’un défaut majeur dans les agents gonfleurs de ses coussins gonflables, susceptibles d’exploser inopinément en projetant des fragments sur le conducteur ou les autres occupants d’un véhicule, a indiqué le DoJ dans un communiqué.

Plusieurs grands constructeurs, dont General Motors, Toyota, Honda, BMW, Fiat Chrysler, Nissan et Toyota, qui utilisaient les produits Takata ont été affectés par cette avarie.

«Takata a trompé la confiance de ses clients et du grand public en installant des gonfleurs de coussins gonflables dans des véhicules tout en sachant qu’ils n’étaient pas conformes aux normes», a commenté le procureur général adjoint du Département de la Justice, Kenneth Blanco, cité dans le communiqué.

La pénalité d’un milliard de dollars américains infligée au groupe japonais Takata lui permettra d’échapper à un procès pénal et servira, quasi-intégralement, à indemniser les automobilistes et les constructeurs floués par ces pratiques, a précisé le DoJ dans son communiqué.

Ce scandale avait déjà valu en novembre 2015 au groupe japonais une amende civile sans précédent de 200 millions de dollars américains aux États-Unis, dont 130 millions avec sursis, et l’a forcé à annoncer plusieurs mesures pour changer ses pratiques.

En décembre, les autorités américaines avaient également procédé aux premières inculpations dans ce scandale en poursuivant trois anciens cadres japonais du groupe, qui pèse 20% du marché mondial des airbags et ceintures de sécurité.

Ce dossier règle Takata aux États-Unis mais pas les poursuites qui pendent dans d’autres pays.

General Motors

Rappel de camionnettes chez GM aux États-Unis

Important rappel de camionnettes annoncé par General Motors (GM) vendredi.  Le rappel concerne près de 1,04 million de camionnettes pour un défaut de ceinture de sécurité. 895 232 des véhicules rappelés ont été vendus aux États-Unis et 142 000 hors ds États-Unis.

Les modèles visés sont les Chevrolet Silverado, le GMC Sierra 1500 des années 2014 et 2015.

Selon le fabricant, pour l’instant le défaut n’est pas attribuable à aucun accident ni blessé chez les propriétaires de ces véhicules.

Le fabricant a aussi indiqué que le coût de ce rappel est couvert par les clauses de garantie des véhicules visés.

Le rappel a été initié suite à la découverte qui a démontrée que le câble en acier flexible qui relie la ceinture de sécurité au véhicule peut se séparer au fil du temps.

N’hésitez pas à contacter votre concessionnaire si vous croyez être visé par ce rappel, il vous fera part des modalités de réparation visée par le rappel.

2017 Tesla Midel 3

Tesla vendra plus de 500 000 unités de sa 2017 Tesla Model 3.

La 2017 Model 3, AutoCarbure.com vous le prédis en ce 1er avril et ce n’est pas un poisson d’avril, Tesla en vendra plus de 500 000 unités.

Ayant déjà atteint 232 000 en pré-ventes, 24h après le lancement de sa 2017 Model 3, il est facile de croire que les ventes atteindront le demi million d’unités après huit à neuf mois de l’annonce du Model 3.

Tesla Motors a bouclé l’année 2015 avec un chiffre d’affaires de 4 milliards, elle qui pour l’année 2012 avait seulement que 413 millions en revenus. On peut donc dire qu’après trois ans, Tesla Motors a décuplé son chiffres d’affaires.  En comparaisonpour 2015, Ford et GM ont 150 milliards de chiffres d’affaires.

Avec les ventes complétées de 500 000 unités de sa 2017 Tesla Model 3, on peut donc facilement prédire chez AutoCarbure.com que le chiffres d’affaires de Tesla Motors au termes de l’année 2017 sera près de 25 milliards. Soit un multiple de six après la conclusion de l’année 2015. Avec la croissance souteu on peut facilement croire qu’à la conclusion de 2018, que Tesla Motors aura un chiffre d’affaires qui atteindra les 35 milliards.

Maintenant est-ce que Tesla Motors pourra tenir promesse en livrant la Model 3 dès la fin 2017? C’est à suivre.

Revenons justement à cette Model 3 dévoilée hier soir. Chez AutoCarbure.com on en retient quelques points.

  • Prix de base de 35 000 dollars américains
  • Autonomie de 315 km
  • Beaucoup de rangement avec son coffre avant et son coffre arrière
  • De la place pour que cinq adultes soient confortables

Voici la présentation, en Anglais, du dévoilement de la 2017 Tesla Model 3 par Elon Musk fondateur de Tesla Motors.

