Magazines Auto Ancienne du Québec

Magazines de l’Auto Ancienne du Québec est notre trouvaille de la semaine du 25 septembre 2017

Des anciens magazines de l’Auto Ancienne du Québec est notre trouvaille de la semaine du 25 septembre 2017.

C’est sur le site Internet LesPacs.com que nous avons déniché notre trouvaille de la semaine.

Ainsi l’anonce est une collection du magazine de l’auto ancienne du Québec (VAQ) à raison de 12 revues par année de janvier 1991 à décembre 2016, soit un total de 312 revues. Elles sont toutes en excellente condition. Il manque cependant 3 revues: oct. 1996, janvier 2001 et décembre 2002

Le vendeur demande $50.00 par année. Ces revues ne sont plus disponibles auprès du VAQ, puisqu’ils ne gardent que les deux
dernières années. Le vendeur demande de faire une offre raisonnable.

Les magazines sont à St-Rémi, au Québec.

Il y a plusieurs collectionneurs qui vendent d’anciens magazines sur l’automobile dans des sites d’annonces comme Kijiji ou LesPacs.com Craiglist ainsi même que sur le grand site d’enchères, eBay.

Consultez nos autres trouvailles de la semaine.

 

Ford Focus RS aux Francofolies de Montréal

La Focus RS bien en vue aux Francofolies de Montréal

Il y quelques la Ford Focus RS était bien en vue aux Francofolies de Montréal à la Place des Festivals au centre-ville.

La Ford Focus RS est le modèle sport de la gamme de ce modèle et offre beaucoup de puissance en petit format.

Elle offre un moteur Ecoboost de 2,3 litres développant 350 chevaux et un couple de 350 livres-pied.

Son prix est à partir de 48 418$. Autant de puissance, ça se paie.

Ford a annoncé en juin que c’était la fin du modèle RS et que l’année de production 2018 sera la dernière de ce modèle.

Avec un tel prix, il n’est pas certain que la voiture se vend autant, sinon Ford aurait continuer sa production.

La Place des Festivals au centre-ville de Montréal est un bel endroit pour exposer ses véhicules, cela est même un meilleur endroit que le Salon International de l’Auto de Montréal.

Durant les Francofolies ils passent plus de monde rue Sainte-Catherine à Montréal que durant toute la tenue du Salon International de l’Auto.

Ford en a profité également pour exposer d’autres véhicules dont son Escape.

Ford Escape aux Francofolies de Montréal

 

General Motors

GM doit ajouter à son portefeuille de muscle cars

Avec la popularité des Dodge Charger, Dodge Challenger , Dodge Demon et à venir du Dodge ‘Cuda, GM doit absolument ajouté à sa gamme de muscle cars.

Actuellement elle n’a que la Chevrolet Camaro et la Chevrolet Corvette.

C’est insuffisant!

Après avoir fermé sa division Pontiac, GM doit absolument ramené à la vie des véhicules de cette division. Ces ventes stagnent depuis quatre trimestres et vu la baisse du prix de l’essence aux États-Unis il est grand temps de ressortir des véhicules avec beaucoup de puissance.

Pourquoi pas ramener une Pontiac GTO ou encore une Firebird pleine puissance?

C’est bien beau le virage électrique de GM et Ford mais il semble que le virage électrique initié par Elon Musk et Tesla tirera bientôt à sa fin. L’entreprise californienne aura des besoins immenses de liquidités pour faire face à ses promesses. Sans s’allier à un constructeur établi, il y a de fortes chances que Tesla ne puisse demeurer en vie ou passer par le chapter 11 afin de se protéger de ses créanciers. Depuis 4 ans les ventes de Tesla ont été multipliées par 4 mais sa dette par 10. Situation très alarmante.

Donc GM si elle veut compétitionner FCA (Chrysler/Dodge) aux États-Unis, devra rapidement rivaliser cette dernière avec un modèle musclé.

Du côté de Detroit rien en ce sens ne semble être dans les cartons pour GM pour des muscle cars plus musclés.

Il semble donc que GM veulent ignorer le besoin des américains et leur imposer à la place des modèles qui les feront aller chez la compétition.

