Soirée rétro A.V.A.S.E. Magog 10 juin 2016

Une belle soirée rétro A.V.A.S.E. à Magog le 10 juin 2016

C’était une belle soirée rétro A.V.A.S.E. vendredi le 10 juin à Magog. Il faisait beau mais… c’était pas chaud.

Est-ce le week-end du Grand Prix à Montréal ou la fraîche température qui a fait en sorte que très peu de propriétaires de véhicules étaient présents dans le stationnement du Provigo, rue Sherbrooke à Magog?

On ne le saura jamais.

Malgré cela, la quelque quinzaine de véhicules présents étaient tous magnifiques.

Tout d’abord un 1971 Dodge Charger d’un vert éclatant ne passait pas inaperçu dans le stationnement du Provigo. Il était muni d’un 383 Magnum.

Ensuite un beau 1953 camion rouge Studebaker et sa magnifique boîte.

Une rareté au Québec, un Panhard était présent sur le site. Les activités de ce constructeur se sont arrêtées en 1967 et ont été reprises par Citroën par la suite. La voiture était possiblement de l’année 1962.

Ensuite un 1954 Ford Crestline Skyliner Glass Top. Comme son nom l’indique, un toit vitré à l’avant. Nous sommes en 1954, c’est épatant pour l’époque.

Par la suite un 1957 Oldsmobile et son pare-choc qui lui donne tout une gueule. Sa couleur deux tons, blanc à l’avant et bleu poudre à l’arrière est magnifique. L’intérieur est pas mal non plus.

Finalement un 1965 Oldsmobile F85 pas mal beau, admirez l’intérieur.

Malgré le manque de véhicule, on a apprécié l’endroit… on y reviendra. Les rendez-vous A.V.A.S.E. à Magog ont lieu tous les vendredis dans la cour du Provigo de l’endroit.

 

2015 Ford Transit Connect

Essai 2015 Ford Transit Connect

Le Ford Transit Connect est selon AutoCarbure.com le véhicule idéal pour la petite entreprise malgré son prix neuf à partir de 29 099$. En version usagé de 5 ans, vous pourrez trouver un Ford Transit Connect aux alentours de 12 000$ plus taxes, ajouter environ 2 000$ au prix par tranche d’année de moins d’usure. Ainsi un modèle 2014 se vendrait aux alentours de 18 500$ par rapport à un modèle 2011. Évidemment, pour le prix tout dépendra de l’usure du véhicule pour une année donnée.

Avec sa porte arrière et ses portes coulissantes sur les deux côtés, le Ford Transit Connect est très utile pour la livraison de marchandise, que ce soit des fleurs, des ordinateurs, des fruits et légumes, des cadres, des petits meubles ou encore des colis ou des épiceries.

Ce qui frappe quand on prend place à bord du Ford Transit Connect c’est la visibilité offerte au conducteur autant qu’au passager.

Le véhicule est équipé d’un moteur 4 cylindres de 2,5 litres déployant 169 chevaux et vu que c’est un véhicule de type fourgon, ce n’est pas très écomomique si on compare à une Honda Civic ou un Hyundai Elantra.

Mais il faut comparer les pommes avec les pommes et les poires avec les poires.

Selon Ford, la consommation en ville du véhicule est de 12,4 litres au 100 kilomètre et sur la route de 8,7 litres au 100 kilomètre pour une consommation combinée de 10,7 litres au 100 kilomètres.

La beauté du Ford Transit Connect est sa versalité et ses options de configuration. Vous pouvez l’obtenir avec des sièges arrières, ou sans. Avec des fenêtres sur le côté ou pas. Vous pouvez avoir un habitacle fermé de la zone de chargement ou complètement ouvert.

Pour le confort dans une Ford Transit Connect, c’est surprenant, très confortable. Évidemment la position du conducteur n’est pas celle d’un pickup. Elle est plutôt située entre une voiture et un pickup.

La suspension est très bonne, AutoCarbure.com l’a testé a chargement vide (sans aucun siège arrière) et chargée.

Évidemment la puissance n’est pas au rendez-vous côté motorisation. C’est bien, mais il faut se rappeler que nous sommes en présence d’un véhicule de type fourgon. Avec sa capacité de chargement de 1 270 livres, évidemment, plus le véhicule est chargé, plus il est lent à accélérer. Notre essai a été réalisée avec environ 450 livres de chargement à l’arrière.