L’industrie des fabricants automobile 2016 expliquée

En 2016, dans le monde automobile il y a une panoplie de fabricants automobile, mais plusieurs sont regroupés au sein du même groupe.

Voici un article explicant l’industrie des fabricants automobile en 2016.

Sur la panoplie de fabricants repertoriés dans le monde, seulement six sont indépendants soit la légendaire Aston Martin, Mazda, Subaru, Mitsubishi Motors, Tesla Motors et McLaren.  Pour Tesla c’est nouveau de quelques semestres alors que Toyota et Daimler se sont retirés de l’actionnariat en vendant leurs actions respectives.

Volkswagen

Premier groupe mondial automobile avec sous son gîron Volkswagen, Audi, Bentley, Bugatti, Lamborghini, Porsche, Seat et Skoda.  Le siège social du groupe Volkswagen est à Wolsburg en Allemagne.  Autre important siège au sein du groupe, celui de Porsche à Stuggart, aussi en Allemagne.

 

Toyota

Le constructeur japonais Toyota est le second groupe mondial automobile. Outre sa marque phare, l’entreprise possède également sa gamme de voitures de luxe, Lexus, le fabricant Scion, Ranz et Daihatsu. Toyota possède également le fabricant de camions commerciaux Hino qui n’apparaît pas dans le graphique plus bas. Son siège social est situé au Japon dans la ville de Aichi longtemps connu sous le sobriquet Toyota City.

 

General Motors

C’est le numéro des fabricants automobile aux États-Unis et jadis le premier groupe mondial.  Mais depuis l’abandon de quelques divisions en 2008-2009 (Hummer, Saturn, Pontiac…), GM n’est plus ce qu’elle était. Elle possède tout de même les marques Chevrolet, Cadillac, Buick, GMC, Holden, Vauxhall et Opel. Le siège social de General Motors est à Detroit, Michigan.

 

Ford Company

Viens ensuite le second fabricant automobile en importance aux États-unis, Ford.  Ford demeure puissant au niveau des pick-up et malheureusement elle a perdu du poids au niveau des voitures de luxe alors que rien ne semble plus allé chez sa division Lincoln avec laquelle on ne reconnaît plus la marque depuis l’abandon de la prestigieuse Town Car.  Ford possède évidemment la marque Ford, Lincoln et Troller.  Elle a déjà été davantage plus grande alors que jadis elle possédait les marques Volvo, Jaguar, Land Rover et Aston Martin jusqu’en 2007.  Ford a aussi son siège social au Michigan, à Dearborn.

Renault Nissan

Le regroupement français-nippon Renault-Nissan en fait une géante entreprise avec sous son gîron les marques Renault, Nissan, Infiniti, Dacia, Datsun, Renault Samsung et Lada, oui vous avez bien lu, Lada. Le siège social de l’entreprise est en France à Boulogne-Billancourt. C’est évidemment le premier constructeur français et le second au japon.

Hyundai Motor Group

C’est le premier et le plus grand constructeur de la Corée du Sud. Son siège social est établi à Séoul. Le groupe comprend les marques Hyundai, Kia et la toute récente Genesis qui regroupe des voitures de luxe pour Hyundai.

Daimler

Le groupe Daimler comprend les divisions Mercedes-Benz. AMG et Smart. C’est le second fabricant automobile allemand en ordre d’importance, loin derrière Volkswagen.  Le siège social de Daimler est aussi à Stuttgart en Allemagne.

FCA (Fiat Chrysler Automobiles)

C’est le premier fabricant automobile italien et il comprend le troisième fabricant automobile des États-Unis. Elle a annoncé à l’automne que tranquillement que sa division Ferrari, récemment quotée en bourse, finira par être indépendante du groupe. La direction du groupe n’a pas été claire sur la cible dans le temps que le tout se réaliserait.  FCA comprend les divisions Fiat, Chrysler, RAM, Dodge, Jeep, Magnetti Marelli, Abarth, Mopar, SRT, Ferrari, Maserati, Lancia et Alfa Romeo. De quoi faire rêver tout amoureux de marques italiennes haut de gamme. Le siège social du groupe estétonnement  situé à Londres en Angleterre.

Honda

Honda est le troisième constructeur automobile japonais. Le groupe très connu au Canada comprend les marques Honda et la division Acura. Le groupe Honda comprend aussi une importante division de fabrication de motocyclette, de VTT et toute une gamme de produits mini moteurs incluant tondeuses et souffleuses jusqu’au moteur hors-bord.