 

char à 800$ sur LesPac.com

Un char à 800$ et moins, notre trouvaille de la semaine du 19 juin 2017

Difficile de trouver un char à 800$ et moins de nos jours. AutoCarbure.com en a trouvé un et c’est notre trouvaille de la semaine du 19 juin 2017.

Sur le site d’annonces classées LesPac.com, il y a un 2002 Volkswagen Golf 2 litres 5 portes à vendre pour 800$.

Propriétaire unique (une femme) depuis 2005.

Le véhicule comprend des sièges chauffants, une boîte de transmission manuelle à 5 vitesse. Les pneus d’hivers et d’été inclus. Les deux kits ont seulement une saison d’utilisé.

La batterie est neuve d’il y a 3 ans.

La propriétaire mentionne qu’elle a toujours été faire faire ses réparations chez un mécanicien spécialisé Volkswagen et qu’elle a toujours choisi de nouvelles pièces.

Le véhicule possède un moteur à 4 cylindres de 2 litres et affiche 240 000 kilomètres au compteur.

Le véhicule est en vente à Montréal, sur le Plateau.

Il n’est pas facile de trouver un véhicule sous les 800$, certaines pages Facebook affichent des vendeurs de véhicules qui demandent moins de 500$. Ces groupes sont souvent fermés et vous devez faire une demande pour vous y joindre. Mais ce type de groupes existes à profusion sur Facebook.

Le site concurrent de LesPac, Kijiji, a même une section de voiture 500$ et moins. Mais attention dans ce cas-ci on parle parfois du paiement mensuel et non du prix d’achat de la voiture.

 

Honda

Une 2017 Honda Civic Type R bat un record au circuit Nürburgring

La compagnie Honda est fière de dévoilée que sa 2017 Honda Civic Type R a battu un record au légendaire circuit du Nürburgring en Allemagne la semaine dernière.

Elle a publiée sur YouTube, preuve à l’appui, la vidéo de la durée de la performance.

Regardez on s’y sent pareil comme dans un jeu vidéo, par exemple sur Gran Turismo sur la PlayStation.

Toute une performance de la voiture avec une belle vitesse de pointe.

Le Nürburgring est un circuit automobile situé à Nürburg et dans les villages alentours dans la région d’Ahrweiler, en Allemagne. C’est l’un des plus grands centres de sports mécaniques au monde, à la fois par son histoire et par ses tracés multiples, notamment la célèbre Boucle Nord (Nordschleife en allemand) de plus de 20 kilomètres et considérée comme l’un des circuits les plus difficiles. Le circuit est ouvert depuis 1927.

Nombreux pilotes réels et aussi les amateurs de jeux vidéos aiment le circuit car il représente de belles difficultés de pilotage et on peut également apprécider la conduite de voitures haute performance.

Le circuit a été hôte à maintes reprises du Grand Prix d’Allemage avec sa configuration de 5,148 km et de 16 virages.  La Formule 3 européenne et DTM y effectue une épreuve dans sa configuration courte de 11 virages et d’une longueur de 3,629 km.

 

2013 Cadillac ATS Sedan

2013 Cadillac ATS Sedan notre trouvaille de la semaine du 1 mai 2017

Un 2013 Cadillac ATS Sedan a été trouvé sur le populaire site d’annonces classées Kijiji, le véhicule est en vente sur la Rive-Nord de Montréal par un marchand de véhicules d’occasions certifiés Chevrolet, Buick, GMC et Cadillac. Grenier Occasion Chevrolet Buick GMC au 1275 Carré Masson à Terrebonne.

Le Caddie a une transmission automatique et est à traction avant. Il indique 33 566 kilomètres au compteur ce qui est pas mal pour un véhicule n’ayant que quatre ans.

Le véhicule est garantie jusqu’au 30 avril 2019 ou jusqu’à ce qu’il affiche 110 000 kilomètres au compteur.

Il inclut des sièges en cuir, un système de son BOSE avec radio AM/FM satellite, un écran tactile de 8 pouces et à commandes vocales. Des commandes audio au volant, des sièges chauffants et un régulateur de vitesse. Il possède aussi une caméra de recul et un toît ouvrant.