Tant du côté passager que du côté conducteur, il y a de la place pour les jambes et la tête et les sièges sont confortables. L’habitacle est spacieux. Pas de problème non plus côté rangement. Même qu’il y a beaucoup de rangement. Au-dessus des pare-soleil, en pleine largeur de l’habitacle avant, vous pouvez ranger tout plein de chose, il y a un petit filet pour toute la largeur pour retenir les objets rangés.

Si vous optez pour la configuration où l’habitacle est séparé de la zone de chargement vous devrez adapter votre conduite. Avec un habitacle fermé de la zone de chargement, vous n’aurez pas de rétroviseur central vous permettant de voir immédiatement derrière le véhicule. C’est une adaptation à faire dans votre conduite. AutoCarbure.com recommande un habitacle ouvert ou semi-ouvert de la zone de chargement. Ainsi vous aurez votre rétroviseur central.

Le Ford Transit Connect est équipé d’une transmission automatique à 6 rapports et les changements de vitesse se font en douceur. Tout est en douceur sur se véhicule incluant le freinage avec les freins à disque aux quatre roues.

La finition intérieure du véhicule tant qu’extérieure est très bien.

L’ajustement des rétroviseurs est bien, et ces derniers sont équipés du petit carré intégré permettant de voir un plus grand angle. Ça aide à couvrir les angles morts.

L’habitacle du Ford Transit Connect offre une belle insonorisation, on entend très peu de bruits de l’extérieur.

L’aérodynamise du véhicule est bien et ses réactions aux vents latéraux sont très bonnes.

Le système de son nous a agréablement surpris, d’habitude dans les véhicules de type fourgon ça sonne pas très bien. Là franchement, Ford a fait un excellent travail.

Côté déception, Ford aurait pu doter le véhicule d’un plus grand réservoir d’essence. Sa capacié n’est que de 59 litres. Si vous faites beaucoup de livraison en zone urbaine, vous devrez faire le plein pratiquement aux trois jours. Pas très pratique non plus pour de longue distance. Il vous sera presqu’impossible de faire Montréal-Québec aller-retour sans faire le plein de carburant à moins que vous aimiez avoir une aiguille collé sur le E de l’indicateur du niveau d’essence pendant que vous êtes en plein trafic urbain.

L’équipe d’AutoCarbure.com attribue la note globale en 50 points au 2015 Ford Transit Connect de

78% ou 3.9 

 

spotted camion de crème glacée à New York

Un autre spotted camion de crème glacée à New York alors que le Sud du Québec a chaud

Un autre spotted camion de crème glacée à New York alors que les québécois habitants le Sud du Québec ont une fin de mai très chaude.

Un autre camionon de crème glacée avec ses cornets, ses coupes glacées, ses fudges etc… tous irrésistibles les uns autant que les autres.

AutoCarbure.com en a spotté un à New York et il était pas mal beau. Avec des couleurs palette pastel qui donne l’effet sucrée. Un effet que les enfants et les adultes au coeur d’enfant recherchent.

Ajouté à cela des photos des produits glacés et sucrés vendus, le camion devient tout à coup irrésistible.

Ce camion de crème glacée est un Grumman de Ford.

 

Tesla Model X de Tesla

Ford a payé 212 000$ pour acquérir une Tesla Model X

Il y a deux semaines l’agence américaine d’information, Bloomberg, a été informée que le fabricant automobile Ford a payé 212 000$ pour acquérir une Tesla Model X.

L’unique but de Ford derrière cette acquisition est de décortiquer le véhicule afin de comprendre comment Tesla travaille. De l’ingénierie inversée (reverse engineering).

C’est une pratique courante dans l’industrie automobile que des compétiteurs s’achètent des véhicules entre eux pour comprendre ce que la compétition fait. Comment elle fait. Comment elle procède.

La Tesla Model X est un modèle VUS de la californienne Tesla avec des portes en ailes.

Quant à Ford elle s’intéresse à ce modèle car les VUS est un créneau très lucratif pour elle.

En désassemblant une Tesla Model X, Ford pourra comprendre comment Tesla fait bien ou fait mieux qu’elle et moins bien qu’elle.