BMW

C’est un peu le Chrysler allemand alors qu’il est aussi le troisième constructeur allemand, loin derrière Volkswagen et Daimler.  BMW a son siège social en Allemagne, à Munich.  BMW comprend aussi les divisions MINI et Rolls Royce. Elle aussi est connue dans le monde pour ses motocyclettes, utilisées par plusieurs corps policiers.

Suzuki

Suzuki qui a quitté le Québec en fermant tout son réseau de concessionnaires est aussi connu pour ses motocyclettes. Le groupe a aussi sa division Maruti Suzuki. Son siège social est au japon à Hamamatsu.

 

PSA Peugeot Citroën

Second groupe français de fabrication automobile, il a son siège social en France à Paris. Il comprend les marques Peugeot, Citroën et DS.

Tata Motors

Premier groupe indien de fabrication automobile, elle s’est fait beaucoup connaître dans la première décennie des années 2000 avec l’acquisition des groupes Land Rover et Jaguar, qu’elle détient toujours. Le groupe possède aussi la marque Tata Daewoo. Son siège social est situé à Mumbai en Inde.

Geely

Geely est le premier fabricant automobile chinois et de toute évidence le plus connu avec son acquisition de Volvo il y a quelques années. Geely gagne en importance sur l’échiquer des ventes automobiles mondiales années après années. Son siège social est situé à

 

Isuzu Motors

Disparu des écrans radars pour plusieurs depuis qu’elle a été larguée par GM, Isuzu est presque totalement indépendant alors que Mitsubishi détient un maigre 5,7% de l’actionnariat. Isuzu est perçu comme le roi du diesel dans certains pays comme l’Indonésie. Encore aujourd’hui plusieurs fabricants automobile utilise les moteurs diesel de Isuzu dans l’assemblage de leurs modèles. Isuzu a son siège social au Japon.

Il y a d’autres petits joueurs parmi les fabricants automobiles dont l’anglaise Lotus qui serait possiblement rachetée bientôt par Renault Nissan qui désirerait obtenir sa division F1 pour se réinscrire à ce précieux championnat de courses automobiles. Il y a d’autres fabricants automobile qui passent sous le radar car ils ne sont pas encore en mode production tel que les Elio Motors et Dubuc Motors. Toute une gamme de producteurs automobiles chinois passent actuellement sous le radar car ils ne sont connus qu’en Chine ou à Cuba si vous avez voyagez dans le pays là-bas à bord d’autobus du fabricant Yutong. Chery est aussi très connu en Chine de même que SAIC Motors qui produit déjà des véhicules pour GM en Chine. Il y a d’autres indépendants mais très petits comme Fisker Automotive créé en 2007 ou Pagani Automobili en 1992.

Le monde automobile est en constant changements, qui sait de quoi aura l’air le portrait mondial des fabricants automobile en 2020?

Voici un graphique, légèrement incomplet, qui résume bien le monde des fabricants automobile en 2016.  Graphique provenant du site Dailyinfographics.eu

car_industry_explained-2016

Ventes automobiles records aux États-Unis en 2015

L’essence à bas prix a contribué à faire augmenter les ventes automobiles aux États-Unis en 2015. Des ventes records pour l’ensemble des constructeurs (GM, Ford, FCA, Nissan, Toyot, Mazda…).

Selon les données de décembre, l’industrie automobile américaine a vendu 17,47 millions de véhicules neufs en 2015.

Le chiffre record de 17,35 millions de véhicules vendus a été établi en 2000.

Pour Ford, premier dans les ventes de camions aux États-Unis, 2015 est aussi une année record, la précédente où elle a vendu autant de camions est en 2006.

2016 pourrait aussi être une année record de ventes automobiles selon les spécialistes du milieu automobile, mais deux points d’interrogation demeurent et pourraient grandement influencer les ventes.  La hausse des taux d’intérêts qui fait aussi augmenter les paiements mensuels des véhicules financés est un point majeur.

L’autre point majeur est le prix de l’essence. Demeurera-t-il aussi bas en 2016? Un prix de l’essence aussi bas est bon pour les ventes de véhicules mais à trop long terme cela affectera le marché de l’emploi du lucratif secteur pétrolier des états américains comme le Texas, l’Alaska et la Pennsylvannie qui est déjà affecté avec de nombreuses mises à pied du côté des extracteurs de gaz de schiste.

 

 

General Motors

Séries de rappels chez GM

Séries de rappels chez GM.  Pas moins de six rappels à des fins de sécurité ont été émis par le fabricant automobile américain General Motors pour divers problèmes touchant des modèles de 2010 à 2015, vendus au Canada.