Le Cadillac, 4 portes, est doté d’un moteur 2.5 litres déployant 202 chevaux et 191 livres-pied de couple.

Le revendeur demande 18 995$.

C’était notre trouvaille de la semaine du 1er mai 2017.

Baidu

La voiture autopilotée de Baidu débutera en juillet

Le géant Internet chinois Baidu a annoncé la création d’une nouvelle plateforme appellée Projet Appolo, qui cible principalement l’aide aux fabricants automobiles à développer une technologie permettant à une voiture de s’autopiloter.

L’entreprise cible l’ouverture de sa plateforme aux fabricants automobiles en envirommenent restreint dès juillet de cette année. D’ici la fin de l’année, elle espère que la technologie sera déployée dans des ‘conditions urbaines simples’.

Baidu croit que sa technologie pour autopilotage complet va propulser des véhicules d’ici l’an 2020.

Baidu a dans le passé été partenaire avec le fabricant allemand BMW pour le développement d’une technologie d’autopilotage de véhicule mais ce partenariat a été abandonné en novembre dernier par divergeances d’opinions sur le rythme de développement à adopter.

Baidu a aussi souffert récemment de l’annonce du départ de Andrew Ng, l’homme qui était le leader de l’entreprise dans le secteur de l’Intelligence Artificielle et la réalité augmenté.

Baidu a décidé de créer une plateforme ouverte (open-source). Il sera intéressant de voir si l’entreprise pourra s’associer de partenaires clés au courant des prochains mois. Actuellement l’entreprise bénéficie de partenariat avec des fabricants automobiles chinois tels que  BAIC Motor, Chery, et BYD.

Baidu n’est pas la seule entreprise dans lemonde à travailler sur une technologie d’autopilotage de véhicules, un nombre impressionnant d’entreprises travaillent activement à développer une telle technologie telle que les américaines Delphi, Google, Tesla, Ford, General Motors, le comsortium Renault-Nissan, les allemandes Daimler, Volkswagen, la japonaise Toyota, la coréenne Hyundai et même l’entreprise de taxi américaine Uber.

Étonnement, on ne sait toujours rien chez le géant Fiat quant au développement d’un système d’autopilotage pour véhicule. Le 7e fabricant automobile de la planète se fait très discret sur le sujet et continue de voir ses parts de marché s’effriter, lui qui pourrait perdre sa 7e position en 2017 au profit de la nippone Honda qui se fait tout autant discrète quant à son implication dans un programme de véhicules autopilotés.

 

2017 Barrett-Jackson Palm Beach

Pré-commander votre catalogue pour l’enchère 2017 Barrett-Jackson Palm Beach

C’est maintenant disponible depuis aujourd’hui, vous pouvez pré-commander votre catalogue en vue de l’enchère 2017 Barrett-Jackson Palm Beach. C’est le 15e anniversaire de cette enchère à Palm Beach.

Le prix demandé est seulement 22 dollars américains plus taxes et frais de livraison

Barrett-Jackson est une entreprise connue mondialement pour des enchères de véhicules. À chaque année ils présentent quatre enchères. En 2017 celles-ci ont lieu à Scottsdale (Arizona), Palm Beach (Floride), Las Vegas (Nevada) et aussi l’édition NorthEast au complexe Mohegan Sun à Uncasville au Connecticut.

Au Québec vous pouvez aussi suivre les enchères complètes de Barrett-Jackson sur les ondes de la chaîne Velocity Channel ou certaines heures sur la chaîne Discovery Channel.

 

C'est gratuit annoncer votre véhicule sur LesPAC

C’est maintenant gratuit annoncer votre véhicule à vendre sur LesPac.com

C’est maintenant gratuit annoncer votre véhicule à vendre sur LesPac.com.

Le site devient en partie gratuit pour les internautes.

La part de marché en matière d’annonces classées gratuites comme Kijiji et Craiglist a fait plier LesPAC qui offre dorénavant la possibilité d’annoncer votre véhicule gratuitement. Il en coûte 14,99$ pour les commerçants.