Il arrive que secrètement que ces décortiquages de la compétition soient à l’origine de rappel automobiles. En désassemblant un modèle, il arrive qu’un compétiteur trouve des failles et en glisse anonymement un mot à l’organisme qui s’occupe des rappels automobiles aux États-Unis.

Maintenant est-ce que Tesla achète des véhicules de la compétition? Malgré ses moyens qui ne sont pas ceux des grands fabricants automobiles, on peut parier que oui.

L’agence Bloomber a même révélé que Ford a acquis le modèle de production #64 alors que Tesla en a déjà produit près de 2 000 unités.

2017 Tesla Midel 3

Tesla vendra plus de 500 000 unités de sa 2017 Tesla Model 3.

La 2017 Model 3, AutoCarbure.com vous le prédis en ce 1er avril et ce n’est pas un poisson d’avril, Tesla en vendra plus de 500 000 unités.

Ayant déjà atteint 232 000 en pré-ventes, 24h après le lancement de sa 2017 Model 3, il est facile de croire que les ventes atteindront le demi million d’unités après huit à neuf mois de l’annonce du Model 3.

Tesla Motors a bouclé l’année 2015 avec un chiffre d’affaires de 4 milliards, elle qui pour l’année 2012 avait seulement que 413 millions en revenus. On peut donc dire qu’après trois ans, Tesla Motors a décuplé son chiffres d’affaires.  En comparaisonpour 2015, Ford et GM ont 150 milliards de chiffres d’affaires.

Avec les ventes complétées de 500 000 unités de sa 2017 Tesla Model 3, on peut donc facilement prédire chez AutoCarbure.com que le chiffres d’affaires de Tesla Motors au termes de l’année 2017 sera près de 25 milliards. Soit un multiple de six après la conclusion de l’année 2015. Avec la croissance souteu on peut facilement croire qu’à la conclusion de 2018, que Tesla Motors aura un chiffre d’affaires qui atteindra les 35 milliards.

Maintenant est-ce que Tesla Motors pourra tenir promesse en livrant la Model 3 dès la fin 2017? C’est à suivre.

Revenons justement à cette Model 3 dévoilée hier soir. Chez AutoCarbure.com on en retient quelques points.

  • Prix de base de 35 000 dollars américains
  • Autonomie de 315 km
  • Beaucoup de rangement avec son coffre avant et son coffre arrière
  • De la place pour que cinq adultes soient confortables

Voici la présentation, en Anglais, du dévoilement de la 2017 Tesla Model 3 par Elon Musk fondateur de Tesla Motors.

Message aux américains, ne tuez pas les Coco taxis de Cuba

Les Coco taxis de Cuba.  Scooters à coquille jaune rappelant la forme d’une noix de coco. D’où leur nom.

Au moment d’écrire ces lignes, le président des États-Unis, Air Force One avec à son bord Barack Obama, atterrissait à La Havane, Cuba.

C’est la première fois en 90 ans qu’un président américain se rend à Cuba.

Sans aucun doute pour intensifier la relation récente qui a repris entre les deux pays au niveau diplômatique.

Déjà hier on apprenait que la chaîne d’hôtels américaines Starwood allait ouvrir en 2016 deux hôtels à Cuba.

Si jamais les États-Unis levait l’embargo contre Cuba, des centaines d’entreprise américains vont envahir l’île.

AutoCarbure.com a un message aux américains. Ne tuez pas les Cocos taxis de Cuba.

Ce qui fait le charme de Cuba, que vous soyez à Varedero, La Havane, Mantanzas ou ailleurs sur l’île ce sont les vieux véhicules américains et les Coco taxis.

Les Cocos taxis cubains ont des frères, certains les appellent les tuk-tuk. Ils s’appellent «bajaj» en Tanzanie et en Éthiopie, «toktok» en Égypte, «raksha» au Soudan, «keke-marwa» au Nigeria,  «kekeh» au Libéria.

Pourquoi ce message de ne pas tuer les Coco taxis? Parce qu’avec l’arrivée des américains à Cuba, bon nombre de voitures américains plus récentes vont débarquer à Cuba.