Tout d’abord un problème de boulon, dans les sièges avant, a jusqu’ici, causé un accident et fait trois blessés selon GM. Pour éviter tout autre incident, 29 555 véhicules 2011 et 2012 Chevrolet Camaro, Chevrolet Equinox et GMC Terrain de 2010 à 2012, les modèles Buick Regal et Buick LaCrosse 2011 et 2012 et les Cadillac SRX 2010 à 2012  aux États-Unis équipés d’un siège du conducteur ou du passager avant à réglage électrique sont visés par ce rappel.

Ensuite, GM souhaite aussi inspecter 11 420 véhicules afin de vérifier si certaines soudures ont bien été effectuées lors de la fabrication.  Il semble que la panne d’une soudeuse au laser aurait pu causer des soudures incomplètes. Les modèles concernés sont les 2014 Caprice et SS, les camions Silverado 2014 et 2015, les Cadillac ATS 2013 et 2014, les Cadillac CTS et Cadillac ELR 2014, les modèles Buick Encore 2014 et 2015 et les camions GMC Sierra 2014 et 2015.

Le module de commande doit être reprogrammé pour des problèmes qui touchent les feux clignotants des véhicules Buick Regal 2011 à 2013 et Chevrolet Malibu de 2013. Ce sont 6 809 voitures qui sont concernées.

Un accident attribuable à la direction assistée d’un modèle 2014 Chevrolet Impala le rappel de 1 977 véhicules.

Finalement des voitures Chevrolet Spark 2014 et 2015 fabriquées en de Corée du Sud sont rappelées parce qu’un boulon du bras de suspension intérieur a été serré de manière inadéquate.

Également, les modèles suivants sont rappellés par risque d’incendie lié à une fiute d’huile : Pontiac Grand Prix 1997-2004, Chevrolet Impala 2000-2004 , Chevrolet Lumina 1998-1999, Chevrolet Monte Carlo 1998-2004, Oldsmobile Intrigue 1998-1999 ainsi que Buick Regal 1997-2004.  Plus de 1,4 millions de véhicules sont visés.

Le Dodge Challenger ne sera pas le dernier muscle car

Il y a lieu parfois de s’interroger sur l’intelligence des journalistes.  Dans ce cas-ci, récemment, dans un journal beaucoup lu, l’auteur d’un article titrait celui-ci en se demandant si le Dodge Challenger sera le dernier des muscle car.

Si on regarde le Québec on pourrait croire que oui car partout en Amérique du Nord, le prix de l’essence diminue à la pompe, sauf au Québec où il a diminué d’environ 15% alors que le prix du baril de pétrole s’est effondrée de plus de 60% en 12 mois.

On connaît la recette québécoise, le gouvernement impose un prix plancher via la Régie de l’Énergie en s’assurant ainsi d’un minimum de taxes sur chaque litre d’essence vendu.

Mais le Québec pour les muscle car américaines, c’est un bien petit marché.

Au moment d’écrire ces lignes, pas très loin, au New Hampshire, le prix du gallon d’essence est à $2.33 américains le gallon.  L’équivalent en canadien de 82 cents le litre.

Vous comprendrez qu’à 82 cents le litre, roulez en gros V8 c’est aussi coûteux que de rouler en Honda Civic au Québec.

Donc non la Dodge Challenger ne sera pas la dernière des muscle car.

L’équipe d’AutoCarbure.com pense même qu’avec le temps on pourrait voir renaître la division Pontiac chez GM et voir apparaître tout plein de muscle cars tel qu’un retour de la Firebird, de la GTO ou même la LeMans et la Nova avec un format se rapprochant des années 70.  Il pourrait même être possible que Chrysler réanime sa division Plymouth et pourquoi pas Ford ramener ses grosses Lincoln, qui ne sont pas des muscle cars mais dont plusieurs s’ennuie de leur luxe rutilant. Imaginez si Ford ramenait sa Torino toute musclée ou une Thunderbird

Même Hummer pourrait revenir si l’essence se maintenait sous les 2.50$ le gallon.

Non la Dodge Challenger ne sera pas le dernier des muscle car, il pourrait même en apparaître tout plein au courant des prochaines années avec des moteurs encore plus puissant que le Hellcat.

Detroit n’a pas fini d’en donner à ceux qui veulent du muscle.  Ils sont nombreux, il faut sortir de son bureau de journaliste du centre-ville de Montréal pour comprendre qu’aux expositions de voitures, des milliers d’amateurs se déplacent pour voir des muscle cars d’hier et d’aujourd’hui.