Il y a tout de même des options payantes que vous pourrez ajouter à votre annonce, comme par exemple l’ajout d’une adresse d’un site web (4,50$), ajouter une étiquette afin de personnalisé votre annonce pour 7 jours (4,50$), afficher votre annonce sur la page d’accueil pour 7 jours (34,95$) et positionner en vedette à partir de 2,50$.

Pour vendre un véhicule de quelques milliers de dollars, ce sont des options peu coûteuses.

Mediagrif, la société propriétaire du site, réitère sur le site LesPac.com que ce site est le site #1 au Québec pour les annonces classées.

 

tracé proposé du Réseau élecrtrique métropolitain (REM)

Réseau électrique métropolitain: un projet prématuré selon AutoCarbure

On apprenait hier que le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) trouvait le projet de réseau électrique métropolitain (REM) de la Caisse de dépôt et de placement du Québec un projet prématuré.

AutoCarbure est du même avis mais pour des raisons distinctes.

Le BAPE estime-donc qu’il serait prématuré d’autoriser la réalisation du projet REM en raison du manque d’information disponible sur le plan financier et environnemental, et sur l’achalandage potentiel de ce réseau de transports collectifs de 5,5 milliards.

Sur ce point AutoCarbure est en accord. Comment l’achalandage de ce réseau pourrait être viable alors que la tendance depuis quelques années pour les entreprises est d’établir leur siège social sur la Rive-Sud de Montréal ou sur la Rive-Nord à Laval ou Terrebonne, la ville avec la plus forte croissance au Québec.

Le tracé du REM proposé par la filiale de la Caisse, CDPQ Infra, permettrait de relier le centre-ville de la métropole à la Rive-Sud, à la banlieue nord, à l’aéroport Pierre-Elliot-Trudeau à Dorval et à l’ouest de l’île de Montréal. Malheureusement il ne relie presque pas Laval, la troisième ville en importance au Québec.

Certes l’aéroport de Montréal est mal désservie. Mais peut-être que la CDPQ devrait justement tabler sur un nouvel aérport plutôt que sur un train. L’aéroport Pierre-Elliot Trudeau est situé sur l’île de Montréal est beaucoup de citoyens se plaignent du bruit.

Pourquoi pas construire un nouvel aéroport sur la Rive-Sud de Montréal? L’infrastructure routier est déjà en place et il y aurait simplement besoin d’ajouter un autre lien autoroutier entre les autoroutes 20 et 10, quelque part entre les autoroutes 30 et 55.

Pour des raisons de logistique, l’aéroport de Dorval pourrait être utilisée pour le freight comme c’est le cas de Mirabel en ce moment. Mirable pourrait éventuellement être remis à l’agriculture après décontamination des lieux. Ainsi cela désengorgerait les autoroutes 13 et 15 du flots de camions lourds qui transigent de l’aéroport de Mirabel vers plusieurs endroits sur l’île de Montréal.

Le développement actuel sur la Rive-Sud de Montréal ne peut pas être renversé. C’est une tendance qui est ancrée et qui ne cessera de croître. Pourquoi? Il y a de la place sur la Rive-Sud de Montréal. Brossard est appellé à croître davantage de même que les autres villes comme Longueuil, Sainte-Julie, Boucherville, Varennes et même jusqu’à Saint-Hyacinthe.

Le gouvernement du Québec doit aller avec cette tendance. Montréal sera toujours Montréal, cela ne changera pas. Mais le gouvernement doit se plier à un fait accompli. Montréal n’est pas une ville que l’on peut développer comme une ville moderne… il n’y a plus de place.

Il ne faut pas se leurrer non plus, le projet REM ne coûtera pas 5,5 milliards mais probablement le double voire le triple. À Montréal dès que vous creusez, c’est une boître à surprise. Regardez juste les projets du nouveau CHUM et de l’équivalent anglophone. Des projets qui ont dépassé les coûts et il est clair que le projet de REM dépassera les coûts.

Au niveau du financement, le gouvernement n’a pas les moyens, et tout il se sert de façon maladroite de la CDPQ pour arriver à ses fins politiques. La CDPQ c’est le bas de laine des québécois. Aucun politicien ne devrait toucher à cela.