Après l’arrivée des américains, on y verra davantage des véhichles de cinq ans et moins déferlés dans les rues du pays. Des Ford, des Chevrolet, des Chrysler, des Cadillac, des Dodge, des Lincoln, des pick-up Ford, RAM, Chevrolet et des véhicules Jeep.

Il serait possible que dans une décennie on envoie aux oubliettes les véhicules d’autrefois qui roulent présentement à Cuba.

Donc ne tuer pas les Coco taxis de Cuba, c’est ce qui fera le futur charme touristique de cette destination soleil.

Ce serait bien qu’ils conservent les belles d’autrefois comme véhicules taxis, mais étant donné le piteux état de plusieurs d’entre eux, il y a fort à parier que pour bon nombre de cubains il sera plus facile de se procurer un véhicule des années 2000 que de commander des pièces des États-Unis afin de réparer leurs véhicules.

 

Cuban Chrome, comment rafistoler des vieux chars à Cuba sous l’embargo américain

Cuban Chrome, une série diffusée sur Velocity au Québec.

Avez-vous déjà mis les pieds à Varedero, La Havane, bref à Cuba?

Vous y avez vu des vieux chars américains, russes, français et anglais.

Vous êtes-vous déjà demandé comment ils faisaient les cubains pour réparer ses voitures sans en avoir les pièces originales fautes de moyens ou à cause de l’embargo américain?

La série télévisée Cuban Chrome nous le démontre.

Après la révolution cubaine de 1959 et l’embargo américain qui suivit, il est illégal d’importé une voiture américaine sur l’île de Cuba. Ce qui fait que les voitures américains à Cuba sont tout simplement arrêtées dans le temps.

Cuban Chrome, c’est la première série américaine complètement filmé à Cuba et sous l’embargo américain. Elle nous fait connaître la culture cubaine et nous fait entrer dans le monde du A Lo Cubano Car Club, un groupe de passionnés de voitures, des restaurateurs de voitures et des mécaniens et apprentie qui n’ont qu’un seul but.  Restaurer les voitures classiques et les maintenir fonctionnelles avec les moyens qu’ils ont.

Malgré que rien ne viens sans complications à Cuba quand il est temps de restaurer une voiture, ces gens sont tout simplement ingénieux. Il y a beaucoup d’entraide entre cubains et le dur labeur ne les effrait aucunement, le tout à seulement 90 miles des côtes américaines.

Chapeau à Discovery Velocity de nous présentez une si belle série télévisée et de nous le présenter avant que les américains envahissent Cuba ou que l’embargo soit levée et que la vie change du tout au tout à Cuba.

Noter que Discovery Velocity a eu l’accord du gouvernement américain pour tourner cette série à Cuba et ce, bien avant que le gouvernement décide de rétablir ses relations diplômatiques avewc Cuba.

L’émission nous rappelle qu’il y aurait 60 000 voitures d’époque à Cuba. Avant octobre 2015, il était interdit à tout résident cubain de vendre ou acheter un véhicule sans la permission du gouvernement.

Finalement, le plus étonnant, il y a plusieurs 1929 Ford Motel T de fonctionnels et en bon état à Cuba pendant qu’on en trouve d’autres aux États-Unis et d’autres pays mais dans des conditions lamentables.
Voici un aperçu d’un épisode de Cuban Chrome.

Honda

Top 10 des véhicules les plus vendus au Québec en 2015

Voici le top 10 des véhicules les plus vendus au Québec en 2015.

1- Honda Civic 20 803

2- Ford Série F 18 423

3- Hyundai Elantra 16 965

4- Toyota Corolla 16 078

5- Mazda 3 13 869

6- RAM 12 018

7- Toyota RAV4 10 361

8- Dodge Grand Caravan 9 940

9- GMC Sierra 9 919

10- Nissan Rogue 9 408

Notez que la Ford Série F comprend tous les camions de types F de Ford.  En 6e position cela comprend tous les camions RAM.

En terme d’amélioration en 2015, les ventes du Toyota RAV4 ont gonflées de 21,4%, celle du Nissan Rogue de 37,7% et celle du GMC Sierra de 50,5%.

Exclus du top 10 alors qu’elle était en 6e position en 2014, la Hyundai Accent a vu ses ventes chutées de 16,3% en 2015 pour se classer au 12e rang avec 9 363 unités vendus. Mazda a vu les ventes de la Mazda 3 chutées de 11.2%.