Si le gouvernement n’a pas les moyens de ses ambitions, c’est qu’il doit mieux gérer les zillions de dollars que les québécois et le gouvernement fédéral lui envoient chaque année.

Dans un volumineux rapport de 323 pages, le BAPE a estimé que le promoteur du REM a manqué à ses obligations de transparence  en tardant à rendre publiques des données sur l’achalandage des trois antennes du train projeté qui desserviraient la banlieue nord, l’ouest de l’île de Montréal et l’aéroport international Trudeau, à Dorval.

C’est un projet voué à l’échec ou qui deviendra le projet de trains le plus coûteux de la planète, frisant les 20 milliards.

AutoCarbure n’entrera pas dans les détails et les règles de construction au Québec. Mais quand on regarde ce qui se fait en Corée du Sud et en Chine, on a le droit de se questionner sur les méthods de construction au Québec qui disons-le, sont devenues obsolètes et non compétitives. Ce qui se bâtit en Chine en 3 mois en prend dix fois le temps ici. Ce n’est pas normal.

Le BAPE reproche aussi à CDPQ Infra de n’avoir pas évalué les répercussions de son projet sur les sociétés de transport existantes, qui seront forcées d’adapter leurs activités en fonction de l’exploitation du réeseau électrique métropolitain. AutoCarbure ajoute aussi que la CDPQ n’a pas non plus réalisé les impacts de VIa Rail dans le projet.

Le Canada est le plus grand pays du monde où le train de passagers demeure le plus mal exploité.

Pourquoi tout à coup le Québec aurait cette expertise?

Regardez les américains? Le train y est presqu’absent. Pourquoi? Pourtant ils sont 310 millions. Parce qu’ils ont su développer un bon réseau routier, solide et efficace et ils ont des tarifs aériens qui favorisent les déplacements dans leurs pays.

Le Québec, et le Canada, doit développer des aéroports efficaces et des réseaux routiers efficaces. Le réseau électrique métropolitain de la CDPQ est un projet bâclé qui doit mourir. On espère tous que la CDPQ a de meilleurs idées pour le bas de laise des québécois.

Et si jamais on voulait donner le contrat des trains du réseau électrique américain à Bombardier, bien il faudrait regarder ce qu’ils ont fait récemment à Toronto et à Montréal avec les trains Azur…

Montréal, le Québec et le Canada doivent s’ouvrir sur le monde et aller chercher des idées, des nouvelles façons de faire et surtout s’adapter.

Dans un contexte où le Québec est l’État le plus règlementé et le plus syndiqué en Amérique du Nord, l’efficacité à beaucoup de place à croître.

Le Réseau électrique métropolitain, proposé par la Caisse de dépôt et placement du Québec, est un projet de train électrifié de 5,5 milliards qui s’étendrait sur 67 kilomètres et qui comptera 24 stations dans sa phase initiale.

Tout à coup on dirait que la CDPQ s’est dit, tiens le métro de Montréal est vétuste on va en bâtir un nouveau avec le réseau électrique métropolitain.

Nous sommes en 2017 et le métro de Montréal exige encore d’avoir un opérateur à bord de chaque rame. Alors qu’à Vancouver, ville du même pays que Montréal, le tout s’opère sans opérateur à bord depuis près de 30 ans.

Dès sa présentation, en avril 2016, le projet de réseau électrique métropolitain a été salué comme le plus ambitieux projet de transport en commun au Québec depuis l’inauguration du métro, il y a 50 ans. Mais tournons-nous vers le monde et regardons ce qui se fait de mieux ailleurs avant d’accoucher d’une souris de 20 milliards.

Peut-être que de juste avoir une portion du métro de Montréal avec des trains à voies extérieures ou surélevées comme à Boston, Chicago ou New York est une meilleure solution pour le développement simultanée des rives Sud et Nord de la métropole qui se meurent qu’est Montréal.

Non seulement le projet de réseau électrique métropolitain de la CDPQ est un projet prématuré mais surtout très questionnable dans sa forme et dans ses objectifs.