La Toyota Corolla a vu ses ventes chutées légèrement de 5,7%, même chose pour la Hyundai Elantra qui a vu ses ventes baissées de 1,8%.

Au premier rang, la Honda Civic a vu ses ventes augmentées de 3,9% par rapport à 2014.

 

 

1962 Ford Galaxie 352, notre trouvaille de la semaine du 1er février 2016

Sur Kijiji, on trouve de tout, et de belles trouvailles.  Comme ce 1962 Ford Galaxie 352 à vendre.

Ce n’est pas le très recherché 1963.5 mais le 1962 a quand même de la gueule.

Son propriétaire demande que 7 000$.

Le véhicule est à Montréal.

Il est équipé d’un puissant moteur v8 352, comme le dit le titre de l’annonce.  Un 352 c’est l’équivalent métride d’un moteur 5.7 litres.

Étant donné que le Galaxie 500 est un véhicule assez court pour son époque. cela en fait un véhicule très puissant avec le moteur qui lui est intégré.

L’industrie des fabricants automobile 2016 expliquée

En 2016, dans le monde automobile il y a une panoplie de fabricants automobile, mais plusieurs sont regroupés au sein du même groupe.

Voici un article explicant l’industrie des fabricants automobile en 2016.

Sur la panoplie de fabricants repertoriés dans le monde, seulement six sont indépendants soit la légendaire Aston Martin, Mazda, Subaru, Mitsubishi Motors, Tesla Motors et McLaren.  Pour Tesla c’est nouveau de quelques semestres alors que Toyota et Daimler se sont retirés de l’actionnariat en vendant leurs actions respectives.

Volkswagen

Premier groupe mondial automobile avec sous son gîron Volkswagen, Audi, Bentley, Bugatti, Lamborghini, Porsche, Seat et Skoda.  Le siège social du groupe Volkswagen est à Wolsburg en Allemagne.  Autre important siège au sein du groupe, celui de Porsche à Stuggart, aussi en Allemagne.

 

Toyota

Le constructeur japonais Toyota est le second groupe mondial automobile. Outre sa marque phare, l’entreprise possède également sa gamme de voitures de luxe, Lexus, le fabricant Scion, Ranz et Daihatsu. Toyota possède également le fabricant de camions commerciaux Hino qui n’apparaît pas dans le graphique plus bas. Son siège social est situé au Japon dans la ville de Aichi longtemps connu sous le sobriquet Toyota City.

 

General Motors

C’est le numéro des fabricants automobile aux États-Unis et jadis le premier groupe mondial.  Mais depuis l’abandon de quelques divisions en 2008-2009 (Hummer, Saturn, Pontiac…), GM n’est plus ce qu’elle était. Elle possède tout de même les marques Chevrolet, Cadillac, Buick, GMC, Holden, Vauxhall et Opel. Le siège social de General Motors est à Detroit, Michigan.

 

Ford Company

Viens ensuite le second fabricant automobile en importance aux États-unis, Ford.  Ford demeure puissant au niveau des pick-up et malheureusement elle a perdu du poids au niveau des voitures de luxe alors que rien ne semble plus allé chez sa division Lincoln avec laquelle on ne reconnaît plus la marque depuis l’abandon de la prestigieuse Town Car.  Ford possède évidemment la marque Ford, Lincoln et Troller.  Elle a déjà été davantage plus grande alors que jadis elle possédait les marques Volvo, Jaguar, Land Rover et Aston Martin jusqu’en 2007.  Ford a aussi son siège social au Michigan, à Dearborn.

Renault Nissan

Le regroupement français-nippon Renault-Nissan en fait une géante entreprise avec sous son gîron les marques Renault, Nissan, Infiniti, Dacia, Datsun, Renault Samsung et Lada, oui vous avez bien lu, Lada. Le siège social de l’entreprise est en France à Boulogne-Billancourt. C’est évidemment le premier constructeur français et le second au japon.

Hyundai Motor Group

C’est le premier et le plus grand constructeur de la Corée du Sud. Son siège social est établi à Séoul. Le groupe comprend les marques Hyundai, Kia et la toute récente Genesis qui regroupe des voitures de luxe pour Hyundai.

Daimler

Le groupe Daimler comprend les divisions Mercedes-Benz. AMG et Smart. C’est le second fabricant automobile allemand en ordre d’importance, loin derrière Volkswagen.  Le siège social de Daimler est aussi à Stuttgart en Allemagne.

FCA (Fiat Chrysler Automobiles)

C’est le premier fabricant automobile italien et il comprend le troisième fabricant automobile des États-Unis. Elle a annoncé à l’automne que tranquillement que sa division Ferrari, récemment quotée en bourse, finira par être indépendante du groupe. La direction du groupe n’a pas été claire sur la cible dans le temps que le tout se réaliserait.  FCA comprend les divisions Fiat, Chrysler, RAM, Dodge, Jeep, Magnetti Marelli, Abarth, Mopar, SRT, Ferrari, Maserati, Lancia et Alfa Romeo. De quoi faire rêver tout amoureux de marques italiennes haut de gamme. Le siège social du groupe estétonnement  situé à Londres en Angleterre.

Honda

Honda est le troisième constructeur automobile japonais. Le groupe très connu au Canada comprend les marques Honda et la division Acura. Le groupe Honda comprend aussi une importante division de fabrication de motocyclette, de VTT et toute une gamme de produits mini moteurs incluant tondeuses et souffleuses jusqu’au moteur hors-bord.

BMW

C’est un peu le Chrysler allemand alors qu’il est aussi le troisième constructeur allemand, loin derrière Volkswagen et Daimler.  BMW a son siège social en Allemagne, à Munich.  BMW comprend aussi les divisions MINI et Rolls Royce. Elle aussi est connue dans le monde pour ses motocyclettes, utilisées par plusieurs corps policiers.

Suzuki

Suzuki qui a quitté le Québec en fermant tout son réseau de concessionnaires est aussi connu pour ses motocyclettes. Le groupe a aussi sa division Maruti Suzuki. Son siège social est au japon à Hamamatsu.

 

PSA Peugeot Citroën

Second groupe français de fabrication automobile, il a son siège social en France à Paris. Il comprend les marques Peugeot, Citroën et DS.

Tata Motors

Premier groupe indien de fabrication automobile, elle s’est fait beaucoup connaître dans la première décennie des années 2000 avec l’acquisition des groupes Land Rover et Jaguar, qu’elle détient toujours. Le groupe possède aussi la marque Tata Daewoo. Son siège social est situé à Mumbai en Inde.

Geely

Geely est le premier fabricant automobile chinois et de toute évidence le plus connu avec son acquisition de Volvo il y a quelques années. Geely gagne en importance sur l’échiquer des ventes automobiles mondiales années après années. Son siège social est situé à

 

Isuzu Motors

Disparu des écrans radars pour plusieurs depuis qu’elle a été larguée par GM, Isuzu est presque totalement indépendant alors que Mitsubishi détient un maigre 5,7% de l’actionnariat. Isuzu est perçu comme le roi du diesel dans certains pays comme l’Indonésie. Encore aujourd’hui plusieurs fabricants automobile utilise les moteurs diesel de Isuzu dans l’assemblage de leurs modèles. Isuzu a son siège social au Japon.

Il y a d’autres petits joueurs parmi les fabricants automobiles dont l’anglaise Lotus qui serait possiblement rachetée bientôt par Renault Nissan qui désirerait obtenir sa division F1 pour se réinscrire à ce précieux championnat de courses automobiles. Il y a d’autres fabricants automobile qui passent sous le radar car ils ne sont pas encore en mode production tel que les Elio Motors et Dubuc Motors. Toute une gamme de producteurs automobiles chinois passent actuellement sous le radar car ils ne sont connus qu’en Chine ou à Cuba si vous avez voyagez dans le pays là-bas à bord d’autobus du fabricant Yutong. Chery est aussi très connu en Chine de même que SAIC Motors qui produit déjà des véhicules pour GM en Chine. Il y a d’autres indépendants mais très petits comme Fisker Automotive créé en 2007 ou Pagani Automobili en 1992.

Le monde automobile est en constant changements, qui sait de quoi aura l’air le portrait mondial des fabricants automobile en 2020?

Voici un graphique, légèrement incomplet, qui résume bien le monde des fabricants automobile en 2016.  Graphique provenant du site Dailyinfographics.eu

car_industry_explained-